Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Echo de Marie Reine de la Paix » Echo de Marie Reine de la Paix 133 (Mai-Juin 1997)

Echo de Marie Reine de la Paix 133 (Mai-Juin 1997)

Read the document in non-text browser version.
Other languages: English, Deutsch, Español, Français, Italiano
Download (75.0 KB )
background image
Eco di Maria
Regina della Pace
Français 133
Mai - Juin 1997 - Pentecôte
Orig. Italien: c.p. 149, I -46100 Mantova - A. 13, n. 5-6; Tout Courrier est à adresser à: Echo de
Marie, 18 Allée Thévenot, F-39100 DOLE
Message de la B.V.Marie le 25 mars 1997:
Chers enfants, Je vous invite de manière spéciale à prendre la croix dans vos mains et à méditer
sur les plaies de Jésus. Demandez à Jésus de guérir les blessures que vous, petits enfants, avez
reçues pendant votre vie à cause de vos péchés ou à cause des péchés de vos parents. Seulement
ainsi vous comprendrez, petits enfants, que le monde a besoin de la guérison de la foi en Dieu le
Créateur.
Par la passion et la mort de Jésus sur la croix vous comprendrez que seulement par la prière vous
pourrez devenir vous aussi de vrais apôtres de la foi, vivant la foi qui est un don dans la simplicité
et la prière. Merci d'avoir répondu à Mon appel.
Dans les plaies de Jésus nous trouverons la guérison des nôtres
Nous sommes souvent tentés de découragement et de désespoir face aux maux qui nous voyons en nous
et autour de nous. Dans ce message de saveur pascale, Marie nous enseigne que l'on peut guérir et, avec
un sens pratique de mère suggère des gestes concrets et simples, comme les exercices de foi, qui vont
pourtant au noyau du problème et nous portent à un contact vital avec Jésus pour guérir. Encore une fois
Elle nous invite à regarder la Croix, et même à la prendre dans nos mains et à contempler (et pas
seulement regarder) les plaies de Jésus, plaies d'amour! Le Christ ressuscité a également invité au
Cénacle les apôtres en ces termes: Voyez mes mains et mes pieds. Touchez et voyez... (Lc 24,39). Ses
plaies ont guéri jusqu'à l'incrédulité de Thomas.
Demandez à Jésus de guérir les blessures que vous avez reçues au cours de votre vie: . Il y a des
blessures spirituelles et ce sont les péchés: dans Ses plaies nous trouvons la pardon et la force de renier
nos vices, parce qu'Il est venu enlever les péchés du monde.
Il y a des blessures causées, même inconsciemment, par les parents (parfois même avant la naissance)
parce que leurs maladies, tensions, vices et traumatismes (y compris ceux à caractère héréditaire) se
reflètent dans les enfants dès le sein maternel et ont une incidence sur la formation de l'homme.
Et au fur et à mesure que la créature grandit, elle peut se rendre compte de n'être ni acceptée ni aimée, ou
délaissée; elle peut se sentir victime de dureté, de violences, d'injustices, d'indécences, d'humiliations,
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (1 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
d'abandon. Combien de peines là où manque la crainte de Dieu et le véritable amour qui vient de Lui!
Pour ces blessures, un seul remède: le pardon; Jésus nous l'enseigne sur la croix et nous en donne aussi la
force.
Mais surtout il y a les blessures que nous nous sommes infligées à nous-mêmes par nos fautes, qui
détériorent la paix intérieure et les rapports avec les frères, allant parfois jusqu'à miner notre santé
physique (stress, alcool, drogue, etc...). Mais Il a porté nos péchés sur le bois... et vraiment par Ses plaies
nous avons été guéris (cf 1Pt 2,24.25). C'est la nouveauté de la Pâque. Cependant, ces plaies subsistent,
nous pourrons l'observer. Oui, celles de Jésus sont également restées: en apparaissant Il les a montrées à
Ses apôtres. Mais elles étaient des plaies glorieuses. Ainsi, si nous donnons nos plaies à Jésus, elles
deviendront des plaies glorieuses, des béatitudes. Bienheureux ceux qui pleurent,... bienheureux les
persécutés à cause de la justice...
Avec quelle tendresse Jésus s'approche des pécheurs et désire ôter le mal qui est en eux! Devant cet
amour, l'âme brûle de donner ses plaies à Jésus crucifié: elles deviendront ainsi parfum d'amour. Une fois
guérie, toute plaie, même la plus grave, devient un puits plein d'amour et de dons; après leur conversion,
tant de saintes âmes nous le témoignent!
Seulement ainsi vous comprendrez que le monde a besoin de la guérison de la foi en Dieu le Créateur.
Pourquoi «seulement ainsi comprendrons-nous»? Parce que si, au lieu de nous rebeller, de nous lamenter,
de récriminer à cause des blessures reçues, nous considérons ce qu'Il a souffert pour notre amour, Lui,
nous comprendrons que de Lui peut venir la guérison. Pourquoi «le monde a-t-il besoin de la foi en Dieu
le Créateur»? Parce que Lui seul, comme Il a créé de rien toutes les choses et a redonné la plénitude de
vie au corps mort de Jésus (et Il la donnera aussi à notre corps défait dans le sépulcre), avec la même
puissance pourra assainir les immenses blessures du monde et les nôtres, les faisant devenir sources de
guérison.
«Seulement ainsi vous comprendrez» c-à-d. en nous abandonnant à Lui avec foi. Si nous prétendons
guérir par nous-mêmes ou nous faire justice nous-mêmes nous n'obtiendrons rien; au contraire, nous
aggraverons nos maux. Le monde a besoin de la guérison qui vient de la foi en Dieu «et non de nos
propres forces», comme disait Notre-Dame dans le message de janvier.
Et pourquoi par la Passion et la Mort de Jésus comprendrons-nous?... Parce que la Passion et la Mort de
Jésus sont la source de toute grâce. Comme les Hébreux dans le désert devaient regarder le serpent de
bronze (qui préfigurait Jésus en croix) pour guérir lorsqu'ils étaient mordus par les serpents venimeux,
ainsi nous devons regarder Jésus pour être libérés de nos passions, c-à-d. des choses que nous devons
endurer à cause de nos péchés ou de ceux des autres. Il n'y a aucun psychologue, mage ou aventurier au
monde qui puisse nous guérir: Car il n'y a pas sous le ciel d'autre nom donné aux hommes, par lequel
nous devions être sauvés, sinon celui de Jésus (cf Ac 4,12).
Et nous comprendrons que par la prière nous pourrons devenir nous aussi de vrais apôtres de la foi.
Pourquoi? Parce qu'avec la prière nous aurons éprouvé nous-mêmes que Dieu guérit, et alors «nous
deviendrons apôtres de la foi», c-à-d. des personnes qui, ayant fait l'expérience de la puissance de la foi,
proposent avec décision aux autres le même moyen. Ainsi nous pourrons dire une parole de réconfort à
l'épuisé (cf Is.50,4) et nous contribuerons à la guérison du monde, si nécessaire et qui ne peut venir que
de Dieu seul. Car est apôtre seulement celui qui annonce ce qu'il a éprouvé: autrement ses paroles ne
convaincront personne.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (2 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
Tout ceci adviendra si nous vivons notre foi, qui est don de Dieu, dans la simplicité et la prière; sans en
faire étalage ou l'imposer aux autres, mais en la vivant, nous, comme justement nous l'enseigne Marie
depuis 16 ans, selon le style de l'Evangile.
don Angelo
Message du 25 avril 1997:
Chers enfants, aujourd'hui Je vous appelle à lier votre vie à Dieu le Créateur, car seulement ainsi
votre vie aura un sens et vous saisirez que Dieu est Amour. Dieu M'envoie vers vous par amour,
afin que Je puisse vous aider à comprendre que sans Lui, il n'y a ni futur, ni joie, et surtout, il n'y a
pas de salut éternel. Petits enfants, Je vous invite à abandonner le péché et à accepter la prière en
tout temps, de sorte que vous puissiez, dans la prière, reconnaître la signification de votre vie. Dieu
se donne à celui qui Le cherche. Merci d'avoir répondu à Mon appel.
Unis comme les sarments à la vigne
Que veut dire lier notre vie à Dieu le Créateur? Cela signifie accueillir chaque journée de Celui qui nous
la donne et avoir le coeur ouvert à Sa volonté pour adhérer totalement au plan pour lequel Il nous a créés,
et aux lois qui le mettent en oeuvre. Seulement ainsi la vie a un sens. Oui, parce que celui qui oublie le
Créateur et la finalité pour >> p.8 >> laquelle Il nous a créés, n'a ni ligne directive, ni but comme les
animaux qui disparaissent. Il bâtit hors de son propre principe et de sa propre finalité, non sur le roc, mais
sur le sable. Et il est sans espérance, avec la perspective de la fin de tout: une course vers le néant.
Et nous comprendrons que Dieu est Amour, c-à-d. que ce qu'Il a disposé est ordre et harmonie parfaite
qu'Il mène à une fin, comme les cordes d'une cithare qui émettent des sons harmonieux sous les doigts de
l'artiste. Dans l'attente du Royaume éternel que Dieu a préparé pour nous. La Madone nous révèle que
Dieu L'envoie vers nous par amour, pour que nous ne tombions pas dans la monumentale tromperie d'être
heureux sans Dieu. Qui croit dans les biens de sa propre vie (comme le riche insensé) et se place au
centre de l'univers, fera tout pour posséder toujours davantage et pour dominer les autres: alors règneront
les abus, entraînant la méfiance réciproque, la peur, une défense exacerbée, mais ni joie ni amour, ni
bien-être, ni futur heureux. Et à la fin «nous serons insupportables à nous-mêmes» (Ste Catherine).
En ne reconnaissant pas la loi de la croix, nous nous heurterons à tout ce qui nous contrarie ou nous gêne:
sans Lui il n'y aura ni futur, ni joie. Et il n'y aura même pas le salut éternel, parce que Lui seul nous
donne la certitude d'être pardonnés et accueillis, dans Sa félicité même. Mais, qu'en sera-t-il de l'homme
qui ignore délibérément Dieu, quand il se trouvera devant Son jugement? Que sert à l'homme de gagner
l'univers, s'il vient à perdre son âme? Et pour qui refuse le salut, il y a l'enfer éternel... où le ver (du
remords) ne meurt point et où le feu ne s'éteint point (Mc 9,49).
Abandonner le péché: aujourd'hui on l'accepte avec légèreté, tandis que du péché vient la mort parce qu'il
nous prive de Dieu. Sachez bien que ni le fornicateur, ni le débauché, ni le cupide - qui est un idolâtre -
n'ont droit à l'héritage dans le Royaume du Christ et de Dieu. Que nul ne vous abuse par de vaines
raisons: ce sont bien de tels désordres qui attirent la colère de Dieu sur ceux qui lui résistent (Eph.5, 5-6).
Demeurons loin des occasions de chute: «la mort, mais pas le péché!»
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (3 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
Mais comment rester unis à Dieu? Parce qu'en suivant leurs propres voies les hommes s'éloignaient de
Lui, Dieu S'est uni à nous comme la vigne aux sarments pour que, par Lui, nous ayons la vie. Qui
demeure en Moi et Moi en lui porte beaucoup de fruits, parce que sans moi vous ne pouvez rien faire
(J.15).
Mais, pratiquement, comment resterons-nous unis à Lui? 1/ Dans l'attention portée à sa Parole, et sa
méditation. Si vous restez en Moi et (c-à-d.) que restent en vous Mes paroles, demandez ce que vous
voulez et vous l'obtiendrez. 2/ Avec la vie sacramentelle: Qui mange ma chair et boit mon sang, demeure
en Moi et Moi en lui...Celui qui Me mangera vivra par Moi (J.6).
3/ Et avec la prière en tout temps, pour qu'ayant le coeur ouvert à Dieu nous puissions reconnaître le sens
de la vie et recevoir ce qui est nécessaire pour accomplir Sa volonté. En fait, Dieu se donne à celui qui Le
cherche, même avec peine, même quand, nous plaçant avec insistance et persévérance devant Lui nous
ne ressentons rien. Si nous persévérons, Dieu vient; parfois Il se cache pour voir si nous Le cherchons de
tout notre coeur, et alors Il se laisse trouver (Jér.29,13). Cherchez le Seigneur tandis qu'Il se laisse
trouver, invoquez-Le tandis qu'Il est proche (Is.55,6).
d.A.
Je vous donnerai un coeur nouveau, je mettrai en vous un Esprit
nouveau
Le Pape à Sarajevo: «Paix et pardon!»
Pardon! Paix! C'est le cri de J.P.II. C'est le cri du Pape depuis le début de la tragédie balkanique. C'est le
cri qui résonne avec insistance dans Sarajevo gelée, parmi la foule accourue de toute part pour écouter la
grande autorité morale qu'est Jean Paul II. Le Pape, le corps épuisé de faiblesse, tremblant de froid et
d'émotion, répète son message de réconciliation et d'amour. Une vision qu'on ne peut effacer, imprimée
dans les consciences plus encore que dans les images télévisées de la moitié du monde.
Ils étaient bien 50.000 au stade Kosevo: en majorité catholiques, mais aussi musulmans, orthodoxes, et
même une minorité de juifs ou de laïcs indifférents à toute religion, mais fascinés par ce vieil homme
venu jusqu'ici pour parler de paix. La télévision locale transmet la cérémonie en direct et la ville - à 94%
musulmane - suit avec recueillement le grand événement.
Venus de toute la Bosnie-Herzégovine, dès l'aube les fidèles s'amassent aux grilles du stade, transis de
froid et fatigués par un voyage souvent aventureux à travers un pays où prospèrent les bandes armées. Et
c'est probablement avec l'intention de déstabiliser ultérieurement la situation que certains ont placé 23
mines - environ 150 Kg d'explosifs - sur la voie qu'aurait dû parcourir le Pape (ainsi que 6 mines à la
périphérie de Sarajevo, sur une route empruntée par les pèlerins).
Même après les accords de Dayton la situation politique dans la Fédération bosniaque reste très confuse,
surtout autour de Mostar, durement disputée entre Croates et Musulmans. Au moins 500 mujaheddins
seraient présents en Bosnie, et à Sarajevo prospèrent les centres islamiques, forts des aides provenant des
Pays arabes.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (4 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
Avant la Messe, le Card. Pujlic' rappelle qu'en Bosnie-Herzégovine il y avait 530 mille catholiques avant
la guerre; maintenant il en reste 125 mille. Impossible de calculer le nombre des victimes: «Nous ne
connaissons pas le nombre des morts». Peut-être 200.000!... Deux millions et demi de réfugiés! Après
avoir parlé des 90 églises détruites et des 8 prêtres et 2 soeurs tués, le Card. mentionne que
«malheureusement, de même dans les autres peuples et communautés religieuses, les victimes sont
nombreuses. La nuit de la haine a empoisonné cette terre. Sainteté, il nous faut du courage».
Et c'est vraiment pour insuffler ce courage que le Pape est là! Dans ses paroles il y a une réponse vraie: il
ne s'agit pas de rhétorique. Face aux veuves, aux mères dont les fils sont tombés à la guerre, aux
orphelins, aux mutilés de toutes sortes, face aux milliers de familles blessées par la guerre, face aux
politiques et aux militaires, le S.Père rappelle à tous et à chacun que la paix s'obtient par le pardon.
Pardonnons et demandons pardon. Nous ne pouvons pas ne pas entreprendre le difficile mais nécessaire
pèlerinage du pardon, qui porte à une profonde réconciliation. Tu offres le pardon et tu reçois la paix.
Lui-même dit que c'est difficile. Il a raison. Mais c'est nécessaire. Si difficile et nécessaire qu'il a parlé du
pardon dans 7 des 9 discours qu'il a faits à Sarajevo entre samedi et dimanche. Au stade il a prononcé 20
fois le mot "pardon" et 6 fois le verbe "pardonner". Personne ne peut dire ne pas avoir compris.
Le pardon fait partie de la logique radicale de l'Evangile dont le Pape est le premier témoin: par droit en
tant que successeur de St.Pierre, et de fait en tant qu'homme qui a su pardonner et demander pardon.
La vraie paix, celle qu'on ne peut négocier avec personne, celle qu'aucun traité ne peut imposer, celle que
depuis des années veut apporter la Reine de la Paix, celle que le Pape est venu implorer à Sarajevo, la
Jérusalem d'Europe, est celle qui demeure dans le sanctuaire de la conscience de tout homme qui trouve
le courage - ce courage que cherche Mgr Pujlic' - de pardonner à son semblable parce que (ce sont les
paroles du Pape): Dieu est miséricordieux, et justement parce que Dieu est ainsi et veut la miséricorde,
c'est un devoir pour chacun de se mettre dans la logique de l'amour et atteindre ainsi la finalité du
véritable pardon réciproque. Un pardon qui loin d'exclure la recherche de la vérité, l'exige.
Présupposition essentielle du pardon et de la réconciliation, est la justice. Et, certes, parmi les actes de
justice il y a le droit des exilés et des réfugiés à récupérer leurs maisons.
Un pardon fait aussi de petits gestes quotidiens, afin de signifier que l'on poursuit le dialogue; avec
persévérance et en profondeur avec les frères orthodoxes et avec les autres frères chrétiens, cela veut dire
aussi chercher avec des paroles cordiales et une attitude sincère, les motifs d'incompréhension et de
rencontre avec les disciples de l'Islam, afin que puisse être construite une convivialité pacifique et
réciproque respectueuse des droits de chaque individu et de tous les peuples.
C'est dans cet esprit que le Pape, par deux fois, a embrassé le métropolite serbe Nikolaj qui guidait la
délégation orthodoxe, et par son intermédiaire, a adressé un fraternel salut à Sa Béatitude le Patriarche
Pavle. Avec une égale amitié le S.Père a rencontré les représentants de la désormais petite communauté
juive, et le Rais-el Ulema Mustafà Ceric' de la communauté islamique qui, au terme de la rencontre, a dit:
«Vous avez un grand Pape, je le dirai à mes frères de l'Islam, parce que c'est le moment du dialogue».
Il s'agit de voir ce qui changera maintenant concrètement; comment la semence de paix jetée par le
S.Père pourra croître alors que, parmi les chefs politiques de toutes les armées, persistent la froideur et la
défiance. Si, aux Evêques, le Pape a confié le devoir de la guérison des âmes éprouvées par la douleur et
parfois abruties par des sentiments de haine et de vengeance, la situation politique demeure complexe et
comme le fait remarquer le Card.Pujlic' avec réalisme «les changements sont dans les mains de ceux qui
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (5 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
détiennent le pouvoir»; toutefois «quelque chose a déjà changé: le climat général dans la ville, le niveau
des rapports entre les diverses composantes de la société, après que le Pape a voulu rencontrer les plus
hautes autorités religieuses».
Le pouvoir politique, si fermé qu'il puisse être, ne pourra rester indifférent à la mentalité des gens, de ces
mêmes gens qui restaient debout, bouleversés, sous la neige, pour écouter le Pape. Une jeune mère dit
que la guerre a tout changé; maintenant «il est plus difficile de se trouver, se rencontrer, se comprendre.
Le Pape dit d'essayer. Nous le ferons».
Pour elle et pour tous, unissons notre prière à celle du Pape qui a conclu son homélie par une invocation
à la Madone: Obtiens à tous les croyants le don d'un coeur nouveau! Fais que le pardon, parole centrale
de l'Evangile, devienne ici réalité. Mirko
«Proche de la Reine de la Paix»
180 bus de la région de Medjugorje sont allés accueillir le Pape à Sarajevo. A la cathédrale, comme le
lendemain au stade Kosevo devant 50.000 personnes, il termina son allocution par un de ses ajouts
impromptus dont il a le secret et qui dévoile son coeur profond: «Kraljice Mira, moli za nas» (Reine de la
Paix, prie pour nous) ce qui fut pour tous un clin d'oeil non dissimulé à Celle qui vient chaque jour à
Medjugorje!
Aucune des allusions significatives du Pape n'a échappé lors de l'audience générale du 16 avril au
Vatican:: Durant la guerre n'ont pas cessé les pèlerinages de fidèles aux Sanctuaires marials de la
Bosnie-Herzégovine, pour demander à la Mère des Nations et Reine de la Paix d'intercéder pour que
revienne la paix dans cette Région torturée(...) Dans les rencontres avec le clergé -a-t-il dit ensuite - je
n'ai pas pu ne pas mentionner les mérites particuliers de l'Ordre franciscain pour l'évangélisation de ce
pays... et me suis employé à exhorter tout le clergé diocésain et religieux à une solidaire collaboration
sous la conduite des Evêques ... Puis il a confié les implorations de son coeur durant tout le voyage: Dieu
Saint, Saint fort, Saint immortel, aie pitié de nous. De la peste, de la faim et de la guerre, libère-nous,
Seigneur. De la mort subite, libère-nous Seigneur. Pécheurs, nous Te supplions, écoute-nous Seigneur.
Jésus pardonne-nous, Jésus aie pitié de nous. Mère obtiens, Mère implore, Mère intercède pour nous
Un cri de la Bosnie: «Ne nous abandonnez pas, vous aussi!
Porteurs d'aides de l'ARPA, nous étions là, nous aussi, au nombre d'une centaine environ. Et avec nous
19 fourgons chargés de vivres de première nécessité, destinés non à quelque magasin, mais portés
directement à 324 familles "à risque" de Mostar, Konjic et à deux hôpitaux psychiatriques de Fojnica
dans la Bosnie septentrionale, ainsi qu'à Sarajevo même!...
Nous avons vu un Pape fatigué et lent, mais doté d'une très grande force de volonté et d'une énorme
détermination. Transi, presque frigorifié comme nous l'étions tous, il n'a rien modifié de son programme.
Nous étions tous tremblants de froid, mais nous avions le coeur débordant de joie. Une joie qui s'est
déchaînée quand le Pape est entré dans le stade et durant le tour qu'il en a fait: il ne s'agissait pas d'une
joie triomphaliste, pensant à la condition des catholiques (ici non-désirés et menacés) ainsi qu'à celle des
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (6 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
autres, qui ne vaut guère mieux. L'homélie nous a remémoré les souffrances endurées: il n'y a pas eu
d'applaudissements faciles, mais plutôt des visages sérieux, émus et souvent mouillés de larmes intimes
et difficilement contenues (et ceci même parmi les prêtres):
Il n'est pas facile d'entendre parler de pardon pour qui a été atteint dans sa propre chair ou dans ses êtres
les plus aimés, par les atrocités les plus horribles de cette guerre absurde et ignoble. Cependant
Pardonnons et demandons pardon.
Et nous, indignes mais vrais fils de Marie, petits volontaires de la charité, qui depuis 1991 continuons à
apporter de l'aide à ces populations (à tous, sans aucune distinction religieuse ou ethnique), nous nous
sommes sentis encouragés et sollicités à faire encore davantage: pour les milliers et les milliers de
familles privées de tout, les veuves et les orphelins abandonnés dans les ghettos de tant de centres de
réfugiés de la Bosnie du nord, où n'arrive plus rien. Nous savons qu'au-delà de la nourriture et des autres
biens de première nécessité, nous devons apporter un rayon de l'amour de Dieu et de Marie, l'espérance
et le courage de continuer à affronter la vie et surtout de pardonner. Merci, notre très cher et très grand
Pape...
Le S.Père: «Il faut poursuivre les aides» Une joie particulière et un nouvel élan a suscité le St Père le 20
avril encore, dans l'Angelus en place St.Pierre: Au cours de ma visite j'ai pu apprécier l'action des
institutions ecclésiales, des Organisations... et de tous ceux qui se sont employés à alléger les souffrances
et les difficultés de ces populations. Maintenant, il faut sans retard continuer à venir en aide aux
personnes atteintes au cours de ce tragique conflit et assister les victimes qui en subissent encore les
conséquences... Continuons à rester aux côtés de ces populations et de cette région aimée, par notre
solidarité agissante.
Nous continuerons à partir toutes les 2 ou 3 semaines, malgré les difficultés décourageantes des douanes,
afin de faire comprendre aux plus pauvres et démunis, qu'ils ne sont pas oubliés, que Dieu les aime, que
la Madone les aime, se servant d'indignes instruments comme nous pour prouver cet amour. Nous ne
pouvons pas nous arrêter tant que nous trouvons tant de pauvres créatures qui s'accrochent à nous en
disant: «Ne nous abandonnez pas vous aussi, vous êtes notre unique espérance»
Alberto Bonifacio
(au nom de tous les porteurs d'aides)
A la demande de plusieurs lecteurs français nous rappelons ses coordonnées: A.Bonifacio - Via
S.Alessandro 26, Pescate LC. CCP 17473224 (pro Croazia-Bosnia).
Mère Teresa à sa chère Albanie:
«Quand on verra Jésus en son prochain, il n'y aura plus besoin
d'armes»
Mon très cher peuple d'Albanie, les nouvelles du désordre qui est venu se surajouter dans notre
merveilleux pays m'a causé une grande souffrance. Vous savez combien j'aime l'Albanie, et souvent j'y
suis allée et ai envoyé mes Soeurs pour porter l'amour, la tendresse et l'attention aux pauvres.
Maintenant, avec une grande peine dans mon coeur, j'apprends que des vies humaines ont été brisées, et
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (7 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
que beaucoup ont souffert de violences.
Je comprends la souffrance de ceux qui ont perdu leur argent, mais je vous supplie de ne pas vous causer
encore plus de douleurs, les uns aux autres. Souvenez-vous que Dieu a créé chacun de nous pour des
choses plus grandes: pour aimer et être aimés. C'est le sens de la vie, qu'aucune souffrance ne peut ôter.
Cet homme, cette femme, cet enfant est mon frère, ma soeur, et je dois aimer chacun d'eux comme Dieu
nous a aimés.
Pour être capables de nous aimer les uns les autres, nous devons prier beaucoup, parce que la prière
donne un coeur pur, et un coeur pur réussit à voir Dieu dans le prochain. S'il n'y a pas en nous la paix
maintenant, c'est parce que nous avons oublié de voir Dieu dans les autres. Si chaque personne voyait
Dieu dans son prochain, pensez-vous qu'on aurait besoin d'armes et de bombes? > > Actuellement je prie
beaucoup pour tout mon cher peuple d'Albanie, afin que chacun apprenne à aimer (jusqu'à souffrir pour
l'amour) et ainsi puisse apporter la paix au pays et à tous les coeurs. Prions. Que Dieu vous bénisse. 17
mars 1997 Mère Teresa
QU'ILS SOIENT UN!
La grande attente de Graz - A Graz en Autriche, se déroulera du 23 au 29 juin la 2ème assemblée de
toutes les Eglises chrétiennes d'Europe sur le thème de la réconciliation: "don de Dieu et source de vie
nouvelle". Y participeront 700 délégués des Eglises et 300 des associations et organismes engagés dans
le dialogue oecuménique; s'y ajouteront 10.000 chrétiens provenant de toutes les parties du continent.
«On ne pourra sortir de Graz sans un acte complet qui démontre que nous avons dépassé la phase du
dialogue pour entrer dans celle des résultats concrets, c-à-d. de la réconciliation» a dit le pasteur vaudois
Ricca. Mais «la réconciliation, pour être authentique, doit présupposer la conversion. Conversion au
Christ, aussi bien au niveau personnel que communautaire et d'Eglise, autrement tout se réduira à un pur
passage diplomatique et de façade» a souligné l'Evêque Chiaretti, président du secrétariat de la Conf.
Episc. Italienne pour l'oecuménisme.
La primauté de Pierre n'est pas seulement d'honneur
Le patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, qui a la primauté d'honneur parmi les
Eglises orthodoxes, accomplira du 16 au 20 mai un voyage en Italie, sur les traces des 3 premiers
évangélisateurs de la région de Trente: les martyrs cappadociens Sisinio, Martirio et Alexandre, envoyés
par St Ambroise à son ami Vigile il y a 1.600 ans. Il participera à de nombreuses rencontres et
célébrations à Trente et à Milan.
A propos de l'oecuménisme, thème sur lequel Bartholomée est plusieurs fois intervenu, il faut préciser
que l'unité des Eglises ne peut consister seulement en la réduction de la Primauté de Pierre à une simple
primauté d'honneur, ainsi que le souhaite le Patriarche, car est nécessaire une autorité de gouvernement
sans laquelle les controverses dégénèrent en désagrégation de l'unité, comme il est advenu pour les
Eglises protestantes, et comme le démontrent les déviations de l'Eglise russe et la lutte entre les
patriarches de l'ex-empire soviétique. Jésus a fondé Son Eglise sur le rocher de Pierre et a prié pour lui
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (8 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
afin que sa foi ne défaille pas (Lc 22,32). Il s'agit tout au plus de voir les modalités de la primauté,
rejetant le manteau de royauté pour endosser - comme Jésus au Cénacle - le vêtement du service ou de la
conversion. Sur l'oecuménisme et le problème de la primauté, le Pape est intervenu avec l'encyclique
Qu'ils soient Un parue en juillet 95 (V/Echo 122 p.2 et 123 p.2).
Le Patriarche s'est prononcé aussi sur la «tension avec Moscou, provoquée par la question de l'Estonie»,
disant qu'elle «a été surmontée avec l'accord du 16 mai 1996 par lequel les orthodoxes de ce pays ont été
autorisés à choisir librement leur juridiction ecclésiastique» (Estonie: v/Echo 127 p.2,).
Une "civilisation des visages" pour la nouvelle Europe -
Il a été demandé au Patriarche quelle place a l'Eglise orthodoxe dans l'Eglise d'aujourd'hui?
Réponse: L'Europe ne se réduit pas au seul Occident, né de Rome et de la Réforme. Il y a une autre
Europe, non moins nécessaire à l'harmonie du continent, qui est née de l'hellénisme chrétien (oriental),
que l'orthodoxie a fécondée et que le communisme en premier lieu, puis un nationalisme paranoïaque
(ex. les Eglises russes et serbes) ont déformée et continuent à déformer. C'est une culture que l'histoire a
continuellement écrasée mais dont les braises, jamais consumées, peuvent s'embraser au vent de
l'Esprit...
La construction de l'unité de l'Europe ne peut être seulement économico-militaire. Elle demande un
rachat culturel d'importance. Des choix fondamentaux d'ordre culturel et spirituel sont exigés par des
problèmes graves comme le chômage et l'écologie; et pour freiner la frénésie de consommation et la
sujétion aux impératifs de productivité, un nouveau modèle de civilisation s'impose: une civilisation de
l'être et des visages, de la personne comme communion; une redécouverte, de la part de l'humanité
devenue technique, de la profondeur divine et cosmique de l'existence. .
Adalbert, un saint européen
Avec Boniface, Cyrille et Methode, il fut l'un des apôtres qui ont donné un visage chrétien à l'Europe
centrale, unissant dans l'unique foi, des peuples slaves et saxons. Pour le millénaire de la mort d'Adalbert,
lors de son voyage à Prague (25-28 avril) le Pape a voulu nous faire revenir aux valeurs chrétiennes qui
ont fait l'Europe.
De caractère affable et doux, d'aspect noble, d'une grande culture, le saint fut élu Evêque de Prague; mais
il abandonna bientôt la charge pastorale quand il s'affronta aux coutumes païennes du peuple. Attiré par
la vie monastique, il devra par deux fois s'en éloigner pour reprendre (par obéissance au Pape et à
l'empereur Otton III qui avait pour lui une grande admiration) le chemin de Prague. Apparemment, sa vie
pastorale n'a pas été particulièrement couronnée de succès, mais autre est celui qui sème, autre celui qui
moissonne.
A Prague il avait fondé l'abbaye de Brevnov, qui deviendra un centre d'irradiation de la culture
chrétienne parmi les peuples slaves et enverra des Evêques, des abbés et des moines en Pologne, Hongrie
et Russie, jusqu'à l'avènement du régime communiste. Il quitta définitivement Prague en raison de la lutte
des princes, et se consacra avant tout à l'évangélisation des Hongrois où il baptisa St.Etienne, roi et
patron de Hongrie, puis la Pologne et les Pays Baltes, y fondant des monastères. Finalement, avec ses
moines il s'adressa, avec mille difficultés, aux populations barbares de la Prusse. C'est là qu'il trouva le
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (9 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
martyre à coups de lance, le 23 avril 997, à 60 ans. Deux années plus tard il fut proclamé saint. C'est le
patron de la Bohême et de la Pologne.
Pour l'unité avec les Arméniens - Marie Gostanian a corrigé, dans un article paru dans La Croix
(22.1.97) quelques paragraphes relatifs à l'Eglise arménienne (Echo 131 p.3), précisant comment «cette
Eglise "de frontière" qui a résisté à des siècles de persécutions (entre autres: un million de victimes au
cours du génocide pratiqué par les Turcs entre 1915 et 1918 - ndr) proclame le symbole de foi de
Nicée-Constantinople (le Credo de la Messe a.325) et ne s'est pas en fait séparée de Rome à la suite du
Concile de Chalcédoine (a.451).
Dès son origine en 301, l'Eglise arménienne a constitué un patriarcat indépendant, autocéphale, en
communion avec les autres Eglises. Elle ne s'est jamais sentie sous la juridiction du Patriarcat de
Constantinople et encore moins du Patriarcat d'Occident (Rome). Il faut arrêter de nous qualifier d'Eglise
préchalcédonienne, antichalcédonienne, monophysite, ou grégorienne (...) mais Eglise apostolique
arménienne.
En France (...) les fidèles catholiques nous ont toujours réservé un accueil amical; beaucoup viennent
prier avec nous dans nos églises. Un dialogue en vérité nous mènera à la communion, si nous avançons
dans la lumière».
Marie «Notre-Dame de tous les peuples» - L'Evêque Paul Hnilica invite les groupes marials à
Amsterdam pour le 31 mai prochain; il y sera célébré la première journée internationale de prière en
l'honneur de Marie «Notre-Dame de tous les peuples». Sous ce titre, la Sainte Vierge est apparue dans les
environs de cette ville (de 1945 à 1959) à une femme du peuple, Ida Peerdeman, prévoyant la grande
crise de l'Eglise et la diminution de la foi. L'Evêque de Haarlem-Amsterdam, Mgr Bomers, a autorisé la
vénération publique de la Madone sous ce titre, qui est déjà reconnu dans 60 diocèses du monde. Le titre
de "Femme" fut donné par Jésus Lui-même à Cana et sur la Croix (et devint Notre-Dame dans notre
pays).
A Marie tient à coeur le salut de tous les hommes, même de ceux qui n'ont pas encore connu l'amour de
Dieu, et que le Père Lui a confiés au titre de "Notre-Dame de tous les peuples" (n'est-Elle pas
co-rédemptrice avec Son Seigneur?). Ce n'est pas pour rien qu'Elle a dit: Toutes les générations Me
proclameront Bienheureuse, c-à-d. tous les peuples, même ceux qui ne sont pas encore chrétiens. Mais,
dans la ligne de Fatima et Medjugorje, Elle demande notre collaboration et nos sacrifices.
(Pour information, s'adresser à "Pro Deo et Fratribus", via Montesanto 14, Rome).
La Vierge poursuit son pèlerinage hors de France - Les premières 108 "Vierges pèlerines" ont diffusé
l'an dernier un torrent de grâce dans toute la France, préparant la venue du S.Père. Plus de 250 statues et
icônes partent en ce mois d'avril pour différents pays, après avoir reçu la bénédiction du Pape le 8
décembre à Rome et le chaleureux encouragement de Bartholomée 1er à Constantinople. Le nouveau
pèlerinage a débuté dans 15 pays et plus de 40 l'attendent. Ainsi, la Madone, qui a accueilli 20 millions
de pèlerins à Medj., portera le message du salut à d'autres millions de personnes qui ne peuvent s'y
rendre.
Les catholiques et orthodoxes de tous les pays sont appelés à participer à cette prière mariale, en adaptant
le projet à leur contexte particulier, avec leurs propres statues et images et en accord avec leurs Evêques,
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (10 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
au cours de ces 3 années; ainsi sera préparé avec Marie le grand jubilé selon le voeu du Saint Père. Voici,
brièvement résumé, ce que nous a communiqué la Confraternité Notre Dame de France qui organise le
Tour de Marie et cherche «des personnes qui, ayant un profond amour pour Jésus et Marie, sont
disposées à se mobiliser pour le pèlerinage marial».
Suivent de nombreux témoignages et adhésions de Cardinaux, Evêques et Supérieurs de communautés,
de toutes les parties du monde). S'adresser à Olivier Bonnassies, 71 rue du Village, F-91530
Le-Val-St-Germain. Tél. 01 64 59 02 34. Fax 01 64 59 01 88.
Les nouveaux martyrs
A l'initiative du Mouvement "Jeunesse missionnaire" a été célébrée le 24 mars la cinquième journée de
prière et de jeûne pour les missionnaires martyrs. Dans les seules 50 dernières années, c'est 728
missionnaires catholiques qui, de par le monde, ont sacrifié leur vie pour la cause de l'Evangile: prêtres,
religieux, religieuses et laïcs consacrés; en outre, il y en eut 221 au Rwanda en 1994.
Prier et jeûner est un moyen concret de participer à leur sacrifice et soutenir tous ceux qui travaillent
encore pour l'Evangile. Ste Thérèse de Lisieux, moniale cloîtrée, et St François Saver, prêtre
missionnaire - tous deux patrons des missions - témoignent de la réalité de l'Eglise comme unique corps
aux nombreux membres où, l'un avec la prière et la pénitence, l'autre avec l'offrande de sa propre
souffrance, celui-ci avec les bonnes oeuvres, celui-là avec des gestes quotidiens de réconciliation, et tel
autre avec son propre sang, coopèrent au bien réciproque selon l'action de l'unique Esprit.
Nouvelles de la terre bénie
Deux apparitions à Mirjana
«Voir dans ceux qui sont loin, Jésus qui les aime» - Depuis plusieurs années Mirjana rencontre la
Madone le 2 de chaque mois. Parfois il s'agit de locutions, parfois de véritables apparitions. Durant ces
rencontres il est prié ensemble «pour ceux qui n'ont pas encore connu l'amour de Dieu». Depuis quelques
mois ces rencontres (qui peuvent durer de quelques minutes jusqu'à plus d'une heure), sont de vraies
apparitions et, de plus, ouvertes aux fidèles.
Il en a été ainsi dimanche 2 mars, à 11 heures à la Croix Bleue, avec une grande participation de
paroissiens et de pèlerins. Voici le message de Notre-Dame: Chers enfants, priez pour vos frères et
soeurs qui n'ont pas rencontré l'amour du Père, pour ceux pour qui la vie sur terre est très importante.
Ouvrez-leur votre coeur et voyez en eux Mon Fils qui les aime. Soyez Ma lumière et illuminez toutes les
âmes dans lesquelles règnent les ténèbres. Merci d'avoir répondu à Mon appel. La voyante a dit que la
Vierge a pleuré durant toute l'apparition.
«Paix, seulement pour celui qui, dans le prochain, aime Mon Fils. - Dans la dernière apparition
quotidienne du 25 décembre 1982 qu'eut Mirjana, la Gospa lui promit qu'Elle lui apparaîtrait par la suite,
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (11 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
au moins une fois chaque année, pour son anniversaire le 18 mars. Et cela s'est produit jusqu'à
maintenant. L'an dernier, pour éviter une trop grande foule dans sa maison,
Mirjana eut l'apparition sous une des grandes tentes derrière le Sanctuaire. Il en fut de même cette année.
Le rendez-vous était fixé à 14h sous la grande tente. A l'église, les fidèles avaient été prévenus que la
prière débuterait à 13 heures.
La tente était alors déjà comble, de paroissiens et de pèlerins provenant de toutes les parties du monde;
beaucoup n'ont pas réussi à entrer. P.Slavko guidait le Rosaire et Agostino les chants. A 13h30 arrivèrent
Mirjana et son mari Marko Soldo, avec quelques-uns de leurs proches. La voyante semblait un peu
tendue, comme cela se produit souvent lorsqu'elle attend la Madone, et elle renonça même à guider une
dizaine de chapelet; par contre, une dizaine fut conduite par une de ses fillettes qu'elle tenait sur ses
genoux, et une autre dizaine par Marko.
Vers 13h5O Mirjana s'est agenouillée devant la statue de la Vierge, placée sur une table recouverte d'un
drap bleu. Quand, après quelques Pater, Ave et Gloria lui est apparue notre Mère, ses yeux se sont
merveilleusement illuminés. Au début elle était souriante, puis elle est devenue plus sérieuse jusqu'au
moment où son regard s'est élevé pour suivre Marie qui, au terme de chaque apparition, s'élève et
s'éloigne. Après l'extase, Mirjana est restée quelques moments immobile et recueillie, essuyant des
larmes d'émotion, puis elle est sortie avec ses familiers et P.Slavko.
Sous la tente, la prière s'est poursuivie jusqu'au retour de P.Slavko qui a lu le message en croate, le
traduisant ensuite "à chaud" dans les principales langues: Chers enfants, en tant que Mère, Je vous en
prie, ne poursuivez pas le chemin que vous avez pris. C'est une voie sans amour envers le prochain et
envers mon Fils. Sur ce chemin, vous ne trouverez que la dureté et le vide du coeur, et non la paix à
laquelle vous aspirez tous. Seul, celui qui voit et aime mon Fils en son prochain aura la vraie paix. Celui
qui laisse mon Fils régner seul dans son coeur, celui-là connaît la paix et la sécurité. Merci d'avoir
répondu à Mon appel.
Durant ces 6 minutes, la Madone est apparue sans manifester de sentiments particuliers, mais Elle est
devenue triste en donnant le message. Elle a béni toutes les personnes présentes ainsi que les objets, a
prié pour les non-croyants, mais rien n'a été dit sur les secrets. Voici ce que nous a rapporté P.Slavko.
Alberto Bonifacio
Le Président croate confirme le désir du Pape de venir à Medj.
Samedi 15 mars est venu à Medj. le Président croate Franjo Tudjman: il est arrivé en hélicoptère,
accompagné de l'Evêque de Mostar Mgr Ratko Peric'. Quelques milliers de personnes étaient présentes
pour les accueillir; tous deux ont été reçus au presbytère par le curé Ivan Landeka, le Provincial des
Franciscains Fr.Tomislav Pervan, et de nombreuses autres personnes parmi lesquelles on reconnaissait
Fr.Léonard Orec, précédent curé de Medj.; celui-ci m'a rapporté que le Pr.Tudjman, devant toutes ces
personnes, a dit principalement deux choses: «Je suis heureux de venir ici avec l'Evêque et le Provincial
des Franciscains: dissipez cette tension!»; «Allez tous saluer le Saint Père à Sarajevo; lors de notre
dernier entretien, J.P.II m'a dit pour la seconde fois, qu'il désire rendre visite à Medjugorje». (A. B.)
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (12 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
Déclaration après la rencontre internationale de Neum
130 personnes représentant 21 pays ont participé, en qualité de guides de pèlerinages, de groupes de
prière ou de centres pour la paix, à la 4ème rencontre internationale de prière, tenue à Neum du 24 au 28
février 1997 sur la spiritualité de la famille. Dans le déroulement des exposés, dans les échanges
d'expériences, dans la prière et surtout dans l'Eucharistie, nous avons encore mieux compris ce qu'est la
famille: a) elle est enracinée dans le plan divin; b) c'est l'incarnation de la famille trinitaire; c) elle est
consacrée par le sacrement de mariage. La famille d'aujourd'hui est en crise, mais nous avons l'espérance
pour les lendemains, et nous devons en témoigner auprès de tous les hommes de bonne volonté.
A ceux qui honorent la Reine de la Paix, nous recommandons de vivre Ses messages a) en priant en
famille, b) en lisant les Saintes Ecritures, c) en participant à la S.Messe communautaire. Si Dieu obtient
la place qui Lui appartient à l'intérieur de la famille, les familles-mêmes de l'Eglise et du monde se
renouvelleront et participeront avec joie à une nouvelle incarnation.
A tous ceux qui diffusent les messages de la Sainte Vierge dans le monde, nous recommandons de rester
au service de la vérité et de ne pas répandre - au nom de Medj. - des idées qui ne sont pas en harmonie
avec les messages. Nous recommandons donc la communication réciproque, et cela avec le Centre MIR
de Medjugorje.
Des Indiens en retraite spirituelle - 103 Indiens du Canada et des USA (dont 14 chefs de tribus - avec
familles, parents et amis, sont venus à Medj. dans les premiers jours de mars, avec leurs costumes
bariolés; ils ont pris part à une retraite spirituelle de 4 jours, guidée pour eux par P.Jozo, que certaines
tribus avaient proclamé "leur guide spirituel" après sa visite en Amérique.
Le chef de la tribu Manitobe, Ken Wood, s'est rendu 7 fois à Medj. Ancien alcoolique, il avait vécu en
athée; guéri de la boisson, il apprit à prier, à aimer et à pardonner. Il a rapporté ses impressions sur Medj.
à une TV locale: ainsi, tous dans la réserve, ont eu la possibilité de connaître le message. (Mais P.Jozo a
empêché une chaîne de télé de reprendre cet événement sans précédent car il s'agissait d'une démarche
spirituelle profonde et non de folklore). Les Indiens ont gravi le Podbrdo et le Krizevac'; ils ont visité la
Communauté Cénacle et quelques voyants.
Après la S.Messe dans la paroisse, ils ont dansé en cercle devant la statue de la Vierge, pour célébrer "les
nouveaux amis" et ont affirmé vivre à Medj. une profonde expérience de paix qui comble leur coeur:
«Medj. -ont-ils répété - sera le nouveau but de pèlerinages du siècle».
Pâques à Medj. - 10.000 pèlerins ont célébré Pâques à Medj. En raison de leur grand nombre, les
liturgies du Jeudi Saint, du Vendredi Saint et de la Veillée du Samedi ont été célébrées en 9 langues.
Outre les Croates, les plus nombreux étaient Autrichiens, Allemands, Italiens, Américains, Français,
Argentins, Polonais, Tchèques, Espagnols et Slovaques. Pas moins de 30 prêtres étaient chaque jour à
disposition pour les confessions, durant les trois heures habituelles du soir.
Séminaires de prière - A la Domus Pacis se sont tenus durant le Carême 3 cours de prière et de jeûne
(c'est devenu habituel!...) avec environ 150 pèlerins de diverses provenances. Egalement les enfants
abandonnés de la région de Split, rassemblés par l'Organisation Help, sont venus pour leur retraite,
guidée par les Franciscains. Et toujours dans cette même maison, les Soeurs franciscaines ont tenu,
durant l'année scolaire, 10 autres séminaires à l'intention des jeunes filles.
Carmelo Puzzolo guide une école de peinture - L'Italien Carmelo Puzzolo, qui a réalisé les meilleures
oeuvres artistiques de Medj., a visité l'association «Amis des talents», présidée par P.Slavko, qui se
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (13 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
propose d'aider les jeunes artistes dotés de talent mais de peu de possibilités économiques, à recevoir une
formation universitaire. Une vingtaine de jeunes ont pu cette année bénéficier des directives du grand
artiste italien; Sr Milena Tomas, grand peintre qui vit maintenant à Medj. a pris part également à ces
travaux.
La mort d'un prêtre suisse - P.Emile Ritz, prêtre suisse de La Salette, qui avait assisté durant 50 ans les
pèlerinages allemands à La Salette, a été terrassé par une attaque cardiaque et est mort subitement dans la
sacristie du Sanctuaire, après la Messe en langue allemande. Il était venu de nombreuses fois à Medj. et
avait cette fois conduit un groupe de 250 jeunes de la ville d'Ulm.
Fr.Janko Bubalo, pendant de très nombreuses années infatigable confesseur à Medj., et surtout connu
par le livre-interview de Vicka «Je vois la Vierge», est retourné au Père le 21 février, après 5 ans de
maladie. Il était né en 1913. Premier prêtre croate à entrer dans l'Association croate des hommes de
lettres, il avait été soumis à de très douloureuses tortures durant le régime communiste. du Bulletin de
Presse
Pour la Sainte Vierge, aucune situation n'est désespérée
Le 12 avril une centaine d'Italiens ont assisté, dans la Chapelle de l'Oasis de la Paix, à l'apparition à
Marija Pavlovic' Lunetti. Elle a ensuite conversé avec les personnes présentes. Voici, résumés, ses
propos: «...Beaucoup disent que la Madone parle trop: Elle est pour nous notre Mère; si nous L'acceptons
comme telle, Elle nous invite toujours et se répète comme fait une maman.
Ainsi moi-même, qui fais l'expérience de maman, (bien que la moitié de moi soit encore un peu "Soeur"
parce que j'avais cette intention et bien des fois je me dis que je ne suis pas suffisamment maman), je ne
me lasse jamais d'embrasser cent fois, mille fois, mes enfants...; ainsi, avec mille paroles, de mille
manières la Gospa nous dit qu'Elle nous aime...
Et Elle nous en donne la preuve, ne serait-ce qu'avec Sa présence à Medjugorje. Je me dis toujours: nous
allons dans de nombreux sanctuaires, nous voyons beaucoup de belles choses, à Lourdes, à Fatima, etc...,
mais quand nous venons à Medj. au retour nous ressentons le besoin de changer tout le monde.
Notre-Dame répète toujours: Commencez vous-même à vivre les messages dans votre vie... et vous
deviendrez un exemple pour tous. Parfois vous faites les saints à l'Eglise, mais les païens dehors. Mais
nous avons tous la possibilité de changer.»
Une femme: de 8 avortements à porteuse de vie - «Ainsi, une femme qui a fait 8 avortements est venue
me trouver et m'a dit: «Je viens à toi car je n'ai pas le courage d'aller voir un prêtre, je n'ose pas aller me
confesser. J'ai peur que le prêtre se mette en colère contre moi et me chasse du confessionnal. Je suis
venue à toi pour que tu parles de moi à notre Mère. Le soir-même j'ai recommandé cette maman à la
Madone: elle a fait beaucoup d'avortements parce qu'elle n'avait pas les moyens pour vivre et son mari
était opposé à la vie.
Ca a été un choc après l'autre, elle est tombée en grave dépression et ne dort plus. Et maintenant, elle ne
peut plus avoir d'enfants. La réponse de la Sainte Vierge m'a bouleversée: «Désormais, c'est elle qui sera
porteuse de vie pour aider les autres». Telle est l'espérance que la Madone a envers Ses enfants, même
quand humainement tout semble totalement impossible.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (14 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
Cette femme se réconcilia avec Dieu, se confessa, et son coeur se transforma tellement qu'aujourd'hui
elle se rend dans les hôpitaux où auparavant elle allait se faire avorter et fait son possible pour convaincre
les mamans de ne pas le faire.
Elle dit: Je prie avant, puis je raconte mon histoire et les inquiétudes que j'avais dans le coeur, même si je
sais que mes enfants sont des anges. La vie est bien courte et je pense que je dois me hâter, non
seulement au nom de mes enfants, mais pour tant d'autres qui risquent d'être avortés. Son témoignage a
déjà permis à beaucoup de mères de garder l'enfant qu'elles portaient.
C'est l'illustration du message du 25 mars: de nos blessures de mort, Marie veut faire des sources de vie!
Mais nous avons ici combien d'exemples de personnes qui se confessent, commencent une nouvelle vie
et guérissent de leurs maux...»
«Une fillette malade d'une tumeur, restée aveugle, est morte à 5 ans. Après des pèlerinages au Padre
Pio et à St Léopold, la maman est venue ici à Medj. avec sa petite malade, pour demander la guérison, et
ne l'a pas obtenue. Mais cette enfant a apporté la grâce de la sainteté à toute la famille (la maman a fait
un merveilleux chemin). La fillette était venue elle-même sur la colline des Apparitions, pour demander
non seulement sa guérison, mais aussi la grâce de pouvoir recevoir Jésus; elle avait seulement 4 ans mais
a pu recevoir Jésus: elle est morte comme une petite sainte.
Mais nombreux sont ceux qui rencontrent la Sainte Vierge ici et deviennent des saints; et combien de
personnes, malades dans leur corps ou leur esprit, ont trouvé la santé: paralysés qui ont commencé à
marcher et sont revenus avec les documents attestant de leur guérison... etc... Nous devons toujours
écouter la Madone, et être témoins de ce qu'Elle peut faire...»
Le Pape parle comme la Madone - «Quand la Sainte Vierge me donne le message du 25, souvent je
m'aperçois que le lendemain le St Père dit les mêmes mots. Je pense alors: "Il y a un autre voyant en
dehors de nous. Ou le S.Père est très fortement guidé par l"Esprit Saint, ou bien, lui aussi a les
apparitions!»
Puis Marija a parlé du voyage du Pape à Sarajevo: «Tous disent: Il fait si froid, il y a tant de danger. Mais
lui a même ouvert la fenêtre pour dire: Je n'ai pas peur, même si je dois mourir. Il est ainsi, serein et
tranquille, malgré sa main tremblante. Maintenant, la vieillesse est apparente, mais en même temps nous
voyons aussi notre Pape d'autrefois, qui brise la glace... Certains livres et théologiens parlent contre
J.P.II. Une fois, la Gospa nous a dit: Le Saint Père est Mon fils de prédilection, c'est le Pape que J'ai
choisi pour ces temps...» (Enregistrement de P.Aldo Rottini: 8 video-cassettes ital. sur Medj.:
Videomission, via Piamarta 9, BS).
Dieu cherche notre faiblesse pour vivre en nous et Se donner
Sur le thème «Eucharistie Vivante», le congrès pour la formation des âmes offertes, guidé par
P.Tomislav Vlasic' le 20 avril dernier à Numana, vient de se terminer. Les 700 participants à cette
rencontre bimestrielle (dont beaucoup étaient présents pour la première fois), ont vécu trois jours de
prière, de partage et de réflexion, accompagnés par la Communauté "Kraljice Mira". Nous avons résumé
quelques points importants des exposés de P.Tomislav:
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (15 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
Etre "Parole de Dieu" et non "les paroles" - Dans la Parole de Dieu nous recevons tout: l'appel, la
protection sur le chemin, le contenu et les fruits. Dans la Parole de Dieu - quand elle est accueillie avec
un amour libre - se trouve Dieu Lui-même.
De cette manière, nous sommes en mesure de réaliser le même programme de vie que la Vierge Marie. Si
nous voulons que le Verbe de Dieu habite en nous, nous devons nécessairement retirer nos propres
pensées, nos logiques, nos argumentations personnelles, parce que la puissance de Dieu se manifeste
seulement dans les faibles. Les hommes, au contraire, ont construit beaucoup de défenses autour de leurs
propres faiblesses!
Il faut avoir foi en cette Toute-Puissance divine. Et quand il arrive que les autres nous lient, quand ils
nous bloquent, il faut accepter que la Parole de Dieu s'offre en nous: ce n'est jamais nous qui nous
offrons, mais le Verbe de Dieu en nous. De cette manière se manifestent le Verbe de Dieu et Sa
puissance!
Le problème se crèe quand on en reste au niveau des mots humains au lieu de s'immerger en soi-même et
d'aller à la rencontre de Dieu. Il est nécessaire, donc, de sacrifier toutes les idoles présentes en nous:
derrière chaque défense se cache une idole; où nous ne sommes pas disponibles pour céder la place au
Verbe, habite une idole: une personne, une affection, une chose..
Etre un don pour Dieu vivant: l'offrande - Quand on laisse la place au Verbe de Dieu en nous-mêmes,
alors Jésus S'offre en nous, en nous Il aime le Père et Se donne à Lui. Il faut seulement Le laisser faire!
De cette façon, offrir sa vie à Dieu signifiera s'ouvrir pour se muer en une créature nouvelle et devenir
ainsi des fils adoptifs de Dieu, en Jésus, en participant à la plénitude des dons en Christ.
Voulons-nous être pour l'humanité le don du Dieu vivant? - Comme le Père M'a envoyé, Moi aussi Je
vous envoie... Si nous arrivons à être un don total et pur pour Dieu, alors Il aura à Sa disposition des fils
et des filles à donner à l'humanité comme "amour pur". Quand Jésus envoie les apôtres dans le monde, Il
leur indique la pédagogie qu'ils devraient adopter, celle de l'amour pur: l'agneau qui vainc le loup. Quand
l'agneau ne vit pas en nous, vaincre devient impossible!
Dans l'Ecriture Sainte il y a un point que je qualifierais (oserai-je le dire?) de "scandaleux": c'est quand le
Fils de Dieu fuit devant une créature: Hérode. En outre, nous voyons comment Dieu le Père a permis que
les créatures crucifient son Fils Unique. Mais pourquoi l'a-t-Il fait? ... C'est une clef de lecture très
importante pour les âmes offertes: Dieu est faible! Il est fort seulement dans l'Amour! Ici, sur la terre,
Dieu ne recherche pas la force. En fait, la spiritualité qui passe par la violence est erronée, parce que
Dieu est tout puissant dans l'Amour pur.
Ainsi on arrive au point de "l"Eucharistie Vivante': Dieu Père désire offrir chacun de nous comme Son
don au monde. Mais pour réaliser cela Il a besoin que nous devenions "agneaux", non sous une forme
pathologique, mais d'une manière joyeuse, avec la responsabilité et la dignité avec lesquelles Jésus
portait sa Croix. Dieu est à la recherche d'âmes qui veulent accueillir cet amour, des âmes disponibles à
être envoyées. De cette manière partira la mission, une mission qui nous appelle à être l'Amour de Dieu
et Son don pour l'humanité. Le monde a besoin de voir l'Eucharistie Vivante dans les chrétiens, le monde
a besoin de voir Dieu. Nicola
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (16 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
Les lecteurs nous écrivent...
De l'Albanie: Que Marie apporte la paix dans notre pays, pauvre et martyrisé. Un fait est certain, dans
les zones où arrivent les messages de Marie, il n'a pas été tiré un seul coup de feu... Même les orthodoxes
du sud apprécient le bulletin. (Robert Prendushi).
De l'Egypte: Echo arrive et je le lis avec un grand intérêt, il me sert pour mes méditations; Dans vos
prières, souvenez-vous des chrétiens d'Egypte, qui sont persécutés et tués par les islamistes et personne
ne peut parler. Combien de souffrances et d'humiliations pour être fidèles au Christ. (Sr Chiarafrancesca
Magnan).
De Hong Kong: Rosa Kong remercie au nom des lecteurs, pour l'envoi d'Echo en anglais. Que Dieu
puisse inspirer quelqu'un pour s'occuper d'une édition en chinois, pour le bien des frères de Chine. Nous
précisons qu'à Hong Kong il y a déjà l'ami Antony Tsoi qui traduit depuis longtemps des articles d'Echo
en Chinois (Queen of Peace group, 770 King's road, C-610, Hong Kong).
De Suisse: Après des mots admiratifs pour la simplicité évangélique d'Echo "qui ne doit pas changer",
P.Gerolamo écrit: «dans les coeurs de beaucoup de personnes (même de prêtres), se trouve le désarroi
causé par l'absence de l'Esprit de Jésus, qu'on ne cherche pas et ne demande plus: "nous faisons d"après
nous!' Combien plus devons-nous élever nos yeux vers Celui et Celle qui habitent dans le Ciel, d'où nous
vient l'aide. Tenons bon! (Abbaye de Einsiedeln).
De Norvège: Helge Gudheim nous écrit: Nous lisons Echo en anglais, avec un grand intérêt, mais pour
nous, luthériens, bien des choses sur les apparitions mariales sont nouvelles et étranges...La Vierge Marie
n'est jamais apparue en zone non-catholique, où Elle serait pourtant sans doute plus néces saire pour les
gens de foi différente? Une autre difficulté est que les luthériens ne peuvent recevoir la communion à
Medj.
Au regard de cette difficulté, nous en avons déjà parlé dans Echo 130, p.5. Pour les apparitions mariales,
il s'en est produit plusieurs, même dans des zones non-catholiques, au cours de ces dernières années:
p.ex. à Grushevo en Ukraine, Smolensk en Russie (orthodoxes) et au Caire (copte), etc... La revue
"Jésus" dans son numéro d'avril 97 aborde l'argument (pp.84 à 88). A l'intéressé, nous avons ajouté une
réponse personnelle sur ces sujets.
De l'Afrique du Sud: Geneviève Henning observe qu'Echo se contredit puisque, d'une part il ne croit pas
aux secrets catastrophiques (132 pp.2 & 5) et, dans le même temps, il parle de l'ultime appel de la Mère...
Nous savons tous que la terre se dirige vers une catastrophe écologique... «Oui, si le désastre se produit,
il adviendra en raison des désordres des hommes, qui ainsi se châtient eux-mêmes. Ensuite, les rappels de
la Gospa sont les derniers, non de manière absolue mais dans l'ordre du temps, pour que nous nous
convertissions. La perte de la foi est une catastrophe plus grande que tous les autre désastres. Le mal est
grand, qui ne le voit pas? Mais il est tout de même contrebalancé par un grand bien et la sainteté de tant
d'âmes, par les prières et les sacrifices de beaucoup de bonnes personnes. C'est vraiment ce qu'attend
Dieu pour user de miséricorde. Il veut seulement cela!
Sur la continence périodique une précision relative au témoignage de Marija Dugandzic' (Echo 132 p.7)
qui affirmait «Pour moi, il y a contraception lorsqu'on évite exprès les rapports dans les jours fertiles...».
Mais le Magistère de l'Eglise CCC.art.2370 (en franc.p.483) dit: la continence périodique, les méthodes
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (17 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
de régulation de naissances fondées sur l'auto-observation et le recours aux périodes infécondes sont
conformes aux critères objectifs de la moralité. Ces méthodes respectent le corps des époux, encouragent
la tendresse entre eux et favorisent l'éducation d'une liberté authentique. Toutefois l'art.2368 invite à
éviter la motivation égoïste dans le recours aux périodes infécondes. (Dr Pierantonio Gottardi)
Camp de travail pour des volontaires bâtisseurs (travaux de maçonnerie, plomberie, électricité,
etc...)
pour construire une grande maison de prière à Medj. (par roulements de trois semaines, ou
davantage selon possibilités). S'adresser à Giancarlo Rovati 00 39 337 411 728 ou Mario Osella 00 39
254 50 681.
* Marta Mirkiewicz de Cracovie, notre infatigable petite soeur qui, depuis des années s'est dévouée
pour la publication de l'Echo polonais, est retournée au Seigneur le 5 mars. Que Notre-Dame lui donne
au Ciel une aussi belle place que celle qu'elle a déployée sur terre au service de Sa cause. Maintenant,
notre édition polonaise est assurée par Ewa Jurasz, entourée d'autres amis.
* Retraite internationale des prêtres avec prières, conférences, dialogues et liturgie communautaire: à
Medj. du Ier au 5 juillet 97, organisée par PP Slavko et Cosimo Cavallurzo pour répondre au désir de
nombreux prêtres. Seront invités aussi quelques prêtres qui s'occupent de guérisons intérieures, ainsi que
des experts. (tél.00 387 88 651988; fax 88 651444)
CONTRE-COURANT
Il ne faut pas croire aux prophètes de malheur
Je me trouve devant une série de demandes continuellement récurrentes, que nos lecteurs se sont
peut-être également posées ou se sont entendues soumettre. Il semble presque qu'il y ait un contraste
actuel entre tant de "voyants" et "messages" qui prévoient des catastrophes, et la prudence des hommes
d'Eglise qui mettent en garde contre le crédit à accorder à ces modernes prophètes de malheur. Ou bien il
semble que, regardant la situation du monde d'aujourd'hui il n'y ait rien de bon à en attendre, et que tous
les messages apocalyptiques ainsi diffusés s'accordent bien avec les sévères avertissements des
prophètes, tels qu'ils sont reportés dans l'Ancien Testament à propos du peuple hébreux.
Que devons-nous penser? Qui croire?
Tout d'abord je voudrais rappeler que nous ne nous trouvons plus dans l'Ancien Testament ou dans les
temps de l'attente du Messie. Jésus est venu, nous laissant Ses dons: l'assurance de Sa présence («Je suis
toujours avec vous»), c'est pourquoi Il est toujours vivant, à intercéder pour nous; Il nous a donné
l'Eucharistie, l'Eglise, Marie Très-Sainte, et surtout le don permanent de l'Esprit Saint... C'est pourquoi
Vatican II affirme avec décision qu'il n'y a plus à attendre d'autre révélation avant la Parousie. Cela
n'empêche pas que le contenu de la Révélation puisse être toujours plus approfondi, dans ce qu'il affirme
explicitement ou implicitement: c'est le devoir des biblistes et des théologiens, sous la conduite sûre de
l'autorité ecclésiastique.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (18 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
Que l'homme ait un continuel besoin d'être appelé à la conversion, l'Evangile nous le dit clairement en de
nombreux passages (il suffit de penser à Luc 13,5: «Si vous ne vous convertissez pas, vous périrez
tous»). C'est pourquoi il ne faut pas s'étonner si les messages des apparitions mariales sont également
orientés en priorité à demander la conversion. C'est un rappel pressant, urgent, dont nous avons toujours
besoin.
Mais tous ces pseudo-voyants qui annoncent des catastrophes en attribuant leurs messages au Seigneur
ou à la Madone, ne méritent aucun crédit. Il est vrai que toute l'histoire humaine nous parle de
catastrophes naturelles (tremblements de terre, inondations...) ou plus encore d'autres dommages
collectifs provoqués par l'homme (guerres, génocides, traites des noirs ou des blancs, etc...). Où il y a
faute humaine il faut conversion, dialogue, compréhension. En face des catastrophes naturelles doit
intervenir la solidarité, l'aide réciproque.
A Fatima Notre-Dame avait annoncé que, si les hommes n'écoutaient pas Ses appels (on était en 1917, à
la fin de la première guerre mondiale), sous le pontificat de Pie XI débuterait une guerre encore pire.
Mais, dans le contenu de cette annonce, on observe bien que la Madone n'a pas prophétisé une guerre,
mais nous a enseigné comment l'éviter; l'absence de punition était conditionnée par la conversion, et le
châtiment était indiqué en tant que stimulant à celle-ci. Ce n'était pas une prophétie inéluctable, une fin
en elle-même.
Il est demandé: Comment accorder la promesse de Dieu de ne plus détruire l'humanité par le déluge
(Gen. 9,11), avec les prophéties de l'Evangile apocalyptique sur la fin du monde? Il est clair qu'il s'agit de
deux faits très différents: le déluge universel fut causé par les péchés des hommes et eut un but punitif.
La fin du monde est un événement prévu dans les plans de Dieu; il ne sera pas provoqué par une volonté
de châtiment, mais par la volonté de marquer le triomphe complet du Christ et des élus. Même s'il sera
précédé de catastrophes, elles se produiront seulement dans le but de préparer l'humanité au grand
événement et d'être un ultime appel au repentir.
Le Père Céleste est Dieu d'amour et de paix. Il ne nous tient pas sous la menace de punitions mais nous
veut sereins, confiants en Son amour miséricordieux. Qui diffuse des messages catastrophiques est
sûrement un faux prophète et mérite seulement notre compassion. Et ce serait une grave erreur de lui
accorder crédit.
don Gabriele Amorth
Quand les prophéties sont-elles vraies? Selon le journal "Il Messaggero", don Amorth aurait affirmé ceci:
une voyante a eu connaissance des lacrimations de la Madone à Civitavecchia 6 mois avant qu'elles se
produisent. Est-ce vrai?
Don Amorth - En partie oui. C'est advenu quelques mois auparavant (je ne me souviens plus s'il s'agit
bien de 6, il me semblerait plutôt que ce soit 4 ou 5 mois...). Comment se comporte don Amorth en cette
circonstance? Il se tait et suit la règle de la Bible: si une prophétie se réalise, Dieu l'a inspirée; si elle ne
se réalise pas, on oublie le fait et celui qui l'a dit.
C'est pourquoi, je n'ai rien dit à l'Evêque! Après que le fait se soit produit, je le lui ai dit; avant non! En
fait, nous sommes tellement envahis de faux prophètes, de faux charismatiques, de gens qui donnent des
messages... qui auraient un fil direct avec la Madone, avec l'Esprit Saint, avec St Antoine de Padoue...
Nous devons nous montrer très attentifs!
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (19 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
Et je vous conseille la même attitude: vous avez une personne de sainte réputation qui vous annonce
quelque chose? Soyez bons, gardez le silence. Dites: Seigneur, que Ta volonté soit faite! Puis, si la
prophétie se réalise, alors dites: Eh bien, on voit qu'en cette occasion, le Seigneur l'a inspirée. Mais cela
advient une fois sur mille, une fois sur mille!...
Ecoutez aujourd'hui Sa voix n'attendez pas demain
Dans la préface du livre "Parole de Marie" de Lucien Moia (ed.Segno - Udine - non édité en France) est
rapportée une réponse concise du Card.Tonini, Archevêque émérite de Ravenne, interrogé sur
Medjugorje.
Demande: Dans tous les lieux d'apparitions, vraies ou présumées, se vérifient d'extraordinaires ferments
de dévotion. On enregistre des conversions, on revient à la prière, on redécouvre la foi. Qui a été à Medj.
raconte qu'en ce lieu se respire la foi, le surnaturel paraît devenir une réalité tangible. Et ceci, dans une
société comme la nôtre, froide et indifférente, ne pourrait-il pas déjà être considéré comme un petit ou un
grand miracle?
Réponse: «Oui, je sais que tout cela se vérifie. A Medj. arrivent des milliers de pèlerins, on prie, on
redécouvre la foi. C'est un grand don et nous en remercions le Seigneur. L'Eglise pourtant, avant de se
prononcer, attend encore. C'est une juste prudence. Chaque doute doit être examiné, chaque incertitude
résolue.
Personnellement je retiens que les perplexités de l'épiscopat local, avec toutes les nuances des différentes
positions doivent être un motif de réflexion. De toute façon, il sera indispensable d'attendre le jugement
officiel du Vatican. Je me fie à la promesse faite par le Christ aux Apôtres et à leurs successeurs dans
l'éternité: le jugement de l'Eglise qui sera prononcé au nom du Christ sera celui qui me convaincra de la
crédibilité d'une apparition ou d'un événement surnaturel».
Quelques précisions: Sur ces faits il faut distinguer deux niveaux: celui des fruits surnaturels prodigieux,
que même le Card.Tonini reconnaît, et celui de la surnaturalité des événements, au sujet duquel on attend
le "jugement officiel du Vatican" (qui - ajoutons-nous - ne pourra intervenir tant que les apparitions sont
en cours et même "pas facilement" après).
Mais la continuelle accentuation de ces "perplexités" et "réserves", qui reflètent de dures oppositions
locales dues à l'altération des rapports et la fermeture des coeurs, finit par retenir et décourager (pour ne
pas dire scandaliser) beaucoup de personnes simples qui manquent de discernement, tandis qu'elle fait le
jeu de ceux qui ne reconnaissent rien et ne veulent rien changer.
Et, dans l'attente de cette reconnaissance, devrions-nous rester à regarder et laisser passer l'occasion que
le Ciel nous offre maintenant? Et qu'ajouterait cette "reconnaissance officielle" aux incommensurables
dons qu'ont déjà reçus ceux qui s'y sont "fiés"? Parce qu'il faut chercher le Seigneur tandis qu'il se fait
trouver (Is 55,6) et ne pas remettre à demain.
Don Amorth dit «je suis d'accord avec l'orientation de l'Eglise des siècles passés, quand des apparitions
mariales ou des faits miraculeux n'avaient besoin d'aucune reconnaissance officielle: c'était le peuple qui,
avec son culte, donnait valeur à ces faits, et l'Eglise les avalisait avec sa présence dans la célébration du
culte et des Sacrements. Ainsi advient-il pour Monte Berico à Vicence, pour Caravaggio à Bergame, pour
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (20 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
le Divin Amour et les Trois Fontaines à Rome et pour tant d'autres sanctuaires où on disait apparue la
Vierge» (cf Echo 120, p.7).
Ainsi advient-il aussi à Medj., où depuis presque 16 ans déjà, l'Eglise accueille les pèlerins et distribue
des fleuves de grâce, dans le sillage de rappels dont personne n'a mis en doute la pleine conformité avec
les vérités de foi. Et que veut-on de plus?
Il n'y a personne qui ne voit comment cette grâce extraordinaire offerte à tous, dans des temps aussi
hostiles, ne doive être reconnue et encouragée, comme fait le S.Père en toute occasion qui s'offre à lui , et
comme le font tant d'Evêques qui se sont rendus là, témoignant aussi des fruits de grâce. Mais ici le
diable s'est peut-être d'autant plus armé qu'il a pu comprendre la grandeur de la place en jeu!...
Quels sont les signes probants de la présence de Marie? - De nombreuses personnes, aujourd'hui
comme hier, nous décrivent des phénomènes sensibles qui ont marqué leur visite à Medj. (ou liés à ce
lieu), dans lesquels Marie s'est faite voir, entendre de différentes manières, a guéri, a donné des grâces,
etc... A tous ceux qui nous écrivent ces expériences édifiantes, nous disons:
Nous ne devons pas nous étonner, et même ces cas sont certainement bien plus nombreux que nous ne
l'imaginons. Et qui ne revient pas de Medj. avec quelque "signe"? Mais en ce qui concerne les cas hors
de l'ordinaire il faut conserver la discrétion due et ne pas vouloir en faire un objet d'attention publique.
Ce sont des signes d'amour et d'encouragement d'un Coeur Maternel, destinés à des personnes
particulières. Mais le vrai signe que tous devraient voir comme preuve du passage de la Sainte Vierge,
c'est la conversion du coeur: c-à-d. ne plus recourir à ces signes extraordinaires pour convaincre les
autres, mais que les autres voient en nous-mêmes les effets du passage de Marie, à travers notre
changement de vie, notre paix, une nouvelle disponibilité envers tous. Ce sont des témoignages bien plus
convaincants que tous les signes extérieurs.
Nouvelles apparitions et lacrimations? Les lecteurs nous en signalent de toutes les parties du monde.Il
n'y a pas lieu de s'étonner ni de ceux-ci, ni des autres phénomènes surnaturels. Référons-nous à des cas
vraisemblablement sérieux, par les signes particuliers de conversions et de continuité qui les
accompagnent. Si Jésus et Sa Mère se font entendre si souvent, ce n'est pas sans motifs. Pour nous ils
sont clairs: ils s'appellent "déclin de la foi", "refroidissement de l"amour' (qui fut allumé par Jésus dans le
monde à travers Son sacrifice et Son Esprit Saint), "déferlement de l"iniquité' (cf Mt 24,11) et ses
conséquences qui, évidemment, "sautent aux yeux" de tous.
d.A.
Missions difficiles dans le terrain des sectes
Un SOS nous parvient de la jeune Communauté Missionnaire de Villaregia, RO, qui compte déjà 360
membres entre prêtres, religieux et familles. Elle s'efforce de couvrir le manque de Pasteurs de l'immense
troupeau de l'Amérique Latine et a inauguré une nouvelle mission dans le diocèse de Campo Limpo
(dans la périphérie de Sao Paulo); 2 millions et demi de fidèles avec seulement 25 prêtres et 75 laïcs; en
certains villages la S.Messe n'est célébrée que tous les 5 ou 6 mois et quelques personnes n'ont jamais
rencontré un prêtre.
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (21 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
Comme toute l'Amérique latine, c'est aussi un terrain de facile conquête pour les sectes, financées par de
riches groupes des USA. Providentiellement -disent ces missionnaires - le Renouveau de l'Esprit est un
remède aux sectes parce qu'il les contrecarre sur le terrain même de ferveur dans l'Esprit et de fidélité à
l'Evangile, que ces sectes revendiquent.
Voyages à Medj. Cars journaliers de Trieste (40m à droite en sortant de la gare ferroviaire): départ à 18h,
arrivée à Medj. le lendemain à 8h du matin. Retour aux mêmes heures. (tél 00 39 40 42500; A-R env.600
FF. Par mer, traghetto d'Ancone lundi, mercredi, vendredi 21h - samedi 22h. ag.Mauro tél.00 39 071
55218, fax 00 39 202 618 ou ag.Morandi tél.00 39 071 204 915, fax 00 39 202 296. Voyages aériens très
économiques: 2 fois par semaine, à partir du 21 avril Milan-Split (1 h. de vol, puis car Split-Medj. 1h1/2)
Pèlerinages Rusconi tél.00 39 341 363 077; 4 ou 5 jours; tout compris, environ 1.100 FF
Au cours du mois de mars 1997, les lecteurs d'Echo francophone ont offert pour Echo: 34.425 Fr, Aides
en Bosnie (A.Bonifacio) 50.000 Fr, Divers (Orphelins, hôpital,etc) 1.350 Fr. Que les généreux donateurs
veuillent bien trouver ici l'expression de notre gratitude
Que le Coeur de Jésus, qui vit dans l'Eucharistie, et le Coeur de Marie ouvrent nos coeurs à l'action de
l'Esprit Saint pour que nous portions beaucoup de fruit. Je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint
Esprit.
Villanova M. le 27.04.1997
EDITIONS ETRANGERES:
albanaise: Sender Prendushi, L.Heroj Rr Skenderbeg 98, Shköder (Albanie); allemande: Echo aus Medj.
cas.post.149, I-46100 Mantova Italie; anglaise: Echo of Medj. cas.post.27,I-31030 Bessica Treviso
(Italie); brésilienne: Servos da Rainha C.P.02576,70279-970 Brasilia DF; catalane: Amics de Medj.
c.Carme 11 baixos, E-08700 Igualada-Catal (Espagne); espagnole: Eco de Medj. cas.post.149, I-46100
Mantova Italie; grecque: Sr Despina, 69 rue Epirou, Agia Paraskevi, 15341 Athènes (Grèce); hongroise:
Fraternitas, 1399 Budapest.701/85 (Hongrie); néerlandaise: Misericordplein 12C, 6211-HK,Maastricht
(Hollande); polonaise: Ewa Jurasz, ul.Nullo 14/34, PL-31-543, Krakow (Pologne); portugaise: Gilberte
Correia 24 r.L.de Brito, 4915 Vila Praia de Ancora; roumaine: Ecou din Medj. c.p.41-132 Bucarest
(Roumanie); russe: Dom Marii, Ul Remisova 5 a/28, 113186 Moscou (Russie); suédoise: Carlo
Frizzo,c/o J.Hemmet, 16849 Drachmannsg 2, Bromma (Suède)
DISTRIBUTEURS: Au Canada: «Arts O Graph» N.D.Inc 6653 Papineau, Montreal 1 Québec H2G 2X3;
Joseph Bozzo, 8324 Nicolas Leblanc, Montreal Que H1E 3W5. En Espagne: José L.Lopez de S.Roman,
Ap.246, Palencia (Espagne). Aux Philippines: Raquel D.de Leon, POB 789, 1099 Manille. En Suisse:
Nora Künzli, rue Caressaa, CH-6862 Rancate, O91/463469 (versements:Banque Raiffeisen, Eco di
Medj.CH-6862 Rancate, cc.69-1079 0). Aux USA: Joanne Clark, 17503 Applewood LN Rockeville,
Maryland 20855; Peter Miller P.O.Box 2720-230, Huntington Beach CA 92647. Australie: (toutes
langues) Medjugorje Sentinel P.O.Box 746, Pennant Hills, NSW 2120.
* Pour diffuser les messages et les vivre dès leur parution vous pouvez recevoir les quelques lignes du
message mensuel dès le 27 de chaque mois (postés le 26) et ceci en autant d'exemplaires que vous le
souhaitez; il suffit d'en faire la demande à l'adresse ci-dessus.
* L'ECHO en cassettes-audio pour non-voyants les personnes intéressées peuvent s'inscrire également à
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (22 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]
background image
cette adresse.
L'Echo de Marie est gratuit. L'oeuvre vit d'offrandes: CCP DIJON 4480-19 R ou chèques. Merci d'établir
les Euro-chèq.en francs français à un seul ordre: ECHO DE MARIE, 18 allée Thévenot - F-39100
DOLE.
* UNE SEULE ADRESSE POUR L'EDITION EN LANGUE FRANCAISE:
«ECHO DE MARIE REINE DE LA PAIX - 18, allée Thévenot - 39100 DOLE - France.
Resp.Ing.A. Lanzani-Tip. DIPRO(Roncade TV).
Eco
file:///C|/MedSite/echo/e133fr.htm (23 of 23) [9/21/2000 5:34:48 PM]

Document Outline

  • Local Disk
 


 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]