Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 140 (Juillet-Août 1998)

Echo de Marie Reine de la Paix 140 (Juillet-Août 1998)

Read the document in non-text browser version.
Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Italiano
Download (71.8 KB )
background image
Eco di Maria
Regina della Pace
Français 140
Juillet - août 1998 - Edité par Eco di Maria, casella postale 149, I - 46100 Mantova, A. 14, n.7-8;
sped. a.p. art. 2, com 20/c, Legge 662/96, filiale di Mantova, Autor. Trib. MN del 8.11.1986
Tout Courrier est à adresser à: Echo de Marie, B. Post. 4602,
F - 45046 Orléans Cedex 1
Message de Marie du 25 mai 1998:
"Chers enfants! Aujourd'hui Je vous invite à vous préparer par la prière et le sacrifice à la venue de
l'Esprit-Saint. Petits enfants, ceci est un temps de grâce, c'est pourquoi Je vous appelle à nouveau à vous
décider pour Dieu le Créateur. Permettez-Lui de vous transformer et de vous changer.
Que votre coeur soit préparé à écouter et à vivre tout ce que l'Esprit-Saint a dans Son plan pour chacun
d'entre vous.
Petits entants, permettez à l'Esprit-Saint de vous conduire sur le chemin de la vérité et du salut vers la vie
éternelle. Merci d'avoir répondu à Mon appel.
Permettez à l'Esprit
de vous transformer
C'est un temps de grâce... Décidez-vous pour Dieu le Créateur... Permettez à l'Esprit de vous guider... Cet
appel chagriné de Marie à la veille de Pentecôte, dans l'année de l'Esprit Saint, est voilé de tristesse. Cette
répétition: Permettez à Dieu Créateur, dit toute notre légèreté dans le choix de notre propre route et non
celle voulue par Dieu: c'est Lui seul qui nous donne la vie pour réaliser Son projet sur nous (et non nous
le nôtre comme si nous voulions nous substituer à Lui dans la connaissance de notre bien et de notre mal,
ce que firent nos premiers parents). Choisir Dieu Créateur, c'est opter pour la vie et la bénédiction:
autrement nous prenons la route de la malédiction et de la mort, comme nous le répète le Deutéronome
(chap.28 à 30).
Ceci est un temps de grâce. De la part de la Reine de la Paix se répandent sur le monde depuis 17 ans
grâces sur grâces, avec des messages, des signes, des illuminations, des exemples, pour que les chrétiens
abandonnent leurs chemins tortueux et trouvent - après tant de débandades - la voie de Jésus indiquée par
Marie. Mettons à profit ce temps propice pour nous décider.
Permettez à l'Esprit de vous guider. L'Esprit Saint n'est pas un luxe, c'est la grande Promesse du Père,
réalisée avec la glorification de Jésus pour renouveler la face de la terre et pour que les hommes, revenus
dans la communion avec Dieu, forment la communauté de l'Amour, ainsi que nous le lisons dans les
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (1 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
Actes des Apôtres (2,42-47; 4,22-25). Sans ta force il n'y a rien dans l'homme, rien qui ne soit perverti dit
la séquence de Pentecôte. L'Esprit Saint n'est pas un intrus dans notre vie, jusqu'à nous entendre dire :
"Permettez-Lui de vous guider". Il est le divin artiste qui veut faire surgir de notre nature déformée par le
péché, les traits vivants de Jésus; comme le sculpteur qui, coup par coup, tire son chef-d'oeuvre d'un bloc
informe. C'est vraiment l'Esprit Créateur comme le loue l'hymne de Pentecôte, car Il crée en nous un
nouvel être spirituel, capable de se tourner vers Dieu en L'appelant ,Père' (Rom.8,15), de penser non
comme la chair mais comme Dieu (1Cor 2,10.13), d'aimer comme Dieu (Rom. 5,5), de porter les fruits
de Dieu: ,amour, joie, paix, patience, bienveillance, bonté, fidélité, douceur et maîtrise de soi' (Gal.5,22).
L'Esprit a un projet particulier pour chacun de nous, un projet unique et d'une incommensurable beauté,
qui rentre dans la grande trame à laquelle Il travaille pour construire la Jérusalem Céleste.
Nous ne croyons pas être aussi importants, comme nous le dit souvent la Madone! Certainement,
Notre-Dame répète avec insistance: Permettez à l'Esprit Saint parce qu'Elle voit la résistance que nous
opposons à Son oeuvre, surtout en vivant dans le péché, ou encore parce que nous sommes liés à nos
intouchables schémas de vie ou que nous voulons nous conduire par nous-mêmes et non Lui permettre de
nous guider. Mais Il veut faire bien autre chose en nous et nous transformer comme Il a fait avec les
apôtres qui, après la Pentecôte, faisaient l'admiration même du Sanhédrin par leur assurance car ils
étaient des hommes illettrés et du peuple (cfr Ac.4,13). On ne peut imaginer les bouleversements et les
audaces que l'Esprit est capable d'opérer en l'homme, Lui qui a projeté et ordonné tout l'univers et de
pauvres créatures a tiré des saints. Mais pour que cela advienne, Il doit trouver des coeurs prêts à écouter
et à vivre ce qu'Il a préparé pour chacun.
Un coeur prêt est celui qui est disposé, désencombré, libre. L'exemple nous vient des Apôtres au Cénacle.
Jésus leur dit: "Restez!". Nous aussi nous devons nous faire violence à nous-mêmes pour nous enfermer
dans la cellule intérieure de notre coeur, dont parle Ste Catherine, même si nous vivons au coude à coude
avec les hommes, recherchant un espace de silence pour l'écoute de Dieu qui nous parle. Marie voit avec
tristesse, même les âmes consacrées être attentives aux voix du monde; et aussi des ministres de la
parole, qui devraient être la bouche de l'Esprit Saint (ce n'est pas vous qui parlerez mais l'Esprit de votre
Père qui parlera en vous - Mt.10,20) et qui au contraire ont leurs sources desséchées d'où ne peuvent
jaillir les fleuves d'eau vive (J.7, 38). Il faut se fermer avec décision à l'esprit du monde vous êtes dans le
monde, mais non pas du monde (J.17, 15-16). C'est pourquoi nous devons faire des coupes sombres dans
nos habitudes mondaines, nos relations humaines, les considérant comme des balayures face à l'oeuvre de
l'Esprit. Jésus veut nous faire participants de Sa joie pleine.
Préparez-vous à la venue de l'Esprit Saint par la prière et le sacrifice. Efforçons-nous de faire quelques
sacrifices et nous verrons ce que Dieu nous donnera en échange du ,rien' que nous perdrons: nous
sentirons Dieu avec nous. Veillez et soyez sobres en vue de la prière (1 Pt.4,7). Le reste, Notre Mère le
fera! St Louis M. de Monfort nous dit: "Quand l'Esprit Saint - Son époux - La trouve dans une âme Il
vole dans celle-ci, y entre en plénitude et s'y communique abondamment, dans la mesure où cette âme a
fait place à Son épouse (Traité de la vraie dévotion, n°36).
don Angelo
Message du 17ème anniversaire, 25 juin 1998
Chers enfants, aujourd'hui Je veux vous remercier parce que vous vivez Mes messages. Je vous bénis
tous de Ma bénédiction maternelle et Je vous porte tous devant Mon Fils Jésus. Merci d'avoir répondu à
Mon appel.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (2 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
Je vous remercie parce que vous vivez Mes messages
Ce compliment, sur les lèvres de la Madone, nous surprend. De fait, ici Elle ne remercie pas seulement
"parce que vous avez répondu à Mon appel", ou comme d'autres fois, pour l'affluence si nombreuse: aller
à Medj. est déjà un signe de bonne volonté, d'une disposition à accueillir Ses invitations et nous mettre à
Son école.
Mais ici Notre-Dame remercie "parce que vous vivez Mes messages". Ce pourrait être un compliment
pour encourager, mais il est également vrai qu'en toutes parties de la terre se trouvent des enfants qui ont
pris à la lettre Ses messages et les vivent. Ici, La Sainte Vierge le reconnaît ouvertement et joyeusement.
Ces fils forment Ses troupes à opposer à satan. Nous devons maintenant nous demander: En faisons-nous
partie?
P.Slavko fait observer que ce remerciement ne veut pas dire que nous avons accompli tout ce qu'Elle
voulait, mais Notre Mère regarde notre volonté, nos efforts, jusqu'aux plus petits pas, et s'attendrit à la
vue de Ses enfants engagés selon Sa demande: et Elle remercie. Son comportement est bien différent du
nôtre; nous remercions quand tout s'est déroulé selon notre gré, sinon nous critiquons ou méprisons. Un
de nos travers est vraiment celui-ci: nous ne voyons pas le bien dans les autres, au contraire nous apparaît
seulement le négatif, ouvrant ainsi la porte aux conflits, aux mauvais sentiments, jusqu'à susciter des
complexes d'infériorité. La Gospa veut le bien, serait-il minime, l'effort même le plus petit; remerciant
pour cela, Elle suscite le désir de continuer.
Et face à ces remerciements, nous sommes amenés à réfléchir si nous méritons ce compliment.
L'avons-nous vraiment écoutée, cherchant le temps pour prier, pour aller à la Messe, pour faire
l'adoration, nous confesser, jeûner? Le remerciement bienveillant est toujours un encouragement pour
aller plus avant et changer quelque chose. Même celui qui s'est lassé en chemin peut recevoir une
nouvelle impulsion pour reprendre la route avec la Madone.
La bénédiction maternelle que Notre Mère nous donne exprime Sa bienveillance, Son approbation et le
don de Sa grâce pour continuer. Mais c'est surtout Sa présence la véritable bénédiction maternelle. Elle
est ici depuis 17 ans à nous guider pour que nous ne partions pas à la débandade avec ce monde. Elle est
ici pour nous porter à Jésus, parce que Lui est l'unique Bien de notre vie: en Lui nous trouvons l'amour,
la paix, la vie éternelle.
d.A.
Le Pape devant le mystère
du Saint Suaire
"En le contemplant, les croyants
ne peuvent pas ne pas s'exclamer: Seigneur, Tu ne pouvais m'aimer davantage!"
24 mai: J-P.II, ,pèlerin du Suaire' à Turin, courbé et lent, gravit comme tout le monde la passerelle devant
le Dôme, le chapelet dans sa main droite et la gauche agrippée à la main courante. Il traverse le Dôme
avec sa canne et reste en adoration 5 mn devant le T.S.Sacrement. Puis, le voici à genoux devant le Saint
Suaire, le linceul de lin qui a enveloppé devant et derrière le corps du Seigneur dans le sépulcre. Le
regard craintif et les mains tremblantes, il le regarde durant 3 minutes, temps accordé à tous (qui, à la fin,
atteindront 2 millions). Puis, dans les successives célébrations de la Parole, il dit toute sa passion pour le
Suaire, le nommant d'une dizaine de titres. Voici en synthèse ses paroles: "Pour le croyant, le Suaire est
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (3 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
un miroir de l'Evangile: cette image a un rapport si profond avec ce que les Evangiles racontent de la
passion et de la mort de Jésus, qu'à le contempler tout homme sensible se sent intérieurement touché et
ému... Le Suaire constitue un signe vraiment singulier (que tous voient et que personne jusqu'à présent ne
peut expliquer) qui renvoie à Jésus, vraie Parole du Père, et invite à modeler sa propre existence sur celle
de Celui qui s'est donné Lui-même pour nous...
Dans le Saint Suaire se reflète l'image de la souffrance humaine. Il rappelle à l'homme moderne, souvent
détourné par le bien-être et les conquêtes technologiques, le drame de tant de frères; il les invite à
s'interroger sur le mystère de la douleur pour le Crucifié, témoignant de la terrible capacité de l'homme à
procurer douleur et mort à ses semblables; il se pose comme l'icône de la souffrance des innocents de
tous les temps. Devant le Suaire, comment ne pas penser aux millions d'hommes qui meurent de faim,
aux horreurs perpétrées dans les guerres, à l'exploitation brutale de femmes et d'enfants, aux millions
d'êtres humains qui vivent des privations et des humiliations, à tous ceux qui ne peuvent jouir des droits
civils élémentaires, aux victimes de la torture et du terrorisme?...
Le Suaire est aussi une image de l'amour de Dieu, qui va bien au-delà du péché de l'homme. Il invite à
redécouvrir la cause ultime de la mort rédemptrice de Jésus. Dans l'incommensurable souffrance qu'il
nous révèle, l'amour de Celui qui a tant aimé le monde jusqu'à donner son Fils unique (J.3,16) se rend
presque palpable et manifeste ses surprenantes dimensions. Devant lui, les croyants ne peuvent pas ne
pas s'exclamer en toute vérité: Seigneur, Tu ne pouvais pas nous aimer davantage! et se rendre aussitôt
compte que le responsable de cette souffrance, c'est le péché: ce sont les péchés de tout être humain... La
contemplation de ce corps torturé aide l'homme contemporain à se libérer de la superficialité, de
l'égoïsme, avec lesquels il traite souvent de l'amour et du péché. Faisant écho à la Parole de Dieu et aux
siècles de conscience chrétienne, le Suaire murmure: crois en l'amour de Dieu et fuis le péché, la plus
grande disgrâce de l'histoire".
Ensuite, le Pape voit dans le S.Suaire "l'image de l'impuissance de la mort, à laquelle Jésus n'a pas voulu
se dérober, mais la foi nous rappelle aussi la victoire du Christ et nous communique la certitude que le
sépulcre n'est pas le point d'arrivée ultime de l'existence: Dieu nous appelle à la résurrection". Au-delà du
silence de la mort, "le Suaire est aussi l'image du silence courageux et fécond de celui qui renonce à se
faire entendre de l'extérieur pour atteindre dans la profondeur les racines de la vérité et de la vie".
"Le Saint Suaire devient ainsi une invitation à vivre toute expérience - y compris celle de la souffrance et
de la suprême impuissance - dans l'attitude de celui qui croit que l'amour miséricordieux de Dieu vainc
toute pauvreté, tout conditionnement, toute tentation de désespoir".
Au sujet des investigations sans fin relatives au Suaire, le Pape confirme la liberté des savants, puisqu'il
ne s'agit pas d'une vérité de foi, mais il dit clairement: "L'Eglise exhorte à aborder l'étude du Saint Suaire
sans positions préconçues qui prennent pour argent comptant des résultats qui ne doivent pas l'être
(v.l'expérience du carbone: ainsi est réhabilité également le Card.Ballestrero). Il invite les scientifiques à
agir avec liberté intérieure et respect prévenant, aussi bien de la méthodologie scientifique que de la
sensibilité des croyants". A la fin, c'est d'une voix émue qu'il invoque en latin: "Ame du Christ
sanctifie-moi, Corps du Christ sauve-moi, Passion du Christ réconforte-moi, dans Tes blessures
cache-moi".
Un Pape lumineux
redonne courage à l'Eglise d'Autriche
Dimanche 21 juin, les paroles fermes avec lesquelles le Pape a conclu dans l'immense Heldenplaz (place
des Héros) sa troisième visite à l'Eglise autrichienne "traversée de tant de souffrances" ont beaucoup
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (4 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
impressionné: "Beaucoup de choses peuvent nous être ôtées, à nous chrétiens. Mais la Croix comme
signe du salut nous ne la laisserons pas enlever. Nous ne permettrons pas qu'elle soit exclue de la vie
publique". Jean-Paul II est très fatigué, ,terrassé' pourrions-nous dire, agrippé à la Croix sous un soleil de
plomb! Pourtant il trouve le moyen de plaisanter avec les jeunes "venus de loin, et pas seulement
géographiquement!"
Mais durant toute sa visite, qui avait pour thème Viens, Esprit Créateur (message du 25 mai!) il a révélé
son charisme, qui a fasciné les Autrichiens, même les plus durs opposants qui, dans le mouvement Nous
sommes l'Eglise veulent l'abolition du célibat ecclésiastique, le sacerdoce pour les femmes, ainsi de
suite... et ont recueilli un demi million de signatures. Il leur a répondu avec un amour de père et une sage
modération. "C'est un homme de qui émane une lumière supérieure et une force extraordinaire, qui voit
le futur et pour cela se fait écouter" a dit le Card.Schönborn.
Il a réconforté l'Eglise autrichienne en crise (et désorientée par les accusations portées contre le
Card.Groher, qui s'est retiré dans le silence), indiquant trois nouveaux Bienheureux qui témoignent de la
foi de cette terre: Parmi eux se détache Sr Restituta, proposée aux jeunes comme "modèle de résistance à
la mode du moment": elle fut guillotinée par les nazis parce qu'elle s'était opposée à l'enlèvement de la
Croix de son hôpital et avait également refusé la liberté offerte si elle avait renié ses voeux. Une
recommandation particulière aux Evêques sur la nécessité de chercher la réconciliation et le dialogue,
lequel pourtant, doit avoir pour objectif la découverte et la reconnaissance de la vérité. Sans la
disponibilité à se faire convertir à la vérité, tout dialogue s'épuise. Condescendre à un compromis ne
saurait être de mise". Autre point ferme: "Faites tout votre possible pour sauvegarder le dimanche". "La
nouvelle Europe retrouvée doit revenir à ses origines chrétiennes".
Mais le Pape ne perd de vue personne: pour lui, tous sont importants. Ils le savent bien les 50 ,gardes du
corps' autrichiens qui l'ont protégé au cours de ce voyage, qu'il a voulu honorer avec une grande
reconnaissance et qui sont repartis radieux; ils le savent bien aussi, les malades hospitalisés à la Caritas
Socialis qui ont eu droit personnellement à un regard plein d'amour qui les a conquis!...
Pour conclure, disons que c'est un homme extraordinaire, supérieur à toutes les situations, préparé par
Dieu pour ces temps.
Comme Marie, le Pape
veut la communion des mouvements ecclésiaux
500.000 Frères et Soeurs représentant 56 Mouvements et Communautés nouvelles provenant de toutes
les parties du monde ont envahi Rome à la veille de Pentecôte. Le Pape, qui attendait depuis 2 ans cette
rencontre, bien conscient de la richesse de ces mouvements et désireux de promouvoir la communion
parmi toutes les réalités de l'unique Eglise, les a accueillis en Place St Pierre le 30 mai avec un discours
magistral, convaincant, enflammé. En voici quelques points:
"Nous nous trouvons, comme les Apôtres, dans un grand cénacle de Pentecôte, aspirant à l'effusion de
l'Esprit. Ici, nous voulons professer, avec toute l'Eglise, que c'est un seul Esprit, un seul Seigneur, un seul
Dieu qui opère tout en tous... Pour la première fois les Mouvements et les nouvelles Communautés
ecclésiales se retrouvent, tous ensemble, avec le Pape. C'est le grand témoignage commun que je
présageais dans l'année de l'Esprit Saint... Quand Il intervient, l'Esprit laisse pantois! Il suscite des
événements dont la nouveauté abasourdit.
Dans le Concile Vatican II, l'Eglise a redécouvert comment elle constituait par elle-même la dimension
charismatique... L'Esprit ne se limite pas à sanctifier et à guider le peuple de Dieu au moyen des
sacrements et des ministères communs, mais Il dispense vraiment parmi les fidèles de tous ordres, des
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (5 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
grâces spéciales utiles au renouvellement et à l'expansion de l'Eglise. L'aspect institutionnel et celui
charismatique sont presque co-essentiels à la constitution de l'Eglise et concourent, même si c'est de
manière différente, à sa vie, à son renouveau et à la sanctification du peuple de Dieu. Certains charismes
font irruption comme un vent impétueux, qui saisit et entraîne les personnes sur de nouveaux chemins
d'engagement missionnaire au service radical de l'Evangile. Aujourd'hui, à vous tous ici réunis et à tous
les chrétiens, je veux crier: ,Ouvrez-vous avec docilité aux dons de l'Esprit! Accueillez avec gratitude et
obéissance les charismes que l'Esprit ne cesse de prodiguer (ici il répète presque le message de Marie du
25 mai).
La naissance et la diffusion de vos expériences ont créé une nouveauté inattendue et parfois même
dérangeante. Cela n'a pas manqué de vous mettre dans l'embarras, de susciter des interrogations et des
tensions; quelquefois il y eut des présomptions et des excès d'un côté, et de l'autre de grands préjudices et
réserves: ce fut une période d'épreuve... Aujourd'hui, s'ouvre devant vous une étape nouvelle, celle de la
maturité ecclésiale.
Dans notre monde, souvent dominé par une culture sécularisée qui fomente et réclame des modèles de
vie sans Dieu, la foi de beaucoup est mise à rude épreuve. On ressent donc avec urgence la nécessité
d'une annonce forte et d'une solide formation chrétienne. Quel besoin aujourd'hui de personnalités
chrétiennes matures, conscientes de leurs propres vocations et missions dans l'Eglise et dans le monde!
Quel besoin de communautés chrétiennes vivantes! Et voici alors les Mouvements et nouvelles
Communautés ecclésiaux: ils sont une réponse suscitée par l'Esprit Saint à ce dramatique défi de notre fin
de millénaire.
Comment garder et garantir l'authenticité du charisme? Il est fondamental que chaque Mouvement se
soumette au discernement de l'autorité ecclésiastique compétente. Aucun charisme ne dispense de la
référence et de la soumission aux pasteurs de l'Eglise: c'est la garantie que vous parcourez la voie juste.
Ensuite, il appartient à ceux qui président de ne pas éteindre l'Esprit, mais d'examiner tout et de retenir ce
qui est bon (cf1 Tess5,19-21).
Jésus est venu apporter le feu sur la terre; accueillons Son invitation pour que Son feu incendie notre
coeur et celui de nos frères... De cette place s'élève une grande prière: Viens Esprit Saint et renouvelle la
face de la terre, donne une nouvelle force et un élan missionnaire à Tes fils et Tes filles... Et vers Marie,
qui a accompagné les Apôtres lors de la première Pentecôte, tournons notre regard pour qu'Elle nous aide
à apprendre de Son Fiat la docilité à la voix de l'Esprit..."
Comment le S.Curé d'Ars
parlait de l'Esprit Saint:Signes pratiques de Sa présence.
L'homme n'est rien par lui-même, mais avec l'Esprit Saint il est grand; il est tout terrestre, tout animal, il
n'y a que l'Esprit Saint qui puisse le soulever et le porter en haut. Pourquoi les saints étaient-ils détachés
de la terre? Parce qu'ils se laissaient conduire par l'Esprit Saint.
L'Esprit Saint est lumière et force. C'est Lui qui fait distinguer le vrai du faux, le bien du mal. Comme les
loupes qui agrandissent les objets, c'est en grandes dimensions que l'Esprit Saint nous fait voir le bien et
le mal. Avec Lui on voit tout en grand: la beauté de la plus petite action faite pour Dieu et la bassesse de
la moindre peccadille. De même qu'avec ses lentilles un horloger distingue les plus petits rouages d'une
pendule, grâce aux lumières de l'Esprit sont mis en relief les moindres détails de notre pauvre vie. Alors
les petites imperfections apparaissent gravissimes, les péchés les plus véniels font horreur.
Ceux qui possèdent l'Esprit Saint ne peuvent pas s'enorgueillir, tant ils connaissent leur propre misère...
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (6 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
Pour le monde il semble que Dieu n'existe plus; à l'inverse pour l'homme qui se laisse guider par l'Esprit,
il semble que le monde n'existe plus.
Il s'agit donc de savoir qui nous guide. Si ce n'est pas l'Esprit Saint, nous aurons beau faire, il n'y aura ni
substance ni sagesse en tout ce que nous accomplissons; si c'est l'Esprit Saint, il y a une douceur
délicate... de quoi mourir de bonheur! Ceux qui se laissent guider par l'Esprit Saint éprouvent
intérieurement toutes sortes de béatitudes tandis que les mauvais chrétiens se débattent dans les épines.
Sans l'Esprit Saint nous sommes comme une pierre de la route... Prenez dans une main une éponge
gorgée d'eau, et dans l'autre un petit caillou et pressez-les l'un et l'autre; il ne sortira rien de celui-ci tandis
que de l'éponge vous ferez jaillir l'eau en abondance. L'éponge représente l'âme remplie de l'Esprit Saint,
tandis que la pierre est le coeur froid et dur où n'habite pas l'Esprit de Dieu.
Une âme qui possède l'Esprit Saint goûte dans la prière une saveur qui lui fait paraître le temps toujours
trop court; elle ne perd jamais la présence de Dieu.
Sans l'Esprit Saint tout est froid. Alors, quand on sent que la ferveur se perd, il faut tout de suite faire une
neuvaine à l'Esprit Saint pour demander la foi et l'amour.
En nous envoyant Son Esprit, Dieu a agi envers nous comme un grand roi qui charge son premier
ministre d'accompagner un de ses sujets en disant: "Vous accompagnerez cet homme partout et me le
ramènerez sain et sauf".
Quelle belle chose, mes enfants, que d'être accompagnés par l'Esprit Saint! Quelle bon guide!... et dire
qu'il y en a qui ne veulent pas Le suivre! (et ici, le Curé d'Ars pleurait!).
L'Esprit Saint est comme un homme qui a un carrosse et un cheval et veut nous emmener à Paris. Nous
n'avons qu'à dire ,oui' et à monter à l'intérieur. Est-ce une grande affaire de dire ,oui'? Eh bien, l'Esprit
Saint veut nous conduire au ciel; nous n'avons qu'à dire ,oui' et nous laisser conduire.
L'Esprit Saint repose dans les âmes justes, comme la colombe dans son nid; Il suscite les bonnes pensées
d'une âme pure, comme la colombe couve ses petits...
Les Sacrements que Notre Seigneur a institués ne nous auraient pas sauvés sans l'Esprit Saint. Même la
mort de Jésus nous aurait été inutile sans Lui. C'est pourquoi Notre Seigneur a dit aux Apôtres: "Il est
utile pour vous que Je m'en aille, parce que si Je ne m'en allais pas, le Consolateur ne viendrait pas...".
Il faut que l'Esprit Saint vienne faire fructifier cette moisson de grâces. C'est comme un grain de froment:
vous le semez dans le champ, c'est bien; mais il lui faut le soleil, et la pluie aussi est nécessaire pour le
faire croître et blondir dans l'épi. Ce soleil et cette pluie, c'est l'Esprit Saint.
Il faudrait dire chaque matin: "Mon Dieu, envoyez-moi votre Esprit et qu'il me fasse connaître ce que je
suis et ce que Vous êtes, VOUS".
"Soyez passionnés
de l'Eucharistie"
"... La Messe est vraiment le centre de la vie du prêtre, le centre de toute sa journée. Partant de là, cette
centralité est un objectif prioritaire du projet formatif du séminaire, et demande l'adhésion consciente et
totale de chaque candidat à la prêtrise. Le séminariste est avant tout un passionné de l'Eucharistie: il
reconnaît que sa vocation l'oriente vers la participation assidue, toujours plus intérieure et en harmonie
avec le Sacrifice de la Messe..." (le Pape aux élèves du grand séminaire de Rome, au cours de la Messe
devant la ,grotte de Lourdes' des jardins du Vatican, le 14 juin 1998).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (7 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
Bénissez toujours!
A ces mêmes étudiants, au cours d'une visite précédente, le St Père avait dit: "Vous êtes les porteurs de la
bénédiction de Dieu, qui est l'expression de Sa bonté envers Ses créatures". Il leur confiait avoir été
frappé lors de sa visite au Pérou, par la foule qui, à chaque pas, lui demandait: Bénédiction, bénédiction!
"Cet aspect est tombé en désuétude dans la civilisation occidentale, où l'on ne demande plus aux prêtres
la bénédiction, alors qu'elle est l'expression la plus naturelle de la révélation, de la proximité de Dieu à
l'homme... Vous devrez bénir, non seulement lorsqu'en tant que prêtres vous célébrerez les différentes
liturgies, mais vous devez porter avec vous la bénédiction de Dieu, avec laquelle a débuté l'histoire de
l'humanité: Et Dieu les bénit (Gen.1,28). Bénir surtout chaque homme, son travail, sa vie de famille, sa
souffrance".
Saint Pierre écrivait: Aux injures répondez en bénissant, parce que c'est à cela que vous avez été appelés:
pour avoir en héritage la bénédiction (1 Pt 3,9). Et nous ajoutons: au premier groupe de prière la Gospa
recommandait aux jeunes de demander la bénédiction et de bénir. Les laïcs aussi peuvent le faire.
Jésus aussi fut exorciste
Dans l'audience du 3 juin, le Pape a continué à parler de l'oeuvre de l'Esprit Saint dans la vie de Jésus.
Entre autres, il a affirmé: "... Les Evangiles Synoptiques soulignent comment, immédiatement après son
baptême, Jésus fut conduit par l'Esprit S. dans le désert pour être tenté par satan...(Mt4,1).
Face au messianisme triomphal, fait de prodiges spectaculaires que satan Lui propose, le choix de Jésus
est d'être - selon la volonté du Père - le Messie souffrant et crucifié qui offrira sa vie pour le salut du
monde. Commencée dans le désert, la lutte avec satan se poursuit par toute la vie de Jésus. Son activité
typique est vraiment celle de l'exorciste, pour laquelle les gens crient, admiratifs: "Il commande
jusqu'aux esprits immondes et ceux-ci Lui obéissent" (Mc1,27).
Celui qui ose affirmer qu'une telle puissance Lui vient du prince des démons, blasphème contre l'Esprit
Saint (Mc3,22-30); en fait, c'est vraiment avec l'Esprit de Dieu que Jésus chasse les démons (Mt12,28).
Comme affirme St Basile, "avec Jésus, le diable a perdu son pouvoir en présence de l'Esprit Saint" (de
Esprit S. n°19).
Don Amorth: "Trop nombreux sont ceux qui ne croient pas à la lutte contre le malin" - "Selon moi, dans
les paroles du Pape il y a une admonition implicite adressée même au clergé. Depuis 3 siècles les
exorcismes ont été presque totalement abandonnés. Nous avons alors des prêtres et des Evêques qui ne
les ont jamais étudiés et qui parfois n'y croient même pas. Un discours particulier est fait aux théologiens
et aux biblistes: mais il y a ceux qui ne croient pas non plus dans les exorcismes de Jésus Christ,
alléguant qu'il s'agit seulement d'une forme de langage utilisée par les évangélistes pour s'adapter à la
mentalité de l'époque. En agissant ainsi est niée la lutte contre le démon et son existence même.
Avant le quatrième siècle - quand l'Eglise latine introduit l'exorcisation - le pouvoir de chasser le démon
appartenait à tous les chrétiens.
D. Un pouvoir qui vient du baptême...
R. L'exorcisme fait partie du rite baptismal. Autrefois il lui était donné une très grande importance et on
en faisait plusieurs au cours de la cérémonie. Puis il a été réduit à un seul, ce qui provoqua des
protestations publiques de Paul VI.
D. Le Sacrement du Baptême ne dispense toutefois pas des tentations...
R. La lutte de satan le tentateur, advient toujours et envers tous les hommes. Le démon ,a perdu son
pouvoir en présence de l'Esprit Saint' qui est en Jésus. Cela ne signifie pas qu'il ait perdu son pouvoir en
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (8 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
général parce que, comme dit Gaudium et Spes, l'activité du démon durera jusqu'à la fin du monde...
Nouvelles de la terre bénie
ECLAIRCISSEMENT DU VATICAN SUR MEDJUGORJE
La position de l'Evêque de Mostar
est seulement personnelle - Les pèlerinages sont libres - Les investigations sont encore ouvertes
La Congrégation pour la Doctrine de la Foi, dans une lettre envoyée à Mgr Gilbert Aubry, Evêque de la
Réunion, a fait clairement le point sur Medjjugorje. L'Evêque l'a reçue le 24 juin et le 25 (date
significative) la fit parvenir aux prêtres et communautés religieuses de son diocèse. C'est un grand cadeau
offert par l'Eglise à la Reine de la Paix pour le 17ème anniversaire des apparitions.
CONGREGATIO PRO DOCTRINA FIDEI Pr.N°154/81-06419
Città del Vaticano, Palazzo del S.Ufficio
26 mai 1998
A Son Excellence Mgr Gilbert Aubry,
Evêque de St Denis de La Réunion
Excellence, Par lettre du 1er janvier 1998, vous soumettiez à ce Dicastère diverses questions concernant
la position du Saint-Siège et de l'Evêque de Mostar à propos des dites "apparitions" de Medjugorje, des
pèlerinages privés et du soin pastoral des fidèles qui se rendent dans ce lieu.
A cet égard - tandis que je considère impossible de répondre à chacune des demandes faites par votre
Excellence - je tiens avant tout à préciser que ce n'est pas l'usage du Saint-Siège d'assumer, en première
instance, une position propre vis-à-vis des supposés phénomènes surnaturels.
Ce Dicastère, pour cela, en ce qui concerne la crédibilité des "apparitions" en question, s'en tient
simplement à ce qui a été établi par les Evêques de l'ex-Yougoslavie dans la déclaration de Zadar du 10
avril 1991: ".. Sur la base des investigations jusqu'ici conduites il n'est pas possible d'affirmer qu'il
s'agisse d'apparitions ou de révélations surnaturelles". Après la division de la Yougoslavie en diverses
nations indépendantes, il appartiendrait maintenant aux membres de la Conférence Episcopale de la
Bosnie-Herzégovine de reprendre, éventuellement, en examen le cas et d'émettre, le cas échéant, de
nouvelles déclarations.
Ce que S.E.Mgr Peric a affirmé dans une lettre au Secrétaire Général de "Famille Chrétienne", dans
laquelle il a déclaré: " Ma conviction et position n'est pas seulement "Non constat de supernaturalitate",
mais également celle "constat de non super-naturalitate" des apparitions ou révélations de Medjugorje",
doit être considéré expression d'une conviction personnelle de l'Evêque de Mostar, lequel, en tant
qu'Ordinaire du lieu, a toujours le droit d'exprimer ce qui est, et demeure, un avis qui lui est personnel.
En ce qui concerne enfin les pèlerinages à Medjugorje qui se déroulent de manière privée, cette
Congrégation retient qu'ils sont permis à condition qu'ils ne soient pas considérés comme une
authentification d'événements en cours et qui demandent encore un examen par l'Eglise.
Espérant avoir donné une réponse satisfaisante au moins aux principales questions posées par
vous-même à ce Dicastère, je vous prie, Excellence, d'agréer l'expression de mes sentiments les plus
dévoués.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (9 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
Mgr Tarcisio Bertone
(secrétaire de la Congregatio présidée par le Card. Ratzinger)
Il en ressort donc:
1.- Les déclarations de l'Evêque de Mostar ne reflètent que son opinion personnelle. Par conséquent, elle
ne sont pas un jugement définitif et officiel de l'Eglise.
2.- On est renvoyé à la déclaration de Zadar, qui - elle - laisse la porte ouverte à des investigations
futures. En attendant, elle permet les pèlerinages privés avec accompagnement pastoral des fidèles.
3.- En attendant, tout pèlerin catholique peut se rendre à Medj. Nous ne pouvons que rendre grâce pour
cet éclairage tant attendu.
Daniel Ange
Donc, exactement deux ans plus tard, cette lettre réduit à nant toutes les fausses interprétations données
par les mass media à une réponse de la même Congrégation à un Evêque français à la veille du 15ème
anniversaire (v.Echo 128 p.2). On clamait de toute part que les pèlerinages à Medj. étaient prohibés,
malgré les précisions de Navarro Valls (que la presse se gardait bien de rapporter). Maintenant, de la
source la plus autorisée vient la réponse la plus encourageante.
De telles réponses de la Congrégation à un Evêque valent comme sentence pour toute l'Eglise.
Remercions Notre-Dame.
Un Evêque canadien: "C'est Dieu
qui attire ici les gens"
L'Evêque Gérard Dionn, d'Edmunston (Nouveau-Brunswick) au Canada, après sa visite à Medj. fin avril,
a dit:
"Quand j'entendais dire que la Vierge apparaissait tous les jours à Medj. depuis presque 17 ans, je ne
savais si je devais le croire ou non. Je suis venu parce qu'un groupe de pèlerins me voulait comme guide
spirituel pour leur voyage, et ç'a été pour moi vraiment un très grand don... Ici, tout m'a profondément
frappé: il est difficile de trouver des choses semblables autre part. M'ont touché la foi des gens, leur esprit
de sacrifice, la S.Messe du soir qui semblait une Pentecôte.
J'ai vu des multitudes de personnes gravir les montagnes, prier et se confesser. Elles venaient de toutes
les parties du monde. Je ne puis exprimer un jugement définitif, mais sur la base des fruits que je vois, je
peux sérieusement dire qu'il se produit ici quelque chose de spécial. Ce ne sont pas les franciscains qui
attirent les gens. Je ressens que c'est une Femme qui attire tout ce monde à Medj. et cette Femme inspire
confiance. Les humains ont besoin d'une mère et ils la trouvent ici. Beaucoup de ceux qui sont venus
plusieurs fois (malgré le coût du voyage), de retour chez eux témoignent de leur foi avec une ardeur
toujours nouvelle.
Je crois que la Vierge appelle ici. Je ne saurais expliquer autrement le phénomène que l'on vit en ce lieu.
Ce ne peut être satan, ce ne peut être une escroquerie, parce qu'on peut tromper les gens pendant un peu
de temps, mais pas 17 années... et il s'agit de millions de personnes! Les fruits aussi bons nous font
également comprendre qu'à Medj. se produit quelque chose de grand".
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (10 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
Voyage missionnaire de P.Slavko au Brésil
Du 5 au 12 mai, dans diverses localités du Brésil, se sont tenues des rencontres de prière (dont certaines
retransmises par des stations de radio). Des milliers de fidèles y ont participé. "J'ai pu constater - a-t-il dit
- combien le message de Medj. est incrusté et porte des fruits dans ce pays plein de contradictions, où les
pauvres voient dans l'Eglise un signe d'espérance".
Rencontre au Sanctuaire de Quixada - La première étape fut Quixada, sur la côte nord-occidentale du
Brésil où, près du nouveau Sanctuaire marial de la Vierge de Sertao, les fervents de Medj. ont tenu leur
congrès sous le titre ,L'Esprit Saint descendra sur toi'.
Ici Mgr Adelio Tomasin - de Vérone -, Evêque de Quixada, a expliqué comment il a ressenti l'inspiration
de construire le Sanctuaire: "Au cours d'une Messe, après la communion, j'ai entendu une voix Pourquoi
n'as-tu pas pensé à construire une maison pour ma Mère? et je vis un Sanctuaire au milieu du rocher, sur
le Sertao. Encore incertain et inquiet, je voulus communiquer aux assistants ce que j'avais entendu. Tous
se levèrent et accueillirent la proposition avec de grands applaudissements.
Ainsi naquit l'idée du Sanctuaire. Mais auparavant, je cherchai une famille spirituelle disposée à
s'occuper du lieu. Elle me fut accordée par P.Gianni Sgreva, fondateur de la Communauté mariale ,Oasis
de la Paix'. Le Sanctuaire est construit (l'Evêque lui-même faisait le maçon parmi les maçons) et
maintenant, avec l'aide des jeunes gardiens, ce lieu béni fonctionne à plein régime.
L'Evêque Tomasin:
"Après ma visite à Medj. je me sentis profondément renouvelé"
L'Evêque de Quixada a rendu plusieurs visites à Medj. et il a parlé de ses expériences passées. En 1984,
la première fois, un ami le poussa: "Je suis resté frappé - a-t-il dit entre autres - du fait que, longtemps
avant la prière du soir, l'Eglise (bien qu'encore peu éclairée) était déjà remplie, surtout de jeunes... Puis je
notai la profonde dévotion (qui n'a rien de commun avec le fanatisme), les confessions, la prière sur les
collines... Je me rendis à l'Eglise et pendant presque toute la journée je restai en prière. Ainsi se
déroulèrent mes journées à Medjugorje. Je ne parlai avec aucun des franciscains ou des voyants. Revenu
dans mon pays, je me sentis profondément renouvelé... Je compris mieux Marie et que, grâce à Elle,
l'Eglise se rénove... J'y retournai encore... avec la profonde conviction qu'il se produisait là beaucoup de
choses qui ne peuvent s'expliquer avec la philosophie ou la psychologie. Je découvris l'authenticité de la
foi et ce qui en résulte. Personne ne peut contester les fruits de Medj.
La présence de Dieu et Sa miséricorde sont évidentes et devant les yeux de l'Eglise Sa grâce atteint par le
moyen de la miséricorde de la Mère, Mère des pécheurs, Celle qui a été proche de la Croix. Pour moi,
cette authenticité est incontestable. Pour ce qui a trait aux apparitions, au-delà des conversions et des
bons fruits de la foi, il s'agit d'un autre registre et c'est pourquoi il faut attendre".
P. Slavko en Autriche - A l'invitation d'amis de Medj. P.Slavko a visité du 18 au 20 avril des paroisses
et groupes de prière. A Hohnhart s'est tenu un cours sur le thème: ,L'invitation de Marie à la prière',
auquel ont pris part un grand nombre de paroissiens. Après les exposés, s'est déroulé en entier le
programme du soir de Medj. Même scénario le 19 dans la communauté paroissiale de Griesskirchen, où
l'aumônier de la communauté - P.Joseph Gratzer - ayant reçu sa vocation à Medj., a abandonné son
travail lucratif dans le domaine de l'informatique et se consacre maintenant avec joie au salut des âmes.
Le 26 avril la rencontre de prière s'est tenue à Vienne, dans la très belle église de Maria in Siege,
archicomble: beaucoup de prêtres y ont participé. Sur le chemin du retour, P.Slavko a visité la
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (11 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
Communauté Cénacle que Sr Elvira a ouverte il y a 8 mois à Mattersburg où elle a reçu un grand
domaine: un terrain à cultiver, un bois et même un petit lac; les jeunes oeuvrent en accord avec la
communauté paroissiale. Accueillis d'abord avec méfiance par les autochtones, ceux-ci ont ensuite
compris qu'il s'agissait d'une grande bénédiction.
"Chaque voyage à l'étranger - a conclu P.Slavko - confirme que le monde a été touché par le message de
Medj. et que beaucoup continuent à rester fidèles aux invitations de Notre-Dame". (du Bulletin de
Presse)
Examens scientifiques des voyants
A l'initiative de l'Office paroissial de Medj., Vicka, Marija et Ivan, accompagnés par le curé frère Ivan,
ont été soumis les 22 et 23 avril aux examens les plus sophistiqués à la maison des Deoniani de Copiago
(Come). Jakov était absent parce qu'il se trouvait à Monaco pour des rencontres de prière. Les douze
experts - parmi lesquels les coordonnateurs P.Andreas Reech et le docteur Giorgio Gagliar-di,
provenaient de quatre instituts scientifiques parmi les plus cotés: celui d'Innsbruck, de Bologne et deux
de Milan. "Les examens semblent s'être bien déroulés - a dit P.Slavko - mais les résultats ne seront
connus qu'après une analyse minutieuse des données
acquises.Le dimanche suivant Alberto Bonifacio a rencontré Marija avec un groupe de pèlerins à Medj.
et elle a raconté avec un peu d'humour ce qui s'était passé durant ces journées: "Nous nous sommes
soumis volontiers à ces examens bien qu'ils aient été pesants, pensant qu'ainsi à travers eux un bien peut
advenir. Pour nous, ce fut un acte d'obéissance et c'est tout. En 1 heure nous avons dû répondre à 510
demandes et durant ces 2 jours nous n'avons jamais eu 5 minutes libres, sauf le moment des repas. Ils
nous ont fait faire beaucoup de jeux psychologiques, puis nous ont mis à l'épreuve avec les habituels
racontars contre les apparitions. Nous avons dû vous faire mettre en colère pour trouver vos points
faibles ont-ils dit pour expliquer la réaction de Vicka qui criait". Marija a conclu: "Nous, voyants,
sommes les seuls du village à avoir des certificats médicaux attestant que nous sommes normaux".
Le 6 juin Vicka a recommencé à avoir régulièrement les apparitions journalières, après une suspension de
45 jours demandée par la Gospa et acceptée par la voyante comme un joyeux sacrifice. **
Du journal de Sr Emmanuel:
* Lorsque j'étais à Mexico, je fus très impressionnée par un Curé de paroisse qui avait été envoyé à Medj.
2 ans auparavant pour récolter des preuves que Marie n'y apparaissait pas. Par un rapport négatif il
pensait désamorcer l'enthousiasme des Mexicains pour ce lieu de pèlerinage. Mais il n'avait pas prévu la
finesse maternelle de Marie qui, profitant de cette mission ,anti-Gospa', s'occupa intensément de son cas.
A peine arrivé, le P.Salvador ne put que récolter preuve sur preuve que la Mère de Dieu était bien
présente et qu'Elle agissait dans les coeurs avec une puissance qu'il n'avait encore jamais vue. En
quelques jours, ce prêtre changea si profondément qu'il déclare aujourd'hui: "Mon sacerdoce est né à
Medjugorje!".
Dès son retour à Mexico, il déposa un rapport très positif à la stupéfaction de son Evêque, et s'appliqua à
vivre et à faire vivre à sa paroisse les demandes de la Gospa. Résultat, sa grande église ne désemplit pas.
Elle est devenue trop petite pour contenir tous ceux qui viennent y prier. Les Messes se succèdent d'heure
en heure, même en semaine. Lors de son dernier pèlerinage à Medjugorje cet hiver, il alla prier devant la
statue de Tihaljina (dont le Père Jozo distribue l'image aux pèlerins). Tandis qu'il confiait toute sa
paroisse à Marie, il lui dit: "Je te veux dans mon église! Je veux une statue comme celle-là, la même!
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (12 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
Mais tu sais que je n'ai pas l'argent, je ne sais même pas où l'acheter. Alors, Madre, c'est TON
problème!" Quelques deux mois plus tard, le 1er mai, un camion vient livrer une statue de la Vierge, la
même! En effet, lors du pèlerinage, alors que le Père Salvador avait gardé sa prière bien secrète, une
dame avait reçu dans son coeur une forte inspiration: offrir une réplique de cette statue à cette église de
Mexico. Elle savait où se la procurer et avait l'argent. Et voilà la Gospa faisant son entrée chez le Père
Salvador le 1er jour du mois de Marie. Après avoir reçu Marie comme Mère, il fallait bien que le disciple
La prit chez lui! Parmi bien d'autres bénédictions, beaucoup de vocations sacerdotales fleurissent déjà en
ce lieu.
* A la Pentecôte, un pèlerin de l'Océan Indien partait toujours se promener loin de son groupe. Il fuyait
les collines de Krizevac et Podbrdo, ou toute autre activité de prière. Toujours taciturne, il ne participait
même pas à la Messe et ne voulait surtout pas aller chez le Père Jozo. Quelques bonnes âmes lui avaient
offert le pèlerinage. Comme il ne croyait pas aux apparitions, il avait accepté, mais en touriste, sans
conviction ni curiosité aucunes. andis qu'il flânait, en short, à Bijakovici, avec 2 autres personnes, il
aperçoit Vicka qui allait les croiser. Fidèle à elle-même, elle les gratifie d'un large sourire, mais soudain
la voilà qui se plante avec assurance devant notre touriste et lui pose les mains sur la tête avec la poigne
qu'on lui connaît. Stupéfait, l'homme se laisse bénir sans broncher; à peine perçoit-il un murmure de la
prière de Vicka, longue prière qui restaure profondément notre ami dans la grâce de son ... sacerdoce; car
c'était un prêtre! Le lendemain, il concélébrait la Messe du soir. Il quitta Medjugorje enthousiaste, avec la
joie d'un enfant qui vient de trouver un trésor. Merci chère Gospa!
* Le 4 mai, le village célébra le départ de Francesco vers la maison du Père. Ce jeune avait connu la
drogue en Italie avant d'être accueilli au Cénacle. En 1989, déjà atteint du Sida il avait demandé à Sr
Elvira: "Permets-moi de venir mourir chez toi!". Mais loin de mourir, il y avait repris des forces au point
de partager la vie de prière et de travail des autres membres. Le virus était toujours là, mais sans nuire.
C'est une pneumonie qui l'emporta. A travers Vicka, la Gospa était très proche de lui. Pendant 10 ans, il
servit ses frères dans une grande humilité. Lors des funérailles, le Père Ivan rappela combien il avait été
une lumière pour tous.
Vu, lors du 17ème anniversaire
Mardi 23 juin 1998 - Un millier de personnes prient le Rosaire sur la colline lorsqu'Ivan, à 22h30, a
l'apparition de la Gospa. Nous avons su qu'en diverses apparitions récentes du soir, Elle a recommandé
de prier pour les prêtres.
Mercredi 24 - Ce sont plusieurs milliers de fidèles qui ont participé à la procession eucharistique pour la
paix, de Humac à Medj., guidée par P.Slavko et Vicka; des jeunes filles de Modène animaient les chants.
Jeudi 25 - Depuis l'aube le Krizevac fourmillait de nombreux groupes qui faisaient le Chemin de Croix
en toutes langues. La pluie de l'après-midi a cessé à 18h, quand a commencé en plein air la cérémonie du
soir, avec la célébration eucharistique, devant une foule imposante de fidèles (environ 50.000). Sur l'autel
extérieur 230 prêtres ont concélébré, mais de très nombreux autres ont continué à confesser.
Une guérison - Dans notre groupe, il y avait une dame portugaise avec un enfant de 2 ans 1/2; à l'âge de
7 mois on lui trouva une tumeur à l'anus, qui nécessita 9 interventions chirurgicales. Au début du mois
dernier les médecins ont cessé les soins, lui donnant au maximum 3 semaines de vie. La maman, priant
P.Pio, a eu l'inspiration de le porter à Medj. où elle arriva en avion le 18. Tous priaient pour cet enfant,
qui paraissait un petit cadavre. Le jour suivant, Vicka aussi pria sur lui. En suivirent les signes de retour à
la vie, à tel point quele soir-même l'enfant réussit à marcher et à gravir la colline pour l'apparition. Puis,
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (13 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
la prière sur lui de P.Jozo déclencha l'ultime guérison. Tandis que l'enfant était soumis le 26 aux examens
appropriés, la maman courait à Merdjugorje remercier: son fils n'a plus rien: a disparu aussi la tache qu'il
avait dans les poumons! Que soient loués et remerciés Jésus et Marie!
(des notes d'Alberto Bonifacio)
Comment P.Slavko explique le phénomène Medjugorje
... Dans de nombreux messages, la Sainte Vierge a dit: Je suis avec vous. Certains pourraient dire:
"Excuse-nous, père, mais la Madone est aussi proche de nous". Beaucoup de pèlerins m'ont dit qu'avant
de venir à Medj. leurs amis et familiers disaient: "Pourquoi vas-tu là-bas? Marie est aussi avec nous!" Et
ils ont raison.
Mais ici nous devons ajouter un mot qui est l'apport nouveau du message: ici il y a une présence spéciale
de Notre Mère, par le moyen des apparitions. Seulement ainsi on peut expliquer Medj...
Depuis le début, nombreux sont ceux qui se sont efforcés d'expliquer à leur manière le phénomène Medj.:
les communistes l'ont expliqué comme une contre-révolution. C'est vraiment ridicule! Imaginez un curé
franciscain avec 6 enfants de 10 à 15 ans, partant en guerre contre le communisme?! (et parmi les
enfants: 4 filles qui - bien que courageuses - n'auraient pas suffi pour une contre-révolution, et deux
garçons timides). Mais les communistes soutenaient leur point de vue avec sérieux: c'est pourquoi ils ont
emprisonné le curé et ont fait pression sur toutes la paroisse, sur les voyants et leurs familles, sur les
franciscains... En 1981 ils comparaient Medj. au Kosovo.
Il y en a d'autres, dans l'Eglise, qui expliquent Medj. comme une désobéissance des franciscains. Où
avez-vous jamais vu que la désobéissance aide les gens à la conversion, à la prière, à la guérison?
D'autres l'expliquent aussi comme une manipulation des frères, d'autres encore pour l'argent. Certes, à
Medj., du fait de l'arrivée des foules, il y a eu de l'argent, on a construit des maisons... mais on ne peut
pas expliquer Medj. par l'argent, et cependant on nous accuse de cela.
Je pense que les franciscains ne sont pas l'unique organisation du monde qui reçoit des dons. Mais alors,
si nous avons trouvé une bonne méthode, vous pouvez l'appliquer aussi vous-même! Toi, père (il
s'adresse à un prêtre présent), quand tu retourneras chez toi, prends 5 ou 7 enfants (pas 6 parce que nous
en avons pris 6), tu les instruis un peu et un jour tu leur fais dire: "Nous voyons la Madone!" Ne pas la
désigner sous le vocable de reine de la Paix, nous avons déjà pris ce nom... Après, tu n'auras plus qu'à
ouvrir le tiroir-caisse. S'ils te mettent en prison, tu gagneras davantage qu'en travaillant, libre... Quand on
analyse ainsi les faits, c'est d'un ridicule achevé. Et pourtant, on nous accuse de cela et parmi les gens, il
y en a quelques-uns qui le croient.
Nonobstant les erreurs que nous avons tous faites, nous franciscains, les voyants, les pèlerins... on ne
peut expliquer Medj. sans la présence spéciale de la Madone. C'est une grâce que le Seigneur donne en
ces temps marials, comme les appelle le Pape; et c'est pourquoi Medj. ne peut être sans problème. Avec
les messages donnés ici, Notre-Dame n'a condamné personne, n'a provoqué personne dans un sens
négatif.
Alors, tous ceux qui ne veulent pas venir pourraient être rassurés: cela ne m'intéresse pas. En analysant
tous les textes qui parlent contre Medj., on peut voir qu'ils inventent beaucoup de choses, qui ensuite
s'évanouissent comme des bulles de savon.
C'est comme les vagues: elles viennent, passent et disparaissent. Je vous assure qu'à Medj. nous ne
sommes pas tous des saints, et même par le fait que viennent ici de nombreux pèlerins et qu'ils ne sont
pas tous des saints! Mais je suis sûr qu'il existe dans le monde des endroits bien pires, qui sont toutefois
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (14 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
laissés en paix. Ici, au contraire, nous sommes attaqués, agressés, critiqués et condamnés.
J'ai d'ailleurs écrit à l'Evêque: "Si l'unique problème du diocèse est Medj., tu peux vivre tranquille, en
paix: ici on prie plus que dans tout le diocèse...", même si ensuite nous chantons: "Nous sommes
pécheurs, mais Tes enfants" (cantique italien - ndr). Si la Madone répète: Je suis avec vous, il faut
comprendre qu'on ne peut expliquer Medj. sans Sa présence spéciale (mais Elle est, comme Jésus, signe
de contradiction).
(1ère partie - résumée - d'une conversation à des pèlerins italiens et espagnols. 14 mars 1998)
Ouverts intérieurement
à l'Esprit Saint
"Vous, vous Le connaissez?" C'est la question qui a été posée aux 800 participants du dernier séminaire
tenu par le Père Tomislav Vlasic, a Numana (Ancona), du 7 au 10 mai.
Quatre jours pour redécouvrir et approfondir la présence et l'action de l'Esprit Saint en nous et dans
l'Eglise. Quatre jours de ,cénacle' avec Marie pour mieux se préparer à cette fête de la Pentecôte si
singulière dans l'Année de l'Esprit Saint. Et puisque l'Esprit Saint vint se poser sur les apôtres sous la
forme de plusieurs flammes de feu, comme pour symboliser que la plénitude de la lumière ne s'obtient
que par la communion entre les diverses lumières, nous aussi, au lieu de vous faire un résumé de la
rencontre, désirons vous présenter quelques flammes, disons quelques rayons de lumière qui, tous
ensemble, illumineront notre cheminement vers Dieu.
1. Le connaître - St Jean dit au sujet de l'Esprit Saint: "Le monde ne Le reconnaît pas... Vous, vous Le
connaissez" (J.14,17). Donc, qui ne Le connaît pas appartient au monde: Si vous combattez les uns
contre les autres, vous vous disputez, vous provoquez des litiges, alors vous ne Le connaissez pas. Pour
Le connaître, il vous suffit de suivre le chemin de l'âme, c-à-d. le chemin vers le Père. Il n'y a pas d'autre
voie pour Le connaître, vous ne Le trouverez pas ailleurs.
2. La pensée du Christ - St Paul a dit: "Et nous l'avons, nous, la pensée du Christ" (1.Cor.2,16). Cela n'est
pas une idéologie, c'est l'Esprit Saint. Les étudiants, aujourd'hui, savent que les livres sont lourds, ils
peuvent endommager le dos, mais les notions mêmes qu'ils nous apportent peuvent devenir comme un
poids. Parfois nos idées, notre connaissance, nos convictions nous pèsent et ainsi notre vie spirituelle
peut résulter lourde, fatigante. Enfin il nous semble impossible que Dieu puisse demander quelque chose
de simple. Ainsi, si nous demeurons inamovibles dans notre système de regarder Dieu, de regarder
l'Esprit Saint, nous ne permettons pas Sa venue.
3. Vous Le connaissez vraiment? - A présent, je vous pose une question: Vous, vous connaissez l'Esprit
Saint? J'espère que vous avez commencé à Le connaître; certainement vous ne Le connaissez pas en
plénitude, mais vous savez le chemin. Quel chemin? Jésus-Christ est l'unique chemin qui porte au Père.
Si vous suivez le chemin du Père Tomislav, vous êtes sur la mauvaise route. Suivez le chemin du
Seigneur... Vous Le connaissez donc? Dans l'Evangile vous avez déjà eu la réponse: "Si vous Me
connaissez, vous connaîtrez aussi Mon Père; dès à présent vous Le connaissez et vous L'avez vu"
(J.14,7). Les âmes qui sont ouvertes à écouter la voix du Pasteur, la voix du Saint Esprit, savent cheminer
et possèdent déjà en elles la connaissance du Père. Quand le peuple hébreux a quitté l'Egypte, il ne
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (15 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
connaissait pas les routes ni les sentiers du désert. Dieu était la seule route pour le peuple. Ainsi les
Israélites devaient être ouverts dans l'âme pour suivre Dieu. Ils n'avaient pas besoin de connaître les
sentiers ni les collines du désert. Avoir une âme ouverte, confiante, était suffisant pour accomplir le
chemin que Dieu indiquait chaque jour. Il n'existe pas d'autre chemin pour nous non plus. Aussi, vivons
dans cette ouverture, pour que l'Esprit Saint, pas à pas, nous guide et nous conduise vers la Terre
Promise...
4. Alors, êtes-vous prêts à vous laisser bouleverser? - Jésus donne une paix différente de celle du monde,
Il la donne aux apôtres pour affronter la Passion, les persécutions. La paix que Dieu nous donne ne nous
laisse pas dormir dans nos rêves, elle ne soutient pas notre logique de personnes non converties: l'Esprit
Saint abat l'arrogance, notre fausse logique. Soyez au contraire disponibles, soyez prêts à vous laisser
bouleverser, car ainsi l'Esprit Saint pourra agir en vous. Vous ne pouvez changer si vous ne permettez
pas à l'Esprit Saint de vous bouleverser, de vous surprendre. Car Il veut une créature nouvelle, une Eglise
nouvelle, un monde nouveau. Je désire que chacun d'entre vous dise au Seigneur: "Je T'en prie, envoie
Ton Esprit-Saint m'enlever ma commodité, me bouleverser!"...
5. L'Esprit Saint et nous - L'Esprit Saint n'est pas quelque chose d'étranger à nous: c'est au contraire le
point central de notre âme, de notre vitalité. St Paul nous parle de "devenir une demeure de Dieu, dans
l'Esprit" (Eph.2,22). C'est dans l'Esprit Saint que nous sommes édifiés et c'est en Lui qui nous arrivons à
la plénitude autant au niveau individuel qu'au niveau universel. Au moment où Dieu nous a créés, nous
étions libres de toute expérience humaine négative, et nous avons reçu l'Esprit Saint, mais déjà durant
notre conception nous avons été touchés par le péché originel. Toutefois, chacun de nous porte en soi ce
noyau central où est présent l'Esprit Saint. Ainsi, plus nos âmes s'ouvrent à Lui et plus elles se fortifient
parce qu'elles se protègent de l'intérieur. Echangez vos défenses humaines avec celles divines! Celui qui
y parvient, aura la force en lui comme un organisme en bonne santé qui est capable de réagir contre les
maladies.
6. Il nous faut donc nous dépouiller... - Qu'il ne demeure en nous aucun type d'orgueil. Tout ce qui ne
vient pas de Dieu sera mis à l'épreuve. L'orgueil humain ne pourra pas régner, il devra se soumettre.
Aussi, dès à présent, inclinez-vous devant Dieu avec humilité, avec amour, pour L'adorer. Essayez de
veiller intérieurement. Les défenses humaines, même lorsqu'elles s'opposent au mal finissent toujours par
blesser. Petit à petit, retirez vos défenses: c'est en elles que sont contenues toutes vos justices, vos
logiques, vos raisons.
Ouvrez-vous par contre à la logique de Dieu, au droit qui appartient à Dieu. Décidez-vous pour un
dépouillement total de votre ,moi' comme la Vierge a fait... Mais si vous prenez cette décision, il faudra
regarder Dieu comme Il est, et non pas comme vous Le voulez. Regarder Dieu comme Il est, cela veut
dire renoncer à toutes les initiatives de notre ,moi' et se laisser illuminer par Lui comme Il le veut; cela
veut dire Lui permettre qu'Il s'exprime en nous comme Il est en réalité. Il faut beaucoup de courage!
Jésus, en allant vers le Père, S'est privé des charismes, des prophéties, de tout; Il est resté immergé dans
le seul amour du Père. Ce chemin peut se parcourir seulement dans l'ouverture à l'Esprit Saint.
7. ... et nous ouvrir à l'Esprit Saint - Sans une ouverture totale de l'âme à l'Esprit Saint, nous pouvons
seulement faire des théories sur la vie. En effet, il est nécessaire d'arriver au niveau de l'âme et de
s'expérimenter sur ce champ pour que notre âme puisse mémoriser. Combien de messages avons-nous
reçus de Dieu dans notre vie? Où sont-ils finis? Qu'en est-il de la mémoire de notre âme? Nous nous
trouvons précisément dans le cas de la Parole semée mais aussitôt volée par satan. Notre âme a été
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (16 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
blessée par le péché originel et par ses propres péchés. Il advient donc que, dans son incapacité à
communiquer avec l'Esprit Saint, elle s'affaiblisse et tende au mal. L'âme peut arriver jusqu'à ne plus rien
voir, jusqu'à nier Dieu et enfin elle apprend à se défendre toute seule! Que pouvons-nous faire alors? Il
faut être conscients que l'action de satan sur tous les niveaux vise à bloquer nos âmes. Voyez le monde:
les hommes n'ont plus le temps de regarder Dieu, de s'arrêter; ils sont immergés dans un autre monde.
Qui nous guérira? Dieu. La Sainte Vierge a souvent dit: Priez, priez, priez. mais j'ajoute "Priez
vraiment!". Que votre prière soit un cheminement d'ouverture à l'Esprit Saint, qui guérisse vos âmes, qui
les fasse sortir d'une prison intérieure...
8. La nouvelle Jérusalem? - Un dernier conseil: L'amour que le Seigneur a suscité en vous, échangez-le
dans votre famille, dans les fraternités. Faites vivre entre vous cet amour de l'Esprit Saint et de cette
façon l'Eglise pourra croître. Qu'est-ce que cela signifie ,Eglise'? Cela signifie que l'amour de Dieu est
descendu sur la terre, qu'il est vivant entre les hommes. L'Eglise renouvelée, la nouvelle Jérusalem, c'est
ça, cela ne peut être différemment. C'est également le chemin pour rejoindre l'Eglise renouvelée: la
nouvelle Jérusalem c'est Dieu au milieu de nous. Dieu est présent là où Son amour circule dans une âme
et entre les âmes, et je vous assure que cet amour engendre de nouveaux fils et régénère l'Eglise et le
monde. Donc suivez Jésus-Christ! Nous sommes tous comme de petits instruments aptes à s'entr'aider
pour suivre la seule et unique route: Jésus-Christ. Ne mettez aucun prêtre, aucun guide spirituel à la place
de Jésus-Christ! Un guide, un prêtre est compétent dans la mesure où il sait se retirer humblement pour
laisser la place à l'Esprit Saint, à Jésus ressuscité qui est le Chemin, la Vérité et la Vie. (résumé de Frère
Nicola)
P. Laurentin: testament
sur Medjugorje
Avec les ,Dernières nouvelles n°17' publiées aux Ed.F-X de Guibert, 3 rue J-F Gerbillon 75006 Paris (et
toutes librairies. Px 100F) en juin 1998, le célèbre théologien met fin à ses mises à jour annuelles sur
Medj., qui étaient la plus complète et précise documentation des faits qui se sont déroulés jusqu'à présent
sur cette terre.
Ces volumes avaient fait suite au livre ,La Vierge apparaît-Elle à Medjugorje? qui, en 1984, avait fait
connaître au monde ces apparitions. Dans un long entretien (dont le Père parle dans ce présent volume
n°17) l'Evêque Mgr Peric' lui a demandé de ne plus publier ces volumes annuels sur Medj. et il s'y
conformera. Cette ultime parution, qui était déjà en cours au moment de la visite, porte comme titre '17
années d'apparitions à Medjugorje - l'hostilité abonde, la grâce surabonde - Testament' .
L'auteur nous a confié: "J'ai voulu donner à ce testament où je m'exprime plus ouvertement avant de
disparaître, la forme non d'un ,J'accuse' ,qui aurait d'ailleurs moins accusé des personnes qu'un système
bureaucratique, trop souvent écrasant aujourd'hui pour le spirituel et les bons chrétiens, mais un appel".
(et nous citons ici la page de couverture du livre "(...) un appel pour que l'Eglise d'aujourd'hui ne cède pas
au piège de préférer l'autorité à la vie, le canonique au spirituel, l'extérieur à l'intérieur mais, selon la
parole du Christ "Qu'ils aient la vie et qu'ils l'aient en abondance."
Et nous lisons encore, sur la page de couverture: "Ce livre, qui n'a d'autre autorité que celle des constats
factuels et du discernement objectif, ne se prononce pas sur le fait de l'apparition. Il manifeste seulement
que les raisons d'y croire sont d'un niveau largement analogue à celles qui ont fait porter un jugement
d'authenticité à La Salette, Lourdes, Fatima, et que les objections ne sont aucunement supérieures à celles
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (17 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
signalées et surmontées en ces mêmes lieux, reconnus."
Si, selon l'auteur, cette demande de l'Evêque "a été une occasion providentielle pour se libérer d'une
situation conflictuelle polémique, donc dégradante", pour nous c'est une perte irremplaçable. De tout
coeur soyons reconnaissants au Père René Laurentin pour la grande peine avec laquelle il a enregistré
pour l'histoire les vicissitudes humaines d'une aussi longue rencontre entre le Ciel et la terre. Nous
souhaitons qu'il poursuive son oeuvre pour Marie, comme Elle le voudra.
Totalité des messages: Ne pouvant répondre personnellement aux très nombreux lecteurs intéressés par
ce petit fascicule édité par les Editions de la Gospa, B.P.117 - 19103 BRIVE LA GAILLARDE, nous
leur rappelons qu'il est diffusé au prix de 20F l'unité (+ participation aux frais d'expédition: 10 F par
envoi).
q
A 12 ans: Iqbal, leader et martyr
pour les enfants esclaves
On croit revivre l'histoire de David qui lutte et vainc Goliath. A 12 ans, Iqbal Masih, pakistanais,
chrétien, lutte pour la vie, devient chef des oppressés et regarde la mort en face sans trembler. Il est
assassiné le jour de Pâques 1995. Né dans un pays où 20% des enfants sont réduits en esclavage par des
employeurs sans scrupule, Iqbal a commencé à travailler dans un four à l'âge de 4 ans; l'année suivante
ses parents l'ont vendu pour 16 dollars à un fabricant de tapis. De ce jour, Iqbal ressent un grand idéal
pour lequel il sacrifiera son existence: la libération des petits esclaves. Il acquiert sa liberté grâce à un
travail journalier de 12 à 14 heures et prend la tête d'un Front de libération des enfants esclaves; sans
cesse il organise un véritable Mouvement. Il est intelligent, serein, soutenu par une foi inébranlable qui
lui donne la certitude de la victoire: ses paroles font rêver les petits esclaves...
La nouvelle parvient à l'Occident et Iqbal est invité à des réunions à Stockolm et à Boston: il est sûr de
lui-même et résolu comme un grand leader. Une bourse d'étude lui est offerte par une Université
américaine qui veut l'accueillir. Mais, tout en remerciant, il décline l'offre: plutôt que la mythique
Amérique et une vie facile, il préfère son pays et y retourne.
Avec l'argent de la bourse d'étude, Iqbal commence la construction d'un Institut pour accueillir les
enfants les plus désespérés. C'est ainsi qu'il doit affronter la maffia des négriers et des fournisseurs de
travail qui brutalisent les enfants. Il mène une véritable croisade: des dizaines et des dizaines
d'entreprises du Pend-jab, qui utilisaient les petits esclaves, sont contraintes de fermer. L'insurrection de
ces petits oblige les autorités, jusqu'alors de connivence avec les patrons, à intervenir. Les pertes des
esclavagistes sont énormes; les menaces de mort ne servent à rien. Il faut éliminer cet irréductible pour
éviter la faillite complète. Le 16 avril 1995, Iqbal pédale sur sa bicyclette: c'est Pâques, la fête la plus
importante de l'année et la Messe va commencer. Soudain une voiture se place à côté du jeune cycliste, et
de la fenêtre une arme à feu décharge sur Iqbal une grêle de balles. Ainsi a fait sa Pâque en passant à la
gloire, un jeune garçon de 12 ans, héros de la justice et de la charité. (de Stella Maris, n°336)
Iqbal sera-t-il inscrit parmi les nouveaux martyrs durant le Jubilé du 2ème millénaire, comme certains le
proposent? Iqbal nous rappelle les 250 millions d'enfants exploités dans le monde, petites victimes
d'intérêts brutaux, dont nous entendons malheureusement parler chaque jour.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (18 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
De Fatima à Medj. le plan de
la Madone pour sauver l'humanité de la damnation
"... La Gospa se réjouit parce qu'en ces 17 années de grâce nous L'avons eue comme guide sur le chemin
de la sainteté. Il n'était jamais arrivé qu'Elle prenne en main une génération entière et l'éduque à la prière,
à la conversion, à la sainteté, à concevoir l'existence terrestre comme un chemin vers l'éternité et nous
indique les points clés pour vivre chrétiennement... Nous avons eu un enseignement extraordinaire en
cette période de désarroi spirituel, où le monde cherche à se construire par lui-même, sans Dieu; c'est tout
simplement une très grande grâce que la Mère de Dieu nous prenne par la main pour nous faire
redécouvrir les fondements de la foi.
Et Elle remercie parce qu'il y a eu une correspondance, un réveil... C'est de cela qu'Elle est heureuse.
Cependant, le chemin de la sainteté ne prévoit pas de halte. Attention, dit Jésus, à qui a posé la main à la
charrue et ensuite, regarde en arrière. La sainteté est le but de l'existence humaine, c'est la voie du
bonheur dans lequel se manifeste toute la grandeur et la beauté de la vie. Ou nous parcourons la voie de
la sainteté avec le Christ, ou le chemin du péché et de la mort avec le démon, qui nous conduit à la
perdition éternelle. Un bon nombre a suivi la voie de la conversion et la sainte Vierge en est contente.
Mais la grande majorité suit la route de la perdition. Voici alors que Dieu se sert de presque rien pour
sauver la multitude. Christ est mort pour tous, mais il demande notre collaboration. Marie, la première, a
collaboré à l'oeuvre de la Rédemption, Elle est co-rédemptrice. Nous devons être les collabo-rateurs de
Dieu pour le salut éternel des âmes. Et nous est dévoilée la stratégie de la Madone: réveiller dans le
monde des âmes qui soient messagère de l'Evangile de la Paix, qui soient sel de la terre, levain qui fasse
fermenter dans la masse le sens de l'éternel, des âmes qui rayonnent la lumière, "des mains joyeusement
tendues vers les frères lointains". Le projet de Notre Mère est que nous soyons Ses collaborateurs pour le
salut des âmes. Même d'éminentes personnalités de l'Eglise ne savent pas lire Son projet dans les
messages, ni dans Sa longue permanence sur la terre. Ainsi n'est pas comprise la gravité de la situation
actuelle. L'un des messages-clés de Medj. est lorsqu'Elle nous dit "Je suis venue pour réaliser ce que J'ai
commencé à Fatima". A Fatima Notre-Dame a montré aux trois pastoureaux l'enfer (ce qui les a frappés
au point qu'ils inventaient toutes sortes de sacrifices pour sauver les pécheurs). A Medj. aussi Elle a
montré l'enfer aux voyants. Tout cela pour dire qu'en ce monde où règne le péché, nombreux sont ceux
qui risquent de se damner (c'est bien autre chose que la théorie de l'enfer vide, propagée même par des
prêtres).
Le monde construit sans Dieu porte à cette finalité tragique. La Sainte Vierge veut prévenir cette grande
calamité, comme si Elle disait: "Je suis présente moi aussi à Fatima et à Medj. en ce siècle dans lequel on
risque la damnation éternelle". De fait nous constatons que non seulement le péché se diffuse, mais qu'il
est exalté (il devient un bien lorsqu'il se nomme ,adultère', ,avortement', etc...). Soyons conscients de la
gravité du moment, confirmée par Marie pour le salut d'innombra-bles âmes gravement menacées. Nous
vivons dans une époque de perversion de masse, de ,nuit étique' (disparition de la moralité du monde).
Aidons le Coeur Immaculé de Marie à vaincre. (R. Maria)
"Médite tes fins dernières et tu ne pécheras jamais" prêchait-on autrefois - C'est une triste vérité
qu'à l'intérieur de l'Eglise catholique s'affaiblisse toujours plus la doctrine des fins dernières, par une
fausse foi dans le ,progrès' capable d'assurer le bonheur de l'homme sur la terre. Comme le Royaume du
Christ n'est pas de ce monde, cette fausse foi doit être combattue avec la prédication courageuse de la
doctrine chrétienne sur la mort, le jugement, l'enfer et le paradis. C'est une doctrine qui inspire la crainte,
mais toutefois est riche d'espérance et déplace le centre de gravité, de la vie humaine vers l'au-delà
éternel.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (19 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
(Père Werefried)
Dans tout l'univers sont disséminés les prêtres qui ont reçu leur appel par Marie à Medjugorje. Un
témoignage pour tous: Le Card. Schönborn, de Vienne, a dit que ,s'il était opposé à Medj. il devrait
fermer le Séminaire parce que presque tous les séminaristes présents ont trouvé leur vocation à Medj.' Il a
dit ceci au Card. Ratzinger, convenant avec lui combien sont importants les fruits de Medj.
(Medj., une invitation à la prière n°47)
ON NOUS ECRIT: Voyages oecuméniques de charité ... "Nous avons apporté des aides à Nevesinje,
petite ville des Serbes de Bosnie, où vivent 2800 familles serbes réfugiées, très, très pauvres. Jamais
personne n'y apporta la moindre aide. Nous avons rencontré le Pope orthodoxe, nous avons prié dans son
Eglise, et même avec lui devant les belles icônes... Nous poursuivons notre tentative de combler les
divisions par les tout petits gestes dont nous sommes capables, petites mais significatives ouvertures
oecuméniques". (Alberto Bonifacio 19.06.98)
De Budapest - Notre traductrice en Hongrie, malade, nous communique avec joie "que les lecteurs
hongrois aiment beaucoup Echo et le trouvent le meilleur journal catholique" (Elisabeth Varga) (ne
serait-ce pas un peu trop? - ndr)
D'Athènes, Sr Despina de la Croix, rédactrice de l'édition grecque, nous fait part de nombreuses
initiatives mariales et de grâces surprenantes qui accompagnent l'Echo, même parmi les orthodoxes et les
protestants: "ce sont de petits points lumineux qui brillent pour illuminer la grande obscurité du monde et
préparent le triomphe du C.I. de Marie" (25 mai 1998).
Combien de sacrifices! - "Le travail de Marie est assuré en France, mais nul ne peut imaginer dans quel
état de souffrance! Si ce travail porte des fruits de conversions, c'est parce qu'Elle, nous et les autres
collaborateurs, offrons nos épreuves. Nous serons dans la joie quand, là-haut, le Seigneur nous fera voir
les coeurs revenus à Lui. (la correspondante française 13.05.98).
Il marche pour la 1ère fois... Le jeune garçon qui a commencé à marcher à Medj. le 18 mars (v. Echo 139
pp.4 et 5) a été identifié. Cependant la famille nous a priés de ne rien publier tant que ne seront pas
terminés les examens médicaux, et le dossier de guérison constitué.
EDITIONS ETRANGERES:
albanaise: Sender Prendushi, L.Heroj Rr Skenderbeg 98, Shköder (Albanie); allemande, espagnole: Echo
Medj. cas.post.149, I-46100 Mantova Italie; anglaise: Echo of Medj. cas. post. 27, I-31030 Bessica
Treviso (Italie); brésilienne: Servos da Rainha C.P.02576,70279-970 Brasilia DF; catalane: Amics de
Medj. c.Carme 11 baixos, E-08700 Igualada-Catal (Espagne); grecque: Sr Despina, 69 rue Epirou, Agia
Paraskevi, 15341 Athènes (Grèce); hongroise: Fraternitas, 1399 Budapest.701/85 (Hongrie);
néerlandaise: Misericordplein 12C, 6211-HK,Maastricht (Hollande); polonaise: Echo Maryi - 30-960
Krakôw - Skr pocz 188 - Pologne, fax (48)12475528; portugaise: Gilberte Correia 24 r.L.de Brito, 4915
Vila Praia de Ancora; roumaine: Ecou din Medj. c.p.41-132 Bucarest (Roumanie); russe: Dom Marii, Ul
Remisova 5 a/28, 113186 Moscou (Russie); suédoise: Carlo Frizzo,c/o J.Hemmet, 16849 Drachmannsg
2, Bromma (Suède)
Distributeurs: Au Canada: Giuseppe Bozzo, 652 Vaughan Mills. Rd. Woodbridge, Ontario L4H 1H6. En
Suisse: Nora Künzli, rue Caressaa, CH-6862 Rancate, O91/463469 (versements: Banque Raiffeisen, Eco
di Medj.CH-6862 Rancate, cc.69-1079 0). Australie: (toutes langues) Medjugorje Sentinel P.O.Box 746,
Pennant Hills, NSW 2120. Internet, e-mail: cmk@dnet.it
http://www.eclipse.it/medjugorje
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (20 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]
background image
* Une seule adresse pour l'édition en langue française: Echo de Marie Reine de la Paix, B.P. 4602 -
45046 Orléans, Cedex 1 - France.
* Pour diffuser les messages et les vivre dès leur parution vous pouvez recevoir les quelques lignes du
message mensuel dès le 27 de chaque mois (postés le 26) et ceci en autant d'exemplaires que vous le
souhaitez; il suffit d'en faire la demande à l'adresse ci-dessus.
* L'ECHO en cassettes-audio pour non-voyants (mensuel) les personnes intéressées peuvent s'inscrire
également à cette adresse.
L'Echo de Marie Reine de la Paix est gratuit. L'oeuvre vit d'offrandes. CCP DIJON 4480-19 R ou
chèques. Merci d'établir les Euro-chèq.en francs français à un seul ordre: Echo de Marie, Orléans -
France.
De toute part nous parviennent des expressions émouvantes qui attestent du bien reçu par les lecteurs à
travers notre petit journal. Remercions Celle qui le conduit et le fait même croître, spécialement dans les
éditions étrangères. Nous ne cachons cependant pas que beaucoup d'épreuves ont frappé durement ceux
qui s'y consacrent, aussi bien à Mantoue qu'à l'étranger.
Nous remettons à Marie notre cause pour qu'Elle y pourvoie. Que parvienne à vous tous pendant ces
mois d'été et surtout pour la fête de la glorification de Marie, Sa bénédiction maternelle au Nom du Père,
du Fils et de l'Esprit saint.
Villanova M. 27.06.98
Resp. Ing. A. Lanzani, Tip. DIPRO (Roncade TV)
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e140fr.htm (21 of 21) [9/21/2000 5:46:45 PM]

Document Outline

  • Local Disk
 


 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]