Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 149 (Janvier-Février 2000)

Echo de Marie Reine de la Paix 149 (Janvier-Février 2000)

Read the document in non-text browser version.
Other languages: Français, Italiano
Download (79.7 KB )
background image
Eco di Maria
Regina della Pace
Français 149
Janvier-février 2000 - -
Tous nos voeux à Jésus pour son 2000ème anniversaire
Nous présentons à tous les lecteurs de l'Echo de Marie, Reine de la Paix, nos meilleurs voeux de Bonne
et Sainte Année.
les collaborateurs de l'édition francophone
Message de Marie le 25 novembre 1999
"Chers enfants, aujourd'hui aussi Je vous invite à la prière. Dans ce temps de grâce, que la croix
soit pour vous le signe indicateur de l'amour et de l'unité à travers lesquels vient la vraie paix.
Pour cela, petits enfants, priez, en ce temps, spécialement afin que dans vos coeurs naisse le Petit
Jésus, Créateur de la paix. Seulement à travers la prière vous pourrez devenir Mes apôtres de la
paix dans ce monde sans paix. Pour cela priez jusqu'à ce que, pour vous, la prière devienne joie.
Merci d'avoir répondu à Mon appel.
"
De la croix
naissent l'amour et l'unité, générateurs de paix
Dans le contexte du temps de grâce que la Madone continue à souligner, dans ce message nous relevons
un pressant appel à la croix. Vraiment, la prière de ce temps d'Avent doit nous porter à accepter la croix,
qui pour vous doit être le signe indicateur de l'amour et de l'unité.
Pourquoi cela? Parce que l'homme qui cherche lui-même et sa propre affirmation créera des discussions
et des aversions, tandis que l'amour et l'unité exigent la soumission aux frères, l'acceptation de ces croix
que Dieu place sur notre chemin. Les coeurs se disposent à la paix lorsqu'ils acceptent des personnes,
situations et rapports - même désagréables - que leur apportent les événements concrets. Ceci veut dire
aussi qu'ils seront disposés à accepter des privations, douleurs, humiliations, persécutions... prompts à
porter la croix avec Jésus en se taisant, pardonnant et offrant.
Il n'est pas facile d'entrer dans cette conception, et encore plus difficile est-il de rester en elle quand la
croix se fait pesante; ce serait même impossible sans l'aide de Dieu. Mais Jésus ne nous laisse pas seuls;
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (1 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
Lui, qui est Dieu offert en sacrifice pour l'homme et simultanément Homme qui s'offre à Dieu en
holocauste d'amour, est avec nous jour après jour (cf Mt 28,20b) et Il l'est surtout quand l'homme est sur
l'autel de l'immolation; ainsi la croix n'est plus génératrice de haine et de division mais devient signe
d'amour et d'unité.
Apprenons à vivre déjà sous cette lumière nos petites croix quotidiennes; apprenons à apporter une
réponse d'amour en toute circonstance, même quand il nous semble subir des torts ou avoir été victime
d'injustice; apprenons à transformer en concorde qui unit chaque discorde qui divise; vivons l'amour
quand celui-ci est à notre portée et confions-nous dans l'aide de Jésus et de Marie face aux grandes
épreuves de la vie.
Il n'y a pas de paix s'il n'y a pas renoncement à quelque chose profondément enraciné en nous: Celui qui
veut Me suivre, qu'il se renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix...
Seulement en Ta volonté est notre
paix
(Dante).
Quand la vraie prière aura rejoint cette paix en nous-mêmes, nous pourrons dire que naîtra dans nos
coeurs le Prince de la paix, le Petit-Jésus, Créateur de la paix.
Nous seront ainsi porteurs de Sa paix.
Devenir apôtres de la paix dans ce monde sans paix. C'est le leitmotiv qui revient souvent sur les
lèvres de Marie et sur celles du Pape en ce passage au nouveau millénaire. La paix dans le monde peut
être atteinte à travers les petits apôtres de la Reine de la Paix, Laquelle nous conduit à ce but avec un
amour et une patience infinie.
Et Notre Mère ajoute dans ce message un engagement peu commun: Priez jusqu'à ce que la prière
devienne pour vous joie:
croître dans la prière signifie croître dans la connaissance de Dieu, dans Sa
familiarité et Son intimité, respirer Son amour, s'enivrer de Son Esprit. Ainsi, nécessairement la prière
s'ouvre à la joie, cette joie que, seul, Dieu peut donner et qu'en raison de nos limites corporelles nous ne
pouvons cueillir qu'en infime partie dans cette vie, mais qui est gage de la joie pleine et éternelle qui nous
attend quand nous Le verrons comme Il est (J.3,2).
Prière: Seigneur Dieu, Père tout puissant, nous te rendons grâce en ce moment au nom de Ton Fils
Jésus et avec Marie, pour ce temps de grâce. Nous te remercions et nous Te demandons: donne-nous
l'Esprit de la prière pour qu'en ce temps de grâce nous puissions trouver une union entre notre relation
avec Toi, avec nous-mêmes et avec les autres; que notre vie devienne la Croix qui indique le ciel et la
terre, qui indique Toi et le prochain. Donne-nous la grâce que dans notre coeur naisse Ton Fils Jésus et
que Lui nous apporte la paix. Père, avec Marie nous Te demandons: donne-nous la grâce de pouvoir
devenir de vrais apôtres de Ta paix dans ce monde; donne-nous la joie dans la prière. Nous Te
demandons, o Père, de bénir tous les malades. Bénis aussi ceux qui ne se préparent pas et tous ceux qui
sont liés seulement à cette terre, dans le matérialisme et les plaisirs, pour que ce temps de grâce donne à
tous la possibilité de revenir à Toi. Bénis-nous, o Père, et donne-nous la paix. Au nom du Père, du Fils et
du Saint Esprit. Amen. Père Slavko
Message de la B.V.Marie le 25 décembre 1999
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (2 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
"Chers enfants, ceci est un temps de grâce! Petits enfants, aujourd'hui de manière spéciale, avec le
Petit-Jésus que Je porte dans les bras, Je vous donne la possibilité de vous décider pour la paix. Par
votre OUI à la paix et par votre décision pour Dieu, s'ouvre pour vous une nouvelle possibilité pour
la paix. C'est seulement ainsi, petits enfants, que le temps de ce siècle sera un temps de paix et de
prospérité. C'est pourquoi, mettez le Petit Jésus nouveau-né à la première place dans votre vie, et
Il vous conduira sur le chemin du salut. Merci d'avoir répondu à mon appel."
Accueillir la paix c'est accueillir Jésus
Notre-Dame continue à nous répéter que ceci est un temps de grâce, c-à-d. un temps où l'aide de Dieu
est surabondante. Depuis que Jésus est venu, c'est toujours un temps de grâce, c'est l'année de la
rédemption
proclamée par Isaïe, c'est le temps messianique. Mais il existe des occasions spéciales où
Dieu nous sollicite à accueillir Sa grâce et nous concède des aides exceptionnelles: ainsi advient-il pour
le temps du Jubilé et également pour le temps de la présence de Marie sur la terre.
Avec le Petit Jésus qu'Elle tient dans Ses bras, Marie veut rendre possible notre décision pour la paix.
En fait, en aucune manière il n'est possible à l'homme de prendre une telle décision sans l'aide divine; il
est illusoire de tenter de construire la paix par des moyens exclusivement humains. C'est vrai, l'homme
peut faire beaucoup; il est capable d'orienter ses choix dans la direction de la solidarité, de la justice, et
donc de se mettre en marche sur la voie de la paix; mais s'il n'attaque pas le problème à sa racine (c-à-d.
ne le ramène pas à Dieu), il n'aboutira jamais à une solution satisfaisante.
La route de la paix est ouverte et indiquée avec clarté: c'est la voie du retour à Dieu, de la conversion, de
l'abandon à Lui; la prière est le véhicule qui nous permet de la parcourir. Le message de ce mois est l'un
des très rares où ne figure pas explicitement l'invitation à la prière; mais l'exhortation à mettre Jésus à la
première place dans notre vie
signifie être continuellement en communion avec Lui et donc rendre
prière toute notre vie. La Sainte Vierge nous invite à dire notre OUI à la paix, à accueillir le don de la
paix que Jésus apporte avec Lui dans Sa venue au monde et qu'Il laisse aux Apôtres à la veille de Sa
Passion (J.14,27). Nous pouvons accueillir ou refuser ce don.
Le choix auquel Marie nous invite est clair: accueillir Dieu en recevant le Petit Jésus tout nouveau-né
pour qu'Il nous conduise sur la voie du salut. Il ne s'agit pas de nous abandonner à un moment
d'émotion, mais d'opérer un choix qui nous transforme en profondeur (Fil 3 7,11), qui marque notre
existence pour l'éternité. C'est une décision qui passe par l'accueil du Petit-Jésus dans notre âme et donc
dans notre esprit et dans notre coeur; l'enfant que Marie nous présente est un nouveau-né: il doit grandir
et notre Mère nous le confie non pour nous porter à quelque bon sentiment mais pour que nous
L'accueillions et Le laissions croître en nous.
C'est Noël; c'est la venue de Dieu dans l'humanité. C'est l'événement qui stupéfie les Anges, qui confond
le démon, qui porte à son accomplissement l'histoire de notre salut. C'est l'événement qui transcende le
temps et l'espace, qui donne à l'homme le visage du Fils.
Maintenant, chaque enfant qui naît peut abriter Jésus en lui, être temple de la Présence de Dieu dans le
monde. C'est la décision pour Dieu à laquelle Marie nous invite avec récurrence. Nous ne pouvons pas
nous dire chrétiens si nous ne permettons pas à Jésus de vivre en nous selon la volonté du Père. Jésus doit
être réellement et concrètement à la première place dans notre vie et nous devons disparaître en Lui
comme a fait Jean-Baptiste (J.3,30); disparaître en Lui, non pour ne plus rien valoir mais au contraire
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (3 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
pour atteindre notre épanouissement en plénitude, notre dignité de fils de Dieu.
Vivre la Présence de Dieu en nous à chaque moment de notre journée, dans le concret de nos gestes, dans
la normalité de nos occupations, dans nos rapports quotidiens avec les autres, en chaque chose que nous
faisons, pensons, indépendamment de notre culture, de notre santé, de nos qualités et de nos défauts: c'est
ceci, vivre la paix.
Vivre Sa Présence en nous quand nous sommes reconnus... ou humiliés; quand nous sentons pulser en
nous Sa Vie... ou quand nous ressentons seulement notre aridité: c'est ceci, témoigner de la paix.
Marie nous indique la voie et souligne qu'elle est unique: seulement ainsi nous pouvons construire un
temps de paix et de prospérité;
c'est une promesse qui exige un engagement; nous n'avons rien à
inventer, mais tout à vivre: prendre au sérieux et vivre les messages de notre Mère dans l'humilité, dans
la simplicité, dans la communion ecclésiale.
Dieu sauve le monde en Jésus; entrons dans Son plan: le salut est assuré mais il n'est pas automatique; il
passe par l'accueil de Jésus en nous. Puisse cette humanité qui marche dans les ténèbres (Is.9,1) accueillir
la Lumière, se décider pour Dieu, cueillir cette possibilité encore ouverte afin que ce siècle soit pour tous
un temps de paix et de prospérité. Décidons-nous à accepter d'être conduits par la voie du salut;
décidons-nous aujourd'hui, non demain; ceci est un temps de grâce, mais pour combien de temps le
sera-t-il encore?
Nuccio
Par la porte Sainte le Pape fait entrer l'Eglise dans le troisième
millénaire
de la miséricorde
Le Noël de l'An 2000 nous place encore devant le mystère de Dieu et Son don infini de vivre dans notre
chair afin que nous soyons éternellement glorifiés avec Lui. C'est Jésus, don du Père à l'humanité, qui est
fêté, mais c'est aussi l'humanité même qui est fêtée parce qu'assumée par la divinité. Jésus est la Porte par
laquelle nous devons passer pour entrer dans le salut: Je suis la Porte: si quelqu'un passe par Moi, il sera
sauvé
(J.10). A travers Lui nous trouvons le pardon, la miséricorde et l'indulgence. Par Lui nous
redécouvrons nos frères pour remettre les dettes, ôter les jougs et les étreindre tous afin de devenir la
famille de Dieu sur la Terre.
L'ouverture aussi solennelle du jubilé a eu comme héraut un Pape formidable dans sa faiblesse. En lui est
révélée irrésistiblement la force de l' Esprit qui donne vie. Sa présence de vrai pontife ou médiateur entre
la terre et le ciel a défié et vaincu les limites prévisibles de la nature humaine. Presque comme un aimant
spirituel, il nous tenait tous liés au mystère divin qui se célébrait.
Le voici, tremblant devant la porte; il l'ouvre avec douceur et la franchit. Le voici, petit, seul, agenouillé
sur le seuil. Puis il se lève: absorbé dans l'appel de son Seigneur il se traîne, voûté, douloureux pèlerin,
dans le fatigant chemin qui le mène de la porte sainte à l'autel. Sur ses épaules pèse un habit voyant,
bariolé: ce sont toutes les races de l'humanité, avec le poids de nos péchés, les peines, les misères du
monde entier et aussi les infidélités et les reniements des longs siècles d'histoire chrétienne. Tout, il
entraîne tout vers le pardon et la miséricorde.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (4 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
Nous nous demandions: réussira-t-il à parvenir là où il veut? Un chemin qui ne finissait jamais. Nous
étions anxieux, lui non! Il avançait à petits pas de vieillard, posant parfois le pouce sur le front des
enfants, mais éloignant brusquement les mains tendues des curieux. C'est Jésus qui monte au Calvaire. Il
arrivera.
Le monde a besoin de serviteurs de la miséricorde, qui se penchent sur les péchés et sur les plaies infinies
de l'humanité pour qu'à la fin on puisse dire: tous ces maux ne sont pas pour la mort, mais pour la gloire
de Dieu
(J.9). Faire le Jubilé, c'est se charger de tous pour faire retomber sur tous la miséricorde de Dieu,
dont nous sommes les instruments. **
Du jubilé une humanité nouvelle
Paroles du Pape
Amour de la vie. Nous nous tournons vers Toi, o Christ, Porte de la Vie, et Te rendons grâce pour les
prodiges dont Tu as enrichi chaque génération. Parfois ce monde ne respecte et n'aime pas la vie. Mais
Tu ne te fatigues pas de l'aimer; mieux, dans le mystère de Noël Tu viens éclairer les esprits pour que
législateurs et gouvernants, hommes et femmes de bonne volonté s'engagent à accueillir, comme un don
précieux, la vie de l'homme.
Amour de la paix. Nous fixons les yeux sur Toi, o Christ, Porte de la Paix, tandis que, pèlerins dans le
temps, nous rendons visite à tant de lieux de douleur et de guerre, où reposent les victimes de violents
conflits et de cruelles exterminations. Toi, Prince de la Paix, Tu nous invites à bannir l'usage insensé des
armes, le recours à la violence et à la haine, qui ont condamné à mort des personnes, des peuples et des
continents.
Amour de la famille. Pour promouvoir les droits humains il est nécessaire de protéger ceux de la
famille, car c'est à partir d'elle que peut être donnée une réponse intégrale au défi du présent et du futur.
La famille est une communauté d'amour et de vie, qui se réalise quand un homme et une femme se
donnent l'un à l'autre totalement dans le mariage, disposés à accueillir le don des enfants.
Ce qu'il faut savoir sur le Jubilé
Histoire. C'est le 112ème jubilé de l'histoire; le premier remonte à 1300, avec le Pape Boniface VIII.
Initialement, il devait se produire tous les cent ans, mais de nombreux fidèles protestèrent, désirant le
vivre au moins une fois dans leur vie. Ainsi fut établi qu'il se produirait tous les 25 ans.
Le jubilé de 2000 est pourtant défini comme le Grand Jubilé, pour l'échéance particulière chronologique
qui marque le passage du second au troisième millénaire de l'ère chrétienne. Le Pape lui-même, dès le
début, avait indiqué cet événement comme un des buts les plus importants de son pontificat.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (5 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
Signification du jubilé. La signification principale du jubilé est la louange et le remerciement que le
peuple chrétien élève vers la Trinité, Dieu Très Haut, et le début pour l'Eglise d'une nouvelle période de
grâce et de mission (Incarnationis mysterium 3).
L'année jubilaire est comme une invitation à une fête nuptiale (IM4), une expérience particulièrement
profonde de grâce et de miséricorde divine: "Que chaque croyant accueille l'invitation des anges qui
annoncent sans cesse Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur terre aux hommes qu'Il aime "
(IM,6).
La Porte sainte est le symbole du Christ qui a dit: "Je suis la porte" (J.10,7); passer par cette porte
signifie confesser que Jésus Christ est le Seigneur; il s'agit donc de renouveler notre foi en Christ, unique
Sauveur.
Le jubilé dans la Bible: Dieu assiste continuellement l'humanité de Sa bienveillance, mais dans l'hisotire
du Salut (c.à-d. l'ensemble des interventions de Dieu en faveur de l'humanité), il y a des personnes, des
périodes, des lieux et gestes marqués plus que d'autres d'une grâce particulière.
Dans l'Ancien Testament le jubilé était un temps consacré de manière particulière à Dieu (Lv 25,10): il se
produisait tous les 7 ans qui, selon la loi de Moïse était 'l'année sabbatique'. Durant cette année "outre la
libération des esclaves la loi prévoyait la remise de toutes les dettes selon des prescriptions précises. Et
tout cela devait être fait pour honorer Dieu. Tout ce qui avait trait à l'année sabbatique valait aussi pour
celle jubilaire, qui tombait tous les cinquante ans. Cependant, au cours de cette dernière les
prescriptions de l'année sabbatique étaient amplifiées et célébrées encore plus solennellement" (Tertio
millennio adviente,12). Le but de l'année jubiliaire était de "rétablir l'égalité entre tous les fils d'Israël,
offrant de nouvelles possibilités aux familles qui avaient perdu leurs propriétés et parfois même leur
liberté personnelle" (TMA,12).
Le jubilé pour l'Eglise a une signification analogue: il est "une année de grâce, année de la rémission
des péchés et des peines dues pour ceux-ci, année de réconciliation entre les adversaires, année de
multiples conversions et de pénitence sacramentelle et extra-sacramentelle" (TMA,14), afin qu'à chacun
soit offerte la possibilité de recommencer derechef, avec un habit "nouveau". Le terme 'jubilé' dérive de
'jobel', corne avec laquelle l'événement était annoncé, mais pour nous il veut dire 'jubilation'. L'Eglise,
particulièrement en ce temps, invite tous à la joie du salut; pour cette raison elle accorde avec une
particulière abondance le don des indulgences.
Les indulgences (IM.9,10). En raison des abus et des incompréhensions du passé relativement à cet
argument, il faut en expliquer la signification et les conditions requises pour y accéder.
L'indulgence est un des éléments constitutifs de l'événement jubilaire. En elle se manifeste la plénitude
de la miséricorde du Père, qui vient à la rencontre de tous avec Son amour, exprimé en premier lieu par le
pardon des fautes. Ordinairement Dieu Père accorde son pardon au moyen du sacrement de la Pénitence
(confession). En confessant ses propres péchés, le croyant reçoit vraiment le pardon. Toutefois, la
réconciliation advenue avec Dieu n'élimine pas les conséquences que le péché a produites et desquelles il
est nécessaire de se purifier, soit ici-bas (par la prière, la pénitence, l'aumône, les oeuvres de miséricorde,
etc), soit après la mort dans le Purgatoire.
Dans ce contexte bien défini intervient l'indulgence avec laquelle le pécheur repenti et confessé (les
deux conditions sont nécessaires) est dispensé de la peine pour les péchés confessés. Une telle remise
peut être plénière ou seulement partielle, selon qu'elle libère tout ou partie de la peine.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (6 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
La doctrine sur les indulgences nous fait comprendre qu'avec nos seules forces nous ne sommes pas en
mesure de nous sauver et de réparer le mal commis: nous avons besoin de la surabondante miséricorde de
Dieu qui se manifeste aussi à travers la communion des saints. De fait les croyants en Christ font tous
partie d'un unique corps (qui est l'Eglise), où le péché commis par l'un blesse tous les autres, mais où
également la sainteté et les mérites de chacun (en particulier les mérites infinis de Jésus Christ, de la
Sainte Vierge Marie et des saints) de manière encore plus abondante profitent à tous. A qui peuvent
profiter les indulgences? A nous-même, aux âmes des défunts (en suffrage), et enfin à nos frères vivants.
[Nous croyons utile de rapporter ici un extrait de la Conférence des Evêques de France: (...) Chacun de
nous est aussi invité à prier pour obtenir l'indulgence en faveur des autres. C'est le sens de la
communion des saints, dans laquelle chacun peut aider les autres - vivants ou défunts - à être toujours
plus intimement unis au Père céleste. Ainsi, en priant pour obtenir l'indulgence, nous entrons dans cette
communion spirituelle et nous nous ouvrons totalement aux autres, nous préoccupant également du salut
de l'autre. (...)
. ndr]
L'indulgence plénière peut être acquise seulement une fois par jour; tandis que celles partielles peuvent
l'être plusieurs fois dans une même journée.
Les conditions générales requises pour l'obtention de l'indulgence sont les suivantes:
- Confession sacramentelle dans un arc de huit jours;
- Renonciation à quelqu'attachement que ce soit au péché, même véniel;
- Participation à la Sainte Messe (si possible le jour-même où on accomplit les oeuvres prescrites);
A ces conditions générales - qui sont toujours nécessaires - sont ajoutées d'autres particulières,
auxquelles l'indulgence est connectée (p.ex. la visite à un sanctuaire, ou bien un pèlerinage, ou encore la
récitation du Rosaire... du Chemin de Croix... la participation à une célébration religieuse: Laudes,
Vêpres, etc...).
Parmi les lieux principaux où les fidèles pourront obtenir l'indulgence jubilaire, rappelons les quatre
basiliques patriarcales à Rome, ainsi que le Saint Sépulcre à Jérusalem, la Basilique de la Nativité à
Bethléem ou celle de l'Annonciation à Nazareth. Mais la possibilité est étendue à toutes les églises
cathédrales de chaque diocèse et éventuellement à d'autres églises indiquées par l'Evêque du lieu.
Dans le cas où l'on ne participe pas à la Sainte Messe, on pourra également bénéficier de l'indulgence
plénière en se consacrant à une longue adoration du Saint Sacrement et à de pieuses méditations en les
concluant par la prière du 'Notre Père' et le Credo (ou toute autre légitime profession de foi); puis ce
sera une prière aux intentions du Souverain Pontife (comme signe de communion avec l'Eglise) et
l'invocation de la Bienheureuse Vierge Marie.
Pour les personnes qui ne peuvent se déplacer, l'indulgence peut être acquise en offrant à Dieu leurs
prières, leurs souffrances et leurs difficultés.
Les indulgences ne sont pas des actes isolés mais sont inscrites dans un chemin de conversion continue
que le chrétien est appelé à accomplir et pour lequel, à côté des conditions extérieures requises
(confession, pèlerinage, etc...) il faut un réel changement de vie qui nous porte à éviter le mal et
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (7 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
accomplir le bien. Serait alors dans l'erreur celui qui penserait pouvoir recevoir ce don par le simple
accomplissement de quelques formalités extérieures.
C'est pourquoi, aux conditions traditionnelles ont été ajoutées aussi quelques nouvelles modalités qui
témoignent d'une attitude concrète de conversion: s'abstenir au moins une journée de superflu, jeûne,
aumône, visite aux malades, aux prisonniers, engagement comme volontaire, etc.
Autres signes (IM.8,11-13). Les autres signes qui, avec l'indulgence sont indiqués par le Pape comme
caractéristiques de cette année sainte, sont le pèlerinage qui rappelle à l'homme sa condition de pèlerin
sur cette terre et l'invite à cheminer sur la route de la perfection chrétienne: la purification de la
mémoire,
à savoir un examen de conscience (de notre vécu aussi bien personnel que
communautairement comme Eglise) dans lequel chacun est appelé à un acte de courage et d'humilité
pour reconnaître les manquements qui ont terni le beau nom de 'chrétien'.
Certes, l'histoire de l'Eglise est une histoire de sainteté, mais à côté des exemples infinis de sainteté -
souvent héroïque - il existe des contre-témoignages du message chrétien pour lesquels notre devoir est de
demander pardon à Dieu et aux hommes; la charité qui nous porte à partager nos biens avec ceux qui
vivent dans la pauvreté et la marginalisation; enfin le témoignage des martyrs: les deux mille ans que
l'Eglise vient de vivre sont marqués par le persistant témoignage des martyrs. Ils sont ceux qui ont
annoncé l'Evangile, rendant possible notre adhésion à la foi. Que leur témoignage ne soit pas oublié, et
que ceux qui souffrent encore pour le Christ soient soutenus par notre prière.
Du reste, tout croyant qui a sérieusement pris en considération sa vocation chrétienne ne peut exclure la
perspective du martyre de son propre horizon de vie. Dès lors, que l'admiration pour l'exemple des
martyrs s'allie dans le coeur des fidèles avec le désir d'en pouvoir suivre - avec la grâce de Dieu -
l'exemple si les circonstances l'exigent.
Action. Notre souhait est que le Jubilé ne se réduise pas uniquement à des rencontres, initiatives et
accomplissements extérieurs, mais se concrétise en quelque chose de plus important et durable qui
marque de manière plus incisive notre vie de chrétien. Que chacun s'examine et voit le point qui nécessite
le plus grand effort de conversion: ce chemin s'accomplit par un engagement quotidien de prière, parce
que nous avons continuellement besoin d'être soutenus par Dieu, et s'exprime à travers les signes
concrets qui peuvent être la réconciliation avec une personne proche, un engagement d'aide envers un
malade, l'adoption à distance d'un pauvre ou d’un séminariste, ou toute autre initiative que l'Esprit saura
nous suggérer.
Pour qui veut approfondir l'argument, nous renvoyons aux documents du Magistère: Tertio Millennio
adviente
(1994), Il pellegrinaggio nel grande Giubileo del 2000 (1998) et Incarnationis mysterium
(1998), qui de manière simple expliquent la signification et les modalités du jubilé. Mirco
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (8 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
"Revenez à la primitive ferveur"
Marie nous enseigne: Le pardon chrétien, passage obligé pour la
paix
Les faits - "Après que la Madone, le 4ème jour, nous ait portés à la confession, Elle a ajouté: "Avant de
prier, chacun doit pardonner à ses ennemis, les offrir au Père et désirer pour eux la grâce et la
bénédiction". Je l'ai dit à mes paroissiens et ils répondirent "oui", mais ensuite il y eut un silence comme
un désert pendant 20 minutes. J'ai demandé alors de solliciter la grâce de pouvoir pardonner et ainsi
reprendre la prière.
Alors Marie nous a fait un grand cadeau. Du centre de l'église un monsieur a crié à haute voix:
"Seigneur, j'ai pardonné, pardonne-moi!". Et il a commencé à pleurer. Et nous avons tous pleuré alors,
comme si s'était ouvert un robinet d'eau et il s'est formé dans l'église un seul choeur qui disait 'Seigneur,
moi aussi j'ai pardonné, pardonne-moi' répété mille fois.
Puis, nous avons assisté à un spectacle insolite: des familles auparavant ennemies s'invitaient à dîner,
échangeaient des cadeaux, puis faisaient la fête avec leurs voisins. C'était le triomphe de la grâce de la
réconciliation.
(Témoignage de P.Jozo)
Le thème du pardon et de la réconciliation avec Dieu et avec les hommes est aujourd'hui particulièrement
actuel dans la perspective du grand Jubilé que, au début du troisième millénaire, l'Eglise avec une
spéciale sollicitude pastorale nous appelle à vivre dans un climat de particulière intensité spirituelle (cfr
Encyclique 'Tertio Millennio adviente').
Ce sceau conclusif du cycle des grandes Apparitions Mariales commencées à la Rue du Bac en 1830 et
développées ensuite à Lourdes en 1858 et à Fatima en 1917, la Reine de la Paix est en train de le préparer
depuis plus de 18 années avec Son extraordinaire présence de grâce à Medjugorje.
Dès le second jour des apparitions, le 26 juin 1981, sur le Podbrdo Notre-Dame révèle le motif central de
Sa venue en ce lieu et la finalité essentielle du message: "Je suis venue pour que les hommes se
réconcilient avec Dieu et entre eux!
" et, peu après, apparaissant de nouveau à Marija, Elle adresse
encore au monde un ardent appel à recevoir et à donner cet amour incessamment offert par le 'Père des
miséricordes': "Paix, Paix, Réconciliez-vous!".
L'invitation de Marie au pardon s'exprime dans trois directions fondamentales:
1. la purification du coeur au moyen d'un radical chemin de conversion à Dieu, pour pouvoir accueillir en
plénitude le don de l'Amour miséricordieux offert aux hommes par le Père 'Riche en miséricorde'.
2. la capacité de qui a accueilli l'Amour-pardon "répandu dans nos coeurs par l'Esprit", de l'offrir
inconditionnellement au prochain dans les situations concrètes de l'existence.
3. La disponibilité à l'accueil inconditionnel du frère, par amour du Fils de Dieu présent en lui, même
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (9 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
crucifié et enseveli sous de pesantes strates de péché et d'insupportables limites humaines.
C'est la 'Voie sainte' qui nous est indiquée par Marie, à travers qui la vie de la T.S.Trinité peut
concrètement se déverser sur la terre et, moyennant l'accueil des coeurs humbles et ouverts au don de la
grâce, se répandre en un torrent de lumière spirituelle de paix et de salut sur le monde entier.
C'est le 'grand sacrifice' agréable à Dieu, que nous rappelle sans se lasser la Reine de la Paix dans Ses
messages: "Chers enfants, Je voudrais vous remercier pour tous les sacrifices. Je vous invite au plus
grand des sacrifices, le sacrifice de l'amour... Je vous demande de commencer à vivre l'amour en vous"
(Mess. 27.03.86). "Je vous demande de toujours porter la concorde et la paix... Par l'amour tournez en
bien tout ce que satan veut détruire et s'approprier" (31.07.86). "... Que l'amour prédomine en chacun
d'entre vous, non pas un amour humain, mais un amour divin" (20.11.86).
En parfaite syntonie avec la norme évangélique, la Madone nous dit: "Aimez vos ennemis, faites du bien
à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent" (Lc.6, 27-28); Elle nous invite à aller
au-delà du simple pardon des offenses subies,
pour partager les niveaux mêmes d'Amour pur et
enflammé qui sont présents dans son Coeur Immaculé: "... Je veux que vous aimiez tous les hommes de
Mon amour, les bons comme les méchants. Seulement ainsi l'amour pourra conquérir le monde
(Mess.25.5.88),
nous invitant même à implorer de Dieu la grâce "d'aimer chacun comme Elle-même a
aimé Jésus" (Prière à la Mère de bonté, d'Amour et de miséricorde"
donnée à Jelena, Jeudi-Saint 1984).
En outre, la Reine de la Paix désire que les âmes soient pleinement re-nées et libérées des conséquences
dévastatrices du péché qui, dans le cours de l'histoire personnelle de chacun, a inévitablement creusé des
blessures plus ou moins profondes dans les coeurs, les appesantissant et les rendant incapables d'une
authentique expérience de communion avec Dieu et les frères.
Marie nous conduit à une profonde guérison intérieure. Notre Mère veut nous mener sur un chemin
de guérison des niveaux les plus profonds et malades de l'âme, pour nous introduire graduellement, par le
moyen d'une toujours plus radicale purification du coeur, dans la joie ineffable d'une communion
enflammée avec la T.S.Trinité: "Je vous demande de préparer vos coeurs pour ces jours durant lesquels
le Seigneur veut particulièrement vous purifier de tous les péchés de votre passé. Chers enfants, vous ne
pouvez pas y arriver seuls. Je suis donc là pour vous aider à prier, chers enfants; seulement ainsi
pourrez-vous reconnaître tout le mal qui est en vous et le donner au Seigneur
pour qu'Il purifie
entièrement vos coeurs" (Mess.4.12.1986).
(à suivre) Joseph Ferraro
Un Synode pour l'Europe Reconnaissons nos péchés
Un Synode, parmi les plus importants et concrets s'est réuni du 1er au 23 octobre dernier avec 248
participants, Evêques et experts.
Dans l'homélie de la Messe conclusive, le Pape a rappelé que: Si nous tournons notre regard vers les
siècles passés, nous ne pouvons pas ne pas rendre grâce au
Seigneur parce que, dans notre continent le
christianisme a été un facteur primordial d'unité entre les peuples et les cultures et de promotion
intégrale de l'homme et de ses droits.
Toutefois, il invite au mea culpa pour les erreurs du passé: Au
moment où nous nous préparons
à franchir la Porte Sainte du Grand Jubilé, nous ressentons le besoin de
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (10 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
reconnaître humblement nos responsabilités.
Voici les conclusions du Synode européen auxquelles sont parvenus les Evêques qui, avec beaucoup de
clarté ont mis en évidence quels sont nos péchés en tant qu'Eglise d'Europe et quels sont les appels que
l'Esprit lance en ce temps.
1. Nos péchés comme Eglise d'Europe - Il se produit une crise de la foi. En fait, un nombre important
de baptisés ignorent ou abandonnent les vérités de foi et souvent l'Eglise est perçue comme un corps
social privé de l'expérience de la joie de la foi dans sa réalité de sacrement vivant du Seigneur Ressuscité.
Pour toutes ces raisons, on prie peu... S'en suit un affaiblissement de l'annonce de l'Evangile auquel
s'ajoute le scandale de la division entre chrétiens.
Dans le dialogue avec la culture séculaire, trop souvent nous n'avons pas su unir l'amour et la sympathie
envers nos interlocuteurs d'une part et l'amour de la vérité d'autre part. On rencontre de ce fait de
nombreuses difficultés pour transmettre la foi aux jeunes qui semblent pris d'aspirations et styles de vie
différents...
Mais en tout cela, nous croyons en la providence et la miséricorde; nos péchés même peuvent être des
occasions d'une purification de notre vie et d'une confiance plus prompte à l'Esprit du Ressuscité, qui fait
constamment entendre Sa voix aux Eglises, soit au moyen de leurs manquements, soit dans Ses
inspirations.
2. Signes d'espérance - Le sont les nombreux martyrs de toutes les confessions, qui ont vécu en ce
siècle dans les pays de l'Ouest et de l'Est européen, la sainteté de tant d'hommes et de femmes de notre
temps qui avec simplicité et dans la quotidienneté ont vécu avec une généreuse donation leur fidélité à
l'Evangile. Signes d'espérance: la liberté des Eglises de l'Est européen, mais aussi leur croissance qui
voit se concentrer l'Eglise sur sa mission spirituelle. La présence de nouveaux mouvements et
communautés
à travers lesquels l'Esprit suscite une vie chrétienne plus radicale. Un nouveau
dévouement à l'Evangile dans les réalités les plus traditionnelles de l'Eglise avec les paroisses, les
associations...
Enfin, la croissante présence et action des femmes dans les structures et à l'intérieur de la vie de la
communauté chrétienne.
Avec un vif sentiment de gratitude envers le Seigneur nous reconnaissons comme signe d'espérance les
pas qu'a fait le
chemin oecuménique dans le signe de la vérité. En particulier la déclaration commune
sur la justification, signée à Augsbourg (Allemagne), entre notre Eglise et la Fédération Luthérienne
mondiale.
3. Les appels adressés à l'Europe - L'amour sincère que, comme pasteurs, nous portons à l'Europe nous
pousse à adresser quelques appels à tous ceux qui - surtout au niveau institutionnel, politique et culturel -
ont une responsabilité spécifique concernant le futur de notre continent: Ne vous taisez pas, mais élevez
la voix quand sont violés les droits humains des particuliers.
Apportez la plus grande attention à tout
ce qui regarde la vie humaine depuis sa conception jusqu'à sa mort naturelle, ainsi qu'à la famille.
Affrontez selon la justice le phénomène croissant des migrations. Portez tous vos efforts afin qu'aux
jeunes soit garanti un futur vraiment humain... Tenez l'Europe ouverte à tous les pays du monde et
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (11 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
accueillez l'appel qu'avec le Saint Père, nous vous renouvelons, à condamner ou au moins à réduire la
dette internationale
des pays en voie de développement.
Eglise d'Europe, ne crains pas! Le Dieu de l'espérance ne t'abandonne pas. Crois en Son amour qui
sauve. Espère dans Sa miséricorde qui pardonne, rénove et vivifie!
La voie de l'unité est semée d'épines
Le Pape a le courage apostolique d'affronter les situations difficiles, ne se souciant pas d'un succès
humain, mais pour ouvrir la route - fut-ce parmi les épines - à l'annonce évangélique de la paix, de la
tolérance, même de l'amour entre les peuples et ethnies qui se combattent pour leur appartenance
religieuse.
Le Pape en Inde. La froideur de l'accueil s'est affirmée dès l'arrivée du Saint Père à New Delhi où il
s'était rendu pour la conclusion du Synode des Evêques de l'Asie.
Nous savons combien il y a d'intolérance et de persécutions contre les catholiques et les chrétiens en
général, en de nombreuses zones de l'Inde et du Pakistan.
Le Pape en Géorgie. Sa visite en Géorgie a été aussi une courageuse initiative pour s'approcher des
frères orthodoxes même si, au-delà des discours de convenance, on n'est pas parvenu à une déclaration
commune, au moins sur le désir de communion. Les autorités religieuses ont parfois interdit aux
orthodoxes de participer à la Messe du Saint Père pour les catholiques. En contrepartie de ce climat, on a
vu un chaleureux accueil de la part du Président de la Géorgie, Schewarnadze, récemment converti au
christianisme; il a exalté la part prise par Jean-Paul II dans la chute du mur de Berlin (auquel il a
lui-même collaboré quand il était ministre des Affaires étrangères de Gorbachev).
Par la suite, le patriarche a corrigé ses positions imposées par le Synode, avec des déclarations de
grandes cordialité et ouverture.
Le Pape sait bien qu'on doit semer dans les larmes pour pouvoir espérer moissonner dans la joie. Mais
nul n'arrête sa course, soutenue par le Crucifié Ressuscité.
Préoccupations du Pape: "Sauver la famille"
Dans l'audience générale du 1er décembre, le Saint Père a pris position en faveur de la famille, contre une
mentalité envahissante qui au contraire veut mettre en discussion son rôle et aussi son devoir étique et
social.
Le Pape a invité tous, croyants ou non, à réfléchir sur une vérité fondamentale, à savoir que la crise de la
famille, à son tour cause la crise de la société. En fait la famille ne peut être dissociée de la vie sociale
dont
- comme le rappelle le Catéchisme de l'Eglise Catholique - elle constitue la cellule originelle.
Le S.Père explique que: loin de fermer la famille sur elle-même, l'amour authentique l'ouvre à la société
entière, puisque la petite famille domestique et la grande famille de tous les êtres humains ne sont pas en
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (12 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
opposition, mais en rapport intime et originel. En outre, le Pape invite à rechercher le modèle primitif de
la famille dans le mystère de Dieu et de Sa vie trinitaire
(Lettre aux familles).
Aux parents il propose de regarder la paternité de Dieu comme source transcendante de toute paternité
et maternité humaine
et d’accueillir les enfants comme une bénédiction de Dieu, comme l'expression
maximum de la communion entre l'homme et la femme, c-à-d. comme une occasion de sortir de
soi-même pour s'exprimer en une personne qui, tout en étant fruit de leur amour, va au-delà
d'eux-mêmes.
En ce sens la famille souhaitée par le Pape est appelée à exprimer la communion et l'unité en prenant
pour modèle le mystère de l'amour trinitaire et en se posant comme un défi à la tendance individualiste et
relativiste qui minent la société moderne.
"Frères âgés: conservons le goût de la vie"
"A mes frères et soeurs âgés" - Ainsi s'adresse le Pape - désormais octogénaire - à ses contemporains
dans sa Lettre aux personnes âgées, dans laquelle il aborde avec délicatesse et courage les divers
problèmes du troisième âge.
Avant tout J.P.II rappelle que les anciens sont les gardiens de la mémoire collective du XXème siècle, et
qu'ils ont des modèles lumineux dans l'Ecriture; puis il traite aussi de la dimension sociale de la vieillesse
et le thème de la mort. Tout cela dans la sérénité de la lumière de la foi.
Mais ce sont les paroles finales de la lettre qui ont déjà fait le tour du monde pour leur empreinte toute
personnelle. Nous vous les proposons.
"(...) Je me sens poussé, par un désir spontané, à vous faire part en toute sincérité des sentiments qui
m'animent en cette dernière étape de ma vie, après plus de vingt ans de ministère sur le Siège de Pierre et
dans l'attente du troisième millénaire, désormais à nos portes. Malgré les limitations qui surviennent avec
l'âge, je conserve le goût de la vie. J'en rends grâce au Seigneur. Il est beau de pouvoir se dépenser
jusqu'à la fin pour la cause du Royaume de Dieu! En même temps, j'éprouve une grande paix, quand je
pense au moment où le Seigneur m'appellera: de la vie à la vie! C'est pourquoi monte souvent à mes
lèvres, sans aucun sentiment de tristesse, une prière que le prêtre récite après la célébration eucharistique:
in hora mortis meae voca me et tube me venire ad te (à l'heure de la mort, appelle-moi et ordonne-moi de
venir à toi).
C'est la prière de l'espérance chrétienne, qui n'ôte rien à la joie de l'heure présente, tandis qu'elle confie le
lendemain à la protection de la divine bonté" (Jean-Paul II, 1.10.1999).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (13 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
Nouvelles de la terre bénie
Apparition de Notre-Dame à Jakov
Vous savez tous que le 12 septembre 1998 Jakov a reçu sa dernière apparition quotidienne de la Sainte
Vierge, Laquelle lui a promis de lui apparaître chaque année (jusqu'à la fin de sa vie) le jour de Noël
(rappelons que les apparitions annuelles de Mirjana ont lieu pour son anniversaire le 18 mars, et d'Ivanka
pour l'anniversaire des apparitions le 25 juin).
L'apparition commença à 15 heures et dura 10 minutes. Jakov dit que la Sainte Vierge arriva joyeuse,
vêtue d'une robe d'or, l'Enfant Jésus dans les bras.
La Madone parla des secrets et, naturellement, Jakov
n'en peut rien dire. Puis Elle nous bénit tous. Après l'apparition Jakov s'est retiré et a écrit le message que
notre Mère lui a donné:
"Chers enfants, aujourd'hui pour l'anniversaire de mon Fils, alors que mon coeur est rempli d'une
joie et d'un amour incommensurables, Je vous invite à une ouverture totale et à un abandon
complet à Dieu.
Jetez toutes ténèbres hors de votre coeur et permettez à la lumière de Dieu, à l'amour de Dieu
d'entrer dans votre coeur et d'y demeurer pour toujours. Soyez porteurs de la lumière et de
l'amour de Dieu pour tous afin qu'en vous et à travers vous, tous puissent ressentir et expérimenter
la vraie lumière et l'amour que Dieu seul peut vous donner. Je vous bénis de Ma bénédiction
maternelle".
A la fin, j'ai vu pleurer Jakov, mais c'étaient des larmes de joie car voir la Madone n'est pas une chose
commune: à son départ est ressentie une impression de vide, une tristesse. Le voyant a prié dans sa
famille, avec son épouse et ses trois enfants; j'étais également présent et nous avons récité ensemble le
Rosaire. (P.Slavko).
Nous poursuivons la relation des témoignages d'Evêques en visite à Medj., commencée dans notre
précédent numéro d'Echo:
"Medjugorje:
source de vocations"
Mgr Lukumwena, du Congo, a déclaré entre autres: "Dès le matin de mon arrivée je suis allé prier sur
la Colline des Apparitions. J'ai été profondément frappé de rencontrer de nombreuses personnes qui
priaient avec dévotion et recueillement.
Très important aussi fut le programme de prière du soir, auquel participaient un grand nombre de fidèles:
tant de personnes provenant de tous pays et parlant des langues différentes qui prient ensemble, ceci m'a
fait éprouver une joie profonde et inexprimable.
Je suis venu ici de manière privée, avec le respect officiel de la position de l'Eglise, mais mon
expérience personnelle est toute différente: en conscience je puis dire qu'il est clair pour moi que tout ce
qui advient ici (et notamment la grande affluence) ne peut être interprété autrement que par une
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (14 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
extraordinaire entreprise divine. Quant à ce qui regarde l'authenticité des apparitions, nous devons en
laisser le jugement à ceux qui ont été choisis pour cette mission, à l'intérieur de l'Eglise.
Personnellement je prie pour que le moment de cette reconnaissance intervienne bientôt. La
Madone nous a toujours dit de prier pour la paix: aujourd'hui le monde est divisé et il n'y a ni paix, ni
amour; c'est pourquoi je recommande à tous de prier dans l'humilité, avec toutes leurs forces, pour que la
paix s'établisse au plus tôt parmi les hommes.
A toutes les communautés qui souffrent du manque de vocations, je recommande de venir ici et, avec
l'esprit qu'on y trouve et qui anime la prière, certainement ils obtiendront des vocations; à vous tous qui
vivez ici, je veux dire de continuer à travailler selon l'esprit de St François, comme vous le faites déjà
maintenant.
Continuez à espérer pour qu'arrive le moment de la reconnaissance, dont nous nous réjouirons tous".
"Marie nous aime
et se préoccupe de nous"
Mgr E.L.Bataclan, Evêque des Philippines, a déclaré, avant de quitter Medj.: "Je n'ai aucune difficulté
à croire que Notre-Dame apparaît ici car le 'sensum fidelium' (le sentiment populaire) me dit que la
Vierge est ici; et aussi mon expérience de 25 ans (d'abord de prêtre et curé de paroisse, puis comme
Evêque) m'aide à reconnaître les signes spéciaux de Sa présence ici pour prendre soin de tous Ses
enfants.
Je voudrais dire à tous: Marie est une Mère qui aime et veut vraiment venir en ce monde: Elle vient et
nous dit que faire car Elle se préoccupe de nous. J'espère que le monde ouvrira son coeur et son âme
à la Bonne Mère.
Prions pour obtenir cette grâce; et que Dieu vous bénisse"
La fête de l'Immaculée. Une atmosphère de prière, de paix et de communion a régné à Medj. en ces
jours où une multitude de pèlerins se sont rendus en ce lieu pour la fête de l'Immaculée Conception. Les
pèlerins locaux étaient venus de toutes les zones du pays. De l'étranger, les plus nombreux étaient les
pèlerins venus de France, d'Italie, des USA, de Tchéquie, d'Angleterre, du Brésil, d'Autriche et de Corée.
Le jour de la fête, les pèlerins ont prié le Chapelet de la paix sur la Colline des Apparitions. Plusieurs
milliers de fidèles ont participé à la Messe du soir.
(du Bulletin de Presse)
Vicka: "C'est dans cette vie
qu'on fait déjà le choix
du paradis ou de l'enfer"
A l'occasion de la Fête de la Toussaint, la voyante a déclaré: "Comme nous a dit la Madone, déjà sur
cette terre nous faisons le choix d'aller au ciel ou au purgatoire ou en enfer. Après la mort nous
continuons à vivre ce que nous avons choisi de vivre sur la terre; en fait, chacun de nous sait comment il
vit. Personnellement je m'efforce avec tout mon coeur de faire de mon mieux pour aller au ciel. J'ai un
grand désir d'aller au paradis. Pourtant, sur la terre beaucoup choisissent le purgatoire: cela signifie qu'ils
ne sont pas complètement décidés pour Dieu. Puis, d'autres personnes choisissent de vivre dans l'enfer et
après leur mort continuent à vivre l'enfer qu'elles vivaient déjà ici.
Ce que nous vivrons après la mort dépend de nous parce que Dieu a donné la liberté à chacun. La
Madone nous a dit que beaucoup vivent seulement pour la terre parce qu'ils croient qu'après la mort tout
est fini; mais ceci est une grande erreur car la mort est seulement un passage qui nous conduit à
l'éternité". Prions pour que ces paroles nous aident à rappeler combien est précieuse chaque heure qu'il
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (15 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
nous est donné de vivre ici, sur la terre.
"La prière peut
vraiment sauver!"
Corinne, une jeune pèlerine de Medj. raconte: "Après mon premier pèlerinage à Medj. je compris que
la prière était importante. Mais un jour, faisant oraison dans ma chambre, je demandai à Jésus comment
ma prière pouvait avoir une force 'invisible' et comment moi, une fille de rien du tout, avec ma petite
prière minable, je pouvais changer les choses ou sauver quelqu'un? Cela me semblait de la fiction!
Peu après, je fis cette expérience: je priais les yeux fermés et, avec les yeux de l'âme, je vis devant moi
une sorte de gouffre. Il me semblait profond et j'entendais des cris effrayants en sortir. Je ne m'en
approchais pas car j'avais peur. Jésus me dit: 'Ici c'est l'enfer. Si tu savais, mon enfant, combien d'âmes se
perdent tous les jours!...' Je vis alors une femme blonde tomber dans ce trou affreux. Elle hurlait qu'elle
ne voulait pas y aller mais j'avais l'impression qu'on la tirait de l'intérieur. Elle s'enfonçait doucement.
Devant le désespoir de cette femme, j'ai hurlé, j'ai supplié Jésus de l'empêcher de tomber et de la sauver.
Mais il ne faisait rien et elle s'enfonçait toujours. Je pleurais de plus belle en le suppliant toujours. Il me
dit alors: 'Approche-toi du trou'. Ce que je fis. Puis il me dit: 'Penche-toi et prends-lui la main'. Je le fis et
elle se mit à remonter tout doucement. Au moment où elle était presque sortie du trou, Jésus me dit: 'Tu
vois ce que la prière peut faire?' J'ouvris alors les yeux et, toujours en larmes, je remerciai Dieu de cette
expérience; car depuis lors, je sais dans mon coeur que la prière peut vraiment sauver".
Une maison pour enfants handicapés vient de s'ouvrir à côté de Medj. dans le 'Village des enfants' à
l'initiative du P.Slavko. Une vingtaine d'enfants des bourgs environnants y sont accueillis durant la
journée, cela leur change la vie! Un beau fruit de la prière! (Renseignements: fax 00 387/88 651 444).
Chaque dimanche de l'Avent, après la Messe de 11 heures en croate, l'assemblée a été invitée à rester
dans l'église une demi-heure supplémentaire pour adorer le Saint Sacrement exposé. A l'école de la
Gospa, nous savons qu'une rencontre personnelle avec Dieu au moment de la Messe est primordiale. Or,
dans le monde, trop d'églises retentissent d'un brouhaha qui empêche le recueillement. "Chers enfants,
dit Marie, quand vous avez reçu la Sainte Communion, parlez avec mon Fils Jésus".
Une nouvelle 'croix bleue', plus haute, vient d'être érigée sur la Colline des Apparitions, à droite et en
contrebas de la première. Elle domine un enclos plat et plus vaste qui permet d'accueillir davantage de
pèlerins; Ivan et le groupe de prière s'y rendaient déjà ces derniers mois pour l'apparition du soir.
(du journal de Sr Emmanuel)
Le gouvernement chinois renforce la répression à l'égard des
catholiques
Préoccupante pour les Eglises de Chine, Hong Kong et Taïwan a été la proclamation d'un document
du parti communiste chinois, publié à la suite de l'ouverture des rapports diplomatiques entre la Chine et
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (16 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
le Vatican.
En synthèse, le document exprime l'intention du gouvernement chinois de renforcer le contrôle sur
l'Eglise officielle
et de procéder à la dispersion de l'Eglise souterraine dans le cas où celle-ci ne se
plierait pas au contrôle du gouvernement.
Quant aux rapports avec le Vatican, le document affirme que ce dernier ne devrait pas interférer dans les
affaires intérieures de la Chine sous le prétexte d'intérêts religieux.
Donc, si d'un côté semblent s'ouvrir les portes au dialogue, de l'autre paraît claire l'intention d'accroître le
contrôle sur les dix millions de catholiques présents dans la république populaire.
Laos. Les 60 mille chrétiens présents dans le territoire sont soumis à une dure répression, nous signale
l'agence Fides. Dans les prisons sont détenus au moins 40 chrétiens, coupables seulement de croire en
Jésus-Christ; et selon les nouvelles d'Amnesty International, le régime auquel ils sont soumis est
extrêmement dur.
L'Afrique est encore terre de martyrs
Ouganda. Sont morts 14 des 19 séminaristes kidnappés le 16 août 97 par des guérilleros des Forces
alliées démocratiques (Adi) - une alliance qui regroupe en son sein des extrémistes islamiques et des
soldats d'autres mouvements rebelles ougandais - qui avaient fait irruption dans le séminaire de St Jean
de Kisinga.
De ces séminaristes (tous mineurs) 2 ont réussi à s'échapper et 14 sont morts après avoir été contraints de
combattre dans les rangs des rebelles, contre l'armée régulière ougandaise.
Congo. Un prêtre, P.Georges Kakuja, a été tué par balles dans sa paroisse du Sud Kivu par un groupe
d'extrémistes locaux, parce qu'il avait refusé de collaborer avec eux. Un autre prêtre de cette paroisse a
réussi à sauver sa vie en prenant la fuite.
En Centrafrique aussi, la situation est tendue depuis qu'un groupe d'hommes armés a pris le contrôle de
deux villes à quelques kilomètres seulement de la capitale, Bangui.
Le Jubilé dans la nouveauté des rapports fraternels
Sur ce thème se sont rencontrées à Numana, du 21 au 24 octobre, les Fraternités des âmes offertes
pour réfléchir ensemble sur le chemin parcouru jusqu'à ce jour et tracer la voie vers le Jubilé.
P.Tomislav, rapporteur du Congrès, a centré les réflexions sur le contrôle de la communion dans la vie
fraternelle. Signalant les tensions qu'elle comporte, les obstacles à surmonter pour la pratiquer,
p.Tomislav apporta non une théorie, mais l'expérience concrète de sa vie communautaire.
Le climat de la réunion a été familial et la communion palpable, dépassant en fait un simple accueil
réciproque et l'on percevait la disponibilité de tous à porter dans l'amour le fardeau les uns des autres;
nous l'avons éprouvé de manière particulière dans la veillée de résurrection du samedi soir où nous avons
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (17 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
tous renouvelé, avec nos promesses baptismales, l'offrande de nous-mêmes à Dieu par le Coeur
Immaculé de Marie.
A tous les participants et à nos lecteurs, nous dédions ce bref résumé des points clés de ces journées.
1. Quel est le principal obstacle à la vie avec le prochain?
Dans la vie avec le prochain, le principal risque, c'est la peur. La peur fausse nos rapports; elle engendre
des clôtures, défenses, agressivités et fait disparaître les vertus. Où elle règne, ne peuvent grandir
l'amour, la foi, l'espérance; il ne s'agit pas ici seulement d'une peur psychologique, mais d'une attitude de
l'âme qui bloque les personnes dans l'individualisme et dans l'égocentrisme.
Non seulement la peur tue les vertus, mais elle fausse les rapports; parfois certaines personnes, pour
surmonter leur peur se présentent avec une attitude autoritaire, tyrannique alors qu'elles ne sont rien de
tout cela. Au contraire, d'autres personnes seront accommodantes, soumises, non par nature mais
seulement par crainte de perdre une affection.
2. Quel est le remède pour entrer dans la vie fraternelle?
La finalité de la vie fraternelle est de donner Dieu vivant au frère, à la soeur; mais pour que cela se
produise il faut s'immoler, il faut immoler en nous tout ce qui produit des amertumes et des guerres.
Alors, notre communion en fraternité, dans l'Esprit Saint, est une Messe célébrée, une immolation. Dieu
agit parfaitement dans une personne qui se donne, Son action libère l'âme de la peur du risque et l'ouvre
au prochain...
3. ...alors les fruits recueillis seront ceux de la vie éternelle
Les rapports en fraternité donnent les fruits de Dieu s'ils sont en Dieu. Un point important à tenir présent
à notre esprit est que le rapport avec les frères, s'il est en Dieu, engendre, sauve et sanctifie toujours,
parce que Dieu Père engendre, Dieu Fils sauve et Dieu Esprit Saint sanctifie.
Seulement ainsi nous comprendrons vraiment si nous sommes en communion entre nous, si la
communion est en Dieu ou si la fraternité vit son appel seulement à un niveau superficiel. Si nous
sommes immergés en Dieu Père, il n'est pas possible de ne pas engendrer; si Jésus est libre en nous, s'Il
s'offre en nous, prie et pardonne, il n'est pas possible de ne pas sauver les autres. Si les membres des
fraternités vivent cela, ils guérissent eux-mêmes et guérissent les autres.
4. Que sont les Fraternités?
La fraternité n'est pas un groupe ouvert, c'est un chemin 'communautaire' pour les laïcs qui sentent l'appel
à être des âmes offertes. Elle comporte un chemin d'intimité avec Dieu, en Dieu, avec les autres. Les
membres des fraternités sont des 'pèlerins' sur la route vers Dieu, qui décident d'entreprendre ce
cheminement pour progresser dans la qualité de la vie spirituelle. Dans cet appel est importante la
communion parce que seulement en elle on peut expérimenter la dynamique de la T.S.Trinité.
Il est impossible de vivre cette communion sans Dieu, c'est pourquoi vérifiez votre choix dans la vie de
fraternité.
5. Quelques éléments pour vérifier si nous vivons vraiment la communion.
Pour pouvoir vivre la communion, dans quelque forme de vie que ce soit, nous devons vivre la pureté,
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (18 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
l'obéissance et la pauvreté. Nous ne pouvons pas exprimer la puissance de Dieu en nous si notre 'moi'
prédominant ne se retire pas.
La mort de notre 'moi', l'accueil de Dieu et la communion entre nous, sont les trois pas fondamentaux
pour mettre l'offrande en pratique.
Dans la vie religieuse existent des mécanismes législatifs qui protègent des errements. Parmi ces normes,
celle qui prévoit de fréquent transferts des religieux afin de protéger leur qualité de vie. En effet, il est
reconnu qu'une personne restant toujours au même poste devient le centre de l'attention et met facilement
à la première place ses qualités; mais il est noté aussi qu'où prévalent les qualités humaines, se perdent
les dons de l'Esprit Saint. C'est important, parce que dans les fraternités fonctionne aussi cette loi.
6. Quel est l'appel des âmes offertes?
Le plus grand don de Jésus-Christ, c'est l'Eglise: la communion des hommes en Dieu; mais il est difficile
- et même impossible - de la construire sans la grâce de Dieu, dans l'Esprit Saint. La vie des âmes offertes
doit s'épanouir dans la communion d'amour sans exception; en aimant toutes les créatures. S'il y a cet
amour à l'intérieur de nous, alors les miracles deviennent un fait commun et il n'est pas difficile
d'expérimenter qu'en Dieu se trouve tout, comme ce fut le cas pour St François.
Où commence notre mission? A l'intérieur de nous et autour de nous. Si parfois nous nous sentons
écrasés, oppressés, immergés dans un abîme, ne fuyons pas, offrons-nous plutôt dans la situation où nous
nous trouvons: la fuite n'est pas une solution!
Si nous nous offrons, alors il faut permettre que le Seigneur nous porte où Il veut. Nous n'avons pas à
aller en Afrique pour être missionnaires, il suffit de rester où nous vivons et de diffuser l'amour de Dieu:
en Lui nous pourrons atteindre tout l'univers parce qu'en l'Esprit Saint il n'y ni barrière de temps ni
d'espace!
Cette communion régénèrera l'Eglise.
7. Le Jubilé, c'est entrer dans la T.S.Trinité avec l'Eglise.
Il n'est pas possible de se réaliser si l'on n'entre pas en communion avec Dieu Trine et Un. C'est
seulement dans la dynamique trinitaire de la diversité - qui, se fondant dans l'amour devient Un - que la
personne réalise la plénitude de la communion avec les autres.
Nombreux sont ceux qui pleurent et se lamentent parce qu'ils se sentent morts intérieurement, parce qu'ils
ne réussissent pas à exprimer l'amour, à écouter Dieu dans le frère, ils ne savent pas écouter le prochain
avec patience. Si nous ne sommes pas en mesure de faire cela, nous ne pouvons pas entrer dans la
communion de la T.S.Trinité; l'unique route est d'entrer dans la dynamique trinitaire selon l'exemple de
Marie.
Notre mission n'est pas une théorie mais consiste à accueillir concrètement l'amour de Dieu et à le
diffuser dans le monde. Hors de cette dynamique de la T.S.Trinité, rien de sain ne peut être réalisé.
L'Eglise nous appelle à manifester la vie de la T.S.Trinité; prions afin que cela se produise en nous et, à
travers notre offrande, également dans la vie de chaque chrétien. Nicola
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (19 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
La Reine de la Paix triomphe en Sicile et à Pompéi
Du 19 au 25 novembre 1999, P.Jozo a été missionnaire et témoin de la Madone de Medj. en annonçant
Ses messages dans les plus importantes villes de Sicile et à Pompéi.
Ce fut le triomphe de la foi et de la prière! Grâce à la prière de nombreux fidèles et religieux, les
rencontres (malgré les difficultés initiales), ont été menées à bonne fin.
Durant son périple, P.Jozo a rendu visite aux Evêques des diocèses dont il était l'hôte, excepté au Card.
de Palerme De Giorgi empêché par un engagement antérieur. L'Evêque de Messine, Mgr Marra, lors de
sa rencontre avec P.Jozo a dit: "Vous, Père, êtes témoin d'un événement extraordinaire", tandis que
l'Evêque de Pompéi, Mgr Toppi, alors qu’il prenait congé, lui a souhaité de revenir bientôt lui rendre
visite.
La Cathédrale de Marie Immaculée à Moscou, fermée depuis des décennies par le régime
communiste, a été solennellement consacrée à nouveau par le Card. Angelo Sodano, délégué du Pape, le
12 décembre 1999. Le Card. Makarski de Cracovie, l'Archevêque de Moscou Kondruziewicz et d'autres
Evêques entouraient le célébrant.
Le Patriarche Alexis, rencontrant le Card. Sodano, a assuré qu'il y aura des célébrations communes
durant l'année jubilaire.
Marie porte-t-Elle en avant dans le silence un dialogue qui semblait interrompu?
Les Papes Pie IX et Jean XXIII seront béatifiés durant l'Année Sainte, le 3 septembre. Ils seront
justement unis dans les honneurs des autels quand les mass-média, bien peu inspirés, les ont décrits
comme totalement différents dans leur ligne politique.
"Totus Tuus..." - Le jour de l'Immaculée, dans son traditionnel rendez-vous en Place d'Espagne devant
la statue de la Vierge, le Saint Père, recueillant les intentions de toute l'Eglise qui s'apprêtait à célébrer le
prochain Jubilé, a prié ainsi: Voici, aujourd'hui nous sommes à nouveau à Tes pieds, Immaculée pleine
de grâce.
Avec une intime gratitude nous transmettons au prochain millénaire la belle tradition de ce rendez-vous
dévot avec Toi. Et Toi, Immaculée Vierge Marie, prie pour nous.
Lumière sur quelques vérités de la foi chrétienne, faussées par la
mentalité sécularisée
Le théologien milanais M. Joseph Colombo, dans son livre L'existence chrétienne, nous met en garde
contre la déviation opérée par une certaine mentalité progressiste, de quelques vérités de foi.
Nous désirons offrir ci-dessous à l'attention de nos lecteurs la synthèse de quelques arguments qu'il
traite.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (20 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
La mort: La grande majorité de l'humanité, vivant dans la perspective de la vie et dans l'oubli de la mort,
retient la vie comme le bien maximum et la mort comme le plus grand mal; il est donc cohérent qu'elle
attende de Jésus Christ l'élimination de la mort, de son horizon. (...) Se produit ainsi, même diffuse, la
falsification de la vérité de la vie, parce que nous vivons sans reconnaître l'élément constitutif et
spécifique de la mort.
Il faudrait penser à cette issue, non par maladie, non par vieillesse, non par malchance, mais parce
qu'ayant tout donné, on n'a plus rien à donner.
La prière: Une tentative de contestation qui s'est fait jour dans les années 70 par un minime courant de
théologiens affirmait que ce n'est pas la prière mais la pratique de la charité qui soit l'expression typique
de l'existence chrétienne. Mais comme l'Evangile le montre, les deux sont inséparables. Il est anormal de
séparer la prière de la charité. Il vaut mieux considérer que la prière sans la charité n'est pas la prière de
l'Evangile, exactement comme la charité sans la prière n'est pas la charité de l'Evangile.
La prière n'est pas seulement une pratique chrétienne. Dans la diversité de ses formes, elle est une
pratique de toute l'humanité, mais c'est Jésus qui, en révélant le Père, se révèle à nous comme le vrai
Maître de la prière chrétienne.
La fête: Aujourd'hui, la pratique religieuse festive est généralement confinée dans un fragment défendu
avec difficulté contre la concurrence du stade, du cinéma, des randonnées... Mais au-delà de toutes les
considérations sociologiques, nous pouvons dire que le christianisme a sanctifié le dimanche, le dédiant à
la résurrection de Jésus-Christ. La résurrection est donnée à entendre comme la victoire sur la mort,
comme la libération de tous les maux, pour toujours. C'est la conscience qui fait la fête chrétienne: vive,
ce serait fête tous les jours! (Extrait de Avvenire 1er décembre)
Le grand châtiment de l'humanité a-t-il déjà commencé?
Révérend don Amorth, je désire vous adresser une demande qui, je pense, intéresse tous nos lecteurs.
Nous assistons actuellement à de grands malheurs qui se succèdent à un rythme soutenu dans ces
derniers temps. Tremblements de terre en Turquie et en Grèce: typhons et inondations au Mexique et en
Inde, avec des dizaines de millions de sans-abris; massacres en Tchétchénie et en Centrafrique; usine de
mort en pilule; fuite des radiations atomiques; désastres aériens et ferroviaires à la chaîne...; ce sont
tous des faits qui font réfléchir. Ne justifieraient-ils pas peut-être les lugubres prévisions de la fin de
millénaire, tant de fois ressassées
?
Il n'est pas facile de répondre, mais c'est beaucoup plus facile de nous livrer à leur observation avec les
yeux de la foi. Nous assistons à de nombreux faits qu'il n'est pas facile de relier entre eux mais qui nous
donnent à penser. Tout d'abord il faut noter la grande corruption dans laquelle vit la société moderne,
parmi laquelle je mets en première place la monstrueuse hécatombe de l'avortement, supérieure à quelque
guerre ou calamité naturelle que ce soit; ensuite, il faut citer l'immoralité sexuelle et professionnelle
exaltée publiquement, qui a détruit les familles et effacé les valeurs les plus sacrées; j'observe la terrible
baisse de foi qui a dramatiquement fait diminuer le nombre de prêtres (avec souvent une répercussion
dans la qualité de leur engagement et de leur incidence apostolique). Et je vois le recours à l'occultisme:
magie, cartomancie, sectes sataniques, spiritisme...
Mais d'autre part, je suis plus circonspect à considérer les tant annoncées 'punitions' de fin de siècle. Le
troisième secret de Fatima n'a pas été publié, et toutes les versions qui sont propagées sont fausses. Reste
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (21 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
valide la prophétie: "Finalement, mon Coeur Immaculé triomphera, la Russie se convertira et il sera
donné au monde un temps de paix". C'est donc une prophétie d'espérance.
Beaucoup d'autres révélations privées, qui débouchent sur une 'venue intermédiaire du Christ' me laissent
parfaitement indifférent. Regardant les faits énoncés par ma correspondante, je dirais que ce n'est pas
Dieu qui punit l'humanité, mais c'est l'humanité qui s'acharne sur elle-même. Certes, si des faits
douloureux sont attendus pour la fin de notre millénaire, nous sommes en train de les vivre pleinement: la
fuite des radiations atomiques, les pilules de mort, les manipulations génétiques, démontrent combien
l'homme peut détruire l'homme lorsqu'il perd la référence à Dieu dans ses activités.
Mais nous ne pouvons pas oublier les signes d'espérance, les gestes de générosité et la confiance même
avec laquelle nous abordons l'Année Sainte. C'est un signe clair, sûr, indiscutable de reprise, que nous
voulons souligner; pensons à la 'marche héroïque' (ainsi la prophétisa D.Dolindo Ruotolo) des voyages
du Pape qui, bien que vieux et malade, n'a rien perdu de son charisme pour galvaniser les peuples qu'il
continue à visiter, ouvrant pour la foi des perspectives qui paraissaient impensables. Ce sont des lueurs
d'aurore qui annoncent une journée de soleil.
don Gabriele Amorth
Les lecteurs écrivent
Silvia B. de Ascoli Piceno: "Cher don Angelo, j'ai connu l'Echo de Marie à Medj. et suis restée très
frappée de votre travail bimestriel qui est vraiment un 'écho' de la Sainte Vierge. Pour qui, comme moi,
voudrait retrouver toujours, dans sa vie familiale et quotidienne, l'atmosphère de prière et de vraie joie
qu'on respire à Medj., l'Echo de Marie est un véritable don!
Je vous remercie de tout coeur pour votre travail et votre apostolat. Que la Sainte Vierge vous bénisse et
vous garde toujours!".
Ivano de Schio: "... Que la Maman céleste vous comble de joie et vous obtienne toutes grâces.
Echo est dans Ses mains et est désormais inscrit dans de nombreuses âmes qui vivent les messages de
Marie; nous en sommes donc seulement aux débuts et tout continuera selon la volonté du Seigneur qui ne
cesse jamais et donne tout Lui-même, toujours!".
Danièle et Gina, de Valcova: "Bien cher don Angelo, nous avons été profondément édifiées par votre
lettre parue dans le dernier numéro d'Echo (italien, ndlr). Merci de l'exemple d'abandon à Dieu que vous
donnez malgré votre souffrance, et du témoignage de son Amour, qui passe par le Coeur de Marie...
Roberto Magagna, de Madrid: "Je suis un fervent lecteur d'Echo et vous remercie beaucoup de me
l'envoyer avec une telle ponctualité depuis déjà deux ans. Mon âme trouve un grand réconfort à sa lecture
et ma foi a augmenté".
Sr M.Barbara de Suisse: (traductrice d'Echo allemand): "Très cher don Angelo, bien souvent je suis
avec vous en pensée et journellement avec la prière... Jésus Enfant vous rendra fécond pour le Royaume
et vous donnera réconfort et consolation...".
_______________
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (22 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
Giovanni Bellini, de Padoue, un des premiers fervents collaborateurs d'Echo, homme entièrement
dévoué à Dieu, est décédé le 25 octobre 1999. Nous assurons sa famille de notre affection et prions le
Seigneur afin qu'Il se montre miséricordieux envers son fidèle serviteur.
________________
Le nouvel hôpital P.Pio à Medj. Grâce aux oeuvres, le premier noyau opérationnel dénommé Centre
Médical 'Reine de la Paix'
avance, avec le laboratoire de prothèse pour enfants mutilés; d'autres travaux
de finition des structures sont en cours.
Pour aider: CCP 11958436 'Association Solidarité et Aide pour la Maison Internationale de la Paix'. Via
Général de la Chiesa, 38/A - I-43015 Noceto (PR) Italie. Rappelons que la S Messe de chaque 1er
vendredi du mois est offerte pour les amis bienfaiteurs et qu'ils sont portés dans les prières faites au
Sanctuaire de Medj.
P.Mannes M.Ghizzardi - Alberto Gardoni
Rencontre internationale pour les prêtres
La cinquième Rencontre Internationale des prêtres "Les prêtres à l'école de Marie" se déroulera du 30
juin au 6 juillet 2000. Thème de la rencontre: "Prêtre - homme de la Sainte Trinité et serviteur du Corps
du Christ".
Les participants écouteront des interventions de P.Daniel-Ange, P.James Manjackal, P.Rufus
Pereira, P.Martin Ramoser, Don Cosimo, Sr Elvira, Fr.Jozo, Fr.Slavko.
La communauté paroissiale offre le logement à tous les prêtres pour la durée de la rencontre; il suffit
de se présenter à l'Office paroissial. La réservation peut être envoyée par fax au 00 387 88 651 888 ou
bien faite par tél. au 00 387 88 651 988.
Lettre de Don Angelo aux lecteurs...
Dans l'édition réduite italienne (n°148) a été publiée cette lettre de don Angelo:
Très chers frères et soeurs, collaborateurs et lecteurs.
De la maison de Solférino où je suis hospitalisé chez les Soeurs Bénédictines de la Charité, rendu inactif
par l'atrophie musculaire progressive et irréversible
qui s'est aggravée au cours de ces tout derniers
mois, je vous souhaite la paix.
Je passe mes journées en priant et en offrant à Dieu mon sacrifice pour tous. Je suis de plus en plus
convaincu que Dieu est juste en toutes Ses voies et saint en toutes Ses oeuvres (Ps.144) et que l'avenir est
entre Ses mains. C'est pourquoi je ne me préoccupe pas car à chaque jour suffit sa peine (Mt.6,34). Je
sais que m'attend bientôt la vraie vie où le coeur humain ne peut pas imaginer ce que Dieu a préparé
pour ceux qu'Il aime (1 Cor.2). Mais si je suis encore nécessaire, comme Saint Martin je ne refuse pas la
fatigue.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (23 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
Ce numéro réduit d'Echo est rendu nécessaire pour que les lecteurs ne restent pas 'à jeun' jusqu'au
numéro de janvier, pour lequel des âmes généreuses sont en train de se préparer afin de poursuivre la
publication.
C'est un numéro réduit qui pourtant vous apporte l'essence de notre bulletin: les messages de Marie et
leur explication, auxquels nous avons ajouté quelques nouvelles qui vous tiendront au courant des
événements.
(...)
... et aux paroissiens de Villanova-Maïardina
Par la suite, don Angelo a dicté la lettre suivante aux paroissiens qu'il a laissés, renonçant à sa paroisse le
8 septembre 1999:
Don Angelo vit Noël avec vous, même si se mouvoir, parler, écrire ou être présent ne lui est plus
possible. "Le Seigneur m'a donné, le Seigneur m'a ôté, que soit faite Sa sainte volonté" (du livre de Job).
Je me remémore un par un les fidèles que Dieu m'a confiés pendant presque 24 ans (ils auraient été
accomplis le 11 février 2000).
Le moment est venu de ne plus parler, enseigner, écrire, mais de vivre ce que je vous enseignais
auparavant. Maintenant j'entends l'appel de Jésus à lui offrir pour vous mon impotence. Mieux, je
comprends que la croix est le plus haut niveau d'union avec Jésus et d'utilité pour vos âmes. C'est
pourquoi je suis toujours content et ne pense en fait pas au futur (qui certainement ne sera pas rose)
"parce qu'à chaque jour suffit sa peine" (Mt.6,34). Je dois aussi remercier le Père des consolations
spirituelles qu'Il me donne et des incomparables soins avec lesquels je suis assisté.
Je vous souhaite aussi de savoir accueillir la croix quand Dieu l'envoie, comme Jésus a accueilli sa croix
depuis le jour de Noël où Il s'est abaissé à notre état.
Ma bénédiction et mes amitiés à tous, spécialement aux malades et aux souffrants (je me sens l'un des
leurs), aux personnes âgées, à celles qui sont seules, aux jeunes, aux enfants, aux âmes les plus proches
et à celles qui semblent plus lointaines mais ne le sont pas, aux familles en difficulté, aux collaborateurs
et aux bienfaiteurs. Je porte chacun dans mon coeur et vous bénis tous. Je forme les meilleurs voeux à
don Ivo et à don Giovanni, qui continuent ma mission dans la paroisse de Villanova-Maïardina.
A tous: Bonne Année Jubilaire.
Votre
don Angelo
Solferino, 8 décembre 1999, en ce jour de mon 74ème anniversaire.
P.S. Bien qu'elles me soient agréables, je vous demande de vous dispenser de visites si elles ne sont pas
d'absolue nécessité, car elles me fatiguent beaucoup. Merci.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (24 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]
background image
Au cours de l'année 1999 les lecteurs d'Echo francophone ont envoyé: 308.538 Fr. Que les généreux
donateurs veuillent bien trouver ici l'expression de la gratitude des bénéficiaires.
L'Echo de Marie dans les langues principales se trouve à Medj. dans les magasins Miriam et
Shalom, à droite devant l'Eglise; également à Aïn-Karim, dernier magasin de la Galerie sous l'Hôtel
International, dans la rue qui est en face de l'Eglise.
* Voyages à Medjugorje - Car journalier (très économique), partant de Trieste (à côté de la gare
ferroviaire): départ à 18h, arrivée le lendemain matin à 8h. Retour aux mêmes heures. (tél.00 40 425
001). Par mer traghetto d'Ancone, lundi, mercredi, vendredi à 21h; samedi à 22h. (fax 00 202 628,
ag.Mauro) et (00 202 296, ag.Morandi).
UNE SEULE ADRESSE POUR L'EDITION EN LANGUE FRANCAISE:
"ECHO DE MARIE REINE DE LA PAIX - B.P.4602 - 45046 Orléans Cedex 1. (France)
* Pour diffuser les messages et les vivre dès leur parution vous pouvez recevoir les quelques lignes du
message mensuel dès le 27 de chaque mois (postés le 26) et ceci en autant d'exemplaires que vous le
souhaitez; il suffit d'en faire la demande à l'adresse ci-dessus.
* L'ECHO en cassettes-audio pour non-voyants (mensuel) les personnes intéressées peuvent s'inscrire
également à cette adresse.
L'Echo de Marie Reine de la Paix est gratuit. L'oeuvre vit d'offrandes.
CCP DIJON 4480-19 R ou chèques.
Merci d'établir les Euro-chèq.en francs français à un seul ordre:
ECHO DE MARIE, B.P.4602 - F. 45046 ORLEANS CEDEX 1.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e149fr.htm (25 of 25) [9/21/2000 6:04:40 PM]

Document Outline

  • Local Disk
 


 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]