Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Messages de Medjugorje » Commentaire du Message, 25. janvier 2002

Commentaire du Message, 25. janvier 2002

Regardez profondément dans votre coeur

Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Hrvatski, Italiano, Polski

«Chers enfants, en ce temps, tandis que vous vous retournez encore sur l'année passée, je vous appelle, petits enfants, à regarder profondément dans votre coeur et à vous décider à être plus près de Dieu et de la prière. Petits enfants, vous êtes encore attachés aux choses terrestres et peu à la vie spirituelle. Que mon appel d'aujourd'hui soit aussi pour vous une incitation à vous décider pour Dieu et pour la conversion de chaque jour. Vous ne pouvez pas vous convertir, petits enfants, si vous n'abandonnez pas les péchés et si vous ne vous décidez pas pour l'amour envers Dieu et envers le prochain. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Marie, notre Mère, nous appelle à détourner nos yeux du passé, de l’année passée, et à les tourner vers notre propre coeur où Dieu demeure. Le passé est passé, l’avenir n’est pas encore, ce qui existe c’est l’aujourd’hui, maintenant, cet instant qui ne se répétera jamais. C’est de notre maintenant que dépend notre avenir. C’est maintenant que je me décide ou non pour Dieu. C’est maintenant que je peux me décider pour la prière, c’est maintenant que je peux ouvrir mon coeur à Dieu ou le fermer. Dans ses messages, Marie a souvent parlé du coeur. « Priez avec le coeur, jeûnez avec le coeur, adorez mon Fils avec le coeur, suis-moi avec le coeur... » Nous avons des organes : des yeux pour regarder, des oreilles pour entendre... un coeur pour prier. Nous pouvons prononcer des prières sans coeur, nous pouvons faire tant de choses sans coeur. Des maîtresses de maison peuvent préparer les repas sans coeur, des médecins peuvent soigner sans coeur, des vendeuses peuvent travailler dans les magasins sans coeur, des fonctionnaires dans des bureaux peuvent accueillir leurs clients tout en étant de mauvaise humeur. Tout cela ressemble à la nourriture sans sel et devient insipide et sans vie. C’est pourquoi Marie, notre Mère, veut éveiller nos coeurs endormis.

Le Petit Prince de la fable dit : « On ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux. » Parfois, il faut même fermer les yeux pour mieux voir. C’est avec le coeur que l’on ressent Dieu, et non avec la raison.

Nous pouvons aussi approcher Dieu avec le coeur, et non seulement avec la raison. Lorsque la Bible et la Gospa parlent du coeur, elles ne parlent pas seulement d’un organe du corps, d’émotions, de sentiments de joie ou de tristesse, mais de l’esprit que nous ne voyons pas avec nos yeux, et pourtant que nous pouvons sentir agissant, tout comme, chez un arbre, nous ne voyons pas la racine, mais savons qu’elle existe car elle le fait vivre.

Pourquoi est-il si difficile de se détacher de ce qui est terrestre, qui ne nous rassasie pas mais nous trompe ? Saint Paul a dit : Je sais ce qui est bien, mais je n’ai pas la force de l’accomplir. Pauvre homme que je suis ! Qui me délivrera de ce corps mortel ? Grâce soit rendue à Dieu par Jésus Christ, notre Seigneur ! (cf. Rm 7,14-25)

La Gospa met les moyens entre nos mains, et il dépend de nous si nous allons l’écouter ou non. Nous sommes comme un naufragé à qui on a lancé une bouée de sauvetage. Il dépend de lui de l’attraper ou non. La main de la Gospa est tendue vers chacun de nous. Prenons-la aujourd’hui, non demain ! Attrappons au moins la frange de sa robe, afin qu’elle nous conduise des ténèbres, des doutes et des déceptions à une nouvelle vie avec le Christ. C’est pourquoi il nous faut rejeter chaque péché : le mensonge, l’égoïsme, la haine, l’orgueil, le blasphème, la luxure, l’ivrognerie, la méchanceté... Sinon, il nous est impossible d’avancer, comme il est impossible de naviguer sur la mer dans un bateau attaché au port. On peut ramer en vain. Il faut détacher le bateau. Nous aussi, nous devons nous détacher de tout ce qui nous rend prisonniers et esclaves, afin que Marie, notre Mère, puisse nous conduire au Christ.

Paix et bien à tous !

P. Ljubo Kurtović

Medjugorje 26. janvier 2002



Pour comparaison avec autre linguistique version choisir

 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]