Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Medjugorje Articles et Actualités » Prêtre, mais de façon différente

Prêtre, mais de façon différente

Angelo Scuderi

Other languages: English, Deutsch, Français, Italiano

En 1990 je suis allé à Medjugorje pour la première fois. J’étais curieux d’observer ce phénomène extraordinaire des apparitions de Marie et j’avais tant envie d’apercevoir moi aussi cette présence pour pouvoir me sentir accueilli et choisi par Elle. J’ai toujours aimé le Seigneur et j’ai vécu, déjà tout petit, cette relation, me confiant toujours à Lui. J’ai aussi beaucoup péché dans ma vie, mais je dois dire que cela ne m’a pas empêché de revenir toujours à Dieu, parce que ce sont les malades qui ont besoin du médecin.

Je me suis retrouvé passant quelques années de ma vie au séminaire, parce que je sentais le désir de devenir prêtre; je voulais devenir le prêtre des pauvres, de ceux qui vivent dans la misère tant matérielle que spirituelle. J’aurais voulu aller vers le dernier, le marginal, le désorienté, le petit, l’accablé, le prisonnier et le drogué, en somme vers ceux qui sont laissés de côté par la société. Moi aussi je suis pauvre, et c’est pour ça que je les aime et les comprends. Je dois remercier Dieu de m’avoir fait ainsi comme je suis, miséreux et nécessiteux tout à fait comme les personnes dont j’aurais voulu m’occuper pour être leur guide spirituel.

J’ai toujours regardé vers les derniers pour apprendre d’eux l’humilité et la reconnaissance, parce qu’en cela ils sont nos grands maîtres. C’est tout à fait vrai que Dieu choisit les siens dans ce monde des petits qui, dans notre société, sont à rejeter. Dieu va à la recherche des personnes abandonnées, qui se sentent inutiles, parce qu’il veut les aimer, il veut prendre soin d’elles, il veut leur faire prendre conscience que, au contraire elles comptent beaucoup.

J’avais tant de projets, tant de bonnes intentions... J’avais le désir de devenir important pour Marie, qu’Elle puisse m’appeler par mon nom et s’intéresser à moi et à ma vie. Avec moi je la portais dans l’armée des derniers que j’avais rencontrés dans la vie. Je demandais d’avoir une force intérieure qui pût me remplir sans peur pour réaliser ma mission et porter aux autres une parole d’espérance. Marie était là qui m’attendait et qui avait tout préparé pour me rendre vraiment heureux. Maintenant j’ai compris que nos erreurs ne sont pas seulement un mal, mais servent à comprendre tous ceux qui sont tombés dans notre même péché pour que nous puissions offrir notre vie pour eux. J’ai finalement compris comment nous pouvons devenir tous prêtres: il suffit d’avoir le coeur ouvert.

Il est temps d’éliminer l’hypocrisie, notre continuelle tendance de nous cacher à Dieu comme Adam après le péché originel, par peur de Celui que souvent nous ne connaissons pas et dont nous pensons seulement qu’il peut nous punir. Au contraire il est si tendre qu’il nous fait le don de sa propre Mère permettant qu’Elle soit au milieu de nous pour porter nos âmes vers Lui qui estL’Amour.

Quand Marie entre dans notre vie, alors augmente l’intimité avec Dieu et nous pouvons avoir avec le Père une relation familière. Maintenant je commence à l’aimer vraiment avec le coeur, comme s’aiment ceux qui sont chéris, je la veux toujours proche, dans les joies et les douleurs, comme la maman terrestre que l’on appelle dans le besoin. Souvent hélas, nous faisons ceci: nous écartons de notre vie ceux qui vraiment nous aiment et nous faisons entrer les fausses amours qui peu à peu nous avilissent. Marie, dans son grand Amour de Mère, nous lave, nous soigne, nous nourrit, nous habille et nous présente à Dieu qui nous enveloppe dans son immense Amour.

Des années après ma première visite à Medjugorje, Marie m’a appelé à un cheminement de donation totale de ma vie à Elle et je suis heureux d’avoir été choisi pour être instrument du Royaume de Dieu. Je réponds comme Elle: «Que ta volonté se fasse enmoi». Je sais qu’aujourd’hui tant de nos frères vivent dans le vide et les ténèbres, qui dans l’alcool, qui dans la drogue, qui dans le désespoir, dans la misère et dans la faim, qui dans la violence et dans la prostitution, et Dieu veut les sauver à travers ceux qui se donnent avec joie et deviennent ainsi lumière et guide pour eux dans l’Esprit, à travers la prière et l’offrande.

Ceci est pour moi la vie : « Faire place à Marie pour être comme Elle don pour les autres et devenir de vrais fils du Père, pour l’être au monde. » Ce n’est que si nous entrons dans cette dimension que nous pourrons vivre avec joie l’appel à entrer dans l’Amour. Pour ce faire nous devons mourir chaque jour à nous-mêmes, sûrs que cela n’est pas une mort mais ce qui engendre la vie en Dieu en nous et dans les autres. Des années après ce lointain 1990 mon coeur travaillé et ensemencé par Marie, est prêt aujourd’hui à accueillir l’appel dans la famille spirituelleKraljice Mira, un grand don de Marie. Dans cette famille spirituelle il faut seulement être doux, humbles et obéissants comme l’Agneau Immolé à la volonté de Dieu.

A Medjugorje je cherchais l’amour pour moi, l’attention de Marie, et Elle m’a donné davantage: l’amour pour Elle et le désir de la chercher toujours, pour lui ressembler dans l’ouverture du coeur à Dieu et dans l’amour pour les derniers, me faisant devenir pour eux le prêtre que je voulais être, mais de façon différente, à travers l’appel de la Fraternité des âmes offertes, voulue par Elle, qui m’a enseigné une autre forme de sacerdoce pour mes derniers, « l’offrande de la vie ».

Angelo Scuderi

 


 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]