Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 137 (Janvier-Février 1998)

Echo de Marie Reine de la Paix 137 (Janvier-Février 1998)

Read the document in non-text browser version.
Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Italiano
Download (78.3 KB )
background image
Eco di Maria
Regina della Pace
Français 137
Novembre-décembre 1997
Janvier - février 1998 - Original Italien: c. p. 149, I - 46100 Mantova, A. 14, n. 1-2; Tout Courrier
est à adresser à: Echo de Marie, B. Post. 4602, F - 45046 Orléans Cedex 1
Message de la B.V. Marie à Noël 1997:
"Chers enfants, aujourd'hui encore Je me réjouis avec vous et Je vous appelle au bien. Je désire que
chacun de vous réfléchisse, porte la paix dans son coeur, et dise: 'Je veux mettre Dieu à la première place
dans ma vie!' C'est ainsi, petits enfants, que chacun de vous deviendra saint. Petits enfants, dites à
chacun: 'Je te veux du bien', et il te le rendra par le bien; et le bien, petits enfants, fera sa demeure dans le
coeur de tout homme. Ce soir, petits enfants, Je vous apporte le bien de Mon Fils, qui a donné Sa vie
pour vous sauver. C'est pourquoi, petits enfants, réjouissez-vous et tendez les mains vers Jésus, qui est
seulement le Bien. Merci d'avoir répondu à Mon appel!"
Noël! Dites à chacun:
"Je te veux du bien!"
Face à un Noël chargé de tant d'angoisses pour l'homme, Marie nous offre le Noël qui le guérit. Elle ne
pouvait pas nous dire avec des mots plus simples et pleins de sens, ce qu'est Noël et quel changement il
doit apporter en chacun de nous, jusqu'à devenir un vrai programme de sainteté. Je me réjouis avec vous.
Pour cette grande fête, Marie ne peut que se réjouir pour le don que Dieu nous fait à travers Elle, et nous
invite à l'accueillir comme le seul Bien.
Trois conditions sont nécessaires: 1. Que chacun de nous s'arrête pour méditer dans le silence. Combien
il est facile de nous distraire, avec les motifs mêmes de Noël, cherchant des sensations et des émotions au
lieu de nous arrêter sur le mystère. Au contraire, médite et ouvre ton coeur à Dieu dans le silence et
contemple cet inexplicable abaissement de Dieu. Ainsi, tu comprendras combien est grand l'homme que
tu es et tu compareras avec la manière dont tu te comportes; et comme tu dois L'aimer: comme Dieu
t'aime!
2. Que chacun porte la paix dans son coeur, avant tout en acceptant le pardon qu'Il nous offre. Comment
peut-on accueillir Jésus dans le péché, qui est la négation de l'amour?
3. Dis-toi: "Je veux mettre Dieu à la première place dans ma vie. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout
ton coeur... Tout tourne autour de ces paroles: accepter Jésus qui regarde seulement vers le Père, comme
Il nous l'enseigne depuis le berceau. Alors, les Anges chanteront: Paix sur terre! Il est inutile de parler de
paix si l'on ne met pas Dieu (c.à.d. la vérité) à la première place. Tu dois te décider. Cela suffit pour
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (1 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
devenir saint. Vois comme Marie simplifie les choses! Mais voici comment on obéit au Père.
De son berceau, Jésus me dit: "accueille Mon amour et aime comme J'aime". Et Notre Mère ajoute: Petits
enfants, dites à chacun "je te veux du bien". Quand on échange la paix, combien de fois avons-nous vu
les jeunes de la Communauté Cénacle se regarder dans les yeux et se dire: "Je te veux du bien"! C'est la
conséquence pratique de Noël. Et pourquoi ne devrions-nous pas dire les mêmes mots "Je te veux du
bien" et le vouloir vraiment (ou au moins le faire comprendre) à nos proches, aux personnes âgées, à nos
voisins, à telle personne peu aimable ou marginalisée... peut-être au frère, à l'épouse, au père?
Pouvons-nous dresser un mur face aux autres, alors que Dieu a gommé les distances et est descendu
jusqu'à nous?
Comment résister face à l'amour de Jésus, qui est venu donner Sa vie pour nous? Qui sommes-nous, pour
dire 'non' à nos frères? Et puis, attention!: La Madone ne dit pas de vouloir du bien à 'tous' de façon
générale (c'est facile) mais de dire à chacun "Je te veux du bien", car cela t'engage aussi envers celui qui
ne te plaît pas: mais ici nous touchons à la vraie conversion et à la paix.
En outre, ne dis pas "je t'aime", formule dont on a trop souvent abusé, mais "je te veux du bien", c-à-d.
ton véritable bien, qui est Dieu pour toi. Noël doit creuser au plus profond de nos rapports; il passerait en
vain si nous méditions autrement.
Mais cet engagement singulier que nous donne Notre-Dame est également plein de promesses: le frère
nous le rendra par le bien. Peut-être pas tout de suite, mais cela se produira, parce que la goutte creuse la
pierre, et le bien entrera dans le coeur de chaque homme. C'est l'unique système pour que le monde entier
trouve la paix. Comme toute Mère, Marie est toujours optimiste parce qu'Elle sait possible en Dieu que
tout homme se soumette à la force de l'amour, jusqu'à former dans l'amour une unique famille.
Et alors, réjouissez-vous et tendez les mains vers Jésus comme Lui vous les tend. En ne Le voulant pas,
Lui qui est le seul Bien, tu fais ton malheur. Décide-toi donc à regarder vers Lui seul, et à Lui dire ton
'oui' pour que soient changés toi-même et le monde autour de toi.
don Angelo
* Le Pape a consacré du temps à l'ennemi: "Je te veux du bien!" et celui-ci lui l'a 'rendu en bien'. Petit à
petit 'la glace qui est en nos frères a fondu' (23.1.86). Fidel Castro s'est déplacé pour rendre visite au
S.Père, puis l'a invité à Cuba, jusqu'alors prohibée. Maintenant, après des décennies a été rétablie la fête
de Noël et à la fin de janvier l'île accueillera comme un ami celui qui était l'ennemi d'hier.
* Même à son agresseur, le Pape a dit plusieurs fois: "Je te veux du bien", allant jusqu'à le visiter dans sa
cellule. Maintenant Ali Agçà ne cache plus son amour pour le Pape; donnant le plus beau témoignage sur
Fatima, sur la certitude que Dieu nous aime tous et que "le paradis est ouvert aussi aux autres religions".
Il l'affirme également dans un échange épistolaire intense avec "le premier prêtre qui m'a écrit"- dit-il.
* Les catholiques de Corée du Sud ont dit "Je te veux du bien" à la Corée du Nord et, animés par le
Card.Kim, ont lancé depuis 1995 un mouvement de prière pour la réunification dans la paix, s'engageant
sur tous les fronts avec des aides alimentaires et techniques, pour vaincre la faim et la pénurie de leurs
frères séparés. Ils ont également créé un comité pour le pardon mutuel et la réconciliation, soutenant des
projets qui vont jusqu'à la formation de pasteurs et missionnaires pour l'aide au Nord, en vue de la
réunification. Ici, on semble avoisiner le miracle.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (2 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
Jésus est le Bien, le seul Bien.
Nous sommes à la recherche du bien sous toutes ses formes; nous aspirons au bien-être physique,
matériel, mais aussi spirituel. Nous désirons être bien, vivre bien, nous trouver bien dans notre travail,
dans notre ville, parmi nos parents, avec nos amis, que sais-je?... Mais déjà, dans le terme 'notre' réside la
racine malade qui va faire trébucher notre orientation naturelle au bien; c'est vraiment pour 'notre bien'
que souvent (ou même seulement parfois) nous empiétons sur le bien du frère en telle ou telle injustice
(plus ou moins manifeste, plus ou moins consciente) mortifiant et dégradant notre vraie nature, d'êtres
créés à l'image et à la ressemblance de Dieu, nous abaissant à devenir semblables aux animaux.
Mettre Dieu à la première place dans notre vie, c.à.d. réorienter notre vie selon l'ordre voulu par Dieu
depuis le début de la Création, doit être primordial pour nous comme objectif, comme désir; un désir
ardent dicté par l'amour, par notre réponse d'amour à l'Amour de Dieu. C'est la voie de la sainteté, et elle
est à la portée de chacun de nous. Se laisser aimer par Dieu, se laisser pénétrer par Son Amour;
L'accueillir et non Le repousser; Le reste viendra de lui-même.
Tendons les mains vers Jésus, accueillons ce Dieu qui vient dans le monde pour offrir à l'homme Sa
divinité et Sa vie même; tendons les mains en un geste unique d'accueil et d'offrande: Jésus en nous et
nous en Lui. Vraiment, si nous méditions (si peu que ce soit), approfondissant combien Il nous a aimés,
combien Il nous aime, si nous regardions vers Lui, Le contemplant dans notre coeur en toute vérité, sans
élucubrations intellectuelles, combien de paix coulerait dans notre coeur! Cette paix et cet amour se
déverseraient sur le monde!
Nous ne devons pas chercher 'notre bien' mais 'le Sien' et alors aucune opposition d'intérêts ne viendra
endiguer l'Amour... le Bien demeurera dans le monde, habitera parmi nous, vivra en chacun de nous.
Alors notre joie ne sera pas au détriment de la joie de nos frères, elle ne dépendra plus de circonstances
extérieures, parce qu'elle sera en nous, à l'intérieur de nous et rien ne pourra l'ôter car elle prend sa source
en Dieu, ce Dieu qui vit en nous.
Nuccio
Ayez conscience
de votre vocation chrétienne
Voici ce qu'a dit la Madone le 25 novembre 1997: Chers enfants, aujourd'hui Je vous appelle à
comprendre votre vocation chrétienne. Chers petits enfants, Je vous ai guidés et Je vous guide pendant ce
temps de grâce pour que vous deveniez conscients de votre vocation chrétienne. Les saints martyrs sont
morts en donnant ce témoignage: "Je suis chrétien et j'aime Dieu par-dessus tout".
Chers petits enfants, aujourd'hui encore Je vous invite à vous réjouir et à devenir des chrétiens joyeux et
responsables, conscients que Dieu vous a appelés à devenir de manière toute particulière des mains
joyeusement tendues vers ceux qui ne croient pas, pour que par l'exemple de votre vie ils reçoivent la foi
et l'amour pour Dieu. C'est pourquoi priez, priez, priez, afin que votre coeur s'ouvre et devienne sensible
à la parole de Dieu. Merci d'avoir répondu à Mon appel.
Voici le sens de ce message pour l'année nouvelle de l'Eglise: Reconnais, o chrétien, ton appel divin, afin
de diffuser le parfum de la connaissance de Dieu à qui l'ignore; avec la prière tu comprendras et
réaliseras ce grand devoir.
1. La Sainte Vierge nous invite à comprendre notre vocation chrétienne. Bien plus, Elle ajoute être restée
parmi nous en ce temps de grâce pour que nous devenions conscients de notre vocation chrétienne. Cette
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (3 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
vocation est la raison même de notre vie: c'est l'appel de Dieu à être participants de la vie divine (1 Pt
1,4).
Tout est advenu lors de notre Baptême par lequel nous sommes entrés en communion avec les trois
Personnes Divines. Et cela n'est pas venu de nous, mais de Dieu qui nous a choisis dès avant la création
du monde, nous prédestinant à être Ses enfants adoptifs en Jésus-Christ, co-héritiers de la vie éternelle (cf
Eph 1) nous appelant des ténèbres (d'une vie de péché et sans but) à Son admirable lumière (1 Pt 2,9).
C'est pourquoi nous avons renoncé à satan, à ses oeuvres, à ses séductions, et nous avons dans l'Eglise
adhéré au Credo chrétien. Un bonheur inimaginable, qui comporte aussi un changement de vie: Je vous
en conjure, écrit S.Paul, comportez-vous d'une manière digne de la vocation à laquelle vous avez été
appelés... ne vivant plus comme les païens dans la suffisance de leur esprit, soumis à leurs vouloirs (il
serait bon de lire tout le chap.IV des Ephésiens).
Nous ne pouvons donc pas jouer avec le feu et retourner à l'esclavage du péché, perdant le don de Dieu,
la vie éternelle (Rom.6,23). Pourtant, combien d'indifférence et de refus face au don de Dieu qui devrait,
au contraire, nous remplir de joie et nous voir engagés à y correspondre de tout notre coeur.
2. Et ici la Madone nous place devant les exemples de ceux qui ont vécu leur propre vocation chrétienne
jusqu'à donner leur vie pour y être fidèles. Les saints martyrs mouraient en témoignant: Je suis chrétien et
j'aime Dieu par-dessus tout. Et nous, devant les autres peut-être avons-nous honte d'être chrétiens!
Il faut une décision radicale: je suis appelé à suivre le Christ même si cela comporte la croix. Sa voie est
étroite, elle est contraire à celle du monde, mais nous savons où elle nous mène. Et Jésus n'a jamais déçu
personne. Nous ne devons pas être indécis, face à tant de démissions. A nous il a été donné non un esprit
de timidité, mais de force, d'amour, de sagesse (2 Tim.1,7).
3. Nous devons nous réjouir d'être chrétiens, nous dit notre Mère: être heureux non seulement de pouvoir
correspondre à l'amour de Dieu, mais encore de porter le don reçu à nos frères qui l'ignorent. Nous en
sommes responsables. Tendre les mains ne veut pas dire les conquérir à tout prix. Comme nous le
savons, Notre-Dame veut se servir de nous pour atteindre de nombreux frères lointains, et - nous dit-Elle
- par notre exemple. Les hommes ne veulent pas entendre parler de Dieu, mais veulent voir quelqu'un qui
croie vraiment. Pour aimer Dieu, ils ont besoin de rencontrer une personne qui L'aime par-dessus tout,
non pas des chrétiens tristes mais contents de croire et de L'aimer ainsi. Donc réjouissez-vous toujours
dans le Seigneur... que votre bonté indulgente paraisse à tous les regards (Phil.4,4).
4. L'insistance avec laquelle Marie répète Priez, priez, priez, nous fait penser à ces préceptes que Dieu
voulait fixés dans les coeurs, répétés à chaque pas, liés à la main comme signe, et écrits sur les montants
de la maison (2 Deut.6,6...). Sans la prière nous restons enfermés dans la compréhension toute humaine
et la voie large du monde. Que présenterons-nous alors? On ne peut communiquer ce que l'on ne vit pas!
Dans la prière, à l'inverse, le coeur s'ouvre à la Parole du Père: ainsi on peut se remplir de Son amour.
Il ne suffit pas non plus de savoir, d'étudier, de connaître la vérité. Ce n'est pas encore aimer (c'est
l'ancienne erreur de la gnose): La science incite à se rengorger, la charité édifie (1 Cor.8,2). Et Paul
recommande avec insistance d'unir la charité à la doctrine(cf 1.Tim.6,3-6), c-à-d. l'amour. Si nous nous
ouvrons à Dieu dans la prière, Il entrera avec Sa lumière, Il nous fera comprendre Sa parole et l'annonce
deviendra irrésistible. don Angelo
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (4 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
L'année de l'Esprit Saint
Envoie ton Esprit et tu renouvelleras
la face de la terre (Ps.103)
La deuxième année de préparation au grand Jubilé de l'An 2000 est consacrée à l'Esprit Saint et nous
sommes appelés à redécouvrir Sa présence et Son action dans l'Eglise et en chacun de nous. "Défiguré
par le péché et par la mort, l'homme demeure 'à l'image de Dieu', mais il est privé de la Gloire de Dieu,
privé de la 'ressemblance'. Le Fils Lui-même assumera 'l'image' et la restaurera dans la 'ressemblance'
avec le Père en lui redonnant la Gloire, l'Esprit qui donne la Vie". (CCC 705, p.156).
Dans sa Lettre relative au Troisième Millénaire, le S.Père dit: "L'Esprit actualise dans l'Eglise de tous les
temps et de tous les lieux, l'unique Rédemption apportée par le Christ aux hommes, la rendant vivante et
efficace dans l'âme de chacun" (n.44). Pour notre époque, l'Esprit est aussi l'agent principal de la
nouvelle évangélisation. Il sera donc important de redécouvrir l'Esprit comme Celui qui construit le
Royaume de Dieu dans le cours de l'histoire et prépare sa pleine manifestation en Jésus Christ, animant
les hommes dans leur intime et faisant germer à l'intérieur du vécu humain les semences du salut définitif
qui se produira à la fin des temps. (n.45).
Et encore: "Les chrétiens sont appelés à préparer le Jubilé, en renouvelant leur espérance dans
l'avènement définitif du Royaume de Dieu, le préparant jour après jour au plus profond d'eux-mêmes,
dans la Communauté chrétienne à laquelle ils appartiennent, dans le contexte social où ils sont insérés
dans l'histoire du monde" (n.46).
"Il est nécessaire - continue le Pape - que soient valorisés et approfondis les signes d'espérance présents
en cet ultime fin de siècle, malgré les ombres qui les cachent souvent à nos yeux"; et il souligne dans le
champ civil les progrès réalisés par la science et la médecine au service de la vie humaine, l'attention
écologique, les efforts en faveur de la paix et de la justice; dans le champ ecclésial:"l'écoute plus
attentive de la voix de l'Esprit, à travers l'accueil des charismes et la promotion du laïcat, l'intense
consécration à la cause de l'unité de tous les chrétiens, la place donnée au dialogue avec les religions et la
culture contemporaine".
Enfin: "La réflexion des fidèles dans la seconde année de préparation devra converger avec une
sollicitude particulière sur les valeurs de l'unité à l'intérieur de l'Eglise, à laquelle tendent les différents
dons et charismes suscités en Elle par l'Esprit" (n.47); et, plus loin: "Marie, qui conçut le Verbe incarné
par l'oeuvre de l'Esprit Saint, et qui se laissa toujours guider par Son action intérieure, sera contemplée et
imitée dans le cours de cette année, comme la Femme docile à la voix de l'Esprit, Femme du silence et de
l'écoute. (n.48).
Souvenons-nous: Jésus, debout, s'écria: "Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive, celui qui
croit en moi! Selon le mot de l'Ecriture: De son sein couleront des fleuves d'eau vive! Il parlait de l'Esprit
que doivent recevoir ceux qui avaient cru en lui; car il n'y avait pas encore d'Esprit , parce que Jésus
n'avait pas encore été glorifié (J.7,37-39).La Rédaction
Padre Pio de Pietralcina a été reconnu par la Congrégation vaticane des causes des Saints 'héroïque dans
les vertus'. L'Eglise le proclame donc 'vénérable' et cela laisse espérer qu'il puisse être bientôt reconnu
'bienheureux'. La Congrégation fait observer que "la sainteté de vie de P.Pio, due à un amour intense
pour l'Eglise et mise à rude épreuve à l'intérieur même de celle-ci, constitue un modèle extraordinaire
d'identification avec le Christ mort et ressuscité".
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (5 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
* Nous rappelons que la 16ème mise à jour du P.Laurentin sur Medj. répond à tous les problèmes
récemment soulevés par une certaine presse française. (toutes librairies).
On nous prie de publier l'Acte d'amour, révélé par Jésus à Justine Klotz pour le salut de beaucoup d'âmes,
et qui a reçu l'approbation ecclésiastique: "Jésus et Marie, je vous aime! Sauvez les âmes des prêtres,
sauvez les âmes. Nous vous le demandons en suppliant; accordez-nous de pouvoir répéter cet acte
d'amour mille fois, à chaque respiration, à chaque battement de coeur" Ce fut également révélé à Sr
Immacolata Bretone: "Jésus, Marie, je vous aime! Sauvez les âmes!". A tout acte d'amour correspond une
âme sauvée, avait promis Jésus.
Nautonier, le Pape vers
le troisième millénaire.
Le regard du Pape sur les tragédies présentes... - (du message de Noël 'Urbi et Orbi') "En cet aujourd'hui,
jour de joie pour tous, jour où se répandent tant d'appels à la paix et à la fraternité, plus intenses et
incisifs se font le cri et l'imploration des peuples qui aspirent à la liberté et à la concorde, dans des
situations de violences ethniques et politiques préoccupantes.
En cet aujourd'hui résonne plus fort la voix de tous ceux qui se sont généreusement engagés pour abattre
les barrières de peur et d'agressivité, pour promouvoir la compréhension entre les hommes de toutes
origines, couleurs et credo religieux. En cet aujourd'hui, plus dramatiques nous apparaissent les
souffrances des foules qui fuient sur les montagnes de leur propre sol, ou sont à la recherche d'un accès
sur les côtes des pays voisins, dans l'espérance d'une vie moins précaire et plus sûre. Plus angoissé est
aujourd'hui le silence, chargé de tensions, de la multitude toujours croissante des nouveaux pauvres:
hommes et femmes sans travail et sans toit, enfants offensés et profanés, adolescents enrôlés dans les
guerres des adultes, jeunes victimes de la drogue ou attirés par des mythes trompeurs.
Aujourd'hui, c'est Noël, jour de confiance pour des peuples divisés depuis longtemps, finalement revenus
à se rencontrer et à se parler. Ce sont des perspectives souvent timides et fragiles, des dialogues lents et
fatigants, mais animés par l'espoir de parvenir finalement à des accords respectueux des droits et des
devoirs humains de tous. C'est Noël!
Notre humanité troublée, en route vers le troisième millénaire, T'attend Toi, Enfant de Bethléem, qui vins
manifester l'amour du Père, Toi, Roi de la Paix, qui nous invites en cet aujourd'hui à ne pas avoir peur, et
qui ouvres nos coeurs aux perspectives d'espérance. (...) Aujourd'hui, le Dieu fait homme est couché dans
une mangeoire et, silencieux, l'univers le contemple. Puisse l'humanité Le reconnaître comme son
Sauveur!"
...et sur les espérances futures
(audience du 19 novembre 1997) Bien qu'ayant appelé avec angoisse "siècle de mort" celui qui se
termine à peine, le Pape, comme les prophètes anciens, voit les ténèbres et les bouleversements actuels
comme une préparation au retour de Dieu. "Ce ne sont pas les ténèbres qui régneront en 2000, mais
l'amour de Dieu enveloppera le nouveau siècle", décrivant ce futur imminent comme "un temps de grâce,
comme l'accomplissement d'un dessein divin d'amour pour toute l'humanité et pour chacun de nous". Le
grand Jubilé de l'an 2000 devra être un instrument de cette réalisation.
"Face aux bouleversements qui ébranlent ça et là les divers continents - a-t-il dit - face au rythme effréné
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (6 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
des renversements des choses et des valeurs, qui font trébucher les certitudes et parfois la vie des nations,
je fais mienne l'espérance de St Augustin face aux assauts des vandales: N'ayez pas peur, chers fils, ce
n'est pas un vieux monde qui se termine, c'est un monde nouveau qui commence. Une nouvelle aurore
semble naître dans le ciel de l'histoire, invitant les chrétiens à être lumière et sel d'un monde qui a un très
grand besoin du Christ, Rédempteur de l'homme...".
Entrer dans le 3° millénaire avec Marie - (à l'Angélus de l'Immaculée) "L'humanité, qui s'apprête à entrer
dans le troisième millénaire, trouve dans l'Immaculée le modèle de l'attente et la mère de l'espérance. Elle
nous enseigne à avoir horreur du fatalisme et de la passive résignation, comme d'ailleurs de toute
tentation millénariste. Elle nous apprend à regarder le futur en sachant que Dieu vient vers nous; nous
sommes appelés à nous préparer à cette rencontre par la prière et l'attente vigilante..."
A l'Immaculée -
(Rome, Place d'Espagne, 8 décembre): ...Reste avec nous, Mère Immaculée, dans le coeur de notre
préparation au grand Jubilé de l'An 2000... Nous désirons que le présent siècle, riche en événements et
second millénaire chrétien, se clôture avec le sceau trinitaire... Et ainsi, dans le signe du mystère
trinitaire, l'Eglise qui est à Rome, unie aux croyants du monde entier, avance en priant vers la conclusion
du XXème siècle, pour entrer avec un coeur renouvelé dans le troisième millénaire... Nous Te saluons,
Immaculée Mère de Dieu, accepte notre prière et daigne introduire maternellement l'Eglise qui est à
Rome et dans le monde entier, dans cette plénitude des temps, à laquelle l'univers tend depuis le jour où
vint dans le monde Ton divin Fils, Jésus Christ...
"De la justice de chacun
naît la paix pour tous"
C'est le thème de la Journée Mondiale de la Paix (1er janvier 1998). ...La justice est préliminaire
indispensable à la paix et le Pape met en garde contre le danger de marginalisation de nations entières et
de vastes secteurs de l'humanité qui pourraient être enchaînés à la globalisation mondiale du marché. Plus
concrètement, le Saint Père indique quatre secteurs d'interventions prioritaires: remise totale (ou au
moins partielle) de la dette extérieure; lutte contre la corruption publique; assainissement de la plaie de
l'usure; mesures (même légales) propres à stopper toute forme de violence et/ou d'exploitation, surtout
envers les femmes et les enfants. La justice est fondée sur le respect des droits humains qui sont
universels, inviolables et inaliénables; parce qu'ils sont universels, ils comportent le respect réciproque et
sont donc à l'origine de devoirs; de la conjugaison des droits et des devoirs, la paix trouve son fondement
humain. La Rédaction
Fatima nous aide
à voir ce siècle
"Dans le sommeil glacial du refus de Dieu, la Mère couvre l'homme de Son manteau"
Le Saint Père a voulu être présent aux célébrations du 80ème anniversaire de Fatima, avec un message
qui révèle sa vision prophétique sur ce siècle. Après avoir exposé le motif de l'appel, c-à-d. la préparation
au Jubilé avec Marie, il affirme que "Fatima nous aide à voir la main de Dieu, Guide providentiel et Père
patient et miséricordieux, également dans ce siècle" où ont alterné les signes des temps, aussi bien
positifs que négatifs, pour l'Eglise et pour le monde.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (7 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
Aux crises, aux désertions dans l'Eglise, à l'abandon de Dieu de la part des particuliers et de la société,
fait pendant "une irruption de l'Esprit de vérité dans les coeurs et dans les communautés, qui va jusqu'à
l'immolation et au martyre pour sauver l'image et la ressemblance de Dieu dans l'homme".
"En lisant, à partir de Fatima, combien les créatures se sont éloignées de Dieu, il convient de se souvenir
que ce n'est pas la première fois que Dieu, se voyant refusé et repoussé par l'homme, donne l'impression -
dans le respect de la liberté de celui-ci - de s'éloigner, avec la conséquence obscurcissante de la vie, qui
fait descendre la nuit sur l'Histoire; mais, préalablement, Il assure toujours le moyen d'y remédier. Ainsi
arrive-t-il au Calvaire quand Dieu fait homme, est crucifié et meurt par la main des hommes. Que fait le
Christ? Après avoir invoqué la clémence du ciel: "Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font"
(Lc 23,34), Il confie l'humanité à Marie sa Mère: "Femme, voici Ton fils! (J.19,26).
Une lecture symbolique de ce quatrième évangile permettrait de voir réfléchi en lui la scène finale de
l'expérience (connue et fréquente) du fils qui, se sentant incompris, confus ou indigné abandonne la
maison paternelle pour s'enfoncer dans la nuit... C'est le châle de la mère qui le couvre dans son sommeil
glacé, remédiant à son désespoir et sa solitude.
Sous le manteau maternel qui, de Fatima s'étend sur toute la terre, l'humanité sent revenir la nostalgie de
la Maison du Père et de son Pain (cf Lc 15,17).
Pèlerins aimés, comme si vous pouviez embrasser toute l'humanité, je vous demande de dire, en son nom
et pour elle: "Nous nous confions à Ta protection, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos supplications
dans nos nécessités, mais libère-nous de tout péril, O Vierge glorieuse et bénie. Femme, voici Ton fils!
Ainsi parla Jésus à Sa Mère, en pensant à Jean, le disciple aimé qui se trouvait lui aussi, au pied de la
Croix. La croix, qui ne l'a pas? La porter chaque jour, en suivant les pas du Maître, c'est la condition que
l'Evangile impose (cf Lc 9,23), certainement comme une bénédiction de salut (cf 1 Cor.1,23-24); le
secret est de ne pas perdre de vue le premier crucifié, Celui auquel le Père répond avec la gloire de la
Résurrection, et qui inaugure ce pèlerinage des bienheureux.
Cette contemplation a pris la forme simple et efficace de la méditation des mystères du Rosaire,
consacrée populairement et recommandée avec une grande insistance par le Magistère de l'Eglise. Très
chers frères et soeurs, il faut réciter le Rosaire tous les jours! Je demande vivement aux Pasteurs de
réciter le Rosaire dans leurs Communautés chrétiennes. Aidez le peuple de Dieu à revenir à la récitation
quotidienne du Rosaire, ce doux colloque des enfants avec leur Mère, qu'ils ont accueillie dans leur
maison (cf J.19,27)".
A la fin, J.P.II invoque pour tous, mais "de manière particulière pour les malades, le réconfort et la force
de Dieu, afin qu'ils acceptent de compléter dans leur propre chair ce qui manque aux souffrances du
Christ (Col.1,24), rappelant... que le salut de beaucoup dépend des prières, des mortifications volontaires
et des sacrifices".
Ce message, que certains
voulaient cacher...
Ainsi écrit l'Evêque Paul M. Hnilica: "Malheureusement cet appel du Pape n'a pas été diffusé comme il
aurait dû l'être, et c'est d'ailleurs typique quand il s'agit de la Madone. La lettre, signée par le Pape le 1er
octobre 1997 a été publiée seulement le 15 octobre par l'Osservatore Romano. Ainsi, plus d'un
demi-million de fidèles, 20 Evêques et environ 500 prêtres présents à Fatima le 13 octobre, ont attendu
en vain ces paroles inspirées sans pouvoir les entendre.
A la lumière même de ces regrettables inconvénients, nous considérons ce message comme l'un des plus
profonds commentaires sur la signification de l'appel de Notre-Dame à Fatima, pour nos temps. Nous
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (8 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
sommes convaincus que dans ces paroles, le Pape a condensé le fruit de sa longue réflexion sur
l'importance des événements de Fatima pour le monde entier et c'est pourquoi il a trouvé aussi le courage
de lancer un appel qui n'a pas de précédent - me semble-t-il - aux Evêques et aux prêtres du monde
entier, à prier et faire prier tous les jours le Saint Rosaire. Nous sommes alors obligés de nous positionner
face à ce message.
En fait, notre foi ne nous fait pas voir dans le Pape une simple figure humaine, mais le Vicaire du Christ
qui a plus que tous les Evêques, quelque soit leur notoriété, l'inspiration de l'Esprit Saint pour guider
l'Eglise sur la route du salut.
Si J.P.II a parlé de Fatima comme d'un "remède" donné par Dieu à l'humanité de ce 20ème siècle, qui
dort d'un "sommeil glacial" parce qu'elle a abandonné Dieu et se trouve de ce fait plongée dans
l'obscurité, nous ne pouvons pas sous-évaluer cette analyse du Souverain Pontife. En fait, il ne
s'abandonne certes pas à de faciles pessimismes, mais nous rappelle la vérité des faits que nous avons
vécus ou sommes en train de vivre, nous indiquant le remède: la Miséricorde de Dieu qui Se donne à
nous à travers la médiation maternelle de la Mère Co-rédemptrice, la Vierge des Douleurs sous la Croix.
C'est Elle qui étend sur nous tous ce que le Saint Père nomme dans cette lettre Son "châle maternel",
faisant ainsi revenir en nous la nostalgie de la Maison du Père et de Son Pain (cf Lc 15,17)...
Gardons ces paroles comme un trésor, surtout alors qu'autour de nous se fait toujours plus présente la
morsure du serpent, de satan qui - rendu furieux - cherche de toutes manières à supprimer la Mère et
l'Enfant qu'Elle porte dans Ses bras (cf Ap.12,4). Ne nous endormons pas, mais accrochons-nous à la
Parole Eternelle qui nous est offerte, tandis que nous sommes submergés par un océan de paroles
dénuées de sens...".
Civitavecchia, appendice de Medjugorje
Au cours des mois de novembre et décembre - nous informe le curé don Augusto Baldini - contrairement
à l'an passé, nous avons pu enregistrer des dizaines et des dizaines de pèlerinages organisés par cars ou
autres moyens de transport, spécialement dans les jours ou veilles de fêtes.
Accroissement notable des pèlerins étrangers. Un travail pastoral intense avec des participations
importantes aux S.Messes et aux adorations du soir; mais les gens viennent surtout pour les confessions.
Les quatre prêtres maintenant engagés à plein temps: d.Sergio, d.Massimo, P.Roberto et maintenant don
Pablo, revenu depuis peu, affirment qu'il y a de vrais miracles de conversions. On continue également à
nous signaler des grâces spirituelles et des guérisons physiques et nous nous occupons à recueillir les
ex-voto ainsi que les témoignages.
La fête de l'Immaculée a été célébrée solennellement, avec le Sanctuaire archi-comble tout le jour. Nous
avons remarqué un grand pèlerinage de Philippins résidant à Rome, et une concélébration importante de
missionnaires salésiens de toutes les parties du monde, présents à Rome pour une session d'études. Pour
l'occasion a été inaugurée une grande statue de la Reine de la Paix - haute de deux mètres - aux côtés de
laquelle s'élève une croix de 7m1/2 offerte par des français, fidèles de Dozulé.
L'Evêque a annoncé pour le mois de janvier une lettre pastorale dans laquelle, en accord avec la
Congrégation de la Doctrine de la Foi, il donnera une orientation détaillée relative au culte de la
Madonina des Larmes. Mgr Grillo a également publié aux Ed.Carroccio un nouveau livre sur ces
événements, avec une préface de don Augusto.
Outre les interventions du P. Laurentin et de don Amorth, la presse et la télévision continuent à
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (9 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
s'intéresser aux faits: Rai 3 pour Noël et Rai 2 le 6 janvier interviendront en direct.
Une précision: Eco prie ses lecteurs de toutes langues de l'excuser d'une légère erreur publiée dans le n°
136, p.6, dans l'article Le Pape: "j'y crois": Mgr Cavallero, dont il est question, n'était pas Archevêque de
Chiavari mais curé de la cathédrale; il est maintenant à la retraite. A Chiavari, il n'y a pas un Archevêque,
mais un Evêque, et depuis 1995 il s'agit de Mgr Alberto M. Careggio . Tout le reste du témoignage est
exact.
* A Medjugorje, l'Echo de Mariedans les langues principales se trouve dans le tout nouveau magasin
Shalom à droite devant l'Eglise, et maintenant également à Ain Karim (dernier magasin dans la Galerie
sous l'Hôtel International, derrière le presbytère, de l'autre côté de la rue).
"Avec le chapelet, toute la foi catholique tient dans la main"
Témoignage du Card.Meisner, Archevêque de Cologne, au cours d'un récent pèlerinage à Lourdes:
Lors d'une visite que j'ai faite au musée du Vatican à Rome, dans une exposition de chapelet j'en ai
découvert trois, parmi les plus simples, confectionnés dans les camps de concentration d'Auschwitz et de
Dachau avec le matériau le plus précieux qu'on pouvait trouver en ces lieux: de la mie de pain...
Quand j'étais Evêque auxiliaire d'Erfurt (il y a une quinzaine d'années) j'ai visité un groupe d'Allemands
de la région de la Volga qui avaient vécu 35 ans en Sibérie, sans aucun contact avec l'Eglise. Ils me
dirent: "Nous souffrons beaucoup de l'absence de l'Eglise. Comment pouvons-nous transmettre la vérité
de la Foi ànos enfants, pour qu'ils obtiennent la vie éternelle?" Je leur répondis: "Je vous donne un
catéchisme et un Nouveau Testament. Si vous transmettez cela à vos enfants, ils auront la vie éternelle".
A ce moment, en Russie personne n'avait le droit de posséder des livres religieux. Quand ils m'en ont fait
part, je leur ai demandé: "Mais le chapelet, pouvez-vous le porter en sécurité?" Ils répondirent
affirmativement: "Oui, nous pouvons le mettre autour du cou comme une chaîne. Lors d'un contrôle, nul
ne peut le voir. Mais - ajoutèrent-ils - que pouvons-nous apporter à nos enfants pour qu'ils aient la vie
éternelle?" Alors, je leur ai montré la croix du chapelet. "Ici, nous répétons le Credo, ici il y a le résumé
de notre Foi. St Thomas d'Aquin dit: ,La Croix est un livre qu'on ne pourra jamais étudier suffisamment,
ni parvenir à en épuiser l'enseignement'. Puis, les trois grains suivants: foi, espérance, charité. Toute la
pratique de notre vie est contenue ici. Credo... Gloria... Ensuite, comme une chaîne se déroule tout le
Nouveau Testament: le mystère de l'Incarnation de Dieu (mystères joyeux); le mystère de la Passion dans
les dizaines douloureuses; et finalement le mystère de la Rédemption dans les dizaines glorieuses". Je
n'oublierai jamais ceci: un des pèlerins éleva alors son chapelet et dit: "Ainsi, je tiens toute la foi
catholique dans ma main!". Oui, dans une main, il avait la plénitude de notre foi. (de Médiatrice et Reine,
octobre 92, des Monfortains de France).
LE COURRIER D'ECHO
Le Rosaire... ou les Psaumes...?
Il nous a été demandé: Devons-nous réciter les 3 chapelets du Rosaire, même ceux que nous prions avec
l'Office des Heures, si nous voulons répondre à la demande de la Madone de nous voir réciter le Rosaire
entier chaque jour (14.08.1984)?
Le motif de la demande vient du fait que le Rosaire complet, avec ses 150 Ave Maria est né
historiquement pour se substituer aux 150 Psaumes que le peuple chrétien, au début du deuxième
millénaire, ne connaissait plus. C'est comme si Notre Mère nous disait: Vous ne savez plus prier avec les
prières enseignées par Dieu (les psaumes); alors priez moi avec autant d'Ave et moi, je prierai Dieu pour
vous avec les psaumes: tandis que vous direz "Marie!", je dirai pour vous "Dieu!" (cf Montfort n.225).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (10 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
Mais il convient tout à fait - et il est surtout très efficace - d'être fidèle au Rosaire, même si l'on prie aussi
les Psaumes des Heures. L'engagement des 3 chapelets est comme un voeu qui, s'il est maintenu, glorifie
Dieu et nous apporte de grands avantages (cf Ps.49): Présente tes voeux au Très-Haut et invoque-moi au
jour de malheur. Je te sauverai et tu me rendras gloire.
Du reste, depuis des siècles, la Sainte Vierge nous recommande le chapelet: serait-ce pour rien?
Comment ne pas accueillir maintenant le conseil de le réciter en entier? Avec notre continuelle
invocation à Marie le matin, à midi et le soir, nous Lui permettons de se charger de toutes nos nécessités
et de nous défendre de tout péril. Qui l'a éprouvé peut dire s'être senti presque ,porté dans Ses bras'.
Mais Elle ne contraint personne. Bien mieux, Elle est heureuse que chacun prie comme il l'entend, ,selon
la liberté des enfants de Dieu'. Y a-t-il quelqu'un qui substitue des psaumes à un ou plusieurs chapelets?
Bien! Un autre est-il attiré par une prière, (p.ex. le Notre Père), ou une expression de la Bible et s'arrête
tout un jour sur elle? Même les saints faisaient de même! et nos voyants en disent autant. Ce qui compte,
c'est que le coeur soit uni à Dieu; l'amour s'exprime comme il veut et selon les inspirations de
l'Esprit-Saint.
Ne pas t'effrayer si tu es distrait durant le Rosaire: Marie connaît notre faiblesse. Aussitôt que tu
t'aperçois de la distraction, récite l'Ave avec tout ton coeur et cela te sauvera des distractions.
Remplacer les Mystères par des passages bibliques?
Au lieu de répéter toujours les mêmes mystères du Rosaire, ne peut-on les remplacer par une méditation
de quelques passages de la Parole de Dieu, p.ex. ceux du jour?
Certainement, on peut le faire. La Madone, qui est Experte de la Sainte Ecriture et qui la recommande
chaque jour, sera contente de ce changement (tout en privilégiant toujours les 15 mystères traditionnels)
et ouvrira nos esprits et nos coeurs à la compréhension des Ecritures. Elle ,méditait dans son coeur les
Paroles de son Fils' et - comme épouse de l'Esprit Saint - nous aidera à pénétrer et à vivre les mystères de
Dieu.
**
Nouvelles de la terre bénie
D'après des responsables:
ce qui est nécessaire pour Medj.!
Du 28 au 30 novembre s'est tenu à Tocco da Casauria (Pescara) un congrès national pour les
organisateurs et guides de pèlerins, ainsi que pour les animateurs de groupes de prières italiens qui
cherchent à répondre aux invitations de Marie, Reine de la Paix. L'invitation était partie de la Paroisse de
Medj. et du Centre d'Information Mir, étant donné que peu d'Italiens avaient participé au Séminaire
international de Neum (24-28 février 1997). Malheureusement ils étaient également peu nombreux ici.
Le curé de Medj., Ivan Landeka, a donné un exposé sur le rôle de Marie dans l'histoire du salut et sur le
mouvement spirituel de Medj., faisant des allusions au contexte historique. Dans un passage, il a déclaré:
"Aux événements de Medj. (la présence de la Vierge, Ses messages...) revient la première place; les
personnes impliquées (voyants, prêtres, etc...) doivent rester au second plan. Si les personnes devenaient
plus importantes que les événements, attention!...: ce serait très dangereux". Il a fait mention des
déclarations finales des quatre Séminaires internationaux tenus jusqu'à présent (1994 - 95 - 96 - 97).
Fr.Miljenko Stojic, directeur du Centre d'Informations de Medj. a parlé de l'accueil des pèlerins, de
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (11 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
l'activité du Centre qu'il dirige - né il y a 4 ans - et de l'Association des guides, active depuis plus de 2
ans. Il a rappelé que l'Office d'Informations est ouvert tous les jours de 8 à 17 heures, pour aider tous les
pèlerins et coordonner les rencontres. Pour un meilleur accueil et garantir l'organisation des rencontres, il
est recommandé à tous les pèlerins en partance pour Medj. de l'avertir à temps de leur date d'arrivée, en
utilisant le fax 00387 88 651 444. De plus, depuis trois ans, le Centre publie tous les quinze jours et dans
toutes les langues principales le Bulletin de Presse avec les nouvelles officielles du sanctuaire. Et Fr
Stojic a rappelé qu'il y a 380 cas de guérisons avec documentions médicales.
P.Urbano Pittiglio a donné un intéressant exposé sur la manière d'organiser et guider un pèlerinage. A
participé aussi au Congrès Fr.Léonard Orec, ancien curé de Medj. et maintenant nommé auprès de la
Curie Généralisée des Frères Mineurs à Rome comme assistant pour le Développement international de
l'Ordre. Dans les interventions des participants, de nombreux points ont été abordés. Très brièvement,
nous en résumons ici quelques-uns:
Observations
- Dans les liturgies du soir à Medj. on tient compte que le plus souvent, la grande majorité des pèlerins
présents n'est pas de langue croate.
- Pour résoudre la difficile cohabitation entre les paroissiens et la foule des pèlerins (avec le danger que
la vie de la paroisse soit étouffée) on souhaite pour les pèlerins un sanctuaire à part (comme p.ex. la
basilique souterraine St Pie X à Lourdes), laissant l'église à la paroisse. Il nous a été répondu que ne leur
a pas été accordé le droit de construire une église; mais pourtant est en projet un grand édifice qui
remplacera le chapiteau, avec la possibilité de se diviser en trois salles. Ce devrait être prêt pour le 17ème
anniversaire.
- On ressent la nécessité qu'il y ait à demeure près du Sanctuaire, quelques prêtres pour les langues
principales. (il arrive souvent que des groupes italiens ne trouvent pas de confesseur!). Malheureusement
il n'est pas facile de détacher de leur ministère habituel des prêtres pour un certain temps, p.ex. un an.
- Il est recommandé d'éviter certaines ostentations de nationalisme croate, tenant compte que Marie est
Mère de tous, musulmans, orthodoxes, etc...Seulement ainsi Medj. pourra devenir un vrai centre
oecuménique.
- Medj., 'centre de charité envers tous les pauvres de la Bosnie-Herzégovine': il faut que tous les dévots
de la Reine de la Paix continuent le flux des aides car rien n'a changé, malheureusement, dans les trop
nombreux camps de réfugiés, qui ont encore besoin de tout.
- S'il est bon que les pèlerins rencontrent les Frères et les voyants, on doit cependant garantir à tous des
espaces de silence.
- Les organisateurs de pèlerinages doivent accompagner les participants dans une grande attitude
d'humilité, croyant vraiment que c'est la Madone qui conduit tout.
- Que les groupes qui se mettent dans le sillage des messages que Notre-Dame donne à Medj. ne
cherchent pas des reconnaissances et places spéciales comme étant 'de Medjugorje', mais oeuvrent dans
l'Eglise et à son service. Alberto Bonifacio
Un Evêque brésilien
aux pieds de la Reine de la Paix.
Au début du mois de novembre 1997, l'Evêque brésilien de Brasilia, sa capitale, Mgr Juan Evangelist
Martina Terra est venu en visite au Sanctuaire de la Reine de la Paix et a fait part de son expérience au
Bulletin de Presse.
Après avoir parlé de la situation de l'Eglise brésilienne et en particulier de sa capitale (ville de 3 millions
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (12 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
d'habitants dont la majorité est catholique - ainsi que du travail des sectes, multiformes et diffuses auquel
s'oppose un excellent mouvement charismatique du Renouveau de l'Esprit - l'Evêque explique qu'avec 45
membres de ce Mouvement il a visité la Terre Sainte et, au retour, Medjugorje. "Ici, on perçoit une
dévotion spéciale à la Sainte Vierge. Au Brésil aussi, nous avons le Sanctuaire d'Abresida où
Notre-Dame est apparue, et de nombreux autres Sanctuaires Lui sont également dédiés".
D. Quand avez-vous entendu parler pour la première fois de Medj. et par qui en avez-vous été informé?
R. Il y a 15 ans que j'ai entendu parler de Medj. pour la première fois. Je me trouvais alors en Europe. Au
Brésil nous avons une cathédrale consacrée à la Reine de la Paix. Marija Pavlovic et P.Orec, en visite au
Brésil, ont présidé à la bénédiction de la première pierre. La radio catholique de Brasilia est placée sous
le vocable de la Reine de la Paix et a le grand mérite de donner beaucoup d'informations sur les
événements de Medjugorje.
D. Est- ce la première fois que vous venez à Medj.?
R. Oui, je suis ici pour la première fois, et de manière inattendue: pour moi c'est un petit miracle que de
me trouver en ce lieu.. Vous savez, j'enseigne la Bible et je devrais être en ce moment occupé à donner
des cours au Brésil, mais quelques circonstances inexplicables m'ont conduit ici. Pour moi-même et pour
tout le groupe, ç'a été dans un certain sens un pèlerinage miraculeux qui nous a permis de pouvoir prier
longtemps et sans nous lasser.
D. Quelles sont vos impressions de croyant, Evêque et pasteur de l'Eglise?
R. Je me suis rendu plusieurs fois en visite à Lourdes et Fatima. J'ai vu que là, tout est déjà terminé,
tandis qu'ici, comme il y a toujours les apparitions on ressent une présence spéciale de la Vierge. Je sens
que le village et les alentours vivent pour la Vierge, n'est-ce pas? Elle est au centre. Je m'étonne que le
lieu ne soit pas grand comme Fatima, devenue une grande ville; ici il n'en est pas de même. Autour de
l'église a été maintenue la simplicité. Hier j'ai été invité à partager le repas des Frères et je fus conquis
par leur simplicité, ainsi qu'ensuite durant la prière et la confession.
J'ai eu l'impression de me trouver dans les premières églises de Jérusalem. J'ai vécu et travaillé deux ans
là-bas, comme archéologue et professeur des Saintes Ecritures. J'ai également travaillé dans le désert de
Syrie comme aumônier d'une tribu de Lévites. Je pense que tout ce travail m'a préparé afin que je puisse
percevoir ici la grande grâce et la bénédiction de la Vierge.
Qu'en disent le Pape
et beaucoup d'Evêques?
D. En tant qu'Evêque et pasteur de l'Eglise, vous savez que l'Evêque local n'est pas favorable à ces
événements. Cela ne vous gêne-t-il pas?
R. Non, car beaucoup d'autres Evêques pensent différemment. Je pourrais en citer un bon nombre qui,
chaque année, se rendent - avec leurs prêtres - faire des exercices spirituels à S.Marin avec don Gobbi.
Parmi ceux-ci se trouve souvent aussi l'Archevêque de Pescara, mon grand ami. Celui-ci m'a confié à
l'occasion, avoir demandé au S.Père: "Que dois-je faire quand les fidèles de mon diocèse veulent aller en
pèlerinage à Medjugorje?. "Qu'y font-ils?" a demandé le Pape. "Ils prient et se confessent". "Et n'est-ce
pas un bien?" a répondu Jean-Paul II.
J'ai travaillé pendant 10 ans avec le Saint Père et le Cardinal Ratzinger. Ce dernier est un homme
merveilleux, plein d'esprit et très sympathique. Parfois j'entends dire qu'il a la réputation d'être sévère et
sérieux, mais moi je pense que c'est une personne au grand coeur. Il m'est arrivé de lui demander ce qu'il
pensait de ce Mouvement; il m'a répondu que l'arbre se reconnaît à ses fruits car les bons fruits sont signe
de la présence de Dieu.
D. C'est ce que vous a dit le Cardinal Ratzinger?
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (13 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
R. Oui.
D. A propos de Medjugorje?
R. A propos de Medjugorje et de don Gobbi. Pour les deux Mouvements.
D. Quand vous retournerez au Brésil, que direz-vous à vos fidèles en tant qu'Evêque et pasteur de
l'Eglise?
R. Au Brésil nous avons des pèlerinages organisés pour Medj. et d'autres pour divers sanctuaires. Les
plus nombreux et intéressants sont ceux de Medj. et maintenant je suis venu rendre grâce à la Madone de
ce beau don. Je pense que cette visite réjouira de nombreux fidèles de notre diocèse.
D. Donnerez-vous votre appui à qui veut venir à Medj.?
R. Naturellement. En outre, nous avons au Brésil une publication mensuelle ('Echo de Medjugorje', notre
édition brésilienne publiée grâce aux 'Servos da Rainha, n.d.r.) dans laquelle se trouvent toutes les
dernières nouvelles de Medj.. La publication est gratuite et remporte un très grand succès.
A Medj., se rend-on compte
de cette grâce?
D. Pour conclure, que voudriez-vous dire à nous, qui vivons ici et travaillons tous les jours avec les
pèlerins? Avez-vous un message pour les paroissiens de Medj.?
R. Un proverbe dit que 'nul n'est prophète en son pays'... Beaucoup de personnes viennent ici prier, mais
je me demande si les habitants se comportent de la même manière. Je me demande aussi si les jeunes du
lieu se rendent compte de la grâce qu'ils ont ici, s'ils savent assumer cette responsabilité et rendre
témoignage de la foi qu'ils ont reçue de Dieu. La responsabilité n'incombe pas seulement aux prêtres,
mais à tous les paroissiens qui se sont consacrés à la Vierge. Les habitants de Medj. devraient l'avoir
toujours présent à l'esprit.
D. Nous voudrions vous remercier, et nous profitons de l'occasion pour nous recommander à vos prières.
Au nom de tous les lecteurs nous vous assurons de notre soutien fervent, pour vous-mêmes et tous les
pèlerins qui viendront.
R. Il m'a été également très agréable de passer ces instants avec vous, mais malheureusement, dès cet
après-midi nous retournerons au Brésil. (du Bulletin de Presse)
Davantage de pèlerins
Durant le mois d'octobre les pèlerins sont venus en plus grand nombre que les années précédentes, même
celles d'avant la guerre. On a distribué 139.000 Communions, et la Sainte Messe a été concélébrée par
3.364 prêtres provenant de toutes les parties du monde: une moyenne de 100 prêtres chaque jour. A la fin
du mois d'octobre, comme d'habitude on notait une présence importante de pèlerins français qui
choisissent souvent la dernière semaine de ce mois: leur présence est estimée à environ 2.000 fidèles.
Durant la neuvaine de Noêl, chaque jour à 14h de nombreux pèlerins, favorisés par un très beau temps,
ont gravi la Colline des Apparitions en récitant deux chapelets et les prières préparant à la Fête. Ce sont
les Croates et des groupes français qui étaient présents en majorité pour Noël. Les jeunes de la
Communauté Cénacle avaient préparé une splendide crèche vivante proche de l'Eglise. Tous les voyants
étaient présents, excepté Ivan, en Amérique avec sa famille.
Depuis 16 ans et 6 mois, pour 4 voyants (Vicka, Jakov, Ivan et Marija) les apparitions continuent
quotidiennement, selon leurs affirmations; nous ne savons pas jusqu'à quand. Pour Mirjana et Ivanka,
elles se sont terminées dans les premières années.
Dans les jours qui ont suivi Noël a repris le flux des pèlerins étrangers, surtout français, italiens,
allemands et anglais, dans l'attente de 1998 préparé par une veillée de prière qui a débuté à 22 heures et
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (14 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
s'est terminée par la célébration de la Sainte Messe où la consécration a marqué à minuit le début de la
nouvelle année. (A.M.)
A Medj., colloque des Centres pour la paix en Amérique centrale et du Sud. - Les représentants des
20 Centres pour la paix de tous les pays de l'Amérique Latine, se sont donnés rendez-vous la dernière
semaine d'octobre à Medj. pour la huitième rencontre internationale des Centres pour la Paix. Ces
Centres ont surgi comme lieu de rencontre de tous ceux qui ont compris l'importance de l'invitation de la
Vierge à Medj. Leur oeuvre consiste surtout dans la diffusion du message et dans l'organisation de
groupes de prière, ainsi que des pèlerinages.
Près de 350 participants ont passé la semaine en prière et réflexion, échangeant leurs propres expériences
des années passées à diffuser le message de Paix de la Vierge parmi tous les croyants des territoires de
langue espagnole. En particulier est apparue l'exigence de collaboration entre tous les Centres, pour une
authentique diffusion du message de la Vierge au monde. (Press B.)
La défense de Medjugorje de la part du P.Daniel-Ange contre les attaques de la presse française, sous le
titre Pourquoi bombarder l'Oasis de la Paix? (largement rapportée dans Echo 136 p.4), a suscité partout
de larges échos. Du Brésil, ce même prêtre a ajouté une nouvelle mise au point Medjugorje, est-ce que je
m'inquiète? (8.12.97).
En préambule, l'éditeur écrit: "La première lettre de Daniel-Ange a fait à la cause de Medj. un bien que
'Famille Chrétienne' n'aurait jamais imaginé, pas plus que l'afflux si important des pèlerins français en
octobre! A travers cette belle lettre, nombreux sont ceux qui ont découvert Medjugorje (et grâce à l'Echo
de Marie, elle est parvenue à plus d'un million de lecteurs!...). Face à des textes aussi clairs, les fidèles
ont pu discerner de quel côté réside la vérité. (E.C.)
Un Evêque mexicain bénit la nouvelle station radio de Medj. - Mardi 25 novembre 1997 a débuté
l'activité propre de la station 'MIR-Studio-Medjugorje'; le directeur en est Fr.Miljenko Stojic, et la
rédactrice en chef Marija Dugandzic.
Le but de cette nouvelle station radio est d'être au service des pèlerins qui viennent dans cette paroisse.
Nous espérons qu'avec le temps elle atteindra jusqu'à leurs maisons, où qu'ils soient. Cette station a été
benite le 7 novembre par Mgr Lazaro Pezer, Evêque de la ville mexicaine de De Autlan Lalisco.
La contribution de chacun sera la bienvenue. Nous sommes particulièrement invités à envoyer des CD
avec des musiques de notre pays, par lesquelles nous puissions être accueillis à notre venue au sanctuaire
de la Reine de la Paix, à Medj. Les responsables nous en remercient par avance. Unique adresse:
Mir-Station-Radio - Zupni Ured - B.i.H. 88266 -Medjugorje (Via Croatie). Nous insistons: nous ne
pouvons nous charger de l'acheminement des objets, les envoyer directement à l'adresse ci-dessus.
Soeur Emmanuel, Denis et Cathy Nolan ainsi que deux membres locaux des Enfants de Medjugorje
ont été accueillis par le 'Congressman' Chris Smith, très engagé dans la protection de la vie humaine. Une
trentaine de personnes de toutes religions sont venues écouter Sr Emmanuel relativement aux messages
et témoignages de la Reine de la Paix. Puis, sur la proposition d'un des membres du Congrès, quelques
minutes ont été consacrées à la prière, sans doute la chose la plus importante, qui a ouvert la voie à des
échanges très providentiels.
"(...) Je ne remercierai jamais assez tous ceux qui ont prié et jeûné à cette intention. Nous avons vu de
nombreuses portes s'ouvrir à la grâce de Medjugorje. Pardon de ne pouvoir tout livrer ici. (...)."
Venez à Medjugorje! - "Fixez dès à présent une date dans votre programme de 1998, pour venir en
pèlerinage à Medjugorje. Les fruits en sont si abondants! Ceux qui aident les pèlerins ici sont tous les
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (15 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
jours témoins de merveilles: récemment des personnes nous ont témoigné de leur guérison de l'alcool,
d'autres ont retrouvé la paix du coeur après des années d'angoisse due à un deuil, de nombreux jeunes se
sont décidés pour la chasteté avant le mariage, etc..." P.Jozo dit que venir ici est un grand don! Pourquoi
ne pas le demander?... (du journal de Sr Emmanuel)
P.Slavko: interrogez-vous
sur la prière...
1. Pourquoi prier? ... Beaucoup de chrétiens sont semblables à un étudiant qui aurait oublié ce qu'il avait
l'intention de devenir. Imaginez qu'il voulait devenir un bon médecin et que - durant ses années
préparatoires - il a oublié son projet initial. Qu'arrive-t-il alors de ses études? Chaque heure devient une
perte de temps!
Pourquoi s'obstiner puisqu'il a oublié qu'il voulait devenir médecin? Ainsi, beaucoup ne prient pas parce
qu'ils ne savent plus pourquoi prier: pour nombre d'entre nous, prier signifie perdre du temps. Pour tant
de personnes, jeûner signifie seulement avoir faim, et rien d'autre. Et naturellement, si elles pensent ainsi,
il est certain qu'elles ne prieront et ne jeûneront pas. Mais lorsqu'on connaît le pourquoi de la prière et du
jeûne, on parvient plus facilement à la paix.
2. Avez-vous un lieu pour la prière? Notre-Dame nous invite aussi à créer un coin-prière. C'est ce que
vous avez entendu tant de fois: une place avec la Bible, la croix, le chapelet... Un endroit où il y aura une
atmosphère qui aide à prier. Par exemple, la famille mange à la cuisine ou ailleurs, et ensuite la mère ou
le père disent: maintenant allons dans l'oratoire (ou le 'coin-prière').
C'est plus facile ainsi de se concentrer, d'entrer dans la prière. Mais, souvenez-vous: quand vous avez
construit votre maison, vous avez demandé à votre architecte de penser à tout. Dans les pays les plus
riches, on prévoit même une place pour la seconde voiture, voire pour une troisième... Mais qui a
demandé à son architecte de créer un bel oratoire pour la prière? Ou lorsque vous devez peut-être acheter
ou louer un appartement, avez-vous prévu en premier où vous pourrez créer un 'coin-prière' ?
L'important, c'est de comprendre qu'il faut prier en famille et pour cela, avoir un emplacement prévu pour
cette rencontre avec Dieu.
3. Priez-vous autant que vous mangez? Nous devons être sincères: parmi les catholiques, la prière est en
crise. Beaucoup ne prient pas, véritablement rien! Nombreux sont ceux qui disent prier mais quand on
leur demande: "Que pries-tu dans une journée?" souvent ils répondent: "un signe de croix... la prière à
l'Ange Gardien... un Ave Maria... et c'est tout". Et ils appellent cela prier!
Qui agit ainsi ne devrait pas répondre par l'affirmative: la prière est une rencontre avec Dieu et si nous
voulons rencontrer une personne, il faut y consacrer du temps. Par contre, nous nous trouvons des
excuses, disant: "je n'ai pas le temps..." Nous catholiques, nous sommes devenus des spécialistes dans
cette forme d'excuse: nous n'avons pas le temps!...
Dernièrement, parlant de la prière, j'ai dit ceci: si les catholiques commençaient à manger autant qu'ils
prient, en deux semaines les deux tiers d'entre eux seraient dans l'Au-delà et un tiers seulement resterait
autour du curé... en supposant que celui-ci survive!... Je suis sûr que nombre d'entre nous seraient déjà
morts s'ils devaient manger seulement quand ils ont prié; et sur notre tombe on devrait écrire: "Ici a
trouvé sa paix un bon catholique qui était honnête et a décidé de manger autant qu'il priait". Mais si nous
commencions à prier autant que nous mangeons... la situation ne serait certes pas la même!!
Mais Dieu a créé notre coeur et notre âme de manière que nous ayons besoin quotidiennement de la
rencontre avec Lui. Qui ne mange pas, meurt. Qui n'a pas de contacts avec Dieu, est mort spirituellement;
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (16 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
qui est mort spirituellement ne peut aimer, il ne peut pardonner, il ne sait pas créer de l'amitié et ne peut
avoir la paix. C'est pourquoi la Madone nous demande de répondre à Son invitation à la prière: parce
qu'Elle veut que Ses fils vivent, que les familles puissent vivre et, ensuite, que tout le monde aussi puisse
vivre en paix, toujours. J'espère que ce pèlerinage vous aidera un peu à répondre à cet appel à la prière.
4. Pries-tu parce que tu le veux? La Gospa nous invite aussi à la prière personnelle. La prière personnelle
est la prière que tu fais avec amour, pour laquelle tu as pris une décision avec amour. Ensuite, ta prière ne
dépendra pas de qui prie ou non, de toute façon tu prieras, puisque tu as pris cette décision avec amour.
Aujourd'hui, ce n'est pas facile, surtout pour les jeunes, de prendre une décision personnelle pour la
prière. La mentalité que nous créons ne favorise pas l'esprit de prière ou une décision pour Dieu.
Par exemple, je connais des pays catholiques où dans les classes élémentaires on dit aux enfants qu'ils
peuvent choisir: aller ou non au catéchisme. Je serais d'accord avec ce summum de liberté, si elle
s'appliquait aussi à toutes les autres matières. Et peut-être les classes de mathématiques n'auraient-elles
pas beaucoup d'adeptes?!... Il y a aussi celui qui prend cette position: quand mes enfants auront 18 ans,
ils se décideront quant à la religion, je ne veux rien leur imposer. D'accord!... Mais, là encore, cette
liberté serait acceptable si nulle autre chose ne leur était imposée:
P.ex. vous imposez bien votre langue maternelle à vos enfants! Pourquoi n'avez-vous pas attendu leur
majorité? Tout s'impose! (à commencer par la télévision!). La Madone n'est sûrement pas pour le
fanatisme et ne veut pas non plus imposer quelque chose par force mais par une décision personnelle,
oui.
Un autre exemple: si vous rencontrez un ivrogne titubant sur la route, deux bouteilles dans les bras et une
troisième qu'il boit goulûment, personne ne dira qu'il est fou, mais seulement qu'il a des problèmes dans
sa vie et que, le pauvre, il boit. Mais si vous rencontrez sur cette même route une personne récitant son
chapelet...: très sage ou tout à fait folle? La plupart répondront: folle! Voyez comme il est difficile pour
nombre d'entre nous de se décider pour Dieu, pour la prière, pour la Messe; parce qu'il n'est pas facile de
se décider à être différents des autres. Souvent, les familles n'aident pas; c'est à cause de cela que Notre
Mère recommande les groupes de prière qui peuvent venir en aide. Alors, décidez-vous pour Dieu et pour
la prière et vous constaterez qu'on le peut vraiment. (16 août 1997)
Faites en sorte que Dieu
puisse agir
Marqué par le péché, appesanti par les problèmes, les peurs, les insécurités, l'homme a un très profond
besoin de rencontrer Dieu pour être secouru et soutenu. Dans Son infinie bonté paternelle, Celui-ci ne
manque jamais d'ouvrir les bras à tous ceux qui Le cherchent avec foi et un coeur sincère. Mais pour
obtenir ce qui sert à sa propre guérison, l'homme doit avant tout sacrifier ce qui est déjà en sa possession.
Sur le chemin de la foi, ce qui nous est le plus difficile à abandonner, c'est notre propre logique, nos
convictions parfaites, lourdes d'expériences et d'habitudes (surtout spirituelles), qui bloquent la créativité
de Dieu et nous rendent rigides et sévères, à l'exemple des pharisiens du temps de Jésus. Même notre
'justice' (celle qui nous pousse à dire "je suis à ma place", "j'ai raison", ou bien "c'est injuste") doit être
offerte à Dieu en sacrifice, sinon nous sommes morts à la vie de la Grâce. En fait, très souvent les vertus
ne trouvent pas place en nous car notre coeur est empli de logique, de justice et autres formalismes
humains, comme autant de juges implacables et règlements rigoureux...
(Dieu est comme un génie littéraire qui écrit à jet continu et imprévisible des épisodes dans le livre de
notre vie. Nous voudrions toujours voir terminé celui-ci pour en être satisfaits en le comparant à celui de
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (17 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
nos frères, pour pouvoir jouir de notre expérience et posséder quelque chose de stable. Mais tandis que
nous sommes arrêtés fermement à nos schémas, tout est remis en question parce que Dieu va de l'avant
avec Son projet imprévisible et si nous n'allons pas à Son pas et ne nous abandonnons pas à Son génie,
nous restons inexorablement en arrière).
C'est pourquoi il est nécessaire d'entrer dans une paix profonde où rencontrer Dieu et, attendre de Lui
toute réponse. Dans le silence intérieur vécu en présence de Dieu, les mots humains ne peuvent ni nous
aider ni nous blesser, car rien ni personne ne pourra jamais nous ravir 'l'espérance contre toute espérance'.
La peur n'aura plus de motif d'exister, car ce sera à Dieu de pourvoir totalement à tout ce qui nous est
nécessaire, en toute situation et circonstance.
Quand nous sommes totalement abandonnés à Lui, nous aidons notre âme à se libérer de l'esclavage du
péché et à s'ouvrir à l'action de la miséricorde. Ce n'est pas ainsi qu'agissaient les pharisiens, qui
possédaient une logique et une justice humaine parfaites, mais restaient fermés à la Miséricorde divine.
C'est pourquoi le motif de la prière ne doit pas être une recherche de biens ou de solutions, mais plutôt un
désir d'être remplis de la Miséricorde de Dieu, de Sa Grâce, du pardon (ce qui, naturellement, comporte
le sacrifice de tout le reste, dans la certitude de recevoir ce dont on a vraiment besoin). Il faut tout
déposer sur l'autel, sachant bien que 'plus nous donnons à Dieu, plus Il peut nous donner.
Le fondement de la vie spirituelle consiste à reconnaître que Dieu est Dieu, que Dieu est le Seigneur, que
Dieu est le Sauveur et savoir s'exclamer avec confiance: "Mon Seigneur et mon Dieu" comme fit St
Thomas après la Résurrection. Mais pour parvenir à cette attitude, il faut d'abord se libérer de toutes les
certitudes et expériences dont nous sommes 'riches' et qui, en fait, portent en elles des attentes finissant
pas empêcher la libre action de l'Esprit Saint en nous. Entre autres, les attentes de succès et fruits
spirituels peuvent constituer un obstacle parfois plus important que s'il était matériel, parce que créé au
nom de Dieu.
Si nous permettons à Dieu de procéder comme Il veut et de changer nos expériences précédentes, Il
pourra nous conduire plus avant et nous attirer à Lui. Cela signifie aller jusqu'à mourir à nos propres
connaissances et prévisions, et décider de traverser avec courage notre propre faiblesse, la peur et
l'obscurité.
Notre relation avec la Grâce se développe et mûrit quand, conscients que nous ne pouvons rien faire de
nous-mêmes, nous prions avec foi et attendons que Dieu nous aide. Seulement ainsi Dieu pourra nous
utiliser selon Son dessein, inconnu de nous. L'unique expérience spirituelle qui importe vraiment, c'est
notre capacité à croire inconditionnellement en la Providence divine, dans la vérité que Dieu est Dieu,
dans la certitude que notre passage à travers l'obscurité, les douleurs, la faiblesse, est une offrande qui
Lui est agréable. (d'une conversation avec P.Tomislav)
P.Jozo à Reggio Emilia
la puissance de la prière
Le 30 novembre l'Association Mir i Dobro qui soutient les oeuvres de P.Jozo, a organisé à la Basilique
une journée de prière animée par ce prêtre. Avec beaucoup de chaleur et de dévotion, environ 2.000
fidèles ont participé à l'office. Dans sa catéchèse, P.Jozo a demandé de vivre avec simplicité et fidélité les
messages que la Madone a donnés, aussi bien à Fatima qu'à Medjugorje, d'avoir une foi absolue en Marie
et de Lui confier toute espérance.
Cette manifestation a frappé de manière particulière tous ceux qui n'auraient jamais pensé que les gens
puissent rester plus de quatre heures dans un recueillement aussi profond, comme ce fut le cas ici. Les
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (18 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
récits de conversions de fidèles (qui se sont produits dans ses derniers voyages, spécialement les plus
récents en Amérique), ont fortement impressionné l'auditoire. De telles journées émerge un
émerveillement: ce que peuvent la foi et l'amour des témoins choisis par Marie, quand ils rencontrent des
âmes humbles et ouvertes à Ses messages. (Nella C.)
Une novice: déshonorée,
elle pardonne et accueille la vie
Pour la célébration de la 'Journée de la vie', le 1er février, nous offrons à nos lecteurs ce témoignage
bouleversant, même s'il fut déjà publié par ailleurs. (D'une lettre à la Supérieure de sa Congrégation)
"Je suis Lucie Vetruse, une des novices qui ont subi le viol des miliciens serbes. Je vous écris au sujet de
ce qui m'est arrivé, ainsi qu'à mes Soeurs Tartina et Sendria.
Vous me permettrez de ne pas entrer dans les détails. Ce fut une expérience atroce, incommunicable
sinon à Dieu, à la volonté de Qui je me suis remise quand je me suis consacrée à Lui par mes voeux. Mon
drame n'est pas seulement l'humiliation subie en tant que femme, ni le dommage irréparable fait à mon
choix de vie et à ma vocation, mais c'est aussi la difficulté de comprendre dans ma foi un événement qui
entre certainement dans les desseins de Celui que je continue à considérer comme mon Epoux divin.
Peu de jours auparavant j'avais lu le Dialogue des Carmélites de Bernanos et l'idée m'était venue de
demander à Dieu de mourir martyre. Il a écouté mes paroles, mais de quelle manière! Aujourd'hui je me
trouve dans une angoissante obscurité intérieure. Ils ont détruit mon projet de vie, que j'estimais définitif,
et ils en ont tracé un nouveau, que je ne parviens pas encore à déchiffrer.
Quand j'étais adolescente, j'avais écrit sur mon journal personnel. "Je ne possède rien, je n'appartiens à
personne et personne ne m'appartient". Et, au contraire, une nuit que je veux oublier, quelqu'un m'a prise,
m'a volée de moi-même et m'a faite sienne.
Quand je suis revenue à moi, il faisait jour et ma première pensée a été pour l'agonie de Jésus au Jardin
des Oliviers. Une lutte terrible s'est déroulée en moi: d'un côté je me demandais pourquoi Dieu avait
permis que je sois réduite en miettes et détruite, en ce qui était devenu véritablement ma raison de vivre;
et de l'autre quelle était la nouvelle vocation sur le chemin de laquelle Il m'avait adressée. Je me suis
levée, épuisée, et tandis que j'aidais Soeur Joséphine, je me suis préparée. J'entendais la cloche sonner
sexte au monastère des Angoises, proche du nôtre. J'ai tracé sur moi le signe de la Croix et j'ai récité
mentalement l'hymne de la liturgie: "En cette heure, sur le Golgotha, le véritable Agneau pascal, le
Christ, paie le rachat de nos péchés pour le salut...". Qu'était donc ma souffrance, ma Mère, comparée à
celle de Celui auquel j'avais mille fois promis de donner ma vie? J'ai dit lentement: "Que Ta volonté soit
faite, maintenant que je n'ai plus d'autre soutien que la certitude que Toi, Seigneur, Tu es à mes côtés".
Je vous écris, ma Mère, non pour recevoir votre consolation, mais pour que vous m'aidiez à rendre grâce
à Dieu de m'avoir unie aux milliers de nos compatriotes offensés dans leur honneur, et à accepter cette
maternité non désirée... Mon humiliation s'ajoute à celle des autres, et je puis seulement l'offrir en
expiation des péchés commis par les violeurs inconnus et pour la paix entre les deux ethnies en lutte,
acceptant le déshonneur et l'offrant à la pitié de Dieu. Ne m'en veuillez pas si je vous demande de
partager une 'grâce' qui peut sembler absurde. Durant ces derniers mois, j'ai pleuré toutes les larmes de
mon corps pour mes deux frères, assassinés par ceux-là même qui terrorisent et assiègent notre ville. Je
pensais ne jamais pouvoir souffrir davantage et qu'aucune douleur ne pourrait atteindre une telle
intensité.
Chaque jour des centaines de personnes affamées, tremblantes de froid et le désespoir dans leurs yeux,
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (19 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
viennent frapper à la porte de nos couvents. Il y a quelques semaines, une jeune de 18 ans m'avait dit:
"Vous avez de la chance parce que vous avez choisi de vivre dans un lieu où la méchanceté ne peut
entrer" et elle avait ajouté: "Vous ne savez pas ce qu'est le déshonneur". J'avais réfléchi et compris qu'il
s'agissait de la douleur de mon peuple, et j'avais presque éprouvé de la honte de rester en marge de cette
souffrance.
Maintenant je suis une des leurs, une des si nombreuses femmes inconnues de mon peuple, dont le corps
a été réduit en pièces et l'âme saccagée. Le Seigneur m'a fait pénétrer dans le mystère de cette honte, et
de plus - à la Soeur que je suis - il a accordé le privilège de comprendre la force diabolique du mal... Mon
histoire est la leur et ma résignation, soutenue par la foi, pourra servir, sinon d'exemple, du moins de
réconfort à leurs réactions morales et affectives.
Un petit signe, un mot, une aide fraternelle peuvent suffire pour mobiliser l'espérance d'une foule
d'inconnus. Dieu m'a choisie (pardonnez-moi cette présomption), pour guider les personnes humiliées
vers l'aube de la Rédemption et de la liberté. Elles ne pourront pas douter de ma sincérité, de mes
intentions parce que, moi aussi comme elles, je viens des confins de l'abjection...
Tout est passé, ma Mère, mais maintenant tout commence. Quand vous m'avez téléphoné, après m'avoir
dit des paroles de réconfort pour lesquelles je vous serai reconnaissante toute ma vie, vous m'avez
demandé: "Que feras-tu de la vie qui t'a été imposée dans le ventre?" J'ai senti que votre voix tremblait
tandis que vous me faisiez cette demande, (à laquelle il m'a été impossible de répondre de suite, bien que
ce ne soit pas un manque de réflexion sur le choix que je devais faire) parce que vous ne vouliez pas
troubler mes décisions avec d'autres projets. Maintenant, ma résolution est prise: l'enfant sera mien et à
nul autre.
Je pourrais le confier à d'autres personnes, mais il a droit à mon amour de mère, même s'il n'a été ni
désiré ni voulu.On ne peut séparer la plante de ses racines. La semence qui est tombée sur la terre a
besoin de croître où le mystérieux - même s'il fut malfaisant - semeur l'a jetée. Je ne demande rien à ma
Congrégation, qui m'a déjà tout donné. Je remercie mes Soeurs pour leur solidarité et leurs attentions, et
surtout pour ne pas m'avoir fait de demandes indiscrètes.
Je m'en irai avec mon enfant, je ne sais où, mais Dieu qui a permis que soit brisée inopinément ma joie la
plus grande, m'indiquera le chemin à parcourir pour accomplir Sa volonté. Je serai pauvre. Je remettrai
mon vieux tablier et chausserai les sabots dont les femmes se servent les jours de travail et j'irai avec ma
mère recueillir la résine des pins de nos forêts. Je ferai l'impossible pour briser la chaîne de haine qui
détruit nos pays. A l'enfant que j'attends j'enseignerai seulement l'amour. Mon enfant, né de la violence,
témoignera que l'unique grandeur qui fait honneur à un individu, c'est le pardon".
Parmi les fruits de Medjugorje,
le nouvel hôpital 'P.Pio'
Quand Dieu rejoint l'homme avec Sa grâce, tout change en celui-ci et autour de lui. C'est depuis toujours
l'histoire de la miséricorde de Dieu... Parfois Dieu délègue Sa Mère comme instrument de Sa grâce. Ce
fut le cas à Lourdes, à Fatima et maintenant à Medj. depuis 1981. Depuis que la Bienheureuse Vierge
Marie a parlé aux 6 voyants, ce lieu perdu 'entre les monts' d'Herzégovine est devenu un lieu de vie pour
des millions de personnes.
La terrible guerre semblait avoir brisé l'affluence des pèlerins mais, celle-ci terminée, l'appel de Marie à
la prière et à la conversion a repris avec plus d'intensité. On ne compte plus les jeunes qui ont retrouvé
Dieu et Son Eglise, les guérisons spirituelles et physiques, les nombreuses personnes sauvées de la
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (20 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
drogue, les prêtres qui ont recouvré la ferveur de leur vocation, les volontaires (en majorité des jeunes)
qui offrent une année de leur vie pour des services humanitaires ou religieux. A côté des fruits personnels
est enregistré aussi un florilège d'oeuvres et activités sociales, particulièrement pour les orphelins,
inadaptés, drogués, qui font de Medj. un vrai 'chantier de Dieu'.
Maintenant, l'association Solidarité et aide, de Noceto (Parme) a décidé de construire un hôpital à Medj.
pour lequel ils ont déjà tous les permis. Le journal de Split Dalmatie libre (6.8.96) l'a défini 'un temple de
médecine et de foi' et c'est bien le but que se propose cette oeuvre, consacrée à P.Pio de Pietralcina, tirant
l'inspiration de sa 'Maison du soulagement de la souffrance' (San Giovani Rotondo - Foggia).
Le terrain (65.520 m2) a déjà été acquis au lieu-dit Vionica. Pour commencer, l'association entend
donner vie à un premier Centre Sanitaire, dès 1998. L'aide est déjà venue de la Reine de la Paix au
moyen du coeur généreux d'un prêtre - don Onelio Ciani - directeur d'une Communauté pour inadaptés
d'Udine, qui a donné dans ce but une maison pour les handicapés, commencée vraiment par lui à Medj.:
la maison est à l'état brut, il faut la finir et l'équiper.
Une autre aide est venue de P.Pio lui-même, qui nous a fait rencontrer le capucin P.Michele Piacentino
qui dirige les Centres de réhabilitation motrice 'P.Pio' de la Puglia. Ainsi est né un programme commun:
la maison 'Reine de la Paix' à Medj., qui commencera à fonctionner (s'il plaît à Dieu) au printemps 1999
avec un poste de secours équipé, dispensaire et physiothérapie (rez-de-chaussée): laboratoires d'analyses
et diagnostics, laboratoire de prothèses pour enfants mutilés (niveau I): accueil pour handicapés, section
don Onelio Ciani (niveau 2); résidence des Soeurs, du personnel fixe et des volontaires (niveau 3).
Les dons peuvent être envoyés au CCP 7100 280 51 04 00123 de la Hrvatska Postanska Banka H-B d.d. -
Mostar. Mais, pour les pèlerins français, le moyen le plus simple consiste à effectuer un versement au
guichet du bureau de poste de Medj. (intitulé Solidarnost i Pomoc Medjunarodno Kuci Mira).
Nous vous rappelons nos précédentes demandes: bien vouloir n'envoyer à notre adresse que les dons
relatifs à notre journal (et non des participations destinées à soutenir d'autres oeuvres). Nous vous en
remercions.
* Rencontre Internationale de prière des jeunes - Le 9ème Festival se déroulera cette année encore du 31
juillet au soir jusqu'au matin du 6 août. Le thème des rencontres: Viens, Esprit Créateur. Nous
détaillerons le programme dans un prochain numéro.
* Pour les prêtres se tiendra du 30.06 au 5.07 une rencontre internationale guidée par PP.Slavko, Cosimo
Cavalluzzo et Joerg Moeller. (pour informations tél.00 387 88 651 988, ou fax 00 387 88 651 888 et 651
444).
* Exercices spirituels tenus par P.Jozo dans la Maison de St.Joseph en 1998: (...) pour les Français, du
18 au 22 janvier.
Les sessions commencent toujours le dimanche à 15h. pour se terminer le jeudi soir. P.Jozo n'accepte pas
plus de 40 personnes mais la présence de prêtres est souhaitée! Inscriptions auprès du secrétariat. (fax 00
387 88 705 450).
* Séminaire de formation pour les guides de groupes de prières, d'aides et de pèlerinages, à l'hôtel Sunce
de Neum du 9 au 13 mars 98. Le thème: Le Mouvement spirituel de Medjugorje. Tous renseignements
fax 00 387 88 651 444.
* Les organisateurs de pèlerinages sont invités à communiquer par avance tous renseignements
concernant le jour de leur arrivée, la langue, le nombre de pèlerins pour une assistance adéquate. (fax 00
88 65 14 44).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (21 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
* Voyages à Medjugorje - Car journalier (très économique), partant de Trieste (à côté de la gare
ferroviaire): départ à 18h, arrivée le lendemain matin à 8h. Retour aux mêmes heures. (tél.00 40 425
001). Par mer traghetto d'Ancone, lundi, mercredi, vendredi à 21h; samedi à 22h. (fax 00 202 628,
ag.Mauro) et (00 202 296, ag.Morandi).
Nous remercions nos lecteurs pour leurs offrandes; de manière spéciale les Français et les Suisses (toutes
éditions linguistiques) pour leurs envois réguliers et abondants. Nous sommes reconnaissants aussi aux
habituels Italiens ainsi qu'à tous les généreux donateurs qui permettent l'arrivée gratuite de l'Echo dans
toutes les parties du monde.
C'est avec une grande joie que nous apprenons par les lecteurs la présence d'Echo dans des zones qui
nous paraissent impensables (p.ex. dans la cathédrale de Sydney, dans des églises de Londres, dans les
missions du Soudan où fait rage la persécution, dans les îles les plus perdues des océans...). Et surtout, les
missionnaires de toutes les parties du monde nous confient que notre journal est le don tant attendu de la
Reine de la Paix pour leur prédication et pour la formation d'eux-mêmes et de tant d'âmes, dans des lieux
dépourvus de tout subside spirituel.
Mais surtout nous remercions tout ceux qui ont prié avec foi et ont obtenu de Marie, avec des
interventions inattendues et incroyables, que sorte aussi cette présente édition d'Echo, compromise (et
donc retardée) par l'inactivité forcée de celui qui en porte le poids. Pour l'avenir, tout dépend d'Elle...
Que Marie, qui nous a donné le Bien de Jésus, ouvre les coeurs de tous pour Le recevoir en cette année
de l'Esprit Saint, afin que nous devenions saints et puissions dire à chacun: "Je te veux du bien", comme
nous vous le disons aussi à vous. Je vous bénis, au Nom du Père, du Fils, et de l'Esprit Saint.
Villanova M., 4 janvier 1998
Un vivant miracle de Marie. Le Pape, apôtre des peuples. Martyr de ce siècle. Courbé sous le poids de
son Eglise secouée par les crises. Fatigué à mort et marqué par la maladie! Il souffre, il pense, il prie. Il
sait ce qu'il doit dire et il a le courage de le dire. Si maintenant il lit son texte, combien de fois ne lève-t-il
pas les yeux et, mot pour mot, phrase pour phrase, trouve la force d'annoncer son message. Et cela le fait
rajeunir. A la fin se déchaîne un ouragan d'amour, de vénération et de respect. La vieille garde lui est
acquise. De nombreux jeunes sont prêts à le suivre. Par tout l'univers frémissent ceux qui se sont unis
contre le Seigneur et contre Son Consacré. Prions pour le Pape, pour ses amis et pour ses ennemis, et
pour la nouvelle jeunesse.
" Allez vers le 3ème millénaire sans peur". Le Pape le répète souvent, se faisant l'écho de Marie. "Les
chrétiens se trompent si, face à l'avenir, ils pensent aux guerres et au mal. Pour un chrétien, la seule
attitude au regard du futur, c'est l'espérance du salut. Si vous pensez au mal, aux châtiments, aux guerres,
vous êtes déjà sur la route qui y conduit. Votre responsabilité c'est d'accepter la paix divine, de la vivre,
de la diffuser, non avec des mots mais avec la vie".
Distributeurs: Au Canada: «Arts O Graph» N.D.Inc 6653 Papineau, Montreal 1 Qué H2G 2X3; Joseph
Bozzo, 8324 Nicolas Leblanc, Montreal Que H1E 3W5. En Suisse: Nora Künzli, rue Caressaa, CH-6862
Rancate, O91/463469 (versements: Banque Raiffeisen, Eco di Medj.CH-6862 Rancate, cc.69-1079 0).
Australie: (toutes langues) Medjugorje Sentinel P.O.Box 746, Pennant Hills, NSW 2120.
EDITIONS ETRANGERES:
albanaise: Sender Prendushi, L.Heroj Rr Skenderbeg 98, Shköder (Albanie); allemande, espagnole: Echo
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (22 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]
background image
Medj. cas.post.149, I-46100 Mantova Italie; anglaise: Echo of Medj. cas. post. 27, I-31030 Bessica
Treviso (Italie); brésilienne: Servos da Rainha C.P.02576,70279-970 Brasilia DF; catalane: Amics de
Medj. c.Carme 11 baixos, E-08700 Igualada-Catal (Espagne); grecque: Sr Despina, 69 rue Epirou, Agia
Paraskevi, 15341 Athènes (Grèce); hongroise: Fraternitas, 1399 Budapest.701/85 (Hongrie);
néerlandaise: Misericordplein 12C, 6211-HK,Maastricht (Hollande); polonaise: Echo Maryi - 30-960
Krakôw - Skr pocz 188 - Pologne, fax (48)12475528; portugaise: Gilberte Correia 24 r.L.de Brito, 4915
Vila Praia de Ancora; roumaine: Ecou din Medj. c.p.41-132 Bucarest (Roumanie); russe: Dom Marii, Ul
Remisova 5 a/28, 113186 Moscou (Russie); suédoise: Carlo Frizzo,c/o J.Hemmet, 16849 Drachmannsg
2, Bromma (Suède)
* Une seule adresse pour l'édition en langue française: Echo de Marie Reine de la Paix, B.P. 4602 -
45046 Orléans, Cedex 1 - France.
* Pour diffuser les messages et les vivre dès leur parution vous pouvez recevoir les quelques lignes du
message mensuel dès le 27 de chaque mois (postés le 26) et ceci en autant d'exemplaires que vous le
souhaitez; il suffit d'en faire la demande à l'adresse ci-dessus.
* L'ECHO en cassettes-audio pour non-voyants (mensuel) les personnes intéressées peuvent s'inscrire
également à cette adresse.
L'Echo de Marie Reine de la Paix est gratuit. L'oeuvre vit d'offrandes. CCP DIJON 4480-19 R ou
chèques. Merci d'établir les Euro-chèq.en francs français à un seul ordre: Echo de Marie, Orléans -
France.
* Voyages à Medj. Cars journaliers de Trieste (40m à droite en sortant de la gare ferroviaire): départ à
18h, arrivée à Medj. le lendemain à 8h du matin. Retour aux mêmes heures. (tél 00 39 40 42500; A-R
env.600 FF. Par mer, traghetto d'Ancone lundi, mercredi, vendredi 21h - samedi 22h. ag.Mauro tél.00 39
071 55218, fax 00 39 202 618 ou ag.Morandi tél.00 39 071 204 915, fax 00 39 202 296.
DISTRIBUTEURS: Au Canada: «Arts O Graph» N.D.Inc 6653 Papineau, Montreal 1 Québec H2G 2X3;
Joseph Bozzo, 8324 Nicolas Leblanc, Montreal Que H1E 3W5. En Espagne: José L.Lopez de S.Roman,
Ap.246, Palencia (Espagne). Aux Philippines: Raquel D.de Leon, POB 789, 1099 Manille. En Suisse:
Nora Künzli, rue Caressaa, CH-6862 Rancate, O91/463469 (versements: Banque Raiffeisen, Eco di
Medj.CH-6862 Rancate, cc.69-1079 0). Aux USA: Joanne Clark, 17503 Applewood LN Rockeville,
Maryland 20855; Ron & Fran Venditti, 1123 Galvez Drive, Pacifica CA 94044. Australie: (toutes
langues) Medjugorje Sentinel P.O.Box 746, Pennant Hills, NSW 2120.
Resp. Ing. A. Lanzani-Tip. DIPRO (Roncade TV).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e137fr.htm (23 of 23) [9/21/2000 5:42:38 PM]

Document Outline

  • Local Disk
 


 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]