Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Medjugorje Articles et Actualités » Le ciel s’est ouvert!

Le ciel s’est ouvert!

Other languages: English, Deutsch, Français, Italiano

Le soir du 24 juin 1981 à Bijakovici, hameau de la paroisse de Medjugorje, le ciel s’est ouvert. Rien de nouveau et tout nouveau... Dans les âmes des chrétiens tout était déjà connu, et cependant voilà que se manifeste une nouveauté et tout prend vie. Foi, espérance et charité se réveillent et activent la vie divine dans les personnes.

Cette nouveauté pour les uns devient vie, pour d’autres obstacle. Pour mieux dire, la Vierge vivante parmi les hommes, pour quelques-uns devient joie, alors que quelques autres voudraient la supprimer. Le jubilé dans le peuple de Dieu devient inspiration et promotion de foi, alors qu’en ceux qui ne croient pas s’insinue la peur du peuple « libre en Dieu ». Le Seigneur se montre vivant à son peuple et, comme toujours, il devient signe de contradiction.

Dans ce tourbillon humain, Marie se manifeste comme Mère de tous, au-dessus de toute division et réserve de l’homme. La Mère de Dieu se révèle en effet dans la dignité de Reine de la Paix et annonce à chacun la grandeur et la noblesse de la vie en Dieu. Maternellement elle reste avec les gens, quelle que soit la diversité des réponses à son appel.

Le peuple reconnaît la Gospa

Voilà ce qui s’est passé. Les 6 voyants témoignent qu’ils voient la Reine de la Paix et tout de suite le peuple se montre favorable. Comme arraché à une calamité, il obéit à la Gospa et il s’avance avec enthousiasme sur la route de Dieu. Le Seigneur, de son côté, atteste généreusement la présence de Marie par des grâces et des signes.

Le peuple entre dans la réalité d’une présence particulière de la Vierge venue s’établir dans la paroisse de Medjugorje et Medjugorje s’étend à toute l’humanité. C’est impossible de rapporter les innombrables témoignages des paroissiens. Cependant j’en dirai quelque chose.

En août 1981, je demande à un homme à peine revenu de vacances en Allemagne: «Ivan, qu’en penses-tu, la Vierge est apparue?» Il me répond : « Mon Révérend, par hasard, douteriez-vous? ». « Je désire le savoir de toi », lui dis-je. « Mais comment est-il possible de ne pas croire après toutes ces grâces et tous ces signes?»; J’ajoute: «Que dirais-tu si demain les voyants disaient qu’ils ont menti?» Il me répond : «Je dirais: c’est maintenant que vous mentez parce que la Vierge est apparue».

Dieu imprime ainsi un sceau dans l’âme ouverte du peuple. Le Père Jozo, en habit de curé, marche derrière la Vierge et, avec lui, toute la paroisse. C’était un honneur d’aller en prison sous escorte pour un interrogatoire nocturne. Le témoignage joyeux illumine le visage du croyant; l’âme débarrassée de la peur engendre une foi inébranlable!

Le peuple ne reste pas à la surface, mais commence à vivre la vie authentique de l’Eglise: confession, participation à la messe, prière, jeûne, deviennent réalité. C’était vraiment un plaisir de diriger la liturgie. Un des événements que je n’oublierai jamais est la participation à la prière à l’automne de 1981 et 1982, quand les travaux des champs se font moins intenses. L’église était plus tique, et dans cette église, personne ne bougeait. Silence. Toute la paroisse semblait un vrai et authentique couvent.

Le peuple était attiré par Dieu. Pour ce peuple il fallait à peine un signe pour les rassembler. Vivre pour Dieu était la vie. Personne n’avait à contraindre le peuple.

La voix résonne.

Un parapsychologue slovène dont j’ai oublié le nom note son expérience d’août 1981: « Hier, je me suis terré sur le Podbrdo dans les ronces. Je ne pouvais pas aller sur le lieu des apparitions parce que la police me surveillait. C’était vers 21 h. Les oiseaux s’étaient tus. On ne notait plus qu’un fait: dans toutes les maisons ne résonnaient que prière et chant. La vie était immergée en Dieu. Pour moi qui étudie de tels phénomènes c’est quelque chose d’unique, totalement. Dans ce lieu se manifeste une dimension de la vie tout à fait spéciale».

Comme une station radio, toute âme qui reçoit l’annonce la transmet aux autres. La nouvelle englobe toute l’humanité. Elle entre dans les pores des mouvements spirituels: l’adoration du S. Sacrement, la lecture de la parole de Dieu et la dévotion à la Vierge deviennent la base pour le réveil du peuple. Les messages d’ailleurs frappent aussi les non croyants. L’un ou l’autre se convertit. Les autres, enfermés dans la peur de Dieu, rapportent la nouvelle en lui donnant un « caractère hostile ». Mais la nouvelle exacte rejoint les assoiffés de Dieu. L’humanité est tout à coup saisie par la nouveauté divine.

La route s’ouvre

Aujourd’hui sont restés les secrets, les demandes, les attentes. Les interprétations humaines se sont faites. Quelqu’un s’en va au désert et parfois revient à l’esclavage, malgré la nouveauté. Mais tous attendent les signes promis.

La route s’ouvre pour les hommes de bonne volonté. Fidèles à Dieu et courageux dans l’Esprit-Saint, ils savent accéder aux secrets et aux promesses. Ils sont conscients qu’il faut entrer dans le mystère et trouver la Lumière. Ce sera tard pour ceux qui attendent que les voyants ou quelqu’un d’autre leur dise ce qu’il faut faire: ils seront aveugles bien qu’ayant des yeux.

Entrer dans la Lumière exige la conversion totale, la transformation en fils et filles de Dieu, créés à son image. Etre fils avec le Dieu personnel c’est l’objectif auquel la Vierge invite l’humanité pour qu’elle entre dans les cieux nouveaux et la terre nouvelle (cf Ap. 21,22).Telle est la REALITE où dis-

L’histoire enseigne que sont saints, totalement consacrés, ceux qui vivent radicalement l’Evangile: un petit reste. Souvent ils sont réservés, inobservables, persécutés, mais Dieu leur ouvre la route de façon silencieuse. C’est ainsi qu’Il ouvre miraculeusement la route à tout le peuple , parce que celui-ci est appelé à entrer dans la REALITE promise. Il y aura triomphe et grande joie.

En avant les courageux. Permettez à Dieu de vous guider et vous, suivez-Le. Qui veut renfermer les révélations divines dans des coins resserrés et des intérêts humains restera dans le désert ou finira dans l’esclavage. Qui s’abandonne à Dieu aura la vie de Dieu.

Que se passe-t-il sur la route ?

Un jour, lors d’une conversation, j’ai demandé à une soeur : «Que demandes-tu à Dieu en toi-même quand tu pries?» Réponse : « Rien. Que dois-je demander si tout m’a déjà été donné... Dieu m’a fait renaître. J’accueille simplement les dons de Dieu et je les distribue. Le reste est une perte de temps. Regarde comment la Vierge se comporte avec Dieu. Que peut-elle encore Lui demander »?

Cela c’est la vie de qui chemine avec Dieu. Cela, c’est vivre dans le Dieu vivant. Malgré les défis de la vie l’homme surabonde de biens: il a tout et donne tout.

Témoigner signifie transmettre la vie divine. Dieu continue à créer, à racheter et à consacrer l’âme qu’Il trouve disponible. Qui transmet la vie de Dieu reverse dans les autres la foi vive, l’espérance vive et la charité vive. La Lumière chasse les ténèbres et ouvre à l’humanité la voie de réponse à toute demande. De cette façon l’humanité sait où elle va.

« Je veux me montrer aux pèlerins sur le visage de tout paroissien », ont dit les voyants au nom de la Gospa en 1981. Puissent les nouvelles grâces de 2006 rendre lumineux tous les appelés afin qu’ils soient lumière illuminant la route pour l’humanité perdue dans le brouillard. Dans le monde, le brouillard est énorme. La lumière de Dieu l’est plus encore. C’est le temps du réveil de la conscience; le temps d’être fiers de la mission qui montre aux hommes le salut. Si nous sommes d’authentiques intercesseurs, comme la Reine de la Paix, le «Ciel ouver» se fera chaque jour plus clair, et les secrets n’existeront plus parce que la Lumière rend limpide tout mystère!

 


 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]