Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 135 (Septembre-Octobre 1997)

Echo de Marie Reine de la Paix 135 (Septembre-Octobre 1997)

Read the document in non-text browser version.
Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Italiano
Download (72.5 KB )
background image
Eco di Maria
Regina della Pace
Français 135
Septembre - octobre 1997
Orig. Italien: c.p. 149, I -46100 Mantova - A. 13, n. 9-10; Tout Courrier est à adresser à: Echo de
Marie Reine de la Paix, B.P. 4602 - 45046 Orléans, Cedex 1 - France.
Message de Marie du 25 juillet 1997:
Chers enfants, aujourd'hui Je vous invite à répondre à Mon appel à la prière. Je désire, chers enfants,
qu'en ces temps-ci vous trouviez un petit coin pour la prière personnelle. Je désire vous guider vers la
prière du coeur. Seulement ainsi vous comprendrez que votre vie est vide sans la prière. Le sens de votre
vie, vous le découvrirez quand vous aurez découvert Dieu dans la prière.
C'est pourquoi, petits enfants, ouvrez la porte de votre coeur et vous comprendrez que la prière est joie
sans laquelle vous ne pouvez pas vivre. Merci d'avoir répondu à Mon appel.
Trouver un espace
pour la prière du coeur
Avec Sa discrétion habituelle, Marie profite de ce temps propice aux vacances pour nous répéter ce à
quoi nous sommes déjà habitués (malheureusement) à entendre depuis 16 ans: l'invitation à la prière
personnelle. Notre Mère connaît bien les choses et voit que peu s'appliquent à la prière comme Elle
l'entend. Certes, on prie dans l'Eglise, on participe à la S.Messe, aux prières liturgiques, au Rosaire
(spécialement dans les groupes), et à bien d'autres formes de prière communautaire.
Mais cela suffit-il si le coeur ne s'ouvre pas à Dieu et ne change pas? Avec la prière, Dieu devient-Il
acteur dans notre vie ou restons-nous toujours les mêmes? Marie veut nous retirer de ces erreurs: de la
formalité sans le contenu... de la vie et des oeuvres qui ne partent pas du centre (c-à-d. de l'amour de
Dieu)... de poursuivre nos propres intentions et préoccupations sans nous laisser guider par l'Esprit qui
peut avoir un regard différent... de vouloir professer la foi, parler, enseigner, mais sans l'autorité de qui
est mû par Dieu parce qu'il a été avec Lui, à Son écoute.
La Madone nous invite à trouver un coin, c-à-d. un espace réservé à la prière personnelle, loin du tapage
qui nous environne et de l'assaut de nos occupations; un lieu silencieux. Prière personnelle signifie avant
tout une décision pour la prière, pour donner du temps à Dieu: ne pas prier seulement parce qu'on se
trouve parmi des personnes qui prient. Il y a ceux qui disent prier durant les tâches ménagères, en
voiture, au travail. Certes, tout cela est valable, mais là n'est pas la prière personnelle dont parle la Sainte
Vierge. Dans un message connu, Elle a expressément dit: Vous ne pouvez pas comprendre la valeur de la
prière si vous ne vous dites pas à vous-mêmes "Maintenant c'est le temps de prier, maintenant tout le
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (1 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
reste n'a pas d'importance, maintenant personne n'est important pour moi sinon Dieu" (2.10.86).
Décidez-vous à consacrer un temps dans la journée uniquement pour rencontrer Dieu dans le silence
(25.07.89). Et Jésus invitait les apôtres: Venez à l'écart dans un lieu solitaire et reposez-vous un peu. Cet
espace pour la prière personnelle pourrait être un cours d'exercices spirituels ou une retraite, (plus que
jamais opportuns, voire même indispensables pour reprendre des forces). Carlo Carretto proposait: ,Une
heure par jour, un jour par mois, une semaine par an'. L'été est le temps favorable.
Mais la prière personnelle n'est rien d'autre que la prière du coeur, à laquelle Marie - depuis tant d'années
- désire nous conduire. Prier avec le coeur, c'est donner un espace à Dieu pour qu'Il puisse me rencontrer
dans l'intimité, c'est se laisser regarder par Jésus comme dans un miroir, L'écouter et tout Lui confier. Les
apôtres ont prié avec le coeur lorqu'au retour de mission ils se réunirent autour de Jésus et Lui
rapportèrent tout ce qu'ils avaient fait et enseigné (cf Mc 6,30-31). Apprenons, nous aussi, à raconter à
Jésus les vicissitudes de notre vie et nos problèmes pour nous abandonner à Lui, pour qu'Il puisse nous
illuminer, purifier et diriger à la lumière de la vérité de Son amour.
La prière du coeur, c'est aussi me mettre simplement devant Jésus quand je ne ressens rien, pour que ce
soit Lui qui prie et oeuvre en moi. Mais, mieux encore pour nous, est conseillé d'abandonner notre prière
à Marie, p.ex. chaque jour avec les trois chapelets du Rosaire: nous constaterons avec stupeur ce qu'Elle
y ajoutera en notre faveur.
Qui a fait cette expérience du coeur comprendra que la vie est vide sans la prière, parce que le sens de la
vie est notre rapport d'amour avec notre Créateur, par l'intermédiaire de Jésus. Il faut Le découvrir, et
c'est un don, auquel pourtant nous devons nous ouvrir, comme la terre aride s'ouvre à la pluie. Il faut
faire violence à nos habitudes charnelles et à notre paresse, persévérer et attendre avec patience: à la fin
Dieu se fera sentir et nous remplira d'une joie sans égale. Sans cette joie vous ne pouvez pas vivre, parce
que toutes les joies mondaines fondées sur nous-mêmes passent vite et sont toujours dévorées par
l'appétit de conquêtes ultérieures, tandis que Jésus nous enseigne à rester dans son Amour, comme Lui
reste dans l'Amour du Père, afin que Sa joie soit en nous et que notre joie soit complète (cf Jean 15,9-11).
Seule cette joie rassasie et est durable comme Dieu.
d.A.
Message de Marie du 25 août 1997:
Chers enfants, Dieu Me donne ce temps comme un don pour vous afin que Je puisse vous enseigner et
vous conduire sur le chemin du salut. Maintenant, chers enfants, vous ne comprenez pas cette grâce, mais
bientôt un temps viendra où vous vous lamenterez pour ces messages. C'est pourquoi, petits enfants,
vivez toutes les paroles que Je vous ai données durant ce temps de grâce et renouvelez la prière, jusqu'à
ce que la prière devienne une joie pour vous.
D'une manière spéciale J'appelle tous ceux qui se sont consacrés à Mon Coeur Immaculé à devenir un
exemple pour les autres. J'appelle tous les prêtres, les religieux et les religieuses à prier le Rosaire et à
enseigner aux autres à prier. Le Rosaire, petits enfants, M'est particulièrement cher. Par le Rosaire,
ouvrez-Moi vos coeurs et Moi Je suis capable de vous aider. Merci d'avoir répondu à Mon appel.
"Ecoutez-moi! Vous regretterez ce temps de grâce"
Avec des mots voilés de tristesse, Notre-Dame nous met face à notre responsabilité de mettre à profit ou
non le temps de Sa présence parmi nous. Durant toutes ces années Elle n'a cessé de nous parler du Ciel,
d'où Elle peut voir les événements de la terre à la lumière de l'éternité: de cette vie, brève comme un
éclair, dépend notre bonheur éternel. C'est le temps où satan, avec de grands signes et des prodiges,
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (2 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
cherche à abuser, s'il était possible, même les élus (Mt 24,24).
C'est justement pour cela que Marie a obtenu de Dieu de venir en aide à Ses enfants, pour les instruire et
les guider sur la voie du salut, de manière qu'ils ne s'égarent pas. C'est pourquoi depuis 16 ans Elle nous
répète avec une prévenance maternelle quelques points pratiques qui résument tout l'Evangile. Elle fait
mémoire de toutes les paroles qu'Elle nous a données dans ce temps de grâce, c-à-d. de tout ce qui est
nécessaire pour sortir indemnes de la grande séduction. Ceux qui les vivent se sentent dans la paix de
Dieu, bien que mêlés à la confusion que satan est en train de semer jusque parmi les chrétiens. Quel don
Dieu nous a fait ainsi! Ne l'avons-nous pas éprouvé, nous aussi?
Maintenant, vous ne comprenez pas cette grâce (de Ma présence): ceux qui y correspondent n'en
comprennent pas non plus toute la portée. Mais bientôt viendra un temps où vous la regretterez; d'abord,
celui qui l'aura refusée ou ne l'aura pas prise au sérieux, regrettera l'occasion perdue. Que veut dire ce
bientôt?
Peut-être est-ce la fin prochaine des apparitions? Nous savons que le bientôt de la Bible est dit d'un point
de vue qui ne se réfère pas au temps... C'est pourquoi ce peut être un bientôt qui est pour nous lointain;
mais il signifie: CELUI QUI EST DANS LE TEMPS, QU'IL SE HATE!
Pour qui la Sainte Vierge dit-Elle des paroles aussi graves? Avant tout pour ceux qui ont accueilli les
messages, mais ensuite, passés les enthousiasmes initiaux, ont tout abandonné, préférant adopter une voie
large et plus facile. Et Elle les dit aussi pour ceux qui les ont refusés, ne discernant pas le temps de la
visite du Seigneur; et aussi pour ceux qui ergotent: "Est-ce vrai?... Ce n'est pas possible!..." Ils ont
perdu l'occasion et la regretteront. Mais nous n'aurons pas à nous glorifier si nous ne sommes pas de
ceux-là!
Accueillir et vivre Ses paroles veut dire avant tout prier. Depuis le début, il n'y a pas un message où notre
Mère ne nous exhorte pas à la prière. Marie bouleverse notre pastorale (Echo 134 p.1) basée sur la
réalisation, la mise en chantiers, l'activisme et les programmes... tout ceci bien différent de la
problématique de l'Evangile, centré sur le rapport intérieur avec Dieu d'où vient tout bien, et avant tout
l'amour envers les frères.
Et pourquoi: renouvelez la prière? Parce que si nous nous limitons à une récitation, à l'accomplissement
d'une obligation, la prière ne produit pas des fruits de vie. Faire revivre la prière signifie recommencer
toujours, car il est facile de s'endormir; cela veut dire aussi suivre les inspirations intérieures ou les
sollicitations de la Parole de Dieu et les exemples des autres, que la Madone place devant nous. Alors
nous éprouverons combien de fruits nous donnera la prière, quelle force pour vaincre le péché et elle
deviendra joie!
Mais, parmi toutes les prières la Madone nous recommande à nouveau le Rosaire. Oui, car avec lui -
nous dit-Elle - (c-à-d. avec les Ave Maria) vous ouvres votre coeur pour que Je puisse vous aider. Par
l'invitation qu'Elle fait à tous ceux qui se sont consacrés à Son C.I. nous comprenons sur qui Elle se fie
pour arriver à tous les autres: et nous commençons en étant pour eux un exemple.
En particulier, la Sainte Vierge s'adresse à tous les prêtres et les religieux pour qu'ils récitent le Rosaire.
Malheureusement nous savons que cette pratique a été abandonnée, comme archaïque, dans beaucoup
d'instituts et presbytères. S'ils savaient l'efficacité de ces trois chapelets que - depuis l'Assomption de la
première année des apparitions - notre Mère nous a demandé de réciter quotidiennement: c'est une
manière de nous abandonner entièrement à Elle et d'être protégés, comme dans une forteresse
inexpugnable, de tous les assauts de l'ennemi.
C'est le moyen d'être portés dans les bras de Marie, qui se charge des occupations et des problèmes de
notre journée et nous fait persévérer sans peine dans la grâce. Enseignons aussi aux autres à prier et nous
verrons se multiplier les grâces et les faveurs de la Sainte Vierge qui "ne se laisse jamais vaincre en
générosité et Se donne sans réserve à celui qui place en Elle toute sa confiance". (Montort, n°181).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (3 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
d.A.
Marie est Co-Rédemptrice même sans nouveaux dogmes
Aucun nouveau dogme sur la Sainte Vierge ne sera proclamé par l'Eglise, autre que les 4 déjà connus:
Maternité divine (Ephèse 431) Virginité perpétuelle (Latran 649), Immaculée Conception (1858) et
Assomption (1950), malgré le déferlement de signatures submergeant le Vatican (dans le passé 4
millions parmi lesquelles 52 Cardinaux et 500 Evêques et maintenant un mouvement qui part de l'Ohio,
USA) pour promouvoir le dogme de Marie Co-Rédemptrice, Médiatrice de toutes grâces et notre
Avocate. Autant de titres avec lesquels Elle est déjà reconnue et célébrée dans l'Eglise.
"Il n'est pas opportun d'abandonner le chemin tracé par Vatican II et de définir >> >> un dogme ex
cathedra" ont conclu récemment les experts de la Commission de l'Académie Pontificale Mariale (parmi
lesquels le P. Laurentin), interpellés par le Pape. "Nous vivons cette vérité que l'Eglise nous enseigne,
sans nouvelles définitions dogmatiques, ni nécessaires ni opportunes".
Le Pape à Paris: "Venez et voyez où habite le
Christ"
Précédée et suivie par un programme de catéchèses avec leurs pasteurs, jeudi 21 août cinq cents mille
jeunes de 140 pays accueillent le Pape devant la Tour Eiffel, par une fête qui se prolongera 1h1/2 plus
qu'il n'était prévu.
Dans la matinée de samedi, les jeunes forment une chaîne humaine de 36 km qui encercle Paris, en signe
de fraternité universelle. Le soir, 800 mille participent durant 3 heures à la veillée baptismale de prière,
pour tous les jeunes du monde. Dimanche matin, c'est un million de jeunes qui envahissent l'hippodrome
de Longchamp, et au moins 200 mille le parc avoisinant.
La température est caniculaire! Le Pape souffre de la chaleur étouffante! Pourtant, épuisé mais sans
faiblir, il porte en avant la célébration depuis 9h30 jusqu'à plus de midi quand, à l'Angélus, il fait savoir
que Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus, la Sainte des jeunes, de la ,petite voie', sera déclarée ,Docteur de
l'Eglise'; puis il annonce la prochaine rencontre internationale: "Nous nous verrons en 2000 à Rome...
Qui vivra, verra!"
Dans ce scénario triomphal, qui a abasourdi les médias français dont beaucoup étaient sceptiques
auparavant, a été accueilli un Pape tremblant mais intrépide, désormais reconnu comme unique autorité
morale écoutée du monde. Mais toute la substance de son message est enclose dans ce Maître, où
demeures-tu? Venez et voyez (J.1,38), que J.P.II a voulu comme programme de ces journées. Avec cette
phrase, le Seigneur les invitait à entrer dans un rapport direct avec Lui pour partager Son chemin
("venez") et connaître à fond Sa personne ("voyez"). Le message était clair: pour comprendre le Christ il
ne suffit pas d'en écouter l'enseignement; il faut en partager la vie, faire en quelque sorte l'expérience de
Sa présence vivante...
Mais maintenant le Christ demeure dans l'Eucharistie... et dans Son peuple, le peuple qui Le suit, Lui, le
Seigneur crucifié et ressuscité, le Maître qui a les paroles de la vie éternelle; et les hommes doivent Le
trouver.
C'est un appel dramatique aux jeunes croyants - et, à travers eux, à toute l'Eglise - pour qu'ils vivent
aujourd'hui le message de Jésus, voire incarnent Jésus Lui-même, de manière à pouvoir dire aux hommes
qui avancent à tâtons dans l'obscurité tout en cherchant ,où demeure la vérité': Venez et voyez. C'est un
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (4 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
défi qui nous investit tous, ainsi que nos communautés, dans une terrible responsabilité: nous devons être
un miroir dans lequel les hommes trouvent aujourd'hui Jésus qui peut les sauver. Si le monde ne Le voit
pas aujourd'hui, c'est notre faute, parce qu'Il nous a constitués sel de la terre, lumière du monde, et Ses
témoins!
Quelle distance entre ce prophète et les chrétiens, qui tressaillent à un tel triomphe, mais ne semblent pas
s'engager dans le chemin indiqué et parcouru par leur Pasteur. Encore plus aujourd'hui le Pape est-il
apparu dans sa personne comme le Serviteur souffrant qui cependant, en portant la Croix, est décidé à
affronter le chemin hérissé d'épines et d'incompréhensions qui conduit au troisième millénaire.
Quelques signes prophétiques de ces journées. Il a consacré une attention particulière aux marginaux et
aux plus humbles et a appelé les jeunes à un amour agissant, à l'imitation de Frédéric Ozanam, déclaré
bienheureux vendredi dans la basilique Notre-Dame: "Quand des hommes souffrent, sont humiliés par la
misère, les injustices et le mépris de leurs droits, apprêtez-vous à les servir; celui qui aime ne calcule pas,
il ne recherche pas des avantages, il agit dans le secret et gratuitement, sachant que, dans le Christ, il n'y
a personne qui soit inférieure ou supérieure".
Se référant au Baptême, administré par lui la veille à 10 catéchumènes adultes provenant de pays divers,
il affirme que "du baptême naît la force pour témoigner Jésus moyennant une vie droite et fidèle, qu'il
faut maintenir par une lutte spirituelle constante... La foi et la conduite morale sont liées.
Cela implique que dans leur existence, pour rester fidèles à leurs valeurs, les chrétiens peuvent faire
l'expérience de la souffrance que peuvent exiger des choix moraux opposés aux comportements du
monde, et donc parfois héroïques. Mais c'est la valeur de la vie bienheureuse avec le Seigneur. Chers
jeunes, votre témoignage a ce prix. Je compte sur votre courage et sur votre fidélité". Et encore: "Le
devoir du disciple du Christ est de se faire missionnaire de l'Evangile, le vivant dans le quotidien".
Il s'humilie en demandant pardon au nom des catholiques, pour l'outrage de la St Barthelemy, définie
"comme un acte contraire à l'Evangile et de motivations très obscures" (il s'agit du massacre des
huguenots protestants en 1572, pour lequel les Evêques français ont déjà demandé pardon). "Seul le
pardon offert et reçu conduit progressivement à un dialogue fécond qui scelle une réconciliation
pleinement chrétienne... Il faut purifier la mémoire personnelle et communautaire du souvenir de tous les
heurts, les injustices, les haines du passé".
C'est le enième mea culpa fait par le Pape au nom des chrétiens, après celui pour Galilée, pour la traite
des noirs, pour le baptême forcé des Indiens, pour les croisades, pour les guerres de religion, pour les
femmes, pour les juifs. Mais dans le témoignage à la vérité entre aussi son hommage significatif à la
tombe de Jérôme Lejeune, ce grand savant opposé à tout avortement.
Au regard de l'Eglise, il a dit: "Le jubilé nous invite à faire dans la foi un bilan de l'histoire de l'Eglise,
avec ses développements exceptionnels, mais aussi avec les erreurs et les divisions des chrétiens... Je sais
qu'en Occident, l'Eglise connaît une chute de la pratique religieuse et une diminution des vocations
sacerdotales et religieuses; cela signifie que l'Eglise passe par l'épreuve de la Croix et doit se rappeler que
nul n'est plus grand que son Maître".
C'est un défi exigeant que celui que le Pape propose aux jeunes et, avec eux à nous tous. Les jeunes sont
les plus sensibles aux appels de la conscience; ils aiment ce Pape et se fient en lui; c'est pourquoi il
s'adresse à eux. Pourtant, ce défi sera accepté à une condition: que les jeunes ne se contentent pas
d'applaudir et d'admirer pour l'occasion une figure charismatique, mais "qu'ils soient disposés à accueillir
le message évangélique et à le vivre dans le quotidien, même quand il se heurte à leurs idoles. Alors, ces
jeunes pourront aussi dire aux autres: Venez et voyez où demeure le Maître. Le Maître habite parmi
nous". **
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (5 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
Prier en partant de la Bible
Après son repos en Val d'Aoste, le S.Père a parlé le 20 juillet de l'opportunité offerte par l'été pour prêter
attention aux exigences de l'esprit, nous nourrissant chaque jour de la Parole de Dieu.
"...En nous révélant les horizons de l'amour du Seigneur, elle ne manquera pas d'enrichir le temps de nos
vacances et nous conduira à vivre ensuite nos activités coutumières avec une âme rénovée. En fait, la
Sainte Ecriture est source pure et éternelle de vie spirituelle et règle suprême de la foi. Elle est comme
l'eau qui désaltère et la nourriture qui alimente la vie des croyants.
C'est pourquoi j'invite tout le monde à veiller, à avoir un contact plus intense et fréquent avec la Parole
de Dieu, laissant agir en nous sa force guérissante et créatrice. Le rythme frénétique de la vie empêche
peut-être souvent nombre d'entre nous de s'approcher de la Bible comme ils voudraient. Pourquoi ne pas
mettre à profit les vacances pour l'emporter avec soi et arrêter son attention sur l'une ou l'autre de ses
pages immortelles?
Apprendre à lire l'Ecriture est fondamental pour le croyant: c'est le premier degré d'une échelle qui
s'élève avec la méditation et donc avec la prière vraie et personnelle. Prier à partir de la lecture biblique
est la voie maîtresse de la spiritualité chrétienne. Qui sait y consacrer le temps et l'engagement
nécessaires, en recueille des fruits abondants. En cette année de préparation au grand Jubilé... prions pour
que chaque chrétien et quiconque cherchant la vérité, se fasse pèlerin des S.Ecritures.
Mettre au centre la Parole de Dieu
Cellule de la vie de l'Eglise, la paroisse doit s'édifier sur la Parole de Dieu, placée au centre de tout.
Seulement ainsi se construisent les communautés chrétiennes, qui sont souvent liées uniquement par des
préceptes et formes traditionnels, ou assemblées par un activisme social ou d'agrégation.
"Cela n'a pas de sens - observe P.Enzo Bianchi, de la Communauté de Bose (VC) - que pour connaître la
Bible les chrétiens doivent aller dans les monastères ou dans des Centres de spiritualité, à des cours
bibliques, et ne puissent pas trouver l'enseignement de la Parole de Dieu justement là, où ils vivent en
commun la foi et la liturgie. De là peut-être comprend-on mieux le déferlement des sectes, qui mettent au
centre la méditation et la contemplation... Les communautés chrétiennes sont tiraillées entre le ,faire'...
une ,solidarité vague'... ou une ,socialisation qui est une fin en elle-même'... mais non vers le rapport
intérieur avec Dieu: au moins est-ce l'image que l'Eglise donne d'elle-même".
Au contraire, les chrétiens doivent se nourrir de la Parole de Dieu pour donner un sens à leur propre vie,
qui n'est pas une course aux biens terrestres mais une attente de la vie éternelle, que Jésus nous a gagnée
avec sa Résurrection, nous donnant la grâce de vaincre le péché, l'égoïsme, la mort. C'est l'espérance que
les hommes doivent trouver en nous, basée sur la Résurrection de Jésus.
Transmettre la Parole de Dieu de manière simple
La Bible contient la Parole de Dieu et nous enseigne à vivre dans la vérité, non dans l'illusion ou la
tromperie. Le premier pas est d'en affronter la lecture, avec l'aide de l'Eglise. Elle doit l'expliquer de
manière simple, comme une parole adressée par Dieu à Ses enfants pour se faire comprendre, sans
l'encombrement d'une culture et d'une exégèse; hors de la portée de nos chrétiens elles finissent par les
éloigner du sens des choses que Dieu veut leur dire. Quoi qu'il en soit, il ne s'agit pas de leur enseigner
des notions comme à l'école.
Il faut beaucoup de prière, soit en celui qui explique, soit en celui qui écoute: pour que les premiers
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (6 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
puissent transmettre la Parole de Dieu avec la puissance de l'Esprit Saint; et pour que ceux qui écoutent
puissent accueillir la Parole de Dieu, non comme une parole d'hommes, mais comme ce qu'elle est
réellement: la Parole de Dieu qui oeuvre en ceux qui croient (cf 1 Thess 2,13) et qu'ainsi leurs coeurs
comprennent bien ce que Dieu veut leur dire et soient poussés par la grâce à l'accomplir.
Par où commencer à lire la Parole de Dieu
Nous devons aussi guider les fidèles qui le désirent, à lire personnellement la Sainte Ecriture. Ils ne
doivent pas commettre l'erreur de la lire du début à la fin parce que les textes de la Bible n'ont pas été
rassemblés dans un but didactique ou pour un cheminement graduel de compréhension.
Pour ses premières armes, un chrétien devrait partir d'un Evangile simple, comme celui de Marc par
exemple, pour une première rencontre avec la personne de Jésus; puis celui de Jean servira à entrer plus
profondément dans Son mystère. Ensuite, il serait bon d'affronter les Actes des Apôtres, afin de pouvoir
comprendre comment l'Evangile est vécu dans la communauté et dans l'histoire. Puis, lire la première
lettre de St Paul aux Corinthiens, dans laquelle on entre dans le vif d'une communauté chrétienne, fruit de
cette évangélisation.
Seulement alors on peut passer à l'Ancien Testament, à la formation du peuple élu avec l'Exode suivi de
la loi d'élection et d'amour du Deutéronome. On réservera pour la fin le Lévitique, le livre d'Ezéchiel et
l'Apocalypse, écrits compréhensibles à qui est initié à un chemin de connaissance de la Bible. Même pour
la Genèse, il est bon de l'affronter avec un guide en raison de la difficulté à comprendre certaines pages
avec nos critères.
Un chemin progressif
A la lecture de la Parole de Dieu, comme s'exprime le Pape, doit suivre la méditation, c-à-d. la recherche
de ce que veut dire l'Esprit Saint dans telle ou telle parole et nous laisser pénétrer par elle, afin de
comprendre ce que Dieu attend de nous. Puis, nous servir de cette Parole pour adorer, remercier,
supplier: c'est la prière la plus authentique, qui nous a été enseignée par Dieu même. A cette prière
intérieure se prêtent surtout les Psaumes, devenus par la suite prière publique de l'Eglise.
Ce n'est pas un chemin facile, mais dans lequel les prêtres spécialement - en experts de la Parole de Dieu
- devraient guider les âmes pour les faire croître en Christ. Mais il s'agit là d'une révolution dans leurs
propres activités, que la Parole de Dieu accomplit si elle est écoutée sans a priori, pour donner la
première place à qui elle appartient. Et la première place dans notre vie appartient à l'écoute du Créateur
qui parle à Sa créature et qui nous indique le chemin de la vie.
A l'étude et à la méditation de la Parole> > de Dieu nous devrions consacrer au moins une heure par jour
pour ne pas prêcher ou parler dans le vide. De là nous apprendrons aussi la hiérarchie des valeurs, selon
le discernement de Dieu. Alors nous donnerons moins de place et de considération à ce qui, au contraire,
occupe majoritairement notre vie sacerdotale, parce que d'effet spectaculaire selon les attentes du monde.
* *
Aux lecteurs française: * Prière continuelle: Depuis que notre journal est bimestriel, il nous devient
impossible de vous en donner des nouvelles mais nous sommes certains que personne n'a laissé s'éteindre
l'enthousiasme des premiers jours. Que la Ste Vierge nous soutienne pour tenir notre engagement!
* Radio Maria sur la Côte d'Azur et le Sud de la France: F.M. 92.5/94.5 et 95.4 (Cannes). Mettons à
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (7 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
profit cet inestimable soutien spirituel: S.Messe quotidienne, Chapelet à 3h/5h45/7h3O/16h45/20h3O et
24h. Angelus/Adoration du T.S. Sacrement, etc...
Russie: liberté religieuse
et marche arrière des orthodoxes
En date du 22 juillet le président Boris Eltsine a mis courageusement son veto sur la loi approuvée par le
Parlement russe, la Douma (par 337 voix contre 5), qui limitait grandement la liberté religieuse pour les
religions non traditionnelles.
Sont considérées comme ,religions traditionnelles' celles pratiquées dans au moins la moitié des
républiques et districts; elles sont donc au nombre de trois: orthodoxe, islamique, hébraïque, bouddhiste.
Bien que présents en Russie depuis plus de 200 ans, les catholiques n'entrent pas dans cette dénomination
restrictive et, de ce fait, seront soumis à l'approbation des autorités locales (et donc à l'arbitraire des
fonctionnaires du lieu...).
La lettre claire et documentée du Pape à Eltsine a influencé sa décision de faire opposition, (avec, en
outre le danger de perdre les aides économiques des USA qui, avec la liberté religieuse, défendent les
sectes). La Douma se réunira à la fin du mois d'août et on espère que le Président réussira à faire modifier
la loi: dans la négative, elle sera renvoyée à la Cour Suprême.
Le Patriarche de Moscou Alexis, soutenu par des nationalistes et des communistes, a protesté contre le
veto présidentiel. On comprend l'alarme de la hiérarchie russe, exprimée par lui-même à Graz, du fait de
l'arrivée de tant de ,missionnaires' qui se sont lancés avec prosélytisme pour conquérir à l'Evangile
l'espace laissé vide par le communisme, ne tenant pas compte qu'il y avait déjà des chrétiens avec leur
histoire et leur hiérarchie. Bien pire a été l'invasion effrénée des sectes, qu'on ne peut comparer à l'Eglise
catholique ,soeur', bien connue des orthodoxes.
Et il y a un autre motif fondamental pour la fermeture improvisée des orthodoxes envers l'Occident: après
la chute du communisme, le pays a été envahi par la culture superficielle, anti-éducative, des mass-media
locaux, qui imitent les aspects les plus détériorés de la communication occidentale. Confrontés au risque
de perdre leur propre identité, ils ont réagi en se fermant.
Comme il est difficile de revenir au "véritable esprit oecuménique de réconciliation et de communion
réelle et ressentie, même si elle est encore imparfaite! Mais le choix oecuménique est irréversible. L'unité
des chrétiens est voulue par Jésus, demandée par une prière constante, et vécue comme une ascèse
personnelle et communautaire, selon les caractéristiques indiquées par l'apôtre Paul: humilité,
mansuétude, patience, acceptation réciproque" (Col.3,12).
Le dialogue oecuménique de Graz sera rappelé surtout par sa dimension populaire (et non seulement des
sommets) dans la recherche de l'unité. De fait on a assisté à une participation inattendue de la base. "C'a
été un moment de joie intense, voilée d'un peu de tristesse... Maintenant, nous savons plus qu'avant que
le dialogue entre chrétiens est exigeant, comme l'est la nouvelle évangélisation" a déclaré Mgr Chiaretti.
Chiara Lubich a affirmé: "La spiritualité oecuménique est vécue comme le besoin de tenir compagnie à
Jésus abandonné. La douleur des divisions qui nous séparent encore fait partie de notre approche de
l'Abandonné du Golgotha".
P.Warenfried, tout en regrettant le soutien de la hiérarchie orthodoxe au projet de loi qui limite la liberté
religieuse, affirme sur l'Echo de l'Amour qu'il n'interrompra pas l'Aide à l'Eglise en détresse offerte
depuis longtemps aux popes orthodoxes pour leur ministère.
* *
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (8 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
Nouvelles de la terre bénie
Le Festival des jeunes
,pour devenir toujours davantage fils bien-aimés'
Début août, une scène indescriptible s'offrait chaque jour à nos yeux: une foule de jeunes, venus de toutes
les parties du monde pour rencontrer Dieu, Le prier, Le louer par le Coeur Immaculé de Marie, et
s'entendre dire: Tu es Mon fils bien-aimé, thème de cette 8ème rencontre internationale des jeunes. Avec
le secours ,d'ombrelles improvisées' pour se protéger de la chaleur, et surtout l'aide de frère vent et de
quelques soeurs nuages, tout s'est bien déroulé, sous un soleil torride: prière du matin, exposés, liturgie
commune du soir (avec Rosaire, S.Messe et bénédictions), témoignage des jeunes et des fondateurs de
Communautés présents à Medj. (on notait l'absence de Fr.Ephraïm, de P.Tomislav Vlasic', ainsi que de la
voyante Marija empêchée de venir par la toute nouvelle naissance).
Joint au choeur (d'où se détachaient les frères des Béatitudes), avec de nombreux nouveaux motifs
musicaux (comme ceux de la Messe en latin) et la présence des instruments les plus variés, tout cela -
conduit avec maestria par Agostino - a donné à l'événement un ton vivant et un climat de fête. Jusqu'à un
jeune prêtre soliste à la flûte traversière, qui a bouleversé l'assemblée avec une mélodie très douce durant
l'offrande des dons!
Environ 6 mille jeunes étaient rassemblés (selon les données les plus réalistes). Les plus nombreux
venaient des pays de l'Est: 1200 Tchèques, 550 Roumains, 530 Polonais, puis des Slovaques, des
Hongrois, etc.. Beaucoup sont arrivés du Brésil, de l'Argentine et des pays de langue anglaise, outre les
habituels groupes des pays de l'Europe occidentale. Les jeunes prêtres représentaient bien la moitié des
200 présents! Le service de traduction à travers les radios portatives, a permis d'atteindre les pèlerins de
12 langues: anglaise, française, croate, italienne, allemande, tchèque, slovaque, polonaise, espagnole,
roumaine, coréenne et libanaise.
Avec l'aide d'un groupe de militaires croates avait été préparé un camp de tentes qui a abrité environ 350
jeunes. En outre, près des tentes vertes, les Filles adoratrices du Sang Précieux, la Kralijce Mira et un
groupe international de volontaires, ont assuré journellement environ 1500 repas chauds.
Le Festival au jour le jour:
Samedi 2 août, P.Joerg Moeller, psychothérapeute allemand, devenu prêtre après sa conversion à Medj.,
a exposé - avec une dynamique de joie et de fraîcheur - l'expérience de son appel, dans lequel il a vécu
l'amour insistant et jaloux de Dieu qui l'invitait à se donner totalement à Lui; et il a pressé les jeunes à
devenir de vrais apôtres, capables de répondre aux demandes du monde. L'après-midi Ivan a relaté les
circonstances de l'appel de Marie à prier chaque jour les trois chapelets du Rosaire et a conclu avec un
appel à la prière en famille, nécessaire pour que la famille trouve la paix.
En un style plein de verve, P.Cosimo Cavalluzzo a traité du baptême et de la beauté de la sainteté. Ses
interventions étaient centrées sur l'amour à donner à Jésus, qui doit être accueilli dans notre vie comme
un ami. Il a mis en garde les jeunes contre le grand danger du New Age (mélangeant indifféremment
toutes les religions) et nous a rappelé que dans le baptême, Dieu nous a appelés à être Ses fils de
prédilection; par la volonté de Jésus, nous sommes devenus aussi les fils de Marie.
"Tu dois sentir Sa délicate présence de Mère. Quand tu es dans l'épreuve, sur la croix, quand tout est
sombre, tu ne dois pas avoir peur: appelle Marie. Elle ne t'abandonnera pas. Quand toi, jeune, cherches
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (9 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
tendresse et amour, tu as tendance à te jeter dans le monde et à t'abrutir, absorbant, telle une éponge, tant
de poison! Non! Quand tu cherches tendresse et amour, va tout de suite à Marie, jette-toi entre Ses
bras..." Dans la soirée s'est déroulée la longue procession Eucharistique dans les rues de Medj., décorées
pour la fête, avec une grande et émouvante participation.
Dimanche 3 août, P.Gianni Sgrega, fondateur de la Communauté mariale ,Oasis de la Paix', commentant
Et vous, qui dites-vous que Je suis? a fait une bonne analyse des plus grands défis contemporains. Citant
la devise ,l'homme est celui qui mange', il releva qu'on peut l'interpréter selon la vision matérialiste (tu
manges, donc tu es seulement matière), soit en référence à l'Eucharistie, comme les Pères de l'Eglise nous
le proposent: tu manges le Christ, donc tu deviens Christ. Il a conclu: "de communion en communion ta
vie doit se transformer toujours davantage, dans l'humanité et dans la divinité de Jésus".
P.Gianni a confié sa crainte initiale et son refus de se consacrer à la Vierge, jusqu'à ce que - dans l'action
de grâce d'une S.Messe célébrée dans la chapelle des apparitions proche de l'autel principal - il entende
clairement (au point de regarder autour de lui s'il y avait quelqu'un), ces mots: Donne-toi tout à Moi.
"Depuis lors, conclut-il, je ne fais plus rien sans la Madone".
Lundi 4 août ce fut l'intervention de ce volcan de vitalité qu'est Soeur Elvira, fondatrice des diverses
,Communauté Cénacle' pour les toxico-dépendants. En un langage coloré et ,poivré', elle a parlé de la
situation des jeunes qui sont drogués du fait des vices du monde et - avant cela - par l'hyper-protection de
leurs parents mêmes, qui veulent les tenir sous leurs ailes jusqu'à ce qu'ils deviennent ,vieux garçons et
vieilles filles'.
Elle a rappelé l'importance de la prière comme unique vraie réponse à tous les problèmes de la vie. Puis
elle a remémoré les moments de sa jeunesse quand elle laissa tout avec décision et quitta la maison pour
se faire Soeur, se jetant dans les mains de la Providence. Elle nous dit avec quel amour elle suit ses
jeunes, ne leur épargnant pas les remontrances. Et eux lui donnent en échange une visible et sincère
affection; de coeur, ils lui ont dédié leur récital.
Ensuite est venu l'un de ses jeunes, Stéphane, qui se prépare à devenir prêtre dans la Communauté. C'est
lui qui nous a révélé que Sr Elvira a attendu 12 ans en travaillant à la cuisine dans l'obéissance à sa
Congrégation, avant de réaliser son appel à fonder la Communauté. Dieu sait faire de belles choses - a dit
Sr Elvira - en dansant et en chantant sur l'estrade "Il Ressuscita" dans une explosion de joie, s'unissant à
tant de ses jeunes et à Vicka, confirmant ainsi que, si Dieu fait attendre, c'est parce qu'Il veut que nous
mûrissions dans l'amour, jusqu'à entraîner le monde entier. Dans l'après-midi du même jour, il y eut les
témoignages de quelques-uns de ses jeunes. Ont suivi les voyants Vicka, Jakov, Mirjana et Jelena.
Emotionnant et d'une exceptionnelle réussite le programme du soir "Viens et vois" proposé par les jeunes
de la Communauté Cénacle; ils l'ont préparé depuis 4 mois avec un grand engagement, allant jusqu'à
renoncer à de nombreuses parties de football. Dans la parabole du Père miséricordieux, adaptée aux
jeunes de l'an 2000, ils ont raconté la vie du drogué, qui débute dans l'indifférence du monde et parvient
au comble de la bassesse, jusqu'à ce que, de l'enfer, l'Esprit Saint lui fasse hurler "Papa!".
Alors le Père, le voyant dans ce triste état, bouleversé, court à sa rencontre, se jette à son cou et
l'embrasse. Et Il lui offre la force guérissante de la Communauté avec son programme de vie
évangélique, de prière et de travail qui porte à la résurrection. Pour vaincre la mort, Jésus continue à
rester suspendu à la Croix pour moi, m'offre Marie et me donne l'Esprit qui est vie: voici le message
explosif et concret incarné en ces jeunes, débordants de joie. En eux, quels talents ensevelis par le monde
et la drogue, Dieu a-t-Il fait venir à la lumière!
Mercredi 5 août, anniversaire de Marie. P.Jozo, curé de Medj. au moment des premières apparitions, a
parlé et prié avec son charisme bien connu impétueux et tenace. Avec des mots passionnés, il a donné
une synthèse des messages de la Sainte Vierge à Medj. au cours de ces 16 années. Il nous a invités
ensuite à graver dans nos coeurs la Parole de Dieu, qui doit devenir vie dans notre vie: "Permettons à
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (10 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
Dieu d'écrire sa Parole dans nos coeurs - a-t-il dit - même s'il nous en coûte de la peine et beaucoup de
prières, des prières sanglantes".
Alberto Bonifacio a donné son témoignage de porteur d'aides, rappelant le sacrifice silencieux et
héroïque de nombreux amis, parmi lesquels Fabio, Sergio et Guido, tombés le 29 mai 93 à Gornji Vakuf,
alors qu'ils portaient secours aux populations de Bosnie, épuisées. C'est Jésus qui nous appelle encore à
l'aide en Ses pauvres, nous rappelant: Ce que vous aurez fait au plus petit d'entre les Miens, c'est à Moi
que vous l'aurez fait.
Après la S.Messe du soir, les jeunes ont chanté en 17 langues, et joué à perdre haleine. Ils s'exprimaient
ainsi auprès de la Reine de la Paix. Ceux qui ont remporté le plus grand succès furent les Libanais et les
Coréens.
Mercredi 6 août à l'aube de la Fête de la Transfiguration, des milliers de jeunes ont terminé le Festival sur
le Krizevac' avec le S.Rosaire et la participation à l'Eucharistie présidée par P.Slavko. Celui-ci leur
confia le mandat de devenir les fils privilégiés, dans la lumière et dans l'écoute du Fils Bien-aimé Jésus
Christ, à l'école de la Reine de la Paix et Mère de toute prédilection de Dieu. Ainsi s'est terminé le
Festival, qui revêt chaque année un visage plus beau.
(Alexandre et C.)
Observations
1. Toute l'organisation et le déroulement du Festival ont été articulés autour du P.Slavko Barbaric', qui
savait résumer et harmoniser les exposés, et intervenir au moment opportun; il a en outre réussi à créer
un climat d'écoute et de ponctualité, affrontant avec calme et sang-froid les situations les plus diverses.
2. Il a eu un soin particulier pour orienter les jeunes vers le Sacrement de la Réconciliation (ou
confession) et on notait que les exposants, d'un commun accord, mettaient en relief cet acte fondamental,
comme point de départ pour un chemin vers Dieu. Chaque jour, plus de 40 prêtres étaient disponibles
pour les confessions, ce qui n'empêchait pas que les pénitents, en longues files, aient parfois dû attendre
plus de deux heures pour recevoir le pardon et l'embrassement de Dieu
3. L'adoration continuelle jour et nuit devant le T.S.Sacrement dans la chapelle de la Kralijce Mira, a été
le centre spirituel du Festival. Béni soit Dieu car, toujours davantage, les jeunes découvrent le don
merveilleux de la contemplation silencieuse de Jésus Eucharistie.
4. Leurs discours partant d'expériences personnelles et non de seules choses théoriques, les intervenants
ont permis aux jeunes de voir dans les prêtres des interlocuteurs apportant compréhension et aide dans
leurs problèmes, leur faisant ressentir l'Eglise plus proche dans leur difficile chemin.
5. A l'intérieur du Festival, la touche décisive a été donnée par Sr Elvira et ses jeunes: la joie et l'amour
qu'ils exsudent ont ébranlé beaucoup de coeurs, les portant avec décision à une foi plus profonde dans le
Dieu de l'amour et de la miséricorde.
Puis, les voyants ont le don de communiquer avec facilité les contenus de la vie chrétienne, faisant
transparaître la simplicité même de Marie quand Elle leur parle, et - à travers eux - à nous dans Ses
messages si profonds.
6. Mettant à profit la disponibilité des jeunes et la grâce particulière de Marie, quelqu'un a senti
l'exigence que l'on aide aussi les jeunes dans le choix de dynamiques spirituelles concrètes pour l'avenir,
nécessaires pour un chemin de croissance dans leur rapport avec Dieu. Mais évidemment, la multiplicité
des voix nuit à cette réalisation.
7. Pour certains, le programme trop intense a empêché l'approfondissement nécessaire et la décantation
des idées, parce qu'il n'y avait pas un espace de temps suffisant pour la réflexion. Mais nous pouvons
dire, sans exagérer, que le Festival a été pour tous un grand don de Marie: Aux jeunes pour lesquels il
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (11 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
s'agissait d'une première expérience, il a permis de découvrir Dieu dans leur vie, et donc le sens de leur
propre existence Aux autres, qui étaient déjà en chemin, a été offerte la confirmation qu'on ne combat pas
l'ennemi avec ses propres forces, mais avec les armes de la lumière, qui partent de la prière du coeur,
comme l'a toujours rappelé Marie dans Ses messages. (Danièle)
Le jour anniversaire, 25 juin...
... après la longue prière de guérison du P.Jozo sur les malades, tandis que la foule se dispersait
lentement, un groupe de Polonais avec Sr Alessandra, continua à prier jusqu'à une heure avancée de la
nuit devant l'autel extérieur, en cercle autour d'une fillette, Justine, toute recroquevillée dans son fauteuil
roulant. Deux Italiennes de Finale Emilia (MO), parmi lesquelles Mirella Pincelli qui a relaté le fait sur
Antenne 1 (ital), ont voulu également rester, attirées par ce groupe ardent, et ont imposé les mains sur
l'enfant (une sur sa tête, l'autre sur les jambes, qui avaient l'apparence de deux tubes...).
A un certain moment Justine a commencé à battre des pieds et d'un voix étouffée a crié "Jésus!"; puis,
aidée de sa maman qui lui tendait les mains, elle a commencé à marcher, montant l'escalier et tournant
autour de l'autel. Le groupe, très ému, chantait: "Gloire à Dieu!" Mais tandis que la maman invitait la
fillette à redescendre, celle-ci continuait à marcher... Nous savons que des centaines de cas semblables
sont enregistrés dans la Paroisse et témoignent que Marie n'est pas venue en vain visiter les hommes, et
laisse souvent des signes, même très discrets comme ce fut le cas pour celui-ci. (M.P.)
* Voyages à Medj. Cars journaliers de Trieste (40m à droite en sortant de la gare ferroviaire): départ à
18h, arrivée à Medj. le lendemain à 8h du matin. Retour aux mêmes heures. (tél 00 39 40 42500; A-R
env.600 FF. Par mer, traghetto d'Ancone lundi, mercredi, vendredi 21h - samedi 22h. ag.Mauro tél.00 39
071 55218, fax 00 39 202 618 ou ag.Morandi tél.00 39 071 204 915, fax 00 39 202 296.
Jelena et son expérience:
Comment la Madone a enseigné à prier avec le coeur
Jelena Vasilj, 25 ans, qui étudie la théologie à Rome, en vacances à Medj. s'adresse souvent aux pèlerins,
avec la sagesse que nous lui connaissons, à laquelle s'ajoute maintenant la précision théologique. C'est en
ces termes qu'elle a parlé aux jeunes du Festival:
Mon expérience est différente de celle des six voyants... En décembre 1982 j'ai fait l'expérience de mon
Ange gardien et plus tard, de la Sainte Vierge qui me parlait dans le coeur. Le premier appel a été celui
de la conversion, de la pureté du coeur, pour être ensuite en mesure d'accueillir la présence de Marie...
L'autre expérience est relative à la prière et aujourd'hui, je vous parlerai seulement de celle-ci. Pendant
tout ce temps, ce qui a été le plus encourageant, ç'a été que Dieu nous appelle, et ensuite Se révèle
comme Celui qui est, qui était, et qui sera toujours. Ma première conviction est que la fidélité de Dieu est
éternelle. Cela veut dire que c'est non seulement nous qui cherchons Dieu, ce n'est pas la solitude qui
nous pousse à Le chercher, mais c'est Dieu Lui-même qui, le premier, nous a trouvés.
Que nous demande la Madone? Que nous cherchions Dieu, Elle demande notre foi; et la foi est la
pratique de notre coeur et non seulement une chose! Dieu parle mille fois dans la Bible, Il parle dans le
coeur et demande sa conversion; et le coeur est ce lieu où Il veut entrer, c'est le lieu de la décision; et
c'est pourquoi la Madone à Medj. nous demande de prier avec le coeur, ce qui signifie se décider et se
donner totalement à Dieu... Quand nous prions avec le coeur, nous nous donnons nous-mêmes. Le coeur
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (12 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
est aussi la vie que Dieu nous donne, et que nous voyons à travers la prière.
La Madone nous dit que la prière est vraie seulement lorsqu'elle devient don de nous-mêmes; et encore
ceci: quand la rencontre avec Dieu provoque en nous notre remerciement, c'est le signe le plus évident
que nous L'avons rencontré. C'est ce que nous voyons en Marie: quand Elle reçoit l'invitation de l'Ange
et visite Elisabeth, alors naît dans Son coeur le remerciement, la louange. Notre-Dame nous disait de
prier pour recevoir la bénédiction; et cette Bénédiction était le signe que nous avions reçu le don: c-à-d.
que nous étions agréables à Dieu.
Notre Mère nous a indiqué différentes formes de prière, p.ex. le Rosaire... La prière du Rosaire est très
efficace parce qu'elle inclut un élément important: la répétition. Nous savons que le seul moyen d'être
vertueux est de répéter le nom de Dieu, de l'avoir toujours présent. C'est pourquoi dire le Rosaire signifie
pénétrer le mystère du Ciel, et en même temps, en renouvelant le rappel des mystères, les hommes sont
sauvés.
La Gospa nous a convaincus qu'après la prière des lèvres il y a la méditation et ensuite la contemplation.
Il est bon de faire une recherche intellectuelle de Dieu, mais il est important que la prière n'en reste pas là
mais aille un peu plus loin; elle doit atteindre le coeur. Et cette prière ultérieure, c'est le don que nous
avons reçu et qui nous permet la rencontre avec Dieu. Cette prière est silencieuse. Ici la Parole nous
habite et porte du fruit. L'exemple le plus lumineux de cette prière silencieuse est la Sainte Vierge Marie.
Ce qui nous permet principalement de dire ,oui' c'est l'humilité.
La plus grande difficulté dans la prière est la distraction et aussi la paresse spirituelle. Ici aussi, c'est
seulement la foi qui peut nous aider. Je dois me recueillir et demander à Dieu de me donner une grande
foi, une foi forte. La foi nous donne de connaître le mystère de Dieu; alors notre coeur s'ouvre.
Relativement à la paresse spirituelle, il n'y a qu'un remède: l'ascèse, la croix. La Madone nous appelle à
voir cet aspect positif du renoncement. Elle ne nous demande pas de souffrir pour souffrir, mais pour
donner de l'espace à Dieu. Même le jeûne doit devenir amour, nous porter à Dieu et nous permettre de
prier.
Un autre élément de notre croissance est la prière communautaire. La Sainte Vierge nous disait toujours
que la prière est comme une flamme et tous ensemble nous devenons une grande force. L'Eglise nous
enseigne que notre adoration ne doit pas être seulement personnelle, mais communautaire et nous appelle
à nous réunir et à croître ensemble. Quand Dieu se révèle dans la prière, Il nous révèle nous-mêmes et
aussi la communion mutuelle. La Madone met au-dessus de toute prière la Sainte Messe. Elle nous disait
qu'à ce moment le Ciel descend sur la terre. Et si après tant d'années nous ne comprenons pas la grandeur
de la S.Messe, nous ne pouvons pas comprendre le mystère de la Rédemption.
Comment la Sainte Vierge nous a-t-Elle guidés au cours de ces années? Ce n'a été qu'un cheminement
dans la paix, dans la réconciliation à Dieu le Père. Le bien que nous avons reçu n'est pas notre propriété
et donc n'est pas seulement pour nous... Elle nous a adressé à notre curé d'alors pour débuter un groupe
de prière, nous a également promis de nous guider Elle-même et nous a demandé de prier ensemble
pendant 4 ans. Pour que cette prière soit enracinée dans notre vie, au début La Gospa nous a demandé de
nous rencontrer une fois par semaine, puis deux, puis trois fois.
1. Les rencontres étaient très simples. Le Christ était au centre et nous devions réciter le rosaire de Jésus,
qui est centré sur la vie de Jésus aux fins de comprendre le Christ. Parfois Notre-Dame nous a demandé
le repentir, la conversion du coeur, et si nous avions certaines difficultés avec des personnes, nous
devions demander pardon avant de venir prier.
2. Par la suite, notre prière est devenue toujours plus une prière de renoncement, d'abandon et de don de
nous-mêmes, dans laquelle il fallait donner à Dieu toutes nos difficultés: ceci durant un quart d'heure. La
Madone nous a appelés à donner toute notre personne et à Lui appartenir totalement. Après cela, la prière
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (13 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
devenait une prière d'action de grâce et finissait avec la bénédiction. Le Notre Père est l'essence de tous
nos rapports avec Dieu et chaque rencontre se terminait avec le Notre Père. A la place du Rosaire, nous
disions les sept Pater, Ave et Gloria, surtout pour ceux qui nous guident.
3. La troisième rencontre de la semaine était consacrée au dialogue, l'échange entre nous. La Madone
nous donnait un thème et nous en parlions; Notre Mère nous disait qu'ainsi Elle se donnait à chacun de
nous et partageait notre expérience, et que Dieu enrichissait chaque participant. La chose la plus
importante est l'accompagnement spirituel. Elle nous a demandé d'avoir un guide spirituel parce que,
pour comprendre la dynamique de la vie spirituelle, nous devons comprendre la voix intérieure. Cette
voix intérieure que nous devons chercher dans la prière, c-à-d. la volonté de Dieu, la voix de Dieu dans
notre coeur. (4 août 1997)
"Les prêtres à l'école de Marie"
Ce fut le thème développé au cours des 4 jours de retraite pour les 120 prêtres, venus de toutes les parties
du monde. Elle était animée par les PP.Slavko, Cosimo Cavalluzzo de Naples, et durant une journée par
P.Jozo. Ce fut une réelle bénédiction et il fut décidé d'en prévoir une autre pour l'an prochain. "Beaucoup
de prêtres ont témoigné avoir redécouvert la prière et aussi la joie d'être prêtres, l'Eucharistie, et surtout la
Confession" a dit P.Slavko.
Mirjana n'a pas caché que Notre-Dame veut la sainteté des prêtres, et le peuple l'exige aussi. Ivan a
rapporté les paroles que la Vierge leur a adressées durant l'apparition, au cours de laquelle les prêtres
priaient en union avec lui: "Soit loué Jesus-Christ, mes chers enfants. Quand Je vous vois ici, Je suis dans
la joie. Je vous bénis de Ma Bénédiction Maternelle. Que le renouveau spirituel commencé ici continue
dans vos paroisses. Chers enfants, ne soyez pas fatigués d'inviter tout le monde à la prière! La Mère
priera son Fils pour vous. Donc, priez, priez, priez! Allez dans la paix de Dieu.
A de nombreuses reprises la foule présente s'est montrée bouleversée en voyant la troupe dévote des
prêtres durant les célébrations. Soeur Emmanuel a recueilli quelques confidences. Un prêtre de 35 ans:
"Je n'avais jamais vu ça! Dans toutes les retraites faites avant, on faisait travailler la tête. Ici on remue le
coeur!"
Un prêtre polonais dit: "J'ai reçu la grâce de ne plus avoir peur de parler aux autres. Une grande paix m'a
envahi tout entier. Je vais amener mes confrères et toute ma famille!" Et un curé de paroisse: "Je savais
avec ma tête que la prière était importante, mais ici, je l'ai expérimentée comme le fondement de ma vie.
J'ai décidé d'y consacrer beaucoup de temps.
Quant au jeûne, je vais commencer par le faire un jour par semaine. C'est indispensable!". En effet, aucun
de ces prêtres n'est reparti de Medj. comme il était arrivé...
(A.M.)
Un Evêque de Tanzanie: apprendre à porter la Croix - Durant son voyage à Rome où il a été ordonné
Evêque le 29 juillet, Mgr Damien Kyaruzi - de la Tanzanie - a rendu visite à Medj. «Les pèlerins qui
viennent ici - a-t-il déclaré - découvrent le don de la vie et Dieu qui en prend soin; ils reviennent à Dieu,
comprenant les lois de la vie et deviennent des messagers de paix... Sur le Krizevac' on apprend à porter à
son accomplissement son propre devoir, en regardant et suivant la voie de la Croix de Jésus...»
Un Evêque du Cameroun: mettons à profit ce temps de grâce - Mgr Adalbert Rdzana, Evêque de
Mbalmayo au Cameroun, est venu à Medj. mi-juin. "Ici je vois, a-t-il dit, une réalisation de l'Evangile
dans la situation de l'homme d'aujourd'hui. La Vierge parle très simplement et dans Ses messages il n'y a
ni menaces ni peur mais le rappel à l'amour et à la confiance en Dieu, auxquels s'oppose le péché. Leur
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (14 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
contenu est conforme à l'Evangile et à la Tradition. La Vierge nous invite à accueillir les sacrements qui
nous donnent la vie divine et à les vivre, surtout la Réconciliation et l'Eucharistie...
L'Eglise fait bien de prendre ses précautions, parce que les événements ne sont pas encore terminés, mais
ici il arrive depuis longtemps beaucoup de belles choses. Ce que je recommanderai davantage à mon
retour, c'est la conversion et la consécration. La Vierge nous répète continuellement de nous libérer du
péché et de nous ouvrir à l'amour de Dieu. J'invite tous à mettre à profit ce temps de grâce que Dieu nous
accorde au moyen de Marie..." (V/Echo 134 p.5).
L'Archevêque colombien, (et non écossais comme annoncé précédemment), Mgr Fabio Betancourt
Tirado est venu à Medj. pour l'Anniversaire avec un groupe de pèlerins de son diocèse de Manizales. De
retour de la Terre Sainte et en route vers Rome, il nous a dit: "C'est la première fois que je viens en ce
lieu, et ici je perçois la présence de Dieu. Je ressens la grâce que Dieu donne à Ses fidèles par Sa Mère.
Ici, la Sainte Vierge nous invite à écouter le Seigneur, qui nous demande par Elle de nous convertir et de
nous faire porteurs de paix".
P.Slavko et Vicka en mission aux Pays-Bas - De Hollande aussi (l'un des nombreux pays secoués par
une profonde crise religieuse), continuent à arriver des pèlerins à Medj. Avec le temps, ils sont devenus
auprès de leur peuple, des témoins des messages de la Madone. [Un signe de leur vitalité est aussi la
belle édition de l'Echo de Marie en flamand, que l'ami Frank Van Strijthagen diffuse depuis Maastricht
en 8 mille exemplaires].
Fra Slavko et la voyante Vicka ont été invités en Hollande à la fin de juin et, durant les trois jours de leur
séjour, ont rencontré un grand nombre de fidèles, qui ont participé au programme de prières.
Il est intéressant de constater comme le mouvement spirituel de Medj. a apporté tant de lumière dans le
coeur des hommes, car "Seulement celui qui a été à Medj. est prompt à prier, adorer et prendre part à
l'Eucharistie" a déclaré le curé d'une des paroisses auprès desquelles se sont tenues les rencontres.
Profitant de l'occasion, P.Slavko et Vicka ont rendu visite au général croate Blaskic - en attente d'un
jugement de l'Aia - afin de le réconforter spirituellement, ce qui est le droit de tout prisonnier, qu'il soit
ou non coupable.
L'Eglise de Medj. est consacrée au patron des pèlerins! - St Jacques, patron de la paroisse, a été fêté
solennellement le 25 juillet avec la procession de sa statue jusqu'au parc, où a été célébrée l'Eucharistie.
A cette occasion a été réalisé sur la façade de l'Eglise un motif en relief, en pierres, à l'effigie de St
Jacques (oeuvre et don à la paroisse de Fr.Joakim Gregov, de la province franciscaine de Zara, sculpteur
et aumônier militaire).
La paroisse de Medjugorje fut fondée en 1892 et choisit St Jacques le Majeur - frère de Jean - patron des
pèlerins, comme titulaire: certes, personne n'imaginait alors qu'arriveraient ici des millions de pèlerins,
bien plus qu'à Compostelle où il en attire depuis des siècles! L'ancienne Eglise paroissiale avait été érigée
en 1897, mais devenait dangereuse parce que construite sur un terrain friable. On en voit encore les
vestiges dans le parc. Ainsi, on pourvut d'urgence à la construction de l'Eglise actuelle, terminée et
consacrée en 1969: elle semblait disproportionnée au regard du petit nombre d'habitants de Medj., mais
la Providence voyait beaucoup plus loin... Maintenant elle est devenue insuffisante pour contenir la
foule!
(Nouvelles extraites du Bulletin de Presse)
La nuit du 4 juillet le groupe d'Ivan a célébré ses 15 ans d'existence: 15 ans de fidèles rencontres où
les chants croates, la prière du rosaire, les invocations au Saint-Esprit et les actions de grâce ont retenti
deux fois par semaine sur les montagnes du Krizevac et de Podbrdo , en toutes saisons, par tous les
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (15 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
temps. Rappelons que chacun des 16 membres de ce groupe a été désigné personnellement par la Vierge.
Ces jeunes ont été à l'école de Marie durant 4 ans avant de faire leur choix de vie. Ils ont tout reçu d'Elle,
tout appris d'Elle (même à chanter!). Comment décrire notre joie lorsque, sous les étoiles, nous assistons
à ces soirées de prière, uniques dans l'histoire du monde!
Toutefois, la qualité d'un groupe de prière et sa fécondité dans l'invisible ne dépend pas des dons
extraordinaires qu'il reçoit, mais de la réponse de chacun à Dieu dans la générosité de son coeur. En effet,
le groupe de prière le plus ,ordinaire' du monde peut devancer les groupes ,extraordinaires': il suffit qu'il
devienne une pépinière de saints.
Marija Pavlovic Lunetti a donné le jour à son troisième garçon le 19 juillet à Monza (Italie). Il s'appelle
Marc Marie. Impossible donc de venir à Medj. pour le Festival des Jeunes. La mère et l'enfant se portent
bien et nous offrons nos meilleurs voeux de bonheur au nouveau-né, ainsi que nos félicitations aux
heureux parents. Ivanka, qui vit très retirée dans sa maison de Miletina, a également trois enfants et
désire en avoir d'autres.
L'abandon à Marie et la grâce obtenue par un petit voeu: Voici ce qui arriva à un père de famille
chinois, d'une île de l'Océan Indien. De condition modeste, il avait peiné très dur pour permettre à son fils
d'étudier à Londres. Tout alla bien les 2 premières années, et ce jeune réussit ses examens. Mais au cours
de la 3ème année, la tentation de la drogue s'abattit sur lui, il écrivit à son père pour dire qu'il avait arrêté
ses études et qu'il errait sans aucune but. Quelle angoisse pour les parents si loin de lui!
Le père pleura toutes les larmes de son corps, car il craignait le pire pour son fils chéri. Tant de sacrifices
auraient-ils été vains?! Sa femme et lui étaient très croyants et renouvelés par les messages de
Medjugorje. Il décida de rejeter toute vaine inquiétude et de faire une confiance totale au Coeur de
Marie, La suppliant de délivrer son fils du mal et de guider ses pas. Dans la prière, le père eut
l'inspiration d'offrir un nouveau sacrifice, très dur pour lui: arrêter de fumer alors que sa dose était de 2
paquets par jour.
L'effort fut très difficile, mais par amour pour son fils, il tint bon. Peu de temps après il reçut une lettre
enthousiaste de lui: "Papa, je suis retourné à l'Université, c'est un vrai miracle! Un jour, sans que je fasse
rien, la drogue m'a dégoûté. J'ai réfléchi, et j'ai ressenti une force intérieure qui me poussait à reprendre
les cours. Maman et toi pouvez être contents, tout va bien pour moi!... (etc)" La date montrait que cette
délivrance s'était produits peu après le ,jeûne de cigarettes' du père. En racontant cette histoire, le père
pleurait de joie.
(extraits du journal de Sr Emmanuel)
Ste Thérèse de l'Enfant-Jésus: "Ma vocation, c'est l'amour"
Photographié de mille manières, frappé en médailles, ,agrémenté' de coloris invraisemblables, le visage
de Thérèse de l'Enfant-Jésus résiste à l'idolâtrie de la sainteté; on ne réussit pas à le faire devenir celui
d'une star de bons sentiments. La transparence de ces yeux est si grande qu'on ne se contente pas de les
regarder pour eux-mêmes, mais elle conduit notre regard au-delà de toute ostentation des vertus
personnelles, à la profonde vérité de l'âme (la sienne et celle de tout homme), vers ce fond de l'humaine
souffrance où Dieu est descendu. Et d'où Il est remonté, nous portant avec Lui.
Thérèse commence à nous conquérir, si proche, semblable à nous: confessant avec la candeur d'un enfant
les faiblesses et les fragilités que nous cachons d'ordinaire, même à nos propres yeux; elle nous devient
amie, soeur, capable de nous comprendre. Qui est faible que je ne le sois aussi? (2 Cor.11,29). Cependant
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (16 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
ensuite, notre confiance obtenue, elle nous entraîne loin, bien au-delà de nous-mêmes, hors du triste pays
de nos angoisses.
J'ai vu la misère de mon peuple et j'ai entendu son cri: je suis descendu pour le libérer et le faire sortir de
ce pays (Ex 3,7-8). En Thérèse, comme dans tous les saints et en chaque vrai chrétien, se communique à
nous - éternel et toujours nouveau - le mystère de la Pâque, du passage de ce monde au Père. Mais pour
pouvoir nous donner la réalité vivante de Dieu venu habiter au milieu de nous et nous sauver, Thérèse
Martin a dû accomplir elle-même cet exode, un pas après l'autre.
Elle a dû connaître, enfant d'une dizaine d'années mais déjà depuis 4 ans orpheline de mère, les angoisses
d'une maladie mystérieuse: "Je suis persuadée que c'était l'oeuvre du démon, dira-t-elle un jour. Je
souffrais beaucoup et ma soeur aînée Marie, à genoux à côté de mon lit avec Léonie et Céline, pria la
Vierge avec la ferveur d'une mère qui demande la vie de son enfant: et elle obtint ce qu'elle désirait... Ce
qui me pénétra toute l'âme, ce fut le sourire de la Madone. Alors, toutes mes souffrances s'évanouirent".
C'est l'Evangile qui est réécrit par la foi de chaque génération: Jésus, voyant leur foi, les guérit.
Thérèse est guérie, mais non encore re-née. Des années de souffrances attendent cette adolescente si
fragile et vulnérable: séparation des personnes les plus chères, incompréhensions propres à son époque,
scrupules et alarmes dans la vie spirituelle. Elle est comme paralysée, emportée dans une vie dont elle
sait ne pouvoir attendre que souffrances. Comment ne pas se reconnaître dans sa souffrance, d'autant plus
aiguë que les causes n'en sont pas visibles? Comment ne pas se retrouver soi-même dans son sentiment
de solitude face au vide du monde?
C'est encore une très jeune fille, mais elle est déjà descendue à la vérité profonde de l'existence: l'homme
est un pauvre, il n'a rien, ne peut rien: Malheureux homme que je suis! Qui me délivrera de ce corps qui
me voue à la mort? (Rom.7,24). Et voici le miracle "qui vint me libérer et me faire croître en un instant;
en cette lumineuse nuit de Noël dans laquelle Jésus se fit faible par amour pour moi, Il me rendit forte et
courageuse, me revêtit de Ses armes et depuis cette nuit je cheminai de victoire en victoire et commençai
pour ainsi dire une course de géant".
A voir ce qui se produisit en cette nuit, on pourrait sourire: le bien-aimé papa Martin fait une observation
qui blesse Thérèse; mais elle, bien qu'ayant les larmes aux yeux, réussit à dominer la crise et se retrouve
gaie et souriante. "Thérèse n'était plus la même, Jésus avait changé son coeur". Est-il possible qu'il
suffise de si peu, que de ce petit caprice avorté soit née ,la Sainte la plus grande des temps modernes'?
Notre orgueil en est scandalisé, mais elle - la toute petite de Jésus - sut reconnaître en cet instant de
courage impossible à son âme faible et repliée, toutes les grâces de sa conversion. Thérèse n'est plus la
même: par la pure miséricorde de Dieu est née une nouvelle créature Qu'il soit rendu grâce à Dieu par
Jésus-Christ notre Seigneur!
Cette guérison du coeur est à la source de tout son chemin vers Dieu et de ce miracle de grâce et d'amour
qui portera Thérèse, moniale carmélite de 22 ans, à s'offrir victime en holocauste à l'Amour
Miséricordieux pour le salut des pécheurs. "En peu de temps le Seigneur avait su m'extraire de mon
cercle étroit dans lequel je me débattais sans savoir comment en sortir. Libéré des scrupules, d'une
sensibilité excessive, mon esprit se développa... Jésus fit de moi un pécheur d'hommes, je ressentis un
grand désir de travailler à la conversion des pécheurs... Je sentis que l'amour entrait dans mon coeur, avec
le besoin de m'oublier moi-même pour faire plaisir aux autres, et depuis lors, je fus heureuse!".
Guérir et aimer sont les faces d'une seule réalité: l'âme qui reçoit de l'Esprit Saint la force de se sortir
d'elle-même, libérée de son cercle sans fin autour du ,moi', se met à chercher l'Autre et Le rencontre...
"Un dimanche, regardant une image de Notre Seigneur en croix, je fus frappée du sang qui tombait de Sa
main divine et j'éprouvai une grande douleur en pensant que ce sang tombait à terre sans que personne
prenne le soin de le recueillir; et je résolus de me tenir en esprit au pied de la Croix pour recevoir la
divine rosée, comprenant que je devrai ensuite la répandre sur les âmes". Le cri de Jésus sur la Croix
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (17 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
résonnait continuellement dans mon coeur: J'ai soif! Ces paroles allumaient en moi une ardeur inconnue
et très vive... Je voulus donner à boire à l'Aimé et me sentis moi-même dévorée de la soif des âmes".
En Thérèse, à la douleur du ,moi' s'est désormais substituée pour toujours la douleur de Dieu, qui est
source de vie, les plaies de l'homme étant guéries par les Plaies de Dieu dans lesquelles elles se fondent.
En elle, la souffrance sera désormais seulement d'amour et par amour.
Nous pouvons commencer, nous aussi, dès aujourd'hui. Thérèse, guérie et libérée par l'Amour, est ici -
comme tous les saints - pour nous dire ceci: l'exode de l'esclavage de nous-mêmes peut devenir réalité. Il
n'y a en nous aucune souffrance, misère, faiblesse, que Dieu notre Père juge insignifiante ou banale et
dont Il ne désire prendre soin: Jésus n'attend rien d'autre que de descendre dans notre prison pour nous en
libérer et nous inonder d'amour, comme Il l'a fait pour elle. (Les Soeurs de la Communauté de Pozzo,
Modène).
Paroles de Ste Thérèse: "Dans le coeur de l'Eglise... je serai l'Amour... Maintenant, je n'ai plus aucun
désir sinon celui d'aimer Jésus à la folie. Je ne désire plus la souffrance ni la mort, mais c'est l'amour seul
qui m'attire et l'abandon qui me guide, je n'ai pas d'autre boussole! Je ne peux plus demander rien avec
ardeur, hormis l'accomplissement parfait de la volonté de Dieu".
"A travers la miséricorde je contemple et j'adore les autres perfections divines. Alors toutes
m'apparaissent rayonnantes d'amour; même la justice, peut-être plus que toute autre, me semble revêtue
d'amour. Quelle joie de penser que le Bon Dieu est juste, c-à-d. qu'Il tient compte de nos faiblesses, qu'Il
connaît parfaitement la fragilité de notre nature. De quoi donc avoir peur?".
Note aux prédicateurs - Dotée d'un sens pratique aigu, Sr Thérèse concrétisait son ardeur mariale par la
pratique des vertus, surtout passives, qui ont rendu Marie ,la Toute-Sainte'. C'est pourquoi, de son lit de
douleur elle sentait de son devoir de noter à l'intention des prédicateurs, (elle qui désirait être telle pour
pouvoir parler de la Madone), se confiant à Mère Agnès de Jésus: "Que les prêtres nous montrent des
vertus praticables!
Il est bien d'exalter Ses prérogatives et Ses titres, mais il faut surtout pouvoir L'imiter. Elle préfère
l'imitation. Pour autant que soit belle une prédication sur la Sainte Vierge, si tout le temps on est
contraint de faire Ah!... Ah!... on en aura assez! Comme il me plaît de Lui chanter: Le sentier étroit du
Ciel, Tu l'as rendu facile en pratiquant toujours les vertus les plus humbles".
La vérité sur Medj., la voici!
Pour le 16ème anniversaire, les Evêques Franic' et Hnilica, en union avec les Pères responsables de
Medjugorje (Pervan, Landeka, Zovko, Barbaric, Orec) ont envoyé leur témoignage conjoint sur les
événements, en une longue lettre calme et ferme. Par manque de place, c'est un résumé que nous
rapportons ici:
Dans cette lettre on reconnaît que "le mouvement spirituel de Medj. est l'un des plus grands et
authentiques mouvements spirituels de ce XXème siècle, qui entraîne fidèles, clergé, religieux et
Evêques, lesquels témoignent des multiples bénéfices spirituels apportés à l'Eglise...
Des dizaines de millions de pèlerins sont venus à Medj. au cours de ces 16 années. Des milliers de
prêtres et des centaines d'Evêques ont pu témoigner - surtout par les confessions et les célébrations - que
les gens se convertissent ici et que les conversions sont durables... Ceux qui expérimentent la présence de
Marie et Sa grâce spéciale ne se comptent plus, ni les histoires personnelles de guérisons spirituelles et
corporelles, ainsi que les vocations à une vie consacrée..."
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (18 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
L'Archevêque de Split, Mgr Franic', ne craignait pas d'affirmer en son temps que "la Reine de la Paix a
fait plus en quatre années d'apparitions, que nous tous, Evêques, en 40 ans de pastorale dans nos
diocèses".
C'est ainsi que, des messages de Notre-Dame sont nés partout des groupes de prière, qui sont une
présence vivante et agissante dans l'Eglise. Témoigne aussi la gigantesque masse d'aides envoyées de
toutes les parties du monde, par les soins de ces fidèles (comme aucune autre organisation ne l'a fait!),
pour soutenir les populations de l'ex-Yougoslavie dévastée par la guerre.
Puis, la lettre s'arrête un instant sur les jugements négatifs et les affirmations ambiguës diffusées par la
presse, qui laissent croire à un jugement négatif de la part de l'Eglise et en une interdiction des
pèlerinages (il est bien certain que l'Eglise ne peut donner un acquiescement définitif tant que les
apparitions sont en cours). Et elle rappelle la déclaration du porte-voix officiel du Vatican Navarro Valls
(août 1996), dans laquelle il répétait: "1. Relativement à Medj. aucun fait nouveau n'est intervenu, depuis
la dernière déclaration des Evêques de l'ex-Yougoslavie du 11 avril 1991. 2. Tout le monde peut
organiser des pèlerinages privés pour se rendre en ce lieu de prière".
Puis, la lettre examine les récents événements mondiaux (en particulier de Russie, du Rwanda, de
Bosnie-Herzégovine), à la lumière des ultimes messages marials, y reconnaissant l'intervention
amoureuse de Marie. Dix ans avant la guerre, Elle est venue à Medj. en pleurant et suppliant: "Paix, paix,
paix, réconciliez-vous" pour appeler Ses enfants à la conversion, afin d'éviter la catastrophe. Ainsi en
est-il advenu justement à Kibeho. Puis, la Sainte Vierge a préservé de la destruction Sa petite oasis de
paix en Herzégovine. Et Sa tâche n'est pas terminée: à travers Ses messages et la grâce de Ses enfants
Elle veut porter la paix dans les terres déchirées par les haines ethniques, et la conversion à tous les
hommes pour qu'ils aient la vraie paix.
La lettre poursuit en rappelant les jugements favorables sur Medjugorje, donnés par le Pape en de très
nombreuses circonstances de manière privée: exprimés principalement aux Evêques, aux prêtres, aux
groupes de fidèles qui sollicitaient son avis sur le pèlerinage à Medj. "Medjugorje est la continuation de
Fatima" a-t-il dit à plusieurs reprises. "Le monde est en train de perdre le surnaturel, les gens le trouvent
à Medj. à travers la prière, le jeûne et les sacrements" affirmait-il devant la commission médicale de
l'association ARPA, qui rapportait les résultats scientifiques des examens des voyants, tous positifs.
"Protégez Medjugorje" dit le Pape à P.Jozo Zovko, le franciscain curé de ce lieu au début des apparitions;
et il a exprimé plusieurs fois son désir de se rendre lui-même au Sanctuaire de Medjugorje, comme
récemment en a témoigné le Président croate.
"Le mouvement spirituel de Medj. est né pour rester fidèle à l'appel urgent de la Reine de la Paix: Priez,
priez, priez. La Madone a conduit les fidèles à adorer Jésus dans l'Eucharistie et à puiser en Lui la
lumière de l'Esprit pour comprendre et vivre la Parole de Dieu, pour savoir aimer, pardonner et trouver la
paix... Elle ne nous demande pas de grands programmes, mais les choses simples et essentielles pour
vivre chrétiennement, souvent oubliées aujourd'hui: l'Eucharistie, la Parole de Dieu, la Confession
mensuelle, le Rosaire quotidien, le jeûne...
Nous ne devons pas nous étonner si satan s'efforce de toutes les manières de détruire les fruits de Medj.,
ni craindre les voix contraires... Ce n'est pas la première fois qu'autour des interventions surnaturelles
s'élèvent dans l'Eglise des avis discordants, mais nous nous fions au discernement du Pasteur Suprême"...
"Unissons nos coeurs au Coeur Immaculé de Marie: ce sont Ses temps, annoncés à Fatima; ce sont les
temps du Totus Tuus universel qui, à travers le pontificat de Jean-Paul II, est en train de se diffuser dans
toute l'Eglise, mais qui trouve aujourd'hui de si fortes résistances"... "A la force obscure du mal, Marie
nous demande de répondre avec les armes pacifiques de la prière, du jeûne, de l'amour: Elle nous montre
le Christ, nous porte au Christ. Ne décevons pas les attentes de son Coeur de Mère" (J.P.II, 7 mars
1993)...
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (19 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
P.Slavko: Pourquoi n'y a-t-il pas encore une reconnaissance
officielle?
"...Les controverses avec l'Evêque de Mostar ne sont pas encore apaisées: il s'agit du conflit qui dure
depuis plus de trente ans relativement à la subdivision des paroisses du diocèse, dont il souhaiterait que
nombre d'entre elles soient cédées par les franciscains au clergé séculier. Et c'est également pour ce motif
que Medj. n'est pas encore reconnu par l'Eglise officielle. Ce n'est pas le Vatican qui s'y oppose, mais ce
sont des particuliers qui veulent tout détériorer...
L'Evêque insiste sur le fait que ,nous manipulerions les gens quand ils s'opposent au passage des
paroisses au clergé séculier et que nous ferions sans doute la même chose avec Medjugorje... Mais je suis
profondément convaincu que la vérité viendra à la lumière du soleil..."(de Medjugorje, invitation à la
prière, 2ème trimestre 97, pp.8-9)
Au cours des mois de juin et juillet 1997, les lecteurs d'Echo francophone ont offert pour Echo: 48.870Fr,
Divers (Orphelins, hôpital,etc) 3.450Fr. Que les généreux donateurs veuillent bien trouver ici l'expression
de notre gratitude.
* Attention! L'Echo de Marie se trouve dorénavant à Medj. dans toutes les langues au magasin des Ed.
MIR-Shalom, situé dans le tout nouveau bâtiment devant l'Eglise (à droite de la statue de la St Vierge).
* Une seule adresse pour l'édition en langue française: Echo de Marie Reine de la Paix, B.P. 4602 -
45046 Orléans, Cedex 1 - France.
* Pour diffuser les messages et les vivre dès leur parution vous pouvez recevoir les quelques lignes du
message mensuel dès le 27 de chaque mois (postés le 26) et ceci en autant d'exemplaires que vous le
souhaitez; il suffit d'en faire la demande à l'adresse ci-dessus.
* L'ECHO en cassettes-audio pour non-voyants (mensuel) les personnes intéressées peuvent s'inscrire
également à cette adresse.
L'Echo de Marie Reine de la Paix est gratuit. L'oeuvre vit d'offrandes.
CCP DIJON 4480-19 R ou chèques. Merci d'établir les Euro-chèq.en francs français à un seul ordre:
Echo de Marie, Orléans - France.
Que le Rosaire nous unisse et nous maintienne dans la grâce de ce temps de Marie, vivant toutes Ses
paroles. Avec Sa Bénédiction maternelle.
Villanova M., 26.08.97.
EDITIONS ETRANGERES:
albanaise: Sender Prendushi, L.Heroj Rr Skenderbeg 98, Shköder (Albanie); allemande, espagnole: Echo
Medj. cas.post.149, I-46100 Mantova Italie; anglaise: Echo of Medj. cas. post. 27, I-31030 Bessica
Treviso (Italie); brésilienne: Servos da Rainha C.P.02576,70279-970 Brasilia DF; catalane: Amics de
Medj. c.Carme 11 baixos, E-08700 Igualada-Catal (Espagne); grecque: Sr Despina, 69 rue Epirou, Agia
Paraskevi, 15341 Athènes (Grèce); hongroise: Fraternitas, 1399 Budapest.701/85 (Hongrie);
néerlandaise: Misericordplein 12C, 6211-HK,Maastricht (Hollande); polonaise: Echo Maryi - 30-960
Krakôw - Skr pocz 188 - Pologne, fax (48)12475528; portugaise: Gilberte Correia 24 r.L.de Brito, 4915
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (20 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]
background image
Vila Praia de Ancora; roumaine: Ecou din Medj. c.p.41-132 Bucarest (Roumanie); russe: Dom Marii, Ul
Remisova 5 a/28, 113186 Moscou (Russie); suédoise: Carlo Frizzo,c/o J.Hemmet, 16849 Drachmannsg
2, Bromma (Suède)
Resp.Ing.A. Lanzani-Tip. DIPRO(Roncade TV).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e135fr.htm (21 of 21) [9/21/2000 5:38:06 PM]

Document Outline

  • Local Disk
 


 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]