Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 148 (Novembre-Décembre 1999)

Echo de Marie Reine de la Paix 148 (Novembre-Décembre 1999)

Read the document in non-text browser version.
Other languages: Français, Italiano
Download (41.2 KB )
background image
Eco di Maria
Regina della Pace
Français 148
Novembre - Décembre 1999 -
Message de la B.V.Marie le 25 septembre 1999:
Chers enfants, aujourd'hui Je vous invite à nouveau à devenir porteurs de Ma paix.
Particulièrement maintenant, quand on dit que Dieu est loin, mais en vérité Il n'a jamais été aussi
proche de vous.
Je vous appelle par la lecture de la Sainte Ecriture à renouveler la prière dans vos familles afin que
vous expérimentiez la joie dans la rencontre avec Dieu, qui aime infiniment Ses créatures. Merci
d'avoir répondu à mon appel.
Dieu n'a jamais été aussi proche de nous
Avant d'entrer dans la méditation de ce message, comme nous le faisons d'ordinaire, je voudrais vous
rappeler le message du 25 août dernier.
La Madone nous a invités à rendre gloire à Dieu créateur et à découvrir même dans les plus petites fleurs
Sa beauté et la profondeur de Son amour par lequel nous avons été créés, à découvrir Sa miséricorde, à
renouveler la prière de remerciement. Elle nous a recommandé "que la prière jaillisse de votre coeur
comme l'eau fraîche d'une source". Je crois qu'il faut probablement penser de nouveau aux intentions que
notre Mère porte dans la prière avec Mirjana le 2 de chaque mois, la prière pour les non-croyants, pour
ceux qui n'ont pas encore l'expérience de l'amour de Dieu.
Beaucoup de chrétiens, quand ils disent "Je crois" entendent seulement dire "Je sais": ils savent ce qu'il
faut faire... mais ne le font pas. La foi n'a rien contre la connaissance des choses, contre le savoir, mais en
cela ne réside pas la foi. Par la connaissance des choses nous devons croître jusqu'à rendre gloire à Dieu,
remercier, admirer Sa beauté et Son amour. Si nous découvrons avec le coeur que notre vie est un grand
don de Dieu, que toute vie est un don merveilleux de l'amour de Dieu qui nous a créés, voici que nous
changerons, d'abord en ce qui concerne notre relation avec nous-mêmes: nous aimerons notre vie, nous
dépasserons toutes nos blessures, nous deviendrons positifs; nous pourrons également accepter toute vie
comme un immense don. Seulement ainsi pourront être stoppés l'avortement, la violence, la drogue,
l'alcool, le suicide et tous les autres maux avec lesquels nous sommes en train, ou en danger, de détruire
notre vie.
Notre-Dame développe ici une merveilleuse pédagogie: selon une expression commune 'Medjugorje est
le confessionnal du monde'; pourtant, dans les messages il n'est pas souvent question du péché.
L'approche est différente: la Sainte Vierge ne parle pas du péché, mais Elle prie pour que s'allume dans
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (1 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]
background image
les coeurs le feu, la lumière de l'amour. Quand l'amour illumine le coeur, ensuite on reconnaît tous les
problèmes, tous les péchés, toutes les destructions, tout le mal. Avec l'amour, on peut aussi se repentir.
On se repent si l'on aime. C'est ce que nous dit la Madone et nous devons continuer à découvrir l'amour
de Dieu et Sa miséricorde. Ainsi notre prière de remerciement peut-elle être renouvelée et quand cet
esprit d'action de grâce entre dans notre coeur, la prière jaillit de celui-ci, vraiment "comme l'eau fraîche
d'une source".
Poursuivons maintenant avec la méditation du message de ce mois. Marie nous invite à "devenir porteurs
de Ma paix". Naturellement, celui qui aime sa propre vie aime aussi celle des autres, il aime Dieu comme
créateur; dans son coeur il y aura la paix, de même que la force intérieure pour aller de l'avant. Dès le
tout début des apparitions, le 26 juin 1981, est venue une grande invitation: prier et jeûner pour la paix;
une grande invitation pour nous: devenir aussi porteurs de paix. On doit avoir la paix dans son propre
coeur et ensuite on peut la porter dans la famille, la communauté, dans le monde...
Mais, pour porter la paix il faut aimer, pardonner, être généreux, bons, patients; de tout cela résulte la
paix, de même que toutes ces choses sont le résultat de la paix. C'est pourquoi nous voulons vraiment
continuer à prier pour actualiser en nous cette invitation de la Madone.
Notre Mère nous demande de devenir porteurs de Sa paix de manière particulière en ces temps, quand
"on dit que Dieu est loin mais, en vérité - nous répète-t-Elle - Il n'a jamais été aussi proche de vous".
Nous savons combien sont nombreux ceux qui ne croient pas, qui nient Dieu, qui parlent d'un Dieu
lointain qui ne se préoccupe pas du monde. Nous connaissons toutes ces idées, mais il est important pour
nous de nous demander ce que nous pensons lorsque nous traversons des difficultés, des problèmes,
quand nous demandons une grâce et qu'elle ne nous est pas accordée tout de suite...
Que pensons-nous? Peut-être nous disons-nous que Dieu est loin, qu'Il ne nous entend pas, ne nous
écoute pas, ne nous exauce pas, ne nous aime pas. Bien sûr, tout ceci est erroné car c'est vraiment dans
les difficultés, dans les problèmes que Dieu veut nous être plus proche. La Madone nous assure qu'Il n'est
jamais aussi proche de nous.
Dans la Bible nous trouvons de très nombreuses expressions de la présence de Dieu: "Yahvé" signifie
"Dieu avec vous", "Dieu pour vous", "Dieu connaît votre histoire et veut vous sauver". Puis, Jésus est
appelé "Emmanuel": "Dieu avec nous". Après Sa résurrection, Jésus répète bien des fois "Je suis avec
vous". Et Dieu est avec nous surtout dans l'Eucharistie. Prions pour que le Seigneur nous accorde la grâce
de pouvoir Le sentir toujours proche et d'ouvrir notre coeur à Son amour.
Renouvelons la prière dans nos familles "Je vous invite à renouveler la prière dans vos familles".
Notre-Dame répète avec force l'invitation à la prière en famille, la prière avec les Saintes Ecritures. Déjà,
prier le Rosaire signifie prier de manière biblique. Dans ce mois d'octobre tout proche, espérons que tous
ceux qui ont oublié la prière en famille, tous ceux qui ne prient pas, s'engagent à renouveler - grâce aussi
à cette invitation de leur Mère - la prière en famille. Non seulement le Rosaire, mais aussi la lecture de la
Sainte Ecriture en la méditant et priant le Seigneur qu'Il envoie Son Esprit afin de la comprendre.
Seulement ainsi nous pourrons expérimenter la joie dans la rencontre avec Dieu "qui aime infiniment Ses
créatures", qui aime infiniment chacun de nous. L'aspiration fondamentale qui doit être dans nos coeurs,
c'est véritablement celle de découvrir l'amour de Dieu.
Par ce message, décidons-nous à vivre ce mois en étant pleins de gratitude envers la Reine de la Paix
pour Sa présence durant ces 18 ans et 3 mois et ouverts à Sa présence quotidienne, comme et quand Elle
veut.
Prière finale: Seigneur, Dieu créateur, au nom de Ton Fils Jésus, Prince de la paix, Porteur de la vraie
paix, avec Marie Reine de la Paix nous Te demandons aujourd'hui: remplis nos coeurs avec Ta paix,
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (2 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]
background image
libère nos coeurs de la haine et de toutes les choses négatives, de tout ce qui nous empêche de vivre en
paix. Donne-nous la grâce de pouvoir pardonner et nous réconcilier, pour pouvoir devenir des témoins et
porteurs de Ta paix. Accorde-nous la grâce de faire l'expérience de Ta présence, o Seigneur, dans toute
notre vie et surtout quand nous souffrons.
Bénis nos familles et remplis-les, o Seigneur, de l'esprit de prière afin qu'elles puissent, en lisant Ta
Parole, en la méditant et en priant Te rencontrer avec joie, Toi, Dieu, qui aimes infiniment chacun de
nous et toutes Tes créatures. Nous Te demandons Ta bénédiction pour ceux qui n'ont pas la paix, qui se
haïssent, qui ne réussissent pas à pardonner, pour tous ceux qui Te sentent loin, qui ne croient plus en Ta
miséricorde. Bénis, o Seigneur, surtout nos malades.
Donne-nous un amour spécial pour Ta Parole; que nous puissions la porter dans notre coeur, comme
Marie, et Te rencontrer avec joie dans la prière. Donne-nous l'expérience de Ton amour et nous serons
toujours Tiens, nous serons capables de témoigner et porter Ta paix. Bénis, o Seigneur, tous les
moribonds, tous ceux qui assistent les malades, surtout les personnes qui souffrent à cause des guerres et
des catastrophes naturelles: qu'elles puissent Te ressentir Dieu proche, Dieu aimant. Que Ta sainte
bénédiction, o Seigneur, descende sur nous tous, sur toutes les créatures, sur tout l'univers, et nous
protège de tous les maux. Au nom du Père, du Fils et de l'Esprit-Saint. La paix soit avec vous tous.
Père Slavko
Message de la B.V.Marie le 25 octobre 1999:
Chers enfants, n'oubliez pas: ceci est un temps de grâce. C'est pourquoi, priez, priez, priez!
Merci d'avoir répondu à mon appel.
PRIEZ, PRIEZ, PRIEZ
Le bref message du 25 octobre - un triple appel à la prière - est un rappel: la prière n'est pas uniquement
la demande que nos besoins soient comblés. St. Augustin donne une consigne très importante pour la
prière : laisser Dieu pencher son oreille vers notre coeur et laisser notre coeur se pencher vers l'oreille de
Dieu. C'est décisif et c'est l'art de la prière qui concerne, d'ailleurs, chaque personne sans distinction.
C'est un art qui n'a pas son origine en nous, mais vient de l'Esprit que Dieu nous a donné et qui prie en
nous, car "nous ne savons que demander pour prier comme il faut", dit saint Paul (Romains 8,6).
Penchons notre coeur vers l'oreille de Dieu et laissons Dieu pencher son oreille vers notre coeur humain.
C'est à cela que pense la Gospa lorsqu'elle nous appelle à la prière.
fra Ivan Landeka
(Curé de la paroisse de Medjugorje).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (3 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]
background image
Nouvelles de la terre bénie
Les évêques en visite
à Medjugorje
Au mois d'octobre, cinq évêques se sont rendus en visite privée à Medj.: Mgr Joseph Mugeny Sabiti et
Mgr Christopher Kakooza d'Ouganda, Mgr Stanislas Lukumwena du Congo, Mgr José de Jésus Nunez
Voloria, évêque en retraite du Venezuela, et Mgr Emilio L. Bataclan des Philippines. Nous publions les
impressions des deux évêques d'Ouganda.
Mgr Joseph Mugeny Sabiti: "Rien ne pose problème ici. Ce qui se passe à Medjugorje est véridique et
très fort. On y voit des pèlerins du monde entier. Nous vivons une époque toute particulière. A travers ce
lieu, Dieu nous donne des grâces particulières. Les personnes qui éprouvent des difficultés avec leur foi
devraient venir ici, à Medjugorje. Medjugorje est une chance, un privilège, un don tout particulier que
Dieu nous accorde par l'intermédiaire de la Bienheureuse Vierge Marie, afin de nous aider.
Le monde est dans une situation exceptionnellement difficile et il est bon d'avoir des lieux comme
Medjugorje. Les guerres, les divorces, la drogue et autres dépendances sont mauvais. Nous avons besoin
d'un lieu où nous pouvons apprendre le vrai amour, la paix véritable et la vraie foi. C'est pourquoi ce qui
se passe ici ne prête aucunement à confusion. L'expérience que l'on fait ici est plus forte qu'ailleurs. Les
gens qui vivent ici sont habités par l'esprit de prière. Je pense que les hommes qui guident l'Eglise
devraient venir ici et faire l'expérience de ce lieu. Ce lieu peut aider tout le monde à mieux vivre et à
conduire les autres vers le bien et vers Dieu".
Mgr Christopher Kakooza: " La Bienheureuse Vierge Marie apparaît à de nombreux endroits. Ses appels
à la compassion, à la prière, à la pénitence sont importants. Les appels de la Gospa à la sainteté de notre
vie, à la conversion, à la vie avec Dieu sont des appels qui peuvent nous obtenir la vie éternelle. Je pense
que la conversion et la prière sont des messages que le monde entier devrait faire siens pour revenir à
Dieu. C'est ainsi que l'on ouvre le chemin vers l'éternité".
Présentation de la "Frama"
Le 10 octobre était une journée importante pour eux, l'occasion de présenter l'activité de l'organisation
catholique "Frama" de la paroisse de Medjugorje.
La jeunesse franciscaine "Frama" est un mouvement qui rassemble les jeunes, garçons et filles, écoliers,
étudiants et ouvriers. Le but du mouvement est d'éduquer les jeunes pour une vie chrétienne active. Dans
la paroisse de Medjugorje, "Frama" existe depuis trois ans et rassemble environ 50 membres, mais
également des candidats pour la "Frama" - "Les messagers de St François". Puisque Frama rassemble des
jeunes pleins d'énergie, le but des animateurs est d'orienter cette énergie dans le bon sens.
Les activités de la "Frama" sont diverses: rencontres de prière et d'échanges hebdomadaires, participation
active dans la liturgie de l'Eglise locale (animation du Rosaire et des chants à la Messe), activités
médiatiques (rédaction d'une émission à la Radio Mir-Medjugorje, rédaction d'articles pour la presse
catholique), préparation de spectacles dramatiques, activités écologiques et caritatives, pèlerinages dans
de grands sanctuaires etc.
Cette année encore, une vingtaine de membres ont donné de leur temps sur l'île de Jakljan pour animer
les vacances des enfants et des épouses des défenseurs croates défunts. L'animation du programme de
prière et le travail avec les enfants étaient une belle occasion pour ces jeunes de rendre témoignage de
leur appartenance au mouvement franciscain. La veille de la fête de St François d'Assise, le 3 octobre, ils
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (4 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]
background image
se sont joints aux membres de trois ordres franciscains pour la liturgie de la mort de St François.
Le dimanche 10 octobre, dix-huit membres ont renouvelé leurs engagements de vivre l'évangile à la
manière de St François. Quinze candidats, ayant rempli les conditions, ont pris leurs premiers
engagements. Tous ces engagements ont été reçus par le père Ivan Landeka, curé de Medjugorje, assisté
du père Branko Rados, père spirituel de la Frama.
Le père Leonard Orec
à nouveau au Kosovo
Le père Leonard Orec, président de l'association humanitaire "Medjugorje-Mir" dont le siège est à Split,
s'est rendu une nouvelle fois au Kosovo, le 11 octobre 1999. Ses échanges avec les prêtres et la
population l'ont conduit à conclure que la situation ne s'améliore pas. L'hiver approche, et les toits des
maisons brûlées ne sont pas encore réparés.
De nombreuses personnes vivent sous des tentes à côté de leurs maisons détruites. Des organisations
humanitaires internationales se sont engagées à réparer au moins les toits des maisons abîmées, mais
jusqu'à présent, presque rien n'a été fait. Les populations manquent de nourriture, de vêtements et de
chaussures.
Il devient nécessaire de faire appel aux bienfaiteurs et aux petites organisations humanitaires capables
d'aider directement, afin que les habitants du Kosovo, surtout ceux des villages éloignés, puissent
recevoir la nourriture et les vêtements nécessaires. Il ont également besoin de meubles et de machines
agricoles. A cette occasion, nous remercions tous ceux qui ont déjà généreusement aidé la population
meurtrie du Kosovo.
Nombre de communions
et nombre de concélébrants
Au cours du mois de septembre, 120.000 communions ont été distribuées dans le Sanctuaire de la Reine
de la Paix à Medjugorje et 3010 prêtres du pays et de l'étranger ont concélébré. En octobre, ce furent
140.000 communions et 3047 prêtres, ce qui signifie 98 prêtres par jour.
Enumérer, comme c'est notre habitude, les pays d'origine des pèlerins qui se rendent à Medj. devient
impossible en raison de leur nombre. Disons seulement qu'au mois de septembre les pèlerins sont venus
de tous les continents, les plus nombreux étant originaires d'Amérique Latine.
Dans le monde catholique, le mois d'octobre est marqué par une dévotion toute particulière envers la
Bienheureuse Vierge Marie. C'est pourquoi l'affluence de groupes de pèlerins dans ce sanctuaire marial
fut très importante. Les fidèles du monde entier s'y sont rendus en pèlerinage. Les groupes les plus
nombreux sont venus des USA, de Pologne, d'Angleterre, d'Irlande, d'Autriche et d'Allemagne.
Changement des horaires du programme de prières, le soir:
Depuis le 13 septembre le programme quotidien du soir à l'église commence à 17 heures et dure jusqu'à
20 heures. 17h: chapelet; 18h. Messe suivie des prières de bénédiction et du troisième chapelet.
Adoration du Saint Sacrement : mercredi et samedi de 21h à 22h, et jeudi immédiatement après la Messe
du soir. Vénération de la Croix du Seigneur : tous les vendredis à l'église après la Messe du soir. Tous les
dimanches à 15h : Chapelet sur la Colline des Apparitions. Tous les vendredis à 15h : Chemin de Croix
sur le Krizevac. Confessions chaque soir, une heure au moins avant le début du programme du soir. Les
Messes pour les groupes linguistiques ont lieu dans la matinée comme convenu préalablement
(généralement 12h. pour les francophones-ndr).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (5 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]
background image
Méditation pour la récitation du Chapelet
1ère diz. "N'oubliez pas"
Lorsqu'apparemment peu de choses se trouvent dans le message, il faut creuser à l'intérieur de soi pour
en trouver la substance: en méditant le texte, c'est en nous que nous creusons pour nous mettre en action,
du plus profond de nous-même. Et Marie nous dit "N'oubliez pas" car si nous n'entrons pas en
nous-mêmes, nous restons superficiels; or, nous chrétiens, nous savons qu'à Medjugorje la Reine de la
Paix nous attendait pour nous demander de prier pour le monde; nous avons eu la grâce d'avoir les yeux
et le coeur ouverts sur des évolutions, sur des situations que beaucoup ne connaissent pas. Nous écoutons
notre Mère et simultanément nous sommes attentifs à ce monde qui nous agresse de plus en plus avec son
poids de catastrophes et de misères; voyant tout cela nous pourrions nous laisser démoraliser mais Marie
nous dit: 'N'oubliez pas, c'est avec vous que je veux reconstruire le monde; quelque chose est en train de
finir, de pourrir, mais dans mon petit peuple du Magnificat se trouvent tous les instruments par lesquels
je vais renverser le règne de satan.
N'oublions pas et demandons au Seigneur de raviver cette flamme qui est en nous depuis notre baptême.
2ème diz. Ceci est un temps de grâce
Pour nous qui voyons de près toutes ces choses: les guerres... la nature qui se révolte... les hommes
qu'envahissent toujours davantage la haine et la violence... les annonces mortifères... Marie nous redit
que 'c'est un temps de grâce'; le temps, c'est celui où nous vivons, c'est maintenant. C'est un temps de
grâce. Et Marie est pleine de grâce; donc, c'est le temps de Marie.
Souvenez-vous, le mois dernier notre Mère nous disait "Dieu n'a jamais été aussi proche de vous" que
maintenant. On sent que le Ciel s'approche, que le Ciel a besoin de nous. Mais si Dieu s'approche, c'est
pour faire couler Sa lumière à travers nous. Cette grâce qui doit entrer dans le monde est toute proche,
elle est à notre porte, elle vient du Ciel; elle est à l'intérieur de nous et si nous nous ouvrons, dans un
regard d'amour sur nos frères, elle va couler et se répandre sur toutes les violences, sur les persécutions...
Le temps de grâce doit déborder, il est tout près de nous: regardons le monde avec l'amour de Dieu et non
pas avec la peur. C'est par nous que Dieu veut agir, maintenant.
3ème diz. Priez!
Nous voudrions prier, nous disons des prières, mais nous nous demandons si notre coeur suit. Malgré nos
peines et nos soucis parfois très lourds, nous avons bien conscience d'être des privilégiés, d'avoir ce qui
nous est nécessaire. Nous avons l'impression qu'il y aurait quelque chose à faire pour les autres... mais
souvent notre prière patine; surtout, ne pas nous regarder soit pour nous décourager soit pour être
satisfaits de nous: Regarder le Christ. Marie nous recommande de confier chaque matin notre journée:
'Mère, je Te donne tout, absolument tout'. Comme Elle nous le disait le 25 mars, Elle le donnera à Jésus
qui transformera tout en joie dans sa Résurrection.
On ne peut pas tout donner et reprendre ensuite (et encore, il y aurait la confession, surtout ne pas se
décourager!) mais il faut toujours aller de l'avant; Dieu nous fait un cadeau merveilleux avec la liturgie.
En cette période où nous fêtons les Saints, tournons-nous vers ces frères qui nous attendent avec
impatience. Préparons cette rencontre dans la prière; n'ayons pas peur de jeûner; restons continuellement
dans un état de prière et, tous les jours associons-nous sans réserve au mystère de Marie qui a vécu
pleinement l'Evangile.
4ème diz. Priez!
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (6 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]
background image
Si nous relisons les messages que Marie nous donne, nous constatons qu'Elle revient fréquemment sur ce
thème de la prière. Mais quelquefois Elle nous dit 'Je ne peux pas vous l'imposer si vous ne voulez pas
prier'; notre Mère sent bien des résistances en nous. Nous essayons de nous échapper, de garder un peu
de notre vie pour nous... mais là encore il y a la confession qui nous permet de revenir, de couper ces
liens qui nous attachent. Et nous avons l'offrande de chaque jour, toujours nous redonner: alors, quand
nous lisons notre journal ou écoutons les informations, au lieu de les recevoir placidement ou avec une
émotion toute humaine, les recevoir dans la prière, les prendre en soi et les porter au Seigneur.
Reprenons ce texte du 18 décembre 86: "(...) Quand vous priez vous êtes tellement plus beaux. Comme
les fleurs qui après les neiges montrent toute leur beauté et dont les couleurs sont si merveilleuses qu'on
ne peut les décrire (...)". Ainsi, après la prière nous montrons à Dieu ce qui est beau en nous, pour Lui
plaire! Les gens sentiront quelque chose de plus en nous et seront attirés par cette fraîcheur qui rayonnera
ainsi et dont nous n'aurons peut-être même pas conscience.
Prions pour donner continuellement place à la prière ou à cet état de prière.
5ème diz. Priez!
La Gospa disait à Jelena le 30 mai 84: "Les prêtres devraient rendre visite aux familles, plus
particulièrement à celles qui ne pratiquent plus, et qui ont oublié Dieu. Les prêtres devraient porter
l'Evangile de Jésus au peuple et lui enseigner la manière de prier. Et les prêtres devraient eux-mêmes
prier davantage, et de même, jeûner; ils devraient donner aux pauvres ce dont ils n'ont pas besoin". Il faut
prier pour les prêtres: l'Eglise ne se renouvellera pas sans eux mais à travers eux.
Marie nous a souvent dit que nous ne pouvons pas savoir combien Elle nous aime; Elle nous aime tous!
Ceux que nous appelons 'les incroyants', notre Mère les désigne sous le vocable 'ceux qui ne connaissent
pas encore l'amour de Dieu': Pas encore? c'est un terme rempli d'espérance!
Nous sommes tous sur le même chemin: ceux qui sont devant, ceux qui sont en purgatoire et que nous
devons aider par notre prière, puis nous, avec tous ceux qui n'ont pas encore rencontré Dieu dans leur
coeur, ceux qui ne croient en rien; et nous serons entraînés vers cette prière communautaire, cet amour
auxquels la Sainte Vierge nous invite continuellement et qui prennent tous deux force dans notre prière
personnelle. Ne nous interrogeons pas sur les raisons pour lesquelles nous sommes constamment invités
à prier, que nos coeurs soient tournés continuellement vers notre Mère pour que se réalisent les plans que
Dieu notre Père lui a confiés à Medjugorje, ces plans pour lesquels notre collaboration priante est
indispensable.
P.Henri, franciscain
Rencontres de prière
en Belgique et au Luxembourg
Le Père Slavko Barbaric s'est rendu en Belgique et au Luxembourg du 17 au 20 septembre. Il nous a
raconté ses impressions, que nous publions intégralement.
"Je suis parti en Belgique le 17 septembre. Le soir même, nous avons eu l'adoration du Saint Sacrement
dans une magnifique église franciscaine à Bruxelles, en présence de 250-300 adorateurs, principalement
des pèlerins de Medj. Le 18 septembre, nous avions une journée de prière au sanctuaire national belge de
Beauraing, où la Vierge est apparue dans les années 30 de ce siècle. Elle y a particulièrement appelé à la
prière et à la conversion des pécheurs. La rencontre a commencé à 10 heures par une brève introduction
et la prière des mystères douloureux, suivie de conférences sur les messages de la Gospa, la prière des
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (7 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]
background image
mystères glorieux et, à 15 heures, l'Eucharistie solennelle concélébrée par de nombreux prêtres,
disponibles toute la journée pour les confessions.
Nous avons fini la journée par la prière de guérison. Il y avait un grand nombre de fidèles. Le Père Marc,
fondateur de la communauté missionnaire 'Tibériade', a témoigné de sa vocation et de l'activité de sa
communauté ouverte à tous, surtout aux jeunes. Il a parlé d'une manière inspirée des fruits de la
communauté et de son oeuvre missionnaire. Sa conférence a été illustrée par des images: il s'est levé et a
lâché une colombe blanche dans l'audience.
Ce n'était pas le seul signe symbolique: il a également jeté des grains de blé partout dans le sanctuaire,
pour signifier la semence de la parole de Dieu. Il a déposé quelques épis devant la statue de la Vierge
pour signifier la richesse des fruits de la parole semée. Toute cette journée a fortement démontré à quel
point la Reine de la Paix a apporté l'esprit de prière aux pèlerins qui, dans la prière personnelle, en
renouvelant la prière en famille et dans les groupes de prière, demeurent infatigables et fidèles à Ses
appels.
Après le programme je suis parti au Luxembourg avec Madame Scheer qui, avec tout sa famille, depuis
de longues années travaille à la promotion des messages de la Gospa au Luxembourg. Elle accueille un
groupe de prière dans sa maison.
Le dimanche 19 septembre, nous avons rendu visite à la famille du prince Henry de Luxembourg au
château de Fischenbach. Son épouse, la princesse Marie, native de Cuba, s'est rendue à Medj. au mois de
juillet avec 3 de ses 5 enfants. Elle a également rendu témoignage des riches expériences qu'elle y a faite
avec ses enfants, expériences qui l'aident à assumer ses responsabilités.
La rencontre était cordiale. Le superbe château magnifiquement aménagé et situé dans une épaisse forêt,
rappelle vraiment une ville bâtie au sommet d'une montagne. La lumière de la foi y brille. Au château se
trouve également une chapelle privée. Tous ensemble, nous avons fait une promenade: Le prince Henry,
successeur du trône, la princesse Marie, leur fille Alexandra (8 ans) et leur fils Sebastiano (6 ans). Nous
nous sommes arrêtés devant la statue de la Vierge située dans une grotte naturelle. Nous y sommes restés
un moment en silence et recueillis en prière. Puis, j'ai eu une surprise: la princesse Marie a proposé que
l'on chante quelque chose et a entonné (Gospa Maïka moja, Kralijca Mira).
Tout le monde s'est joint à elle. Je les ai attentivement observés, surtout les enfants. Le chant résonnait
devant la statue éclairée par les rayons de soleil. J'ai chanté avec eux, fier que dans ce château on sache
chanter même en croate, et reconnaissant à la Gospa d'avoir réussi à trouver dans le monde entier des
personnes qui L'aiment et La suivent.
Au retour la princesse Marie m'a dit doucement: "Pour moi Medjugorje est comme l'oxygène qui me
permet de respirer". Bien qu'elle soit venue à Medj. en juillet cette année, elle reviendra au mois d'août
l'année prochaine. Le prince Henry s'excuse de ne pas pouvoir venir, car dans la plupart des affaires
d'Etat il représente son père. Marie, en tant que Présidente de l'Association des handicapés, s'engage à
offrir des chaises roulantes pour les enfants handicapés d'une maison nouvellement construite au 'Village
de la mère'. Nous avons également visité la chapelle du château où nous avons salué le Saint Sacrement
et entonné encore un chant.
A 13 heures a commencé le programme de prière à la paroisse de Gilsdorf. Le Père François, curé de la
paroisse, est vraiment un homme de prière, un charismatique. L'église était comble. Nous avons prié le
chapelet et avons fait l'adoration avec la prière de guérison. A 15 heures, nous avions la Messe
solennelle, et après la Messe la prière devant la croix. Toute la cérémonie était bilingue, en français et en
allemand. Après la prière, la joie et la paix étaient manifestes.
Après un bref rafraîchis-sement au presbytère, je suis rentré à Bruxelles avec la famille Van Holm qui
diffuse infatigablement les messages de la Gospa. Les époux Robert et Dorothée (convertie du
protestantisme), ont repris tout le travail fait auparavant par Ute et Jacques Costermans. Ils publient un
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (8 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]
background image
mensuel en 25.000 exemplaires. Avec le soutien de leurs nombreux lecteurs, ils sont de grands
bienfaiteurs et soutiennent sans cesse plusieurs actions en Croatie et en Bosnie-Herzégovine. Ils
soutiennent entre autres le 'Village de la mère' où une maison a été construite grâce à leur engagement.
Le 20 septembre, je pris l'avion pour Bruxelles, pour retourner à Medjugorje. Encore une fois la
conclusion est claire: Marie, Reine de la Paix, a allumé partout et dans de nombreux coeurs la lumière
d'amour, d'espérance et surtout de prière."
Nouvelles des voyants (jointes à la méditation du 25/9, ces nouvelles ont donc un peu de retard): Vicka
est à la maison mais ne reçoit pas encore les pèlerins à cause d'un problème à la gorge; Marija est en
Italie. Ivan est parti hier pour l'Amérique; Jakov est en Italie et partira demain en mission en Pologne afin
de donner son témoignage; Mirjana et Ivanka sont chez elles. Il y a de plus en plus de pèlerins, venant de
toutes les parties du monde.
Aujourd'hui sont ici des Hongrois, Polonais, Slovaques, Tchèques, Coréens, Canadiens, Américains,
Anglais, Irlandais, et naturellement des Français, des Suisses et des Italiens... une très grande foule. Dans
ces journées, les pèlerins de langue espagnole de l'Amérique du Sud et Centrale tiennent leur congrès,
comme ce fut le cas depuis déjà quelques années. Ce sont 450/500 personnes qui travaillent assidûment
chaque jour: il s'agit principalement des leaders ou de ceux qui guident des groupes de prière ainsi que
des représentants des 'centres de la paix'.
C'est sûrement une bonne école et un bon exemple que l'école de Marie! Nous prêtres, nous leur parlons,
nous donnons notre témoignage, mais ils sont venus avec vraiment un bon programme.
Voici un exemple qui devrait être imité.
Mgr Taddeusz Wrno, Evêque de Koszalin (Pologne) nous livre ses impressions après quelques jours
passés à Medj. - De plus en plus d'Evêques du monde entier se rendent à Medjugorje. Voici ce que nous
dit Mgr Wrno: "Cette année, je fête les 25 ans de mon ordination épiscopale, mon jubilé. C'est ma
première visite à Medjugorje, où je suis venu à l'incitation du curé de Podstrzelo, au nord de la Pologne,
lui-même profondément imprégné de l'esprit de Medjugorje. Lors d'une conversation il cherchait à me
convaincre que je devais venir à Medj., et il s'est mis à ma disposition pour cela. C'est ainsi que je suis
venu.
Les expériences des personnes qui viennent à Medj. prouvent que c'est un lieu de grâce toute particulière.
Nombreux sont ceux qui se convertissent, qui reviennent sur le chemin de la vérité. Personnellement, je
prie le chapelet mais je me fatigue dès la première partie. C'est ici que j'ai peut-être pour la première fois
prié toutes les trois parties du Rosaire. Les gens prient en différentes langues, mais ce n'est pas gênant.
C'est beau à entendre.
J'ai vu qu'il y a beaucoup de confessions, de retours à la sainte Messe, à la Communion, à la communion
avec Dieu qui est ici, parmi nous. Je suis vraiment heureux qu'ici nos frères franciscains conduisent les
gens à Jésus par la Gospa, et je leur suis très reconnaissant. J'aime particulièrement le Chemin de Croix
sur le Krizevac. C'est merveilleux. J'ai également rencontré une voyante et j'ai parlé avec elle. Je suis allé
à la Communauté de Soeur Elvira, qui aide les jeunes qui souffrent de la dépendance. C'est vraiment un
merveilleux fruit des événements de Medjugorje. Hier j'ai observé les gens pendant la sainte Messe: les
jeunes, filles et garçons, les adultes, les hommes et les femmes prient à genoux, pendant des heures, se
confessent. C'est ce dont nous avons besoin. Je crois en Jésus et je n'ai pas besoin des apparitions à
Lourdes, à Fatima ou à Medjugorje, mais j'ai besoin de la nourriture que les apparitions nous indiquent et
vers laquelle elles nous conduisent. Ici, on souligne l'importance de la sainte Messe comme centre de la
vie. Il faut dire ce que Jésus-Christ a dit: 'Recevez l'Esprit Saint', l'Esprit de vérité, d'amour, 'soyez Mes
témoins partout dans le monde', dans la famille, dans la rue, à l'école, partout. Ayez le courage de faire le
signe de la croix, d'être joyeux et heureux!
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (9 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]
background image
Et enfin je souhaite à vous franciscains, de persévérer dans votre magnifique mission, de continuer d'être
des instruments entre les mains de Dieu. Je suis convaincu que le Pape actuel bénit votre service à Medj.,
qu'il pense à vous dans son coeur, car il aime aussi beaucoup la Gospa. Que Dieu, par l'intercession de
Marie, vous bénisse, ainsi que tous les pèlerins. Vous devez persévérer. C'est magnifique."
P.Ivan Landeka nous parle de la prière du Rosaire - Dans la tradition catholique, le mois d'octobre est
celui où l'on met l'accent sur la prière du Rosaire ce qui souligne, d'une part, l'importance de cette forme
de prière, sans pour autant déprécier l'immense trésor de prière de l'Eglise développé au cours de ces
deux millénaires, et d'autre part, que la prière du Rosaire s'est avérée comme une forme de prière pour
tous les âges, susceptible d'être développée de diverses manières, tout en préservant son contenu. Cette
forme de prière ouvre un large espace à même d'être enrichi de diverses manières et adapté aux
circonstances, âges et sensibilités spirituelles des personnes et des groupes les plus divers.
La prière du Rosaire, c'est 'plonger dans l'ambiance de la vie de Marie dont le contenu est le Christ'
(Guardini). La théologie de l'Eglise d'Orient appelle Marie 'Hodighitria', ce qui signifie 'Celle qui
accompagne sur le chemin vers la Face de Dieu'. A tous ceux qui prieront le Rosaire au mois d'octobre, je
souhaite d'approfondir avec Marie leur union au Christ!
fra Ivan Landeka
Ce 22 octobre P.Slavko écrivait à don Angelo une lettre émouvante, dont nous extrayons les lignes
suivantes:
"(...) Je t'écris pour te redire toute mon affection; je sais que l'oeuvre 'Echo de Marie', que tu as créée
avec tant d'amour, est grandiose. Je sais qu'actuellement tu édites 900.000 copies, en 17 langues. Le
travail que tu as fait est vraiment une grande oeuvre de la Sainte Vierge qui se sert de nous, serviteurs
inutiles.
Je veux que tu saches que nous prions pour toi et pour toutes les intentions de la Reine de la Paix. Que
Dieu te bénisse et que la Madone te protège et intercède pour toi auprès du Seigneur (...)". Fra Slavko
Barbaric
Voyages à Medjugorje - Car journalier (très économique - A-R valable un mois), partant de Trieste (à
côté de la gare ferroviaire): départ à 18h, arrivée à Medj. le lendemain matin à 8h. Retour aux mêmes
heures. (tél. 00 40 425 001).
Une seule adresse pour l'édition en langue française:"Echo de Marie Reine de la Paix - B.P.4602 -
F-45046 Orléans Cedex 1.
Pour diffuser les messages et les vivre dès leur parution vous pouvez recevoir les quelques lignes du
message mensuel dès le 27 de chaque mois (postés le 26) et ceci en autant d'exemplaires que vous le
souhaitez; il suffit d'en faire la demande à l'adresse ci-dessus.
L'ECHO en cassettes-audio pour non-voyants les personnes intéressées peuvent s'inscrire également à
cette adresse.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (10 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]
background image
L'Echo de Marie Reine de la Paix est gratuit. L'oeuvre vit d'offrandes. CCP DIJON 4480-19 R ou
chèques. Merci d'établir les Euro-chèq.en francs français à un seul ordre: Echo de Marie, B.P.4602 -
F-45046 Orléans Cedex 1.
Echo sur Internet: www.eclipse.it/medjugorje
E-mail de Mantoue: ecodimaria@mclink.it
A Medjugorje, l'Echo de Marie dans les langues principales se trouve dans le tout nouveau magasin
Shalom à droite devant l'Eglise, et maintenant également à Ain Karim (dernier magasin dans la Galerie
sous l'Hôtel International, derrière le presbytère, de l'autre côté de la rue).
Au cours des mois d'août et septembre 1999 les lecteurs d' Echo francophone ont envoyé: 35.458 Fr. Que
les généreux donateurs veuillent bien trouver ici l'expression de la gratitude des bénéficiaires.
Une nouvelle équipe se met en place pour remplacer don Angelo et, dès la prochaine édition vous
retrouverez votre journal avec toutes les rubriques et le soutien spirituel qui nous est si cher.
La santé de don Angelo ne lui permettant pas de travailler pour Echo, nous publions aujourd'hui un
numéro spécial relevé tout spécialement à votre intention dans le Bulletin de Presse, Organisme officiel
de Medj.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e148fr.htm (11 of 11) [9/21/2000 6:03:18 PM]

Document Outline

  • Local Disk
 


 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]