Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 141 (Septembre-Octobre 1998)

Echo de Marie Reine de la Paix 141 (Septembre-Octobre 1998)

Read the document in non-text browser version.
Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Italiano
Download (70.3 KB )
background image
Eco di Maria
Regina della Pace
Français 141
Septembre - octobre 1998 - Edité par Eco di Maria, cas. post. 149,
I - 46100 Mantova, A. 14, n.9-10
Tout Courrier est à adresser à: Echo de Marie, B. Post. 4602,
F - 45046 Orléans Cedex 1 -
Message de Marie, le 25 juillet 1998:
Chers enfants! Aujourd'hui, petits enfants, Je vous appelle à être avec Jésus par la prière pour pouvoir
découvrir la beauté des créatures de Dieu à travers l'expérience personnelle de la prière. Vous ne pouvez
parler ni témoigner de la prière si vous ne priez pas. C'est pourquoi, petits enfants, dans le silence du
coeur, restez avec Jésus afin qu'Il vous change et vous transforme par Son amour.
Ceci, petits enfants, est un temps de grâce, mettez-le à profit pour votre conversion personnelle car,
quand vous avez Dieu, vous avez tout. Merci d'avoir répondu à Mon appel.
La médication de Marie:
la prière du coeur
En insistant sur la prière du coeur, la Madone veut nous éviter l'illusion de parler de prière et de Dieu
sans avoir éprouvé de Le rencontrer vraiment, alors que quand nous avons Dieu, nous avons tout!
1. Faites l'expérience personnelle de la prière, et par voie de conséquence vous pourrez découvrir la
beauté des créatures. Cette expérience de prière signifie pour Elle rester avec Jésus. Avant tout il faut
trouver le temps dans la journée pour demeurer seuls avec Lui, faisant taire l'appel du monde. Dans le
rythme frénétique de la vie moderne où nous devons continuellement nous hâter pour mille choses
urgentes, Marie nous invite continuellement à fixer un temps dans la journée pour nous laisser reprendre
par Dieu et recommencer à voir et à vivre.
C'est la médication qu'Elle nous offre contre toute illusion de religiosité, même si cela implique de nous
faire violence à nous-mêmes. Nous devons insister et ne pas nous décourager: Demandez et il vous sera
donné... le grand St Antoine du désert disait que "il n'existe pas de prière si l'on ne peut pas dire chaque
jour: Dans mon coeur, Dieu et moi sommes seuls".
2. Si nous restons avec Jésus dans le silence du coeur, Il pourra accomplir en nous Son oeuvre, qui
consiste à nous changer et nous transformer (ou nous "transfigurer"? comme certains l'ont traduit) par
Son amour, de manière que nous puissions voir avec Ses yeux. Si ton oeil est sain, tout ton corps sera
dans la lumière (Mt. 6,22). Tout s'illuminera.
Nous découvrirons la présence de Dieu dans toutes les créatures: elles reflètent Son image, elles
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (1 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
deviendront pour nous Son message, un signe de Sa beauté, un témoignage de Sa providence, de Son
amour. Dans la prière, nous découvrirons toute personne comme notre frère ou notre soeur, n'y voyant
plus un ennemi ou un être désagréable, mais seulement un frère à aimer, à aider et, si nécessaire, à qui
tendre la main pour le salut éternel. Nous verrons aussi la grandeur et la beauté, issue de la main de Dieu,
dont nous sommes nous-mêmes revêtus et, contre toute défaite ou découragement nous aurons la force de
nous relever.
3. Alors, avec l'étonnement des enfants nous découvrirons le créé; nous reconnaîtrons en lui la main et le
visage de Dieu: Où que je tourne le regard, immense Dieu je Te vois, dans Tes oeuvres je T'admire, je Te
reconnais en moi (Metastasio). Et ils ne nommeront plus "dieu" l'ouvrage de leurs mains (Osée). Quelle
différence entre les grandes oeuvres dont l'homme se glorifie au point de s'en aveugler, et la
magnificence de la gloire de Dieu réfléchie en toutes les créatures, splendeur qui nous emplit de la sainte
crainte de L'offenser par un usage non conforme à Sa volonté.
Le Pape observe que "notre vie dans l'ère de la technique risque d'être toujours plus anonyme et en
fonction du processus productif. L'homme devient ainsi incapable de goûter les beautés du créé et, bien
davantage, de voir en elles le reflet du visage de Dieu" (Lorenzago, 12 juillet).
La Sainte Vierge voit avec tristesse combien les créatures de Dieu sont dégradées, abîmées et comme on
abuse d'elles. Attention à toutes les exhibitions indécentes auxquelles on ne fait même plus attention
aujourd'hui et qui peuvent allumer des désirs de péché. Gare à celui qui scandalise un de ces petits (que
sont tous les disciples de Jésus). N'oublions pas que nos corps sont un temple vivant de Dieu.
4. Vous ne pourrez ni parler ni témoigner de la prière si vous ne priez pas. Mais qui a fait cette
expérience, permis que Jésus devienne le Seigneur de sa propre vie et constaté que tout est possible à
celui qui croit (Mc 9,23) ne pourra que parler avec conviction de la prière et annoncer avec joie la Bonne
Nouvelle: autrement, on parle en vain de Dieu et de la prière.
5. Ceci est un temps de grâce pour vous parce que, dans la débandade générale, Dieu a indiqué la voie
maîtresse pour ces temps dans les messages de Marie. Avec une présence aussi longue de la Sainte
Vierge sur la terre, le ciel s'est ouvert et il en est tombé une pluie de grâces. A Medjugorje naît le désir de
la prière et de la conversion. Les hommes se sentent bouleversés par le rappel de Dieu, alors
qu'auparavant ils se qualifiaient illusoirement de ,bons chrétiens'. Ceux qui étaient loin se repentent et
reviennent à Dieu; d'autres sortent de leur tiédeur et commencent à cheminer vers la sainteté.>
> A Medj. devient facile ce qu'ailleurs on croit impossible. Mettons à profit cette source de grâces tant
qu'elle est ouverte pour notre conversion personnelle: quand nous aurons Dieu, nous aurons tout. Prenons
donc garde à ne pas laisser passer en vain, par légèreté, une telle grâce, aujourd'hui si nécessaire: "Je
crains Dieu qui passe et ne revient pas" (St Augustin).
Don Angelo
Message de Marie, le 25 août 1998:
Chers enfants, aujourd'hui Je vous appelle à vous rapprocher encore plus de Moi par la prière. Petits
enfants, Je suis votre Mère, Je vous aime et Je désire que chacun de vous soit sauvé et ainsi soit avec Moi
au Ciel. C'est pourquoi, petits enfants, priez, priez, priez, jusqu'à ce que votre vie devienne prière. Merci
d'avoir répondu à Mon appel.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (2 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
Priez jusqu'à ce que votre
vie devienne prière
Message de lumière, de ciel, d'éternité, avec un enième rappel: priez, priez, priez. Message qui doit porter
à la décision très concrète que notre journée soit entièrement illuminée par la divine présence et vécue
joyeusement en union avec Dieu. Demandons-nous: la prière a-t-elle la première place dans ma journée?
Nous voulons parler de la prière du coeur, celle qui anime ensuite tous les moments d'oraison de la
journée: les prières du matin et du soir, les fréquentes invocations, l'offrande du travail et des
engagements quotidiens, des croix, des inquiétudes.
Pour notre bien, notre Mère nous invite à nous rapprocher encore plus d'Elle, et donc de Dieu. Nous
devons non seulement La prier, Elle, mais prier avec Elle, prier avec notre coeur dans son Coeur, afin
que Sa prière devienne nôtre. Ainsi nous recevrons dans notre coeur l'amour de Dieu, la paix, la joie. La
personne qui s'efforce de prier ainsi et pas seulement du bout des lèvres, > (p.8) est lumineuse parce
qu'elle est entrée en communion avec Dieu. Cette prière nous fait devenir bons, purs, généreux, sensibles
aux autres, sages, prudents et justes.
Je suis votre Mère, nous rappelle-t-Elle. Vraiment, comme une mère terrestre génère ses enfants et
surtout les éduque et les accompagne sur le chemin de la vie, ainsi Marie Très Sainte nous génère comme
enfants de Dieu, nous nourrit, nous instruit avec Ses messages, nous guide et nous accompagne sur le
chemin de la sainteté qui conduit au Paradis. Notre but est le Paradis: combien de fois nous le
répète-t-Elle! Nous vivons dans un temps de grand désastre moral, de grand désarroi, même pour les
chrétiens. Des temps difficiles, également pour notre mère Eglise, des temps de grande fragilité,
d'apostasie. Remercions Dieu notre Père parce qu'Il nous accorde la présence de Notre-Dame afin qu'Elle
nous accompagne dans ce pèlerinage terrestre, tellement plein de périls et d'embûches provenant de notre
humanité, du monde, du malin. Il est si facile de nous perdre et de ne pas persévérer dans le bien.
Si Marie T.Sainte est parmi nous depuis plus de 17 ans, c'est pour ramener le monde à Dieu le Père.
Programme commencé à Fatima avec l'appel à la conversion pour un monde qui veut se faire sans Dieu.
Je veux sauver toutes les âmes et les présenter à Dieu. Ce temps de grâce continue. Il est un rappel à la
conversion pour réaliser la vocation chrétienne, à la sainteté, à calquer sa vie sur l'imitation du Christ
pour qu'elle devienne un chemin vers la bienheureuse éternité.
Notre Mère a soin de chacun de nous: il n'y a personne qui ne soit protégé, aidé, regardé avec amour par
la Sainte Vierge parce que, de la Croix Jésus nous a tous confiés à Elle. Marie a pris au sérieux cette
mission de Mère universelle. Elle oeuvre pour qu'à la fin de leur existence terrestre Ses enfants atteignent
la joie du Paradis, où Elle nous veut tous avec Elle.
Si se prolonge aussi longtemps la permanence de Marie parmi nous, de manière si concrète avec Ses
messages, c'est pour nous dire - comme Mère et comme Maîtresse - que cette génération risque de se
perdre; Elle veut l'arracher à l'abîme. D'où ce triple appel angoissé à la prière pour que notre vie devienne
prière, c-à-d. communion continuelle avec Dieu dans la louange, dans l'obéissance, dans l'amour filial, et
soit donc un vrai témoignage chrétien. (Radio Maria)
Sanctifier la fête:
non pas "le week-end" mais "le Jour du Seigneur"
Si tu t'abstiens de violer le sabbat, de vaquer à tes affaires en mon jour saint, si tu appelles le sabbat
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (3 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
,délices', et ,vénérable' le jour saint de Yahvé, si tu l'honores en t'abstenant de voyager, de traiter tes
affaires et de tenir des discours, alors tu trouveras tes délices en Yahvé. Je te conduirai en triomphe sur
les hauteurs du pays (dominer les événements, même les plus difficiles), je te nourrirai de l'héritage de
ton père Jacob... (Is.58,13-14).
Le Pape, avec la lettre apostolique Dies Domini, au contenu dense, diffusée le jour de la Pentecôte (31
mai), invite à redécouvrir la signification profonde du jour du Seigneur (qui va bien au-delà du précepte
festif), le rapportant à ses vraies racines chrétiennes. C'était nécessaire aussi pour enrayer la culture de la
fin de semaine et du marché qui ne connaît ni limite ni trêve, en rétablissant la primauté de Dieu et de la
personne face aux exigences de la vie économique et sociale.
Le Saint Père rappelle que "s'est affirmée largement la pratique du week-end entendu comme temps
hebdomadaire de soulagement à passer même loin de la demeure habituelle, et souvent caractérisé par
des activités culturelles, politiques, sportives, dont le développement coïncide en général justement avec
les jours fériés. Il s'agit d'un phénomène social et culturel qui ne manque certes pas d'éléments positifs.
Toutefois, quand le dimanche perd sa signification originelle et se réduit simplement à une fin de
semaine, il peut arriver que l'homme reste enfermé dans un horizon restreint qui ne lui permet plus de
voir le ciel". Pour les disciples du Christ, il est bon de ne pas confondre les deux choses.
Dans sa lettre, le Saint Père retrace les motivations doctrinales profondes qui sont à la base de la
sanctification de la fête. Celle-ci est nommée de cinq titres différents, repris ensuite dans un langage plus
simple, lors des Angelus dominicaux.
1. Le jour du Seigneur. Dieu conclut au septième jour l'ouvrage qu'il avait fait... il chôma... et bénit le
septième jour et le sanctifia... (Gen.2,2-3). Le sabbat biblique est lié à ce mystère du repos de Dieu, qui
n'est pas oisiveté mais joyeuse satisfaction avec laquelle le Seigneur contemple l'ouvrage de Ses mains.
Dans le septième jour "Dieu regarde l'homme et le monde avec admiration et amour envers Ses créatures.
Les prophètes ne craignent pas de chanter ce rapport d'amour en termes nuptiaux. Les chrétiens s'arrêtent
en ce jour non seulement par une exigence légitime de repos, mais surtout pour célébrer l'oeuvre de Dieu
Créateur et Rédempteur. De cette célébration jaillissent des motifs de joie et d'espérance, qui donnent une
nouvelle saveur à la vie de chaque jour et constituent un antidote vital à l'ennui, au manque de sens, à la
désespérance, dont ils peuvent parfois se sentir tentés".
2. Le jour du Christ. Après la Rédemption, les chrétiens ont élevé au rang de fête le jour suivant le sabbat
puisqu'en lui se sont accomplies la Résurrection du Seigneur et la Pentecôte. Du septième jour on passe
au premier jour: le Dies Domini devient le Dies Christi. "A l'inverse des calendriers civils, la liturgie
considère le dimanche non comme le dernier jour, mais comme le premier jour de la semaine. "On en
souligne ainsi la dignité et on pose en évidence qu'avec la Résurrection du Christ, le temps repart,
fécondé par le germe de l'éternité et se dirige vers son ultime but, qui est la venue glorieuse du Fils de
Dieu, anticipée et préfigurée par Sa victoire sur la mort... Le dimanche est ainsi le jour de la foi: en lui les
croyants contemplent le visage du Ressuscité, répétant avec Thomas: Mon Seigneur et mon Dieu et
revivant dans l'Eucharistie l'expérience des apôtres"; quand le Seigneur vint dans le Cénacle et leur fit
don de Son Esprit.
3. Le jour de l'Eglise. Le dimanche est le jour où est convoquée toute la communauté: c'est pourquoi il se
nomme Dies Ecclesiae. L'assemblée eucharistique constitue le coeur de la fête. "Participer à la Messe le
dimanche est une obligation grave mais, avant tout, c'est une exigence profonde qu'une âme chrétienne
ne peut pas ne pas ressentir. Les racines de ce besoin résident proprement dans le fait que dans toute
Eucharistie se renouvelle le sacrifice accompli une fois pour toutes sur le Golgotha...
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (4 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
Et l'Eglise, unissant son sacrifice à celui du Seigneur, annonce Sa mort et proclame Sa résurrection, dans
l'attente de Sa venue... Il ne s'agit pas d'une expérience seulement individuelle, donc il n'est pas bon
d'encourager la Messe réservée à de petits groupes. Dans la participation à l'unique repas s'approfondit la
communion de tous ceux qui sont rassemblés par l'Esprit du Christ; la table eucharistique devient un
signe et un instrument d'unité avec tout le genre humain.
Les communautés chrétiennes sont invitées à célébrer la Messe en la préparant avec un soin particulier et
en lui assurant un caractère de fête, spécialement par les chants liturgiques. En l'absence de prêtres sont
encouragées les assemblées de fidèles mais on invite à mettre tout en oeuvre pour hâter le temps où les
communautés pourront avoir la célébration eucharistique. Les transmissions radiophoniques ou
télévisuelles ne dispensent pas de l'obligation de participer physiquement à la célébration, sauf
empêchement grave.
4. Le jour de l'homme. Il est normal que pour les chrétiens le dimanche soit un jour de fête et de joie et
donc aussi, de repos. L'Eglise ne renoncera jamais aux législations respectueuses du repos dominical.
Dans notre contexte historique il y a donc aussi l'obligation de s'employer afin que tous puissent
connaître la liberté, le repos et la distinction qui sont nécessaires à leur dignité d'homme, avec les
exigences connexes: religieuses, familiales, culturelles, interpersonnelles. Naturellement, ce droit au
repos du travailleur présuppose son droit au travail.
En outre, le dimanche - par la force contenue dans la célébration liturgique - doit devenir un jour de
solidarité. Inviter à sa table une personne seule, rendre visite à des malades, procurer des vivres à une
famille dans le besoin, consacrer quelques heures à des initiatives spécifiques de volontariat et de
solidarité, seraient certes une manière de porter dans la vie l'amour du Christ puisée à la table
eucharistique. Et pour terminer, une notation écologique: Le dimanche "jour de paix de l'homme avec
Dieu, avec soi-même et avec ses semblables" peut aussi être l'occasion de redécouvrir et goûter
profondément les beautés de la nature, trop souvent abîmées par une logique de domination qui se
retourne contre l'homme.
5. Le dimanche, jour parmi les jours. Oui, parce qu'il est "l'âme des autres jours et représentation d'une
journée qui ne connaîtra ni soir ni matin. Avec la Résurrection du Christ, le dimanche est le jour qui
révèle le sens du temps. Il n'a aucune parenté avec les cycles cosmiques selon lesquels la religion
naturelle et la culture humaine tendent à rythmer le temps, allant jusqu'à céder au mythe d'un éternel
retour.
Le dimanche chrétien, jaillissant de la Résurrection, brise les temps humains, les mois, les années, les
siècles, comme une flèche directionnelle qui les traverse en les orientant vers la finalité: la seconde venue
du Christ". Et tout au long des dimanches se déroule le cycle annuel dans lequel les temps liturgiques, les
rappels variés de l'histoire du salut, les fêtes des Saints, rompent la monotonie des jours et nous ramènent
sans cesse à la route de la Résurrection.
A la fin, le Saint Père confie les fruits de cette lettre à Marie qui, comme Mère du Seigneur et Mère de
l'Eglise, est présente à titre spécial dans le jour du Seigneur et dans le jour de l'Eglise. "Dans l'assemblée
dominicale, les fidèles apprennent à demeurer aux pieds de la Croix, comme Marie, pour offrir le
sacrifice de Jésus au Père et y unir l'offrande de leur propre vie. Et ils vivent la joie de la Résurrection au
point de partager les mots du Magnificat, qui chantent l'inépuisable don de la divine Miséricorde dans
l'inexorable écoulement du temps". * *
Le Saint Père: à ceux qui sont loin: "A tous ceux qui sont loin de l'Eglise ou non croyants, je voudrais
adresser cette invitation: N'ayez pas peur de chercher Dieu parce qu'Il est en train de vous chercher et
qu'Il vous aime";
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (5 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
et aux jeunes: "Puis aux jeunes, qui sont l'espérance du troisième millénaire, je voudrais dire: investissez
bien votre vie, qui est un talent à faire fructifier. Rappelez-vous qu'on ne vit qu'une seule fois".
(à Borno, Brescia, 19 juillet 1998);
au Mouvement pour la Vie: "Aucune autorité humaine (et même pas l'Etat) ne peut justifier moralement
le meurtre de l'innocent. La tragique transformation d'un délit en droit, est l'indice d'une décadence
préoccupante d'une "civilisation". (22 mai)
Pape depuis 20 ans - Le 16 octobre prochain Jean-Paul II célébrera le vingtième anniversaire de son
élection: 20 ans d'activité et fécondité extraordinaires. Comme "chers enfants qui ont répondu à l'appel de
la Reine de la Paix", nous nous sentons plus que jamais unis au Vicaire du Christ, qui est aussi "le Pape
de Marie". Nous proposons de préparer cet anniversaire par notre Rosaire quotidien et de faire célébrer
ce jour-là une Messe aux intentions du S.Père, pour l'aider à porter à son accomplissement la mission qui
lui est confiée par la Providence, lui exprimant ainsi notre affection et notre fidélité.
Le Pape en Croatie pour béatifier le Card. Stepinac - A été publié le décret par lequel est reconnu le
martyre du Card. Alojzije Stepinac, Archevêque de Zagreb, disparu en 1960 (probablement empoisonné),
à l'âge seulement de 62 ans dont 16 dans les prisons de Tito et 9 relégué dans son pays natal de Krasic.
Le Pape, le 3 octobre au matin, avec une célébration au Sanctuaire national de Marija Bistrica, déclarera
bienheureux le Card. Stepinac. Puis le 4 il sera à Split pour célébrer les 1700 ans de la fondation de la
ville.
"C'est l'esprit qui vivifie,
la chair ne sert de rien" (J.6,63)
Librement adaptées, nous poursuivons l'étude des paroles simples et profondes du S. Curé d'Ars, (v.Echo
nn.139 et 140) que nos lecteurs ont vivement appréciées.
L'Esprit, don de Jésus - Toute la vie de Jésus se déroule sous l'action de l'Esprit Saint: de Son incarnation
dans le sein de la Vierge Marie, en passant par Son baptême, les tentations dans le désert, Ses
prédications avec autorité, les miracles accomplis avec le doigt de Dieu, jusqu'à ce que par un Esprit
éternel, Il s'offre Lui-même, sans tache, à Dieu (Héb.9,14). Mais, avec Sa mort et Sa résurrection, Jésus
répand Lui-même Son Esprit, comme Il l'a promis, sur les hommes qui croient en Lui.
St Irénée disait: "Les hommes n'étaient pas habitués à vivre avec l'Esprit, qui est totalement autre,
complètement hors de notre expérience. D'où la nécessité qu'auparavant Il nous habitue à Sa présence,
comme en un vase d'albâtre très pur. Ce vase fut l'humanité de Jésus, totalement emplie de Son parfum.
Mais au moment de la mort, le vase a été brisé: même physiquement Son coeur a été transpercé; alors,
l'Esprit Saint a été répandu sur le monde et le parfum a inondé Son Eglise". C'est l'irruption du divin dans
l'humain.
L'évangéliste St Jean note que Jésus sur la Croix remit l'esprit. Ces mots ne signifient pas seulement
'expira', mais qu'Il 'donna l'esprit'. Jésus ressuscité vint encore parmi Ses disciples, le soir de Pâques. Il
souffla sur eux, évoquant presque le souffle créateur des origines, et dit: Recevez l'Esprit Saint.
Puis vient la Pentecôte, le moment solennel de l'effusion de l'Esprit Saint sur l'Eglise. Le jour de la
Pentecôte (la fête juive) étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu (Ac.2). Cette
précision est importante: ils étaient ensemble. Non seulement physiquement ou géographiquement: peu
avant il est écrit qu'ils étaient dans le cénacle unanimes et persévérants dans la prière. C'est une
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (6 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
constante: l'Esprit Saint vient quand les croyants sont unanimes et persévérants dans la prière.
Jésus l'avait dit: "Le Père donne l'Esprit à qui Le prie, à celui qui Le lui demande". Donc, tandis que tous
étaient réunis, on entendit un grondement, comme celui d'un violent coup de vent. Les apôtres savent que
le vent a le même nom que l'esprit car, en hébreux et en grec ,vent' et ,esprit' s'expriment par le même
mot. Ils virent des langues de feu. Puis, finalement, ce fut la réalité mystérieuse: ils furent tous remplis de
l'Esprit Saint, la réalité invisible qui a transformé la face de la terre.
Notre Pentecôte - La Pentecôte n'est pas simplement un événement historique qui s'est produit une fois
pour toutes, sans conséquences pour nous et pour notre vie. Elle fait partie de notre histoire familiale.
Quelque chose à travers quoi tout chrétien doit passer. Une vie chrétienne sans une Pentecôte intérieure
est comme une Messe sans la Consécration. Extérieurement tout peut être parfait: les mêmes rites, les
mêmes prières, les mêmes invocations... mais rien ne se produit. La Pentecôte, c'est l'Esprit de Jésus en
nous, qui renouvelle toute notre manière de penser, de sentir, de choisir, de parler. C'est l'Esprit de Jésus
qui guide notre façon de vivre: nous devenons "comme Jésus dans le monde".
Que signifia pour les premiers disciples être remplis de l'Esprit Saint? Ils se sentent tout à coup
transformés... font des choses étranges qu'ils n'avaient jamais accomplies auparavant... perdent la face...
se laissent passer pour pris de boisson... Et tout cela parce qu'ils ont fait une expérience irrésistible de
l'amour de Dieu. L'Esprit Saint apporte toujours avec Lui l'amour de Dieu. St Paul dit: L'amour de Dieu a
été répandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous fut donné (Rom.5,5). La même chose se vérifie
chaque fois que se produit une Pentecôte dans la vie d'un chrétien: l'effet, parfois impromptu, d'autres
fois plus lent, produit que la personne se découvre aimée de Dieu. Et, de ce fait, elle ne peut qu'aimer
comme Lui.
Voici ce qu'est la renaissance dans l'Esprit. Ce n'est pas une chose abstraite, idéologique, qui advient dans
notre cerveau. C'est une expérience de vie. Selon Luc, l'effet immédiat de la venue de l'Esprit à la
Pentecôte est la mission de l'Eglise. Des personnes timorées, barricadées derrière les portes, se sentent
soudain animées d'un désir irrépressible d'évangélisation et descendent en place publique pour parler. A
Jérusalem - rappelle Luc - il y avait à ce moment des représentants de tous les peuples alors connus.
Avec cette précision, l'évangéliste voulait souligner que l'Eglise s'adresse à tout le monde; elle n'est pas
liée à un seul peuple, mais est projetée jusqu'aux confins de la terre. L'Esprit est sa force, qui lui
permettra d'arriver aux extrémités du monde. Avant l'Ascension Jésus avait dit: Vous allez recevoir une
force, celle de l'Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez Mes témoins à Jérusalem, dans toute la
Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre (Ac.1,8).
Le Patriarche orthodoxe d'Antioche disait: Sans l'Esprit Saint: Dieu est lointain; le Christ, une mémoire
du passé; l'autorité, une domination; la mission, une propagande; la manière d'agir chrétienne, une morale
d'esclaves. Avec l'Esprit Saint: Dieu est présent; le Christ vit aujourd'hui; l'autorité, un service libérateur;
la mission, une Pentecôte; la manière d'agir des chrétiens, celle des fils de Dieu.
Un auteur français ajoute: "Il n'y a pas de communauté chrétienne sans l'Esprit Saint! Sans le Saint
Esprit, il n'y a pas d'Eglise! Un chrétien qui n'est pas porteur de l'Esprit Saint ne sert à rien. Peut-être
s'agite-t-il ici ou là, dans sa paroisse même ou dans sa communauté de référence, mais son action est
bruyante, pénible, imbue d'elle-même: y domine l'esprit du monde avec ses rivalités et ses jalousies. Une
communauté chrétienne qui ne porte pas l'Esprit Saint ne sert à rien, elle est une structure parmi tant
d'autres, qui ajoute une vaine piété aux bruits du monde... un corps sans âme! Ce qui est activité
matérielle, extérieure, n'a aucun sens si ce n'est par l'Esprit qui la porte et l'anime. C'est l'esprit qui donne
vie, la chair ne sert à rien (J.6,63)".
Mais où se trouve l'Esprit Saint, on sert et on aime au nom de Jésus, on supporte, on accepte la Croix en
silence, on travaille mais on croit en la puissance divine et non dans nos oeuvres; la prière et les pratiques
religieuses sont des rencontres d'amour où l'Esprit intercède pour nous. Alors, les âmes croissent dans
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (7 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
l'écoute de la Parole de Dieu, dans la soumission, dans l'amour rempli d'oeuvres, dans la correction
fraternelle et dans l'imitation, soit réciproque soit des saints qui nous ont précédés. C'est l'Eglise qui vit,
dans la paix, le fruit de l'Esprit Saint (Gal.5,22).
Nouvelles de la terre bénie
Non, on ne désobéit pas
en allant à Medjugorje!
Quelle grande satisfaction a apporté aux pèlerins, aux groupes et à tous ceux qui se sentent liés à Medj. la
déclaration de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, rapportée dans notre n°140. Maintenant, il n'y
a plus aucune crainte de désobéir à l'autorité de l'Eglise en se rendant à ce lieu béni. Mais, comme il est
plus que démontré, la presse (qui a toujours monté et abondamment diffusé les fausses interprétations
négatives sur ces pèlerinages) n'a pas fait état de ce document positif. Nous savons qu'il doit en être ainsi:
c'est ce qui se produit pour les choses de Dieu.
Pour le 17ème anniversaire le 25 juin une foule de pèlerins - estimée à 40.000 personnes venues de toutes
les parties du monde - a afflué à Medj. pour célébrer l'anniversaire. Les plus nombreux étaient les
Polonais (2.000 avec 50 prêtres). Beaucoup de pèlerins croates dont une grande partie ont fait le
pèlerinage pieds nus. La Sainte Messe a été célébrée en 16 langues. Entre le 24 et le 25, 40.000 hosties
ont été distribuées. A 7 heures, la veille (24 juin), 7.000 pèlerins sont partis de Humac, derrière le Saint
Sacrement, pour la marche de la Paix et ont parcouru ainsi 13 Km avant d'atteindre l'Eglise de
Medjugorje.
La Madone à Ivanka:
priez pour les familles des malades
Depuis le 7 mai 1985 Ivanka n'a plus les apparitions quotidiennes, mais Notre-Dame lui avait promis de
lui apparaître tous les ans pour l'anniversaire du 25 juin. Ce fut le cas chaque année, et de même ce 25
juin 1998 où la voyante a reçu - dans l'intimité familiale - la visite de Notre Mère durant 6 à 7 minutes:
Elle était pleine de joie et a parlé de tous les secrets (ce qui sous-entend que les secrets ne sont pas
exclusivement des prophéties de malheur, comme certains se plaisent à l'affirmer).
Comme toujours, la Gospa a prié avec elle et pour les intentions que la voyante lui avait confiées, et nous
a tous encouragés à prier pour les familles, surtout pour celles où il y a des malades. Ensuite, Elle nous a
invités à ouvrir notre coeur à Jésus et à Le remercier pour tant de grâces qu'Il nous donne! A la fin, Marie
nous a également remerciés pour l'amour que nous Lui portons et les prières que nous faisons. Après
l'apparition, Ivanka a dit qu'elle n'a jamais vécu une aussi grande joie que cette fois.
Notre Mère montre une grande finesse en nous recommandant les familles éprouvées par la maladie car
elles traversent un moment très délicat tant par les soins dispensés aux souffrants que par l'amour et la
patience dont elles doivent les entourer. D'ordinaire on demande au Seigneur la guérison du malade, on
va en pèlerinage pour l'obtenir... Mais le Seigneur a Ses desseins pour le bien de tous. Souvent, la
maladie va devenir un instrument de guérison, d'abord pour les proches, et enfin pour le malade.
La présence de la souffrance dans une maison est une visite de Dieu qui appelle la famille à comprendre
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (8 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
le mystère de la croix, à servir le malade avec un amour assidu et délicat, comme s'il s'agissait du Christ,
et à lui apporter le soulagement de l'espérance chrétienne et la perspective de la félicité éternelle dans la
rencontre avec Dieu. C'est un devoir grave qui incombe à la famille du malade: c'est pourquoi nous
devons l'aider de nos prières et nous rendre présents par des visites et l'offrande concrète de nos services.
Ainsi la maladie peut devenir une occasion de purification et de croissance réciproque dans la foi et dans
l'amour. (A.M.)
150 prêtres provenant de 15 pays ont participé à la troisième rencontre internationale sur le thème: "Les
prêtres à l'école de Marie", qui s'est déroulée du 30 juin au 6 juillet sous la conduite des Pères Slavko,
Cosimo et Jörg Müller. Au terme de la rencontre, exprimant leur gratitude à Dieu, ils ont senti le besoin
de communiquer à tous ce qu'ils ont vécu au cours de ces journées, c-à-d. "la joie d'avoir redécouvert leur
vocation... d'avoir compris la signification de la présence de Marie, Mère, Maîtresse et Pèlerine... d'avoir
reçu un puissant stimulant à la prière personnelle, au jeûne, à la célébration de la S.Messe et au
Sacrement de la réconciliation... d'avoir redécouvert le pouvoir du prêtre contre le mal". En outre, ils ont
déclaré fidélité au Pape et soumission au jugement de l'Eglise sur les faits de Medj., concluant: "nous
faisons retour dans nos communautés paroissiales avec le profond désir de rapporter à nos fidèles les
expériences faites à Medj. pour reprendre tous ensemble, de manière plus convaincue, le chemin de la
nouvelle évangélisation vers le troisième millénaire".
La nouvelle salle, qui s'élève sur l'emplacement des tentes, a été bénite le 28 juin par Fr.Zoran Ostojic.
Elle a une superficie de 1.000 M2 et ses parois coulissantes permettent de former trois aires distinctes.
Cette salle est dotée des meilleurs équipements de conditionnement et d'amplification sonore.
Un dispensaire de premiers secours a été inauguré le 1er juillet 1998 et bénit par le Curé de Medj.; il est
situé sur la gauche de la route qui conduit de l'Eglise paroissiale à Krizevac. Tenu par des membres de
l'Ordre de Malte de Cologne il s'est révélé providentiel pour les malaises occasionnés par la chaleur
caniculaire de ces dernières semaines.
ATTENTION! - Le 6ème Séminaire formatif de prière, se déroulera à l'hôtel ,Sunce' de Neum du 28
février au 5 mars 1999, sur le thème ,Le pèlerinage, partie de notre chemin de croyants'. Il durera 6 jours,
contre 5 précédemment. Notons: Dimanche 28 février à 19 heures, réunion des participants et
Eucharistie. Lundi 1er mars, exposé sur le ,document du S.Siège relatif au pèlerinage en 2000'
(Prof.Adalbert Rabic); a-m. rencontre avec des Frères de Medj. 2 mars, on traitera de ,la spécificité des
pèlerinages dans les grands sanctuaires marials' (P.Stanislav Kania); a-m. rencontre avec les voyants. 3
mars, ,comment donner forme au pèlerinage de Medj.' (Fr.Slavko Barbaric); 4 mars, journée de prière; 5
mars, départ pour Medj. et visite des lieux sacrés. Chaque jour prévoit un travail de groupe dans la
matinée puis, l'après-midi, rencontre avec l'orateur; S.Messe le soir. Communiquer son adhésion
rapidement (au moins avant fin novembre) au fax 00 387 88 651444 (ou e-mail
medjugorje-mirêmedjugorje.hr en spécifiant ,pour le centre d'information'). La traduction simultanée en
toutes langues est prévue. 315 marks par personne, pour logement en chambre double. (pour transfert de
l'aéroport de Split à Neum le 28/2 communiquer l'heure d'arrivée et le numéro de vol à Association
Medj-Mir: fax 00 385 21 361354).
P.Slavko parle de Medj. au symposium marial national qui s'est tenu les 5 et 6 juin au Sanctuaire de
Marija Bistrica sur le thème ,Les Sanctuaires Marials Croates dans le renouveau spirituel de la Croatie'.
Invité à participer, P.Slavko a dit dans son intervention que "Medj. est un exemple tangible d'intérêt pour
l'homme d'aujourd'hui en difficulté". Après une brève chronique des événements de Medj. il a mis en
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (9 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
évidence combien actuellement de tels Sanctuaires aident l'homme avant tout au moyen de la confession,
puis avec des formes d'aides concrètes inspirées des messages de Notre-Dame.
(du Bulletin de Presse)
Vicka, pour la seconde fois de cette année, n'a plus l'apparition quotidienne pour une période de 45 jours
(à partir du 24 juillet). La Vierge lui a précisé qu'elle La reverra le 6 septembre. (...)
Vicka accepte ce sacrifice avec simplicité: "C'est Elle qui le veut comme ça, dit-elle, alors, je suis
heureuse de faire comme Elle dit. L'important n'est pas ce que je veux, mais ce qu'Elle veut!" Elle ajoute:
"Tu remarques que cette période comprend le jour de mon anniversaire? Mais Elle a Ses plans, et Elle
sait pourquoi Elle demande ce sacrifice". (Vicka aura 34 ans le 3 septembre).Mais les voyants aiment
particulièrement l'apparition qui a lieu pour leur anniversaire, car ce jour-là, la Gospa les embrasse; Elle
reste plus longtemps et manifeste Son émerveillement devant le Créateur qui a donné cette vie...).
Encouragement à la vie - A propos de la vie et de la beauté des créatures de Dieu, nous remarquons que
Mirjana rappelle souvent aux pèlerins les souhaits de Marie concernant les enfants. Loin de laisser
entrevoir un avenir sombre, la Gospa invite au contraire les familles à avoir beaucoup d'enfants et à ne
pas se laisser piéger par la peur. A plusieurs reprises Mirjana a dit que "les familles qui peuvent
maintenant avoir des enfants et choisissent de ne pas les avoir, le regretteront plus tard. Ce sera plus dur
pour elles". Il faut dire que la Mère de Dieu est la Reine des Prophètes et voit plus loin que les misérables
pronostics de nos médias et les déclarations stérilisantes de nos législations athées!
Certains ont demandé si la parole citée sur les enfants, venait de Mirjana ou de la Gospa. Elle vient de
Mirjana. Mais elle précise que si elle affirme cela aujourd'hui, c'est en raison de tout ce qu'elle a appris de
la Gospa. "Plus vous aurez d'enfants, mieux ce sera" a dit Marie. Et Mirjana ajoute: "Elle sait pourquoi
Elle dit cela, et moi aussi je le sais, mais je ne peux pas le dire maintenant". A Medj. on voit des couples
venir présenter un enfant à Marie et La remercier, car c'est Elle qui les a convaincus de ne pas avorter cet
enfant.
Mais outre ces ,rescapés de l'avortement', une nouvelle sorte d'enfants est apparue: ceux qui ont été
conçus grâce aux messages d'espérance de la Gospa, alors que les parents avaient décidé auparavant de
se limiter à 1 ou 2 enfants. Ces enfants-là doivent leur existence à la Vierge; et quelle joie ils donnent à
leurs parents!
La foule du Festival à la Messe du soir (photo A.Bonifacio)
Soeur Elvira prépare une fondation pour filles ex-droguées. Leur maison sera à 3 km de Medj., sur la
route de la Neretva. De nouvelles résurrections en perspective!
Les garçons, eux, ont dû limiter leur disponibilité aux pèlerins. Ils sont désormais fermés les mardi et
vendredi afin de préserver leur vocation de prière, travail et partage fraternel.(du Journal de Sr
Emmanuel)
Une nuit sur la colline
des apparitions.
Dimanche 2 août P.Slavko a invité les jeunes et la foule à la prière de 22 h. sur le Podbrdo où une croix
métallique élevée sur un tertre de pierres, indique le lieu des premières apparitions.
Les mystères joyeux du Rosaire ont accompagné le fleuve de pèlerins de toutes nationalités, par le grand
sentier de la montée, alors qu'au sommet quelques groupes priaient et chantaient déjà. Tandis que la
colline était littéralement recouverte d'une foule qui s'accommodait tant bien que mal de tous les espaces
disponibles dans cette pierraille devenue lieu de grâce, où la Paix est presque une présence palpable,
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (10 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
P.Slavko guidait les mystères glorieux, assisté par l'infatigable Agostino pour les chants dont la prière
était entrecoupée. P.Slavko traduisait en croate les brèves méditations de P.Gasparino et les transistors
diffusaient les traductions dans toutes les langues..
Beaucoup se demandaient pourquoi Mirjana, le 2 de chaque mois, a une apparition et espéraient un
message. P.Slavko a expliqué que, d'abord Mirjana ne connaissait pas l'heure de la venue de la Gospa et
attendait en prière depuis le matin, mais, récemment la Madone a commencé à lui apparaître entre 22 et
23 heures; le désir a même été exprimé d'ouvrir cette rencontre aux pèlerins. A cette heure donc, la
voyante attendait l'apparition chez elle. Mais la Reine de la Paix était proche de chacun tout en n'ayant
donné aucun message.
Mirjana: prier pour les non-croyants -Pourtant, le message est clair pour tous: Notre Mère veut associer
les jeunes et tous les autres à prier pour les non croyants, c-à-d. pour ceux qui ne connaissent pas encore
l'amour de Dieu. C'est un message important de la Sainte Vierge et Sa préoccupation principale. Comme
Elle le dit Elle-même, ils sont Ses enfants, et tous les maux viennent de ceux qui ne connaissent pas
l'amour de Dieu. Faisons-nous donc missionnaires pour nos frères infortunés et unissons-nous à Marie
pour la prière de 22 à 23 heures, le 2 de chaque mois: ce sera un signe que nous L'aimons vraiment.
(Manlio)
Le grand Festival
des jeunes:
La 9ème Rencontre Internationale de Prière pour les jeunes, s'est tenue à Medj. du 31 juillet au 6 août,
par une chaleur torride. Environ 10.000 jeunes de toutes les parties du monde ont répondu à l'invitation.
Selon l'estimation de P. Slavko, le programme quotidien a vu la présence de 6 à 7 mille jeunes, mais à la
Messe du soir en plein air il y avait une marée humaine de 15.000 âmes: on peut se fier au nombre
d'hosties distribuées (11.000 à 12.000 selon les jours). A l'autel concélébraient 200 à 240 prêtres, et l'on
ne compte pas ceux qui officiaient le matin dans les différentes langues.
Particulièrement impressionnante fut la participation des pays de l'Est: 2.000 Tchèques, plus de mille
Slovaques, mille Roumains (en grande partie orthodoxes, avec leurs Popes). Motif de joie particulière:
mille Croates, 190 Libanais, un car de l'Ukraine... Sans parler des très nombreux Occidentaux, venus en
majeure partie d'Italie et d'Allemagne; puis de l'Irlande, des Etats Unis, du Japon, de la Chine, de la
France, du Portugal, du Canada, de la Hollande, de la Slovénie, etc...
L'Eglise, en préparation au grand Jubilé, médite sur l'Esprit Saint en cette année qui Lui est consacrée, et
cherche à ouvrir les voies à Son action, les yeux tournés vers Marie. Depuis déjà 17 ans, à Medj. Elle
nous apprend, avec une patience maternelle, comment ouvrir notre coeur à l'Esprit Saint qui nous
instruira sur toutes choses (J.16,7) et transformera nos coeurs. Le thème de la rencontre de cette année est
le même que celui avec lequel commence l'hymne grandiose répétée depuis des siècles dans l'Eglise:
Viens, Esprit Créateur!
Nouveauté de cette année: chaque soir la concélébration était présidée par un jeune prêtre, qui a reçu son
appel à Medj.: Bosniaque de l'Herzégovine, Autrichien, Croate, Slovène, Slovaque.
La journée débutait à 9 heures, par la prière suivie d'un entretien d'un Père. A 16 heures l'orateur
reprenait le thème, suivi du témoignage d'un voyant. Au programme du soir, avec Rosaire et S.Messe en
plein air, succédait après le repas soit l'adoration, soit toute autre manifestation.
Samedi 1er est le jour de P.Hans Buob, qui affirme avec force que rien ne peut advenir si on n'invoque
pas préalablement l'Esprit Saint. Il l'a éprouvé lors d'un grand Congrès de jeunes. Il les avait invités à
prier pour que l'un d'eux fasse don à Dieu de sa propre vocation: résultat absolument nul. Alors, ils ont
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (11 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
prié l'Esprit pour que ce soit Lui qui fasse don de vocations à Jésus: un grand nombre de jeunes se sont
sentis appelés. Puis, P.Buob a éclairé l'auditoire sur l'Esprit en tant que Dieu-Amour qui, en Jésus, veut
ardemment se donner au point que ce désir devient plus grand que la peur de la mort. Ainsi, l'Esprit
pousse au plus grand don celui qui L'accueille.
Après une pause remplie de chants, l'après-midi se poursuit avec le témoignage du voyant Jakov Colo.
Celui-ci rappelle avec joie le début des apparitions et comment la Madone l'a instruit de beaucoup de
choses. Il a remis sa vie entre Ses mains et sous Sa conduite a fait un chemin de prière qu'il n'aurait
jamais imaginé auparavant. Il a invité tous les participants à la prière en famille.
Dimanche 2 août est réservé à P.Andrea Gasparino, bien connu comme maître de prière dans les retraites
des jeunes à Cuneo. L'assemblée est réunie autour de lui sur le Podbrdo; la leçon continue l'après-midi.
Nous rapporterons son exposé par ailleurs. A son tour, la voyante Mirjana témoigne de ses rencontres du
2 de chaque mois avec la Sainte Vierge.
Lundi 3 est le jour de P.Cosimo Cavalluzzo qui, avec des accents émouvants, invite les jeunes à la
confession qui guérit. (nous rapporterons ses homélies dans notre prochain Echo: n°142). L'après-midi,
c'est la voyante Marija qui fait part de son expérience avec Notre-Dame: "Les premiers jours, nous avons
vécu à 100%, nous étions disposés même à mourir". Puis, elle a avoué que le chemin de la sainteté n'est
pas facile, même pour eux, et qu'il requiert quotidiennement des décisions fermes.
Le Saint Sacrement en triomphe - Le soir, tout de suite après la Messe, s'est déroulée la procession
eucharistique à laquelle ont pris part une cinquantaine de prêtres et au moins 15.000 fidèles,
principalement des jeunes. Un cortège de prières, de chants, de cierges allumés, qui suivait le
S.Sacrement de l'Eglise à Bijakovici, avec retour par la route qui mène au Krizevac: plus de 5 Km en
deux heures. Ce fut le moment le plus impressionnant de toute la rencontre des jeunes. Une Eglise
rassemblée de toutes les parties du monde s'est mise en chemin, dans la nuit, avec son Sauveur,
constituant un anneau de prière autour de la paroisse.
Mardi 4 est réservé à Soeur Elvira, Vicka et les jeunes de la Communauté Cénacle (v/l'article distinct que
nous consacrons à l'exposé de Sr Elvira).
Le grand spectacle du soir - "Le récital de ce soir - avait dit Sr Elvira - portera des fruits parce que nos
jeunes l'ont préparé dans la Croix: de fait, depuis trois mois ils le préparent dans le renoncement au
football et au basket pour être davantage prêts au témoignage de ce soir". Les jeunes de la Communauté
Cénacle ont voulu raconter encore leur histoire, en un gigantesque et vivant scénario, confrontant la vie
du monde et les supplices de la Passion et de la Crucifixion de Jésus.
Le parallèle était plus qu'évident chaque fois que le tableau montrait les pleurs des enfants affamés,
l'injection d'héroïne par un jeune dans un quelconque WC, ou la mort d'un soldat dans un des si
nombreux conflits. Faisait suite une scène extraite d'un film sur la Passion de Jésus, où apparaît en gros
plan Son visage souffrant, la flagellation, le couronnement d'épines...
L'indifférence d'un passant pour ce qui se passait à l'écran frappait particulièrement et exprimait le
désintérêt, la froideur, le silence des moyens de communication quant à ce qui se passe dans le monde
sous la direction du malin. Comme des robots, vêtus des habits quotidiens de l'esclave, circulaient des
hommes d'affaires, des passants... Au milieu de chaque acte de la représentation, les jeunes ont témoigné,
interprétant leur propre vie à travers les scènes proposées, ce qui a touché profondément les spectateurs.
Mais quand tout paraissait succomber au mal, sur la scène est apparue une lumière, tout d'abord faible
puis graduellement toujours plus intense, qui a chassé le malin lequel - peu d'instants auparavant - était
certain de son triomphe: JESUS EST RESSUSCITE! Les anges en donnent l'annonce avec les
trompettes, qui proclament la résurrection du Seigneur.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (12 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
Il avance, en habits resplendissants, au milieu des jeunes apaisés et les relève. Cette scène a provoqué un
tonnerre d'applaudissements du public, qui a reconnu son Sauveur. La représentation s'est terminée par
une danse avec des torches allumées, pour symboliser la descente de l'Esprit Saint sous forme de langues
de feu. Les assistants ont récompensé par des applaudissements longs et nourris, les jeunes de Sr Elvira.
5 août, c'est la journée de P.Jozo Zovko. Malgré la chaleur intense de ces journées (qui par moments
dépassait les 40°), les jeunes sont intervenus encore, signe qu'ils ont accueilli tout ce que la Madone leur
offrait, sans s'occuper de la fatigue, aidés en ceci par la popularité dont jouit le Padre. Avec
l'instantanéité et la sincérité de son charisme, il a commencé son exposé, rappelant les premiers jours des
apparitions (alors qu'il était incrédule), puis son expérience avec les voyants, sa conversion.
Enfin, il s'est étendu sur la signification pour le monde, de ces apparitions. L'auditoire ne se lassait pas de
l'entendre et P.Jozo aurait continué inlassablement de témoigner pour Notre-Dame "Etoile extrême de
salut". (Nous rapporterons son homélie dans notre numéro 142).
Puis, ce fut le témoignage d'une jeune ballerine qui s'est convertie en rencontrant Jésus, à travers Marie,
ici à Medj. Elle n'avait pas positivement cédé au mal, mais sa fermeture à Dieu avait rendu pesante sa vie
et lui avait donné une sensation de vide. Dieu seul peut remplir, avec Son amour, le coeur de l'homme et
les fruits de cette plénitude s'appellent joie, pardon, entente, paix.
A 22 heures, les jeunes ont fêté l'anniversaire de la Gospa en donnant un grand concert en Son honneur.
Accompagnées par leurs propres orchestres et présentées par des nations différentes, une vingtaine de
chansons ont été éxécutées.
Finale arrosée sur le Krizevac - 6 août, fête de la Transfiguration. Après la chaleur accablante des jours
précédents, un vent impétueux a amené un véritable déluge, qui semblait compromettre le programme du
Krizevac. Malgré ce contretemps, à 3 heures du matin, une longue colonne de festivaliers gravissait la
colline en récitant le Rosaire, jusqu'à recouvrir entièrement le sommet et les pentes alentour. A un certain
moment le ciel s'est éclairci, tandis que dans la plaine il continuait à pleuvoir à verse. Ainsi P. Slavko a
pu célébrer la Sainte Messe, sans toutefois distribuer la Communion car les hosties auraient
immanquablement été trempées. Les jeunes ont donc fait la Communion spirituelle avec Jésus qui, par le
célébrant, leur a dit à la fin: Soyez Mes témoins dans le monde.
En conclusion de ce Festival, de nombreux participants ont décidé de demander le baptême. Un grand
nombre s'est confessé pour la première fois. Innombrables et bouleversants certains retours à Dieu, mais
le plus frappant était la profonde joie des coeurs.
Le jour suivant, sur la colline Notre-Dame a fait donner par Ivan ce message, aux nombreux jeunes
encore présents: Chers enfants, Je vous invite à prier de manière particulière pour Mes intentions.
Donnez-moi tout afin de pouvoir tout recevoir.
P. Gasparino: la prière
ouvre la porte à l'Esprit
Sur le Podbrdo: "La prière est la porte par laquelle passe l'Esprit Saint. Il entre en action où il y a prière.
Ouvrez l'Evangile et les Actes, qui nous font revivre tous les moments où la Communauté se met en
prière, où se répète la Pentecôte et où descend l'Esprit Saint. Un exemple: Tandis qu'ils priaient, l'endroit
où ils se trouvaient réunis trembla; tous furent alors remplis du Saint Esprit (cf Ac.4,31). Corneille aussi
faisait de larges aumônes et (bien que païen) priait Dieu sans cesse (...) l'Esprit Saint tomba lui et sur
toute sa famille (Ac.10, 2 et 44).
Jésus le promet solennellement: Si vous, qui êtes mauvais, donnez de bonnes choses à vos enfants quand
ils le demandent, combien plus votre Père du Ciel donnera l'Esprit Saint à ceux qui L'en prient. (Luc
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (13 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
11,13). Jésus ne dit pas que le Père donnera l'Esprit à celui qui le mérite, mais à qui le Lui demande:
même au pécheur ou à la personne la plus éloignée de Dieu est donné l'Esprit Saint. Qu'il élève les mains,
celui qui a besoin de l'Esprit (cantique connu).
Chers jeunes, vous êtes tous empêtrés dans les problèmes de votre faiblesse. Comment réagissez-vous?
Vous pouvez réagir en n'y voulant pas penser, ou bien par la fuite, ou bien avec la peur. Ce ne sont pas de
bons moyens pour affronter ces problèmes brûlants: vous avez besoin de l'Esprit Saint. Avant de nous en
parler, Jésus a dit: Demandez et il vous sera donné, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera
ouvert (Luc 11,9). Face à votre faiblesse; unis à Marie demandez donc la force de l'Esprit Saint;
demandez-la et vous éprouverez la puissance de l'Esprit.
Un jour est venu vers moi un jeune, désespéré, qui m'a dit: "Je n'ai pas réussi à vaincre le mal en moi;
mon vice impur est devenu ma drogue". Je lui ai rétorqué: "Tu n'as pas utilisé la bonne méthode, qui
s'appelle Esprit Saint". Souvent, vous autres, jeunes, êtes en danger, et même vous tombez. La chose la
plus intelligente serait de fuir les occasions de péché; mais votre volonté est faible. Qui peut renforcer
votre volonté? Seulement l'Esprit Saint. Même Jésus à Gethsémani était faible. Qu'a-t-Il fait? En proie à
l'angoisse, il priait plus intensément (...) Alors lui apparut un ange du ciel, qui le réconfortait ... (Luc 22,
43-44). (dans les Actes, Luc appelle également l'Esprit ,ange': 8, 26-29).
Chers jeunes, quand vous devez prendre des décisions, vous avez besoin de l'Esprit Saint. Ecoutez le
Pape "Partout où l'on prie dans le monde, là se trouve l'Esprit Saint'. Aujourd'hui, L'avez vous prié? Si
oui, vous êtes immergés dans l'Esprit Saint. Souvenez-vous pourtant que nous sommes des grands
experts de la prière fausse et verbeuse. Mais de temps en temps notre prière est vraie. S'il en est ainsi
pour vous aujourd'hui, alors vous êtes immergés dans l'Esprit Saint... Recommencez toujours à
L'invoquer quand la prière devient plus faible, parce que c'est Lui qui guide la prière. Alors, en ce
moment, tous ensemble, mettons-nous devant l'Esprit Saint qui est dans notre coeur et crions avec foi:
,Esprit Saint, qu'aujourd'hui je comprenne la prière, et que ma prière soit vraie....' Nous restons tous
quelques instants en silence... Nous demandons l'intercession de Marie... (Chant ,Ave Maria')..."
(Résumé)
Remarques sur la manière de prier: "La prière commence après la
prière!"
1. Pour combattre la prière distraite, il faut s'arrêter et se laisser guider par le Seigneur.
2. La prière du coeur est indispensable, non celle verbeuse qui ruine la prière et s'avère inutile. Il faut
rester en silence tant que Jésus ne nous parle pas. Certains finissent par mettre une heure pour réciter un
,Notre Père': il faut laisser du temps à la prière. Prier en disant à haute voix: "Jésus, je T'aime!".
3. La prière commence après la prière: si l'Esprit intervient pour nous faire comprendre ce que Dieu veut,
alors commence un rapport nouveau avec le Seigneur, une attention apportée à faire Sa volonté à tout
moment, à ne pas L'offenser. Voici la vraie vie de prière.
4. Il faut prier, le stylo en main: en écrivant on réfléchit davantage.
5. Il est nécessaire de lire la Parole de Dieu, de la souligner, la méditer (que dire d'un marin au long cours
qui écrirait chaque jour à sa femme... laquelle ne lirait jamais ses lettres, car trop affairée?!...). Ainsi,
Dieu nous parle et nous ne lisons pas ce qu'Il nous dit parce que nous avons trop d'occupations. Nous ne
pouvons pas capter les messages de Dieu parce que nous ne Lui donnons pas de temps.
Faire des choix de vie à 18 ans - A partir de 15 ans, il est bon de demander à Jésus ce qu'Il attend de
nous. Il est mieux de se décider à 18 ans qu'à 20; mieux à 20 qu'à 22 ou 25; se décider à 30 ans est déjà
trop tard! Si l'un de vous se sent appelé à la vie consacrée, qu'il fuie avec horreur les communautés
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (14 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
tièdes. Plutôt qu'entrer dans un séminaire qui manque de ferveur ou une communauté sans vie - qui ne
transmettent pas la vie de Dieu - il est préférable de rester dans le monde. Beaucoup de jeunes qui ont la
vocation en sont dissuadés par les prêtres, alors que c'est de ceux-ci qu'ils devraient être aidés: ils ont
peur de se prononcer, dans la crainte de proposer un choix trop grave (entendu lors de la réunion
d'après-midi).
La leçon de Soeur Elvira:
"Nous devons rencontrer Dieu" - Avec sa vivacité habituelle, Sr Elvira a parlé des problèmes des jeunes
et des familles, de l'Esprit Saint qui change la vie des personnes et frappe jour et nuit à la porte de notre
coeur. "Je vous annonce une grande nouvelle: Dieu existe et moi, je L'ai rencontré. Je L'ai rencontré dans
les marginaux, dans l'obscurité de mon péché, quand je croyais avoir échoué. Je L'ai rencontré dans cet
ivrogne, dans cette mère désespérée, dans l'injustice... Nous, nous possédons un trésor immense car nous
avons rencontré Dieu.
Cette Communauté est une oeuvre de Dieu... Ne me regardez pas moi, mais Dieu... Toi aussi, tu es le
rêve de Dieu - a-t-elle dit. Quand Dieu rêve, Il crée, et chacun de nous est issu de ce rêve, créé par Sa
puissance d'amour. Dieu t'a voulu. Il t'a voulu, toi... Cessez d'être païens!" Dieu existe et Il vous aime.
Une preuve de l'amour, c'est le sacrifice - "Aujourd'hui les jeunes vivent ,une situation d'orphelins',
l'abandon, parce qu'ils n'ont pas trouvé l'amour nuptial, fraternel de Dieu. Regardez chaque jour Jésus
crucifié: voici l'amour, c'est Lui la réponse. Seulement de la croix vient la réponse convaincante et pleine
qui comble notre vie. Avant de faire le choix de tel jeune homme (ou de telle jeune fille), d'une
Communauté, avant n'importe quel choix, choisissez la croix.
L'amour véritable se jauge à la capacité de se sacrifier soi-même pour l'autre, y compris le sacrifice de ne
pas se rencontrer pendant 3 mois. Alors, tu pourras être fidèle à ce jeune; et même devenir une servante
par amour de ta famille, pour ensuite devenir une reine. Et ainsi, c'est toi qui ,laveras les pieds', qui
t'agiteras autour des marmites alors que ton mari se divertira; mais tu seras reine, titre que personne ne
pourra t'enlever. Chaque fois que tu veux faire un cadeau aux autres, c'est d'abord à toi que tu le fais.
Vous, les jeunes filles, vous femmes, prenez la juste place que Dieu vous a donnée: la femme a été créée
pour que l'homme la cherche, pour lui être une aide (cf Gen.2,18); aujourd'hui, c'est la femme qui
cherche l'homme pour le séduire.
Les jeunes prient, mais restent toujours dans le doute. La vraie prière est celle qui te fait écouter Dieu et
t'en remettre à Sa volonté. Si Dieu ne nous parle pas, nous n'avons pas le courage de nous détacher de
nos peurs, complexes, péchés. Et ainsi, Dieu n'est pas un Dieu-véritable mais un Dieu-fantasme. Dieu
existe et, moi, je l'ai rencontré dans mon monde, non pas dans le tiers-monde; ce qui revient à dire que tu
le rencontres dans la mission que Dieu te confie dans ta maison, avec ceux qui vivent autour de toi: il est
inutile de t'en aller au loin...
Nous serons heureux sur cette terre quand nous embrasserons (et non supporterons) notre croix. C'est la
proposition que nous faisons aux toxico-dépendants qui, dans leur vie, ont touché l'enfer: porter sa croix
chaque jour avec amour, la croix du partage de vie, du renoncement à beaucoup de choses qui plaisent.
Seulement à travers la croix nous aurons une vie re-née.
Ne vous illusionnez pas, il n'y a pas de bonheur sans la croix, quand bien même vous verriez la Madone.
La chose la plus importante, c'est le scandale de notre conversion, qui fait s'étonner ceux qui cherchent
Dieu, et enrager ceux qui n'en veulent pas".
A ce moment, P.Slavko a prié Sr Elvira de raconter l'histoire de son périple avant de parvenir à fonder sa
Communauté, ce qu'elle a fait.
Pardonnez-nous! - A la fin, de manière émouvante elle a demandé aux jeunes de pardonner à leurs
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (15 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
parents, aux prêtres, à leurs maîtres et à tous ceux qu'ils ont rencontré dans leur vie et qui n'ont pas été
exemplaires parce qu'ils n'ont pas su diriger leur existence vers Jésus. "Jeunes gens et jeunes filles, vous
êtes las d'un monde comme celui-ci: un monde de parvenus, de personnes connues, de tous ceux qui
viennent à vous vendeurs de promesses grandes et mensongères.
Au nom de vos familles, de l'Eglise, des religieux: aujourd'hui, je vous en prie, pardonnez-nous, nous qui
n'avons pas été cohérents. Nous ne sommes pas capables d'être le modèle que vous cherchez. Aucun de
nous ne peut satisfaire vos coeurs, remplir le vide qu'il y a en vous: aucun de vos amis ne peut apaiser
votre soif d'amour, mais Jésus seul. Si nous voulons être heureux, préparons-nous à la croix quand elle
viendra. (N.B. Par manque de place, les exposés de P. Cosimo et P.Jozo seront publiés dans Echo n°142).
Prêtres de Marie
Don Giovanni Bozzo: la joie de mourir pour être avec Dieu. Après avoir beaucoup souffert, dans le
silence et l'abandon à Dieu, Père Giovanni a quitté ce monde à 82 ans, le 12 mai 1998, dans la plénitude
de la joie de celui qui est conscient de retourner à la Maison. En 1972 il avait obtenu de laisser le
ministère paroissial pour se retirer dans le petit Sanctuaire de Reggio sur Vernazza (SP), duquel on
contemple la mer Ligurienne.
Après des années de silence et de prière s'est formée autour de lui une famille spirituelle et, depuis 7 ans,
également une petite Communauté de Soeurs. Lors d'un de nos premiers pèlerinages à Medjugorje, il
nous avait impressionnés par la dévotion avec laquelle il célébrait la Messe et comment il parlait
d'expérience - en tant qu'exorciste - de la puissance de Marie contre satan.
Ame d'une pureté cristalline, la joie et la paix étaient toujours dans son coeur et sur ses lèvres. Au cours
des tempêtes qui ont durement mis à l'épreuve son oeuvre, son leit-motiv était: "Se taire, sourire, prier".
C'est pleinement conscient et sans peur que P.Giovanni est allé à la rencontre de la mort comme on se
rend à une noce et il a voulu que ses funérailles soient une fête.
Il avait confié à ses fils spirituels: "Ma petite barque est sur le point d'arriver au port: là il y a Dieu, la
Très Sainte Majesté... Marie Immaculée... tout le Paradis. Comme il est beau de ne faire qu'un avec le
Coeur du Très-Haut, avec la joie de l'éternité". Sous la photo de son ordination (1942) nous lisons: "Oui,
c'est une belle date que celle de l'ordination, mais combien sera plus belle celle du jour de ma mort!"
Il nous suffit de lire son testament spirituel laissé aux Soeurs pour comprendre son désir de Dieu: Me
voici ici au milieu de vous, bien plus réel et vivant qu'auparavant. Humainement parlant, ma mort vous
attriste, mais moi je dois vous dire que je l'ai attendue d'un immense désir: dans ce monde je n'éprouve
que désagréments...
Je vous assure que non seulement je n'ai ressenti aucune peur, mais au contraire une joie profonde
m'anime, comme celle de l'exilé qui attend anxieusement le jour de son retour dans la Patrie. Je suis
certain que dans Sa miséricorde Dieu me traitera de manière infiniment délicate parce que - je vous
l'avoue - je L'ai laissé faire en moi tout ce qu'Il voulait durant ma vie: mon unique effort, mon unique
désir était celui de dire toujours "oui" à Sa volonté. Ne versez pas de larmes à mon souvenir, je suis trop
heureux... Une accolade fraternelle et un joyeux réconfort dans les extases de la Très Sainte Trinité".
Il écrivait encore dans son Testament Spirituel: "Rendons grâce à la T.S.Trinité pour les douleurs qu'Elle
m'a accordées généreusement, surtout depuis 1935: gare à moi si je ne les avais pas endurées! Et aussi
pour la grâce acquise dans l'ermitage par lequel je suis passé de la vie active à celle contemplative, hors
de toute dissipation. Misericordias Domini in aeternum cantabo".
Le premier prêtre de la Kraljice Mira (Reine de la Paix), Fr. Ignac Domej, a reçu l'imposition des
mains par l'Evêque le 27 juin 1998 dans la cathédrale de Gurk; ce jeune était responsable de la Maison de
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (16 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
Talhof (Autriche) de la Communauté guidée par P.Tomislav Vlasic'. P.Slavko, en le présentant comme
célébrant d'une des Messes du Festival des jeunes, a rappelé qu'Ignac avait devant lui une splendide
carrière d'ingénieur électronicien à Vienne (Autriche) et gagnait 10.000 marks par mois!...
Venu à Medj., il entendit l'appel du Seigneur, laissa son travail et commença la préparation au sacerdoce
tout en faisant toujours partie de groupes de prière; puis il entra dans la Communauté mariale de
P.Tomislav, née des apparitions de Medj. Etait visible le bonheur des paroissiens de Medj., qui
connaissent bien P.Tomislav, lequel fut guide des voyants et des pèlerins dans les premières années. Que
la bénédiction de Dieu descende sur P.Ignac ainsi que sur les autres frères de la Communauté qui
attendent la prêtrise.
"Bénissez toujours"
Comment et quand peuvent bénir les laïcs?
Quelques lecteurs ont lu avec attention notre article ,Bénissez toujours' (Echo n°140, p.3) et surtout les
derniers mots: "Au premier groupe de prière la Gospa recommandait aux jeunes de demander la
bénédiction et de bénir. Les laïcs aussi peuvent le faire". Et ils nous demandent: "Comment bénir?
Quand? Y a-t-il des formules précises?"
Nous répondons brièvement: en vertu du sacerdoce commun reçu au baptême, tous les laïcs catholiques
peuvent bénir des personnes, des lieux et des activités qui sont dans leur sphère de responsabilité. Bénir,
c'est invoquer Dieu pour qu'Il donne Sa grâce afin de réaliser ce qui Lui est agréable: c'est pourquoi la
bénédiction est conforme à la volonté de Dieu et aide à l'éxécuter.
Les laïcs ont de nombreuses occasions de bénir. Même à la fin de l'Office, lorsqu'il n'y a pas de prêtre ou
de diacre, on conclut avec une bénédiction: "Que le Seigneur nous bénisse, qu'Il nous préserve de tout
mal et nous conduise à la vie éternelle. Amen."
Mais, de quelle manière bénir? a) en traçant un signe de croix sur une personne: pensons à la bénédiction
d'un père ou d'une mère à ses enfants, comme il était d'usage dans le passé. b) ou par une aspersion d'eau
bénite en faisant un signe de croix avec l'invocation "Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit" (c'est
ainsi que le chef de famille bénissait la table à la veillée de Noël, souvent avec un rameau bénit). c)ou
bien en invoquant le nom de Dieu avec des paroles appropriées et un signe de croix, dans toutes les
circonstances où la nécessité s'en fait sentir.
Les laïcs ne peuvent pas donner la bénédiction dans les circonstances et avec les formules qui sont
réservées aux prêtres et aux diacres, telles qu'on les trouve dans le rituel. Mais ce ne sont pas les
occasions qui manquent de bénir, même quand il s'agit d'ennemis ou de personnes éloignées. Mais il faut
surtout que notre vie devienne une bénédiction, c-à-d. produise à ceux avec lesquels nous vivons, le "bien
de Dieu", ce qui est la traduction exacte du mot "bénir".
Au cours du mois de juillet 1998 les lecteurs d'Echo francophone ont envoyé: 25.081Fr. Que les
généreux donateurs veuillent bien trouver ici l'expression de la gratitude des bénéficiaires.
Un Sanctuaire dédié à la Reine
de la Paix, au centre de l'Afrique?
"L'Afrique entière est en proie à d'interminables guerres qui déciment quotidiennement des milliers et des
milliers d'êtres innocents. Ne serait-il pas temps de construire un Sanctuaire où, non seulement les
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (17 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
Camerounais mais aussi tous les Africains sans distinction pourront venir implorer la grâce de la Paix
pour ce malheureux continent? Son nom sera "Sanctuaire de Marie, Reine de la Paix"; c'est ce qu'a écrit
Mgr Adalbert Mdzana, Archevêque de Mbalmayo au Cameroun que nous avions vu à Medj. en juin 97
(Echo 135 p.6).
Il avait demandé à P.Gianni Sgreva, fondateur de l'Oasis de la Paix, d'envoyer quelques membres de sa
Communauté dans son diocèse, ce qui fut fait en juillet de cette année. Déjà a été prévue une colline
donnant sur la ville, haute et pierreuse comme le Podbrdo, sur laquelle on voudrait construire le
Sanctuaire, d'ici l'an 2000. L'Evêque fait entièrement confiance à cette Communauté pour la réalisation
du Sanctuaire, comme il est advenu à Quixada au Brésil (Echo 140 p.4). Il a intéressé P. Slavko à cette
oeuvre, dont l'Echo se fait le porte-voix.
Note émouvante pour les lecteurs d'Echo francophone: P.Gianni Sgreva nous écrit: "(...)Un détail
particulier: Au mois de > >juillet je me suis trouvé à Mbalmayo et me suis rendu au Bureau de Poste
pour ouvrir une B.P. pour la Communauté. Quand je rencontrai le directeur de la Poste, il était en train de
lire le dernier exemplaire de l'Echo de Marie en langue française et en était exactement à la colonne où
on parlait du voyage de P.Slavko et de moi-même pour participer au Congrès marial tenu au Sanctuaire
confié à la Communauté ,Oasis de la Paix'. Et ainsi, j'ai su que cette personne, intéressée par Medj. et
bien que n'y étant jamais allée, se fait envoyer personnellement l'Echo dans sa traduction française. Cet
épisode m'a fait venir l'idée d'intéresser vos lecteurs à l'initiative de la construction du Sanctuaire.
Et nous, lecteurs de langue française, nous nous sentons particulièrement interpellés et aurons à coeur de
répondre à l'appel de la Reine de la Paix et de participer à la construction de Son Sanctuaire sur cette
terre d'Afrique, si proche de notre coeur et tellement éprouvée. (Oasis de la Paix, Casella Postale.25,
02036 Passo Corese, Rieti).
Par les messages: de l'athéisme
à l'amour de la Croix
Souvent nous parviennent des témoignages de conversions grâce à la Reine de la Paix. Nous choisissons
l'un d'eux: "Je me nomme Alfonso Terramoto et j'ai 35 ans; je suis né et ai grandi dans une famille
catholique à Guadalajara (Mexique). Déjà tout enfant, j'appris d'une institutrice à me consacrer au Coeur
de Jésus par le C.I. de Marie.
Etudiant dans un collège de jésuites j'eus à un certain moment le désir d'entrer dans la Congrégation, ce
qui me fut déconseillé dès le premier entretien. Peut-être est-ce par rébellion, par orgueil blessé ou par
tentation du démon, que je profitai de l'air ambiant dans les années 70 et me jetai à corps perdu dans le
communisme, dans la lutte des classes, m'intéressant à la justice sociale en même temps qu'aux thèmes
de l'astrologie, de l'ésotérisme et des religions orientales.
Entre temps, j'avais passé avec succès mes diplômes de médecine, me spécialisant dans un des meilleurs
hôpitaux de Madrid. Durant les années passées en Europe, je nourris de la sympathie pour la résurgence
du socialisme espagnol; je passai mon temps en fêtes, recherche de plaisirs, dans une croissante boulimie
matérialiste pleine d'égoïsme et d'ambitions pour ma notoriété. Rentré à Guadalajara, je continuai à
m'intéresser à tout ce qui m'avait toujours le plus éloigné de Dieu: astrologie, contrôle mental, méditation
transcendantale, réincarnation. Depuis de longues années je n'allais plus à la Messe, ne me confessais pas
et avais abandonné l'oraison. Cependant, dans le fond de mon coeur je ressentais un grand vide spirituel.
Quelques livres, tombés entre mes mains dans une librairie, me bouleversèrent profondément; les titres
sont: "Les apparitions de Medj." du P.Suetozar Kraljevic ,Medjugorje, école de la Madone' du P.Tiberio
Munari, Savérien. Ce ne furent pas tant les signes prodigieux (danse du soleil comme à Fatima, guérisons
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (18 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
miraculeuses ou les nombreuses conversions) qui marquèrent mon âme, mais les messages de la Sainte
Vierge: oraison, jeûne et abandon à Dieu, dans Sa Providence.
C'étaient des appels qui dépassaient mon rationalisme athée et matérialiste dans lequel j'étais tombé
durant mes années de ,recherche' et de perdition. Les messages allaient à l'encontre de ma manière de
vivre et de penser. C'est pourquoi le ,sauvetage' de la Madone ne s'avéra pas facile, mais peu à peu ce fut
Elle mon ,chemin' jusqu'à Son Jésus bien-aimé.
Cette renaissance à travers la rencontre de la Vierge de Medj., dans l'oraison quotidienne du S.Rosaire, le
jeûne et l'Eucharistie, m'a amené à servir au mieux mes malades et les pauvres dans ma profession de
médecin. Puis, Dieu a voulu me combler par une belle famille: une épouse qui a toujours été à mes côtés
et notre fils de 3 ans, don du Seigneur et notre joie constante. Au-delà de la raison et en opposition aux
désirs humains, le Seigneur m'a ensuite fait un véritable cadeau: l'amour de la croix, de la pauvreté, d'une
vie sobre et modeste. Dernièrement, à travers quelques maladies, le Christ a voulu m'associer à Sa
douloureuse Passion; Il m'a invité à suivre Sa Croix en portant la mienne, toute petite, derrière Lui, dans
la route étroite qui conduit au Paradis".
Semences d'unité - En signe de fraternelle union, l'Aide à l'Eglise en détresse a offert aux orthodoxes un
bateau-Eglise, qui fera la navette entre les différentes paroisses de la zone de Volgograd (ex-Stalingrad)
qui bordent le fleuve. Son équipage de prêtres et diacres a été choisi un par un par l'Archevêque German,
et ils sont prêts pour tous les services religieux. Le 22 mai, fête orthodoxe de St Nicolas de Bari,
l'Eglise-bateau a été bénite par l'Evêque; avec une profonde gratitude, il a étendu sa bénédiction à tous
les catholiques qui ont participé à ce don.
L'Echo de Marie dans les langues principales se trouve à Medj. dans le magasin Shalom, à droite devant
l'Eglise et à Aïn-Karim, dernier magasin de la Galerie sous l'Hôtel International, dans la rue qui est en
face de l'Eglise
* Une seule adresse: Echo de Marie Reine de la Paix, B.P. 4602-45046 Orléans, Cedex 1 - France.
* Pour diffuser les messages et les vivre dès leur parution vous pouvez recevoir les quelques lignes du
message mensuel dès le 27 de chaque mois (postés le 26) et ceci en autant d'exemplaires que vous le
souhaitez; il suffit d'en faire la demande à l'adresse ci-dessus.
* L'ECHO en cassettes-audio pour non-voyants (mensuel) les personnes intéressées peuvent s'inscrire
également à cette adresse.
L'Echo de Marie Reine de la Paix est gratuit. L'oeuvre vit d'offrandes. CCP DIJON 4480-19 R ou
chèques. Merci d'établir les Euro-chèq.en francs français à un seul ordre: Echo de Marie, Orléans -
France. Echo sur Internet: http://www.eclipse.it/medjugorje
Pour l'adoration - "Permettez que je vive en paix mon temps de silence pour que je puisse me
rencontrer avec mon Seigneur, avec Lui seul. Pour que je sois auprès de Toi, pas extérieur ni lointain,
mais à l'intérieur de Toi. Que signifie ,à l'intérieur'? Nous devons entrer si nous voulons vivre. Dans Ta
lumière nous verrons la lumière. Entrons afin de voir. Tu donneras à mon oreille joie et allégresse. En
T'écoutant, je suis heureux. Donne-moi un coeur qui aime et saura ce que je dis. Un coeur aride ne pourra
comprendre. (Mgr Luigi Bosio)
Du Canada: Henry Kovacic désire réimprimer et distribuer l'Echo en 20.000 copies au Canada. Il trouve
notre journal "une publication fantastique". (14.08.98).
De la Californie (USA): Ron et Fran Venditti, nos distributeurs en Californie, nous écrivent: "Nous
sommes stupéfaits par les lettres qui parviennent de toute part, aussi de l'extérieur: toutes demandent
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (19 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]
background image
l'Echo. Il y a même un condamné à mort, dans une prison du Colorado, qui veut le recevoir. Loué soit
Dieu!"
De France: R.Coquerel nous écrit: "Frères de lumière, je reçois avec une immense joie votre petit
feuillet. Soyez-en bénis: il est si merveilleux et profond!... (Meudon, 20.06.98).
Et ainsi beaucoup d'autres lettres. Il n'y a certes aucun mérite de notre part, bien au contraire, en ce qui
nous concerne il y a toujours davantage de difficultés et de faiblesse. Nous demandons à nos lecteurs une
prière pour les malades de la famille de l'Echo: Don Angelo, Matteo, Otto Müller ardent propagateur de
Marie en Suisse, Elisabeth Varga traductrice en langue hongroise, Roger Watson... et bien d'autres...
Nous remercions Notre-Dame qui a donné sou signataire la force de rédiger ce présent numéro d'Echo, et
tous les chers et dévoués traducteurs et collaborateurs de toutes les parties du monde.
Que le Saint Rosaire nous unisse en une chaîne de prières pour le Pape, pour tous les pasteurs, pour les
familles, pour ceux qui sont loin et pour toutes les victimes de la culture de la mort. Que descende sur
tous la bénédiction du Dieu Père, Fils et Esprit Saint.
Villanova-M., 27 août 1998
Resp.: Ing. A. Lanzani-Tip. DIPRO (Roncade TV)
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e141fr.htm (20 of 20) [9/21/2000 5:49:30 PM]

Document Outline

  • Local Disk
 


 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]