Langue 

Mises à jour  | Medjugorje  | Messages  | Articles et Nouvelles  | Videos[EN]  | Galerie[EN] | Carte du site  | À propos[EN]  | Livre d'invité

www.medjugorje.ws » Text version » Medjugorje Articles et Actualités » A Medj. les jeunes découvrent l'amour et la simplicité de Dieu

A Medj. les jeunes découvrent l'amour et la simplicité de Dieu

Other languages: English, Čeština, Deutsch, Français, Italiano

Pour savoir ce que vivent les jeunes quand ils se sentent appelés à découvrir l'amour de Dieu il est necessaire de demander à qui a personellement fait cette experience. Dans un interview frère Jean Uriel Frey, membre de la communauté des Béatitudesl nous raconte sa conversion qui a eu lieu à Medj. et comment il a mis son "trésor" à disposition des autres jeunes.

Je m'appelle Jean Uriel, je suis Suisse allemand, né à Lucerne et j'ai 32 ans. J'ai entendu parler de Medj. pour la première fois il y a 12 ans par mon frère ainé et suite à son invitation, je suis venu ici en pélérinage, sans vraiment connaître le lieu ni ce que se passait ici. Je me souviens comme si c'était hier que, dès le premier jour j'ai été saisi par la grâce du Seigneur. J'avais perdu mon petit groupe de jeunes avec lequel j'étais venu ici à Medj. et comme ça, tout seul derrière l'église, j'ai rencontré l'amour et la grande miséricorde de Dieu sur moi, pour moi personellemnet. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps et en même temps c'étaient des larmes de joie et d'une grande reconnaissance envers le Père qui m'aimait tel que j'étais. C'est vrai que ce moment, cette expérience ont marqué ma vie. Petit à petit le Seigneur a pu travailler mon coeur. A travers cette expérience aussi j'ai découvert lentement le rôle de la Vierge Marie dans ma vie et son rôle aussi dans l'Eglise. Et quelques années plus tard, en cherchant ma vocation, j'ai reçu l'appel au sacerdoce et aussi l'appel à vivre cela au sein de la communauté des Béatitudes, dont je suis membre depuis 7 ans. Pour la fête de l'Ascension j'ai fait ma profession perpétuelle. Depuis je suis retourné plusieurs fois à Medj. Cette fois-ci, on est venu avec un groupe de 170 jeunes de la France et quelques uns de l'Italie et de l'Allemagne pour participer au festival. La chose qui m'a touché, comme d'autres années aussi c'est que, dès qu'on est arrivé, on était comme saisi par la Présence de la Vierge. Quand je m'approche de l'église et que je vois les jeunes en prière autour de la rotonde, j'ai comme l'impression que le manteau de la Vierge couvre toute cette assemblée et que tous retrouvent cette grâce d'être enfant de Dieu.

q. Qu'est-que cherchent les jeunes à Medj. et qu'est-ce qu'ils trouvent?

Au plus profond les jeunes cherchent Dieu, même si, très souvent, ils ne l'èxpriment pas directement. Beaucoup de jeunes me disent qu'ils sont venus comme ça par hazard et qu'ils ne savent pas trop pourquoi, mais je pense qu'à l'interieur d'eux mêmes, il y a quand même cette recherche de quelque chose de plus, quelque chose qui peut vraiment donner sens à leur vie, à laquelle ils ne peuvent pas donner de nom. A Medj. ils trouvent je pense, pour la grande majorité, avant tout qu'ils sont aimés profondement par Dieu, tels qu'ils sont...En même temps ils découvrent que ce Dieu Père plein de bonté et d'amour leur a donné une mère, qui les aide dans leur cheminement dans la foi . A Medj. ils trouvent aussi une Eglise très simple, fraternelle et vivante. Au festival, les jeunes respirent le même esprit qu'aux JMJ (ndr. Journée Mondiale de la Jeunesse), où il y a une grande diversité, beaucoup de nationalités, des gens très différents, des groupes de prière d'origines différentes, mais tous, on est saisi par cette même grâce, par cette même foi et par la sécurité d'être enfant de Dieu et de la Vierge Marie.

q. Comment les jeunes aiment-ils prier?

Je suis très étonné car c'est cette année que j'ai le plus réalisé que la façon de prier, surtout pendant le festival des jeunes, est marquée par une grande simplicité et une grande ouverture. Je suis heureux de voir avec quelle ouverture de coeur les responsables des groupes et du festival ils accueillent les divers prédicateurs d'origines très différentes, et comment ceux-ci ne font qu'un seul corps, sans contraction, sans rivalité. Il y a une grande liberté et les gens sont aidés par les chants et les gestes à prier avec tout le corps. Les jeunes sont très sensibles à ce qu' ils puissent exprimer ce qu'ils ont dans le coeur. Humainement c'est très dificile de faire chanter des jeunes qui sont encore en train de découvrir l'Eglise. Par exemple, il y a quelques semaines j'étais dans un camp des jeunes en France où il y avait environ 400 jeunes. Il a fallu plusieurs jours pour faire entrer les jeunes dans cette louange devant Dieu, pour pouvoir faire des gestes et chanter; alors qu'ici à Medj. dès le premier jour, on a l'impression que tout le monde peut suivre facilement cette façon de prier. C'est vraiment un don de Dieu cette simplicité avec laquelle tous peuvent vivre une sorte d'enfance spirituelle.

q. Qu'est-ce que tu dis aux jeunes qui se sentent appelés à être plus proches de Dieu, comment les accompages-tu, qu'est-ce que tu leur conseilles pour comprendre dans leur coeur leur vocation?

Ce que je rencontre beaucoup parmi les jeunes c'est qu'ils vivent des choses très fortes à Medj. souvent très inattendues, moi j'ai eu plusieurs partages, je pense particulièrement à une fille qui s'appelle Veronique, qui est venue ici invitée par une de ses cousines et elle ne savait pas à quoi elle s'attendait. Dans le voyage elle était dans mon bus, elle était très étonnée, elle trouvait ça très bizare, elle ne comprenait pas trop ce qu'on faisait...A peine venue sur le lieu elle a été saisie par la grâce, par le don du Seigneur et elle a découvert la beauté et la joie de croire. En quelques jours elle a fait un cheminement incroyable! La question que je me pose est: comment va se passer le "après Medj.", le fait de rentrer à la maison? Dans les partages personnels, on conseille aux jeunes d'essayer de continuer, une fois qu'ils sont à la maison, de prendre chaque jour un petit temps personnel avec le Seigneur, un petit temps de prière et de se retrouver, si c'est possible, en groupe de prière ou en petit groupe de partage comme la Vierge souvent nous invite aussi à travers ses messages. Elle nous donne les cinq points différents qu'on connait tous maintenant, mais pour les jeunes ce n'est parfois pas facile à vivre et le fait de se retrouver en petit groupe peut les relancer dans cette grâce qu'ils ont reçue à Medj., que cette grâce ne reste pas quelque chose de lointain, mais que petit à petit ça puisse prendre racine dans leur vie et la transformer. Une chose que je voudrais rajouter encore: notre pélerinage était sous le thème &endash; "Vivez sous la conduite de l'Esprit Saint" (voir Gal 5,16). Je me rends compte ici à Medj. que toute la vie de chrétien prend une grande facilité. Souvent les jeunes partagent qu'ils trouvent que la vie chrétienne est dificile, même notre propre expérience nous montre que des fois ce n'est pas facile de suivre le Christ dans le quotidien avec tout ce que le monde peut nous proposer, on sent qu' à travers la Vierge Marie tout devient beaucoup plus facile. C'est vraiment cette mère qui nous prend par la main et qui nous aide à suivre le Christ dans une grande douceur et une grande simplicité. Elle qui est remplie de l 'Esprit Saint, nous aide aussi à faire toute chose dans la force de l'Esprit Saint et non pas avec notre popre force.

q. L'expérience de la prière charismatique pousse un peu à une prière de louange, de joie...Comment parlez-vous aux jeunes de la croix, comment affrontez-vous dans votre spiritualité la souffrance vécue comme élément de corrédemption et de salut?

Pour nous à la commuauté, c'est sûr que la croix a une place très importante. C'est vrai que le premier aspect de Medj. en ces jours du festival, est un côté très joyeux avec un partage très fraternel et notre groupe n'est pas encore monté à la montagne de la Croix; on va le faire demain matin avec les autres pour la messe finale. Par expérience d'autres pélerinages j'ai

toujours été frappé d'entendre, après, dans les témoignages, qu' une grande partie des personnes sont particulièrement touchées par le chemin de la croix sur le Krizvac, alors que, humainemant, c'est souvent difficile à vivre. Pour moi c'est une preuve que la seule chose que fait la Vierge Marie, c'est de nous amener vers le Christ: Comme j'ai raconté qu' il y a 12 ans j'ai rencontré le Christ, l'Amour de Dieu, et même après il me faillait pas mal de temps pour comprendre la place de la Vierge Marie. Pour moi son rôle dans l'Eglise, son seul désir, c'est de nous amener vers son Fils, dans les bras du Père. Ça ne m'étonne pas que beaucoup de jeunes découvrent l'Amour du Christ sur le chemin de croix, parce que, c'est avec la mort sur la croix, qu'Il nous a montré à tous l'amour le plus grand.

q. Dans ta famille vous êtes quatre enfants et tous consacrés...

Toutes les oeuvres de Dieu se font toujours dans une grande simplicité...Chacun de nous (3 frères et 1 soeur) a été appelé à une vie consacrée, mais ça s'est fait de façon tellement naturelle! Quand les gens entendent cela, humainement ça peut paraitre très étonnant, même parfois choquant, mais il faut savoir que ça s'inscrit dans l'histoire personelle de chacun. Le Seigneur fait les choses d'une façon très douce et naturelle; chacun de nous a été appelé à le suivre dans la consécration, dans une communauté différente, avec une "couleur" un peu différente (les habits qu'on porte le montrent!), et ça ne s'est pas fait d'un coup. Chacun de nous a grandi avec la grâce du Seigneur. Alors je profite pour rendre grâce à Dieu déjà pour l'appel qu'Il nous a donné. Pour moi personnellement c'est une grande joie et je crois que pour chacun de mes frères et soeurs aussi. Je rends grâce aussi pour mes parents, qui ne sont pas des personnes extraordinaires, je dirai qu'ils sont comme tous les autres, mais c'est vrai qu'ils ont pu s'ouvrir à la volonté du Seigneur, ils étaient toujours ouverts à ce que le Seigneur peut faire dans la vie de leurs enfants. Ils ont tout de suite accueilli nos appels avec une simplicité et une ouverture de coeur.

q. Qu'est-ce que tu veux nous dire d'autre?

J'aimerais en profiter pour nous inviter tous à nous mettre vraiment à l'école de la Vierge Marie, à être à l'écoute de la Vierge, à ce qu'elle peut nous dire. Aujourd'hui, 5 août, ici à Medj. on fête son anniversaire (ndr. selon ce qu'elle a revelé elle-même dans un message), je pense que la plus grande joie d'une mère c'est de savoir ses enfants heureux. Le seul désir de la Vierge Marie est de nous savoir heureux; et pour être dans cette béatitude, dans cette joie des enfants de Dieu, il faut se mettre à son école: c'est Elle qui pourra vraiment nous communiquer ce bonheur qui est le Christ, notre Sauveur. J'aimerais aussi inviter tous les jeunes à venir à Medj., particulièrement au festival des jeunes. Vous, adultes n'hesitez pas à offrir des voyages comme cadeau de Noel ou cadeau d'anniversaire, comme mon frère ainé, qui m'a offert le voyage pour la première fois. Si non, peut-être, je ne serais jamais venu, je n'aurais jamais pu vivre ce que j'ai vécu...Je vous invite alors à être inventif, à offrir des voyages, pour permettre à d'autres jeunes de vivre la joie de se sentir aimés par Reine de la Paix.

 


 

PC version: Cette page | Medjugorje | Apparitions  | Messages  | Articles  | Galerie[EN]  | Medjugorje Videos[EN]